AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
0

Rencontre entre deux capitaines [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Rencontre entre deux capitaines [PV] Mer 25 Mai - 10:52

Il y avait maintenant presque une semaine que Morlame avait rejoint l'équipage du Razgriz. Après des débuts timides, la demoiselle semblait s'être quelque peu adapté à sa condition de matelot, elle occupait la cabine du jeune capitaine pendant que ce dernier dormait à l'auberge et participait à tout les entraînements qui lui étaient imposés, elle apprenait auprès de ses aînés comment entretenir le bateau. Ce n'était que le commencement, elle apprendrait bien d'autres choses avec le temps et la pratique, toujours est-il que son travestissement était passé inaperçu auprès du reste de l'équipage. Même si, extérieurement elle ressemblait à un jeune garçon, Raven savait qu'elle était une demoiselle et cela lui faisait vraiment bizarre de l’appeler "Monsieur Morlame", il finirait par s'y faire le temps aidant.

Il avait appris également la disparition de l'Amiral Phelan, et cette nouvelle l'avait très fortement ébranlé, lui qui vouait à cet homme une fidélité de dogue, il avait l'impression de se retrouver sans guide. Bien sûr il n'en laissait rien paraître, il avait des hommes sous ses ordres et avait un objectif qui dépassait la sympathie qu'il avait eut pour Phelan, il était de plus un soldat, avec tout ce que cela comportait d'obligations. Et c'était pour l'une d'elle qu'il se trouvait dans le patio du palais du gouverneur. Il rendait régulièrement compte à ses supérieurs de l'avancement de l'entraînement de son équipage et prenait régulièrement des nouvelles du détachement de Royal Marines qu'il lui manquait pour compléter ceux déjà sous ses ordres et ainsi compléter son équipage. A vrai dire, le fait que son équipage ne soit pas au complet l'énervait un peu, car il lui faudrait encore plus de temps pour voir si les hommes qui seraient à sa disposition étaient à la hauteur de ses attentes, mais il fallait faire avec. Pour le moment, l'entraînement de ses hommes était satisfaisant, la discipline aussi, et Raven sentait que si les nouvelles recrues étaient de la trempe des hommes déjà à sa disposition, il pourrait faire de grandes choses.

Le capitaine marchait à grands pas dans le patio du palais, il avait hâte d'en finir avec toute la tracasserie bureaucratique. il en avait un peu assez de passer autant de temps à écrire des rapports sur tout et rien dont les trois quarts, au moins, ne seraient pas lu en mer, le temps qu'il passerait à rédiger le carnet de bord serait certes moins long que celui qu'il passait à décrire l'avancement de la préparation de son navire et de ses hommes. Au cours de la semaine, il avait été mis au courant de l'arrivée d'un autre navire, l’Équinoxe, une frégate qui disait-on pouvait mettre deux noeuds de vitesse dans la vue du Razgriz. Raven avait vu et apprécié la silhouette du bâtiment, une silhouette fine et élancée comme on l'attendait d'une frégate, le navire, bien que de proportions plus modestes que le Razgriz était tout de même un fier vaisseau de la marine de sa gracieuse Majesté. Avec la présence de deux frégates comme elles, les pirates allaient trouver à qui parler.

Alors qu'il se dirigeait vers la porte qui allait le mener dans les couloirs du palais son attention fut attirée par un palefrenier qui sortait un cheval. Brève inattention de la part du jeune capitaine qui, de ce fait heurta quelqu'un. L'individu tomba et Raven, quelque peu déséquilibré, chût lui aussi. Tout en se redressant, le jeune capitaine, un peu penaud, leva les yeux vers sa victime, un homme habillé de façon militaire, un uniforme que Raven ne reconnu pas, les premières secondes de surprise passées. Pour sa part lui était vêtu de son habituel uniforme bleu, surmonté de sa cape beige, et son éternel turban vissé sur le crâne. En se redressant il remarqua qu'il dominait l'inconnu d'une bonne tête, ce qui n'était guère surprenant en soi, Raven ne perdait cependant pas l'espoir de trouver un jour quelqu'un d'aussi handicapé que lui par sa taille.

Excusez moi, je ne regardais pas où j'allais... pas de mal, monsieur ... ?

Raven voyait dans cet incident l'occasion de se faire une nouvelle connaissance, et aussi l'opportunité de repousser quelques peu l'heure du rapport.

_________________
- Dulce et decorum est, pro patria mori... (Qu'il est bon et beau de mourir pour sa patrie)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Matelot
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux capitaines [PV] Ven 27 Mai - 9:33

Butchlet arpentait les vastes couloirs du palais du gouverneur après avoir rencontré le représentant militaire du gouverneur. Le commandant de l'Equinoxe avait affirmé à la main armée du pouvoir représentée par cet ancien officier général que sa frégate était quasiment opérationnelle mis à part quelques vides dans son équipage ravagé par la tempête. Il lui manquait notamment un quartier-maître et il pensait qu'en faisant la démarche au palais du gouverneur, on lui accorderait les hommes qui lui manquait... Mais non. Butchlet avait contenu son énervement et sa consternation lorsque le secrétaire lui avait signifié que non, on ne pouvait pas muter comme ça des hommes auxquels tenaient les commandants. Butchlet était donc parti bredouille alors que le vaisseau de ligne qu'il avait pu apercevoir devait bien compter 600 membres d'équipage, si ce n'est plus. Tandis qu'il traversait les riches couloirs, enfermé dans ses ruminations, il ne vit qu'une ombre brune lui rentrer dedans. Le choc le jeta à terre, sur le sol carrelé et frais. Le type en question était aussi tombé. Il aida Butchlet à se relever et le commandant impérial, un peu groggy, reconnu aussitôt l'uniforme de commandant de ses nouveaux collègues. Après avoir écouté le commandant qui lui faisait face, Butchlet se baissa pour ramasser son chapeau et le toucha pour saluer son homologue.

- Non, aucun mal merci-assura Butchlet avec un sourire franc. Je suis le commandant Butchlet Henry Taylor, de la frégate impériale engagée aux côtés de la Marine Royale... L'Equinoxe ! Et vous même ? Vous êtes actuellement commandant non ?

Butchlet remit en place son tricorne bleu et épousseta son uniforme bleu roi. Puis, il invita le commandant à se diriger vers un salon où il avait aperçu des officiers discutant dans des fauteuils en cuir. Il salua d'un hochement de tête le matelot qui suivait son homologue... Ils s'engagèrent donc dans ce salon très bien décoré dont les baies vitrées donnaient sur la rade et sur les navires qui s'y trouvait pour diverses raisons. Réparations, escale commerciale, refuge après une tempête ou une bataille. Butchlet s'installa à une table discrète près de la fenêtre entrouverte. Les vapeurs de tabac ôcre qui y flottait indisposaient suffisament Butchlet comme ça. Le petit souffle d'air frais, vite tari par la fumée lui suffirait. Butchlet souria et invita ses deux nouveaux compagnons à s'asseoir avant de s'installer lui-même comme le prévoyait le protocole impérial et les règles de politesse les plus élémentaires. Il commanda un cognac et laissa ses invités faire leurs commandes. Une fois que le serviteur fut reparti, Butchlet jeta un coup d'oeil à sa frégate qui se balançait tranquillement au milieu de la rade sous la pluie fine qui tombait sur Assecia depuis plusieurs jours. Un galion d'un pays que connaissait bien Butchlet entrait dans la rade. Il amenait ses voiles tandis que son pavillon rouge sang et or montait tranquilement à ses drisses. Il y eu un petit éclat d'écume et ce fut tout. Le fier galion était mouillé. Les flancs droits et bien taillés, les rangées de sabords or qui dissimulaient autant de canons noirs, les voiles qui montait haut dans le ciel, tout cela faisait d'un galion une prise bien dure à approcher et encore plus à prendre. Le galion était un véritable vaisseau de guerre et Butchlet en avait escorté plus d'un lorsqu'il servait dans la Marine Impériale. Capable de se défendre seul contre la plupart des vaisseaux militaires, le galion, selon Butchlet en tout cas, restait bien trop lent. Rien ne valait l'agilité et la vitesse d'une frégate. Et l'Equinoxe, son faucon agressif doré en proue, faisait figure de référence dans la Marine Impériale. C'était assurément l'un des navires militaires les plus rapide au monde. Oui, rien que ça... Et Butchlet était fier de commander un tel bâtiment.

- Alors commandant. Quel bâtiment avez-vous sous vos ordres ? Et quelle est l'étendue de la menace pirate dans nos eaux ? Je suis ici pour les chasser et les faire pendre haut et court.

Les boissons arrivèrent et Butchlet prit son verre à la main.

- À la santé de son Excellence le gouverneur !

Et Butchlet vida un quart de son verre avant de le reposer avec un sourire comblé.

_________________
Tout pirate, flibustier, mutin ou autre personnage de cette engeance est un pendu qui s'ignore...

L'Equinoxe recrute ! N'hésitez pas à me contacter via MP, de nombreux postes sont à pourvoir !

Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple: Non
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux capitaines [PV] Ven 27 Mai - 20:11

Morlame s'habituait peu à peu à sa nouvelle vie de matelot à bord du Razgriz. Si certains trouvaient étrange que le jeune garçon occupe la cabine du Capitaine en l'absence de ce dernier, nul n'avait encore osé faire part d'un quelconque soupçon. Les entraînement avaient endurci et encore amaigri son corps déjà fort mince, mais elle ne s'était jamais sentie plus enthousiaste. Enfin elle apprenait des choses intéressantes et utiles. Et si les nuits étaient trop courtes pour son corps endolori par les heures de travail, elle ne parvenait pas à s'en plaindre tant elle était satisfaite d'avoir trouvé un sens à sa vie. Elle n'était plus une âme errante, une petite voleuse des bas-fonds. Même s'il lui restait beaucoup à apprendre, elle pouvait au moins se rendre suffisamment utile pour mériter sa pitance et sa solde. Le Capitaine était bon pour elle et n'était fort heureusement pas intéressé par ses maigres atouts féminins. Pour la première fois de sa vie, elle soufflait réellement et nouait des relations libres avec les gens. Les autres matelots la considéraient comme l'un des leurs et cette franche solidarité lui réchauffait le cœur après une vie entière de méfiance à l'égard de l'humanité toute entière.

Ce jour là, le Capitaine Raven l'avait réquisitionnée comme escorte pour aller faire son rapport au Palais du Gouverneur. Trottinant derrière lui sous la pluie fine, elle s'enivrait des bruits de la ville et des odeurs qu'elle avait presque oubliées à force de vivre à bord du Razgriz. Elle ouvrit de grands yeux curieux en arrivant au Palais, émerveillée par le luxe des lieux. Tout comme son Capitaine, elle portait un turban beige sous lequel était ramassée sa chevelure qu'elle n'avait finalement pas eu à couper. Elle se contentait de faire une longue tresse qu'elle enroulait autour de sa tête avant d'enrouler la pièce d'étoffe. Quelques mèches trempées collaient sur son visage pâle, faisant encore ressortir l'éclat de ses yeux lavande qui trahissaient sa curiosité dévorante. Le reste de son uniforme était composé d'un pantalon, d'une veste et d'une chemise sous laquelle elle bandait sa poitrine pourtant peu développée. Seul signe distinctif : elle portait ses hautes bottes sous son pantalon.

Restée quelques pas en arrière pour admirer la décoration du Palais, ce n'est que lorsque le bruit de la chute des deux hommes lui parvint qu'elle reporta son attention sur eux. Elle s'approcha sans se presser, n'ayant pas encore réussi à se défaire d'une certaine insolence malgré la discrétion dont elle était supposée faire preuve en raison de son sexe. Elle se reprit suffisamment cependant pour rester légèrement en retrait et les yeux baissés, répondant au salut de l'inconnu d'un simple hochement de tête, comme un gamin mal élevé. Elle suivit docilement les deux géants dans un petit salon dont la décoration luxueuse la laissa une fois encore bouche bée mais ne s'assit pas. Debout derrière le fauteuil de son Capitaine, elle fourra ses mains trop petites et trop fines dans les poches de son pantalon et attendit bien sagement en laissant trainer ses oreilles. Elle ne demanda rien à boire non plus, se comportant comme un simple matelot qui n'avait rien à faire dans ces beaux salons.

_________________


D'abord la destruction, nous apportons le néant ! Nous ne sauvons rien, ne glorifions rien, nous anéantissons simplement, totalement !

Roxanne Morlame - Vladislava Baranov


Dernière édition par Roxanne Morlame le Ven 10 Juin - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux capitaines [PV] Mer 1 Juin - 17:16

Raven, après avoir aidé l'homme à se relever, fut heureux de constater qu'il n'avait rien, visiblement en tout cas. Il ramassa son chapeau, que Raven n'avait pas aperçu sur le sol, et le salua en se présentant.

- Non, aucun mal merci, assura son vis-à-vis avec un sourire qui semblait franc.Je suis le commandant Butchlet Henry Taylor, de la frégate impériale engagée aux côtés de la Marine Royale... L'Equinoxe ! Et vous même ? Vous êtes actuellement commandant non ?

Tiens donc, ainsi la frégate l’Équinoxe n’appartenait pas à la marine royale, mais à celle de l'Empire ? Raven aurait pourtant juré avoir vu le drapeau de la Marine Royale flotter sur le navire de son homologue impérial. Bah, qu'importe après tout, l'essentiel était qu'ils allaient, de concert, traquer et éliminer les pirates... une bonne fois pour toute si possible. En attendant, son vis-à-vis s'était présenté et la politesse exigeait qu'il en fasse de même.

- En effet. Je suis le Capitaine Raven, en attente du reste de mon équipage pour pouvoir mener la vie dure aux flibustiers et autres pirates qui infestent nos eaux.

Une fois les présentations effectuées, Butchlet invita Raven à se diriger vers un salon où se trouvaient déjà d'autres officiers, y voyant une agréable façon de retarder quelque peu une entrevue qui risquait de le mettre sur les nerfs, il emboîta le pas à son homologue. Le jeune capitaine, qui n'aimait guère l'odeur de la fumée du tabac, ne pu réprimer un toussotement en pénétrant dans ledit salon, bon nombre des officiers présents avaient une pipe en bouche et en tiraient d'épais volutes de fumée. Son homologue le guida, à son grand soulagement, vers une fenêtre entrouverte d'où ils avaient une vue plongeante sur la rade. Magnifique point d'observation en vérité. Le capitaine du Razgriz était plus un habitué du jardin et de la bibliothèque du palais que des salons qui étaient mis à la disposition des officiers de passages ou permanents.
Butchlet invita Raven et Morlame, qui n'était jamais bien loin de son capitaine, à s'asseoir, ce que Raven fit tout en sachant qu'il risquait bien de passer une bonne partie du reste de sa journée dans cette position. Il passa commande d'un thé auprès du serviteur qui vint prendre leur commande quelques secondes à peine après qu'ils ne se soient assis, en espérant que le breuvage qui lui serait servit serait à la hauteur du thé du brave Tyler.

- Alors commandant. Quel bâtiment avez-vous sous vos ordres ? Et quelle est l'étendue de la menace pirate dans nos eaux ? Je suis ici pour les chasser et les faire pendre haut et court.

Raven sourit en entendant la question et l'affirmation. Ah, il allait sûrement faire du bon travail avec cet homme, ils partageaient visiblement une profonde aversion pour tout ce qui avait trait à la flibuste et cela posait des bases saine à une éventuelle coopération au combat. Après avoir fait signe à Roxanne, qui était restée debout et aussi raide qu'un manche à balais, qu'elle pouvait s'asseoir, il répondit au toast porté par son vis-à-vis et goûta le thé qu'il avait dans sa tasse. Satisfait de trouver le thé à son goût, il entrepris de répondre à la question de son homologue Impérial.

- J'ai actuellement sous mes ordres la frégate Razgriz, amarrée non loin du mouillage de votre Équinoxe. Vous avez un très beau navire soit dit en passant, sa figure de proue est superbement ouvragée.

Toujours important de flatter un capitaine en disant que son navire était beau, du moins c'est ce que son précédent supérieur lui avait dit. Raven s'en moquait éperdument, si l’Équinoxe lui avait blessé le regard, il ne se serait pas gêné pour le dire. Mais le fait était là, le navire avait fière allure, bien qu'appartenant à une autre marine.

- Pour répondre à votre question, la menace pirate évolue constamment, tout comme leur nombre, s'ils sont, pour l'heure, plutôt sur la défensive d'après nos espions les plus fiables, il opèrent d'étranges mouvements, toujours selon eux, nous n'avons pu apercevoir aucun de ces mouvements. Nous n'avons pu, hélas, infiltrer aucun des navires pirates, nos espions se contentent d'observer les activités au port et alentours de l’île principale de ces rats des mers, ainsi les informations nous parvenant sont elles à prendre avec des pincettes.

Il marqua une pause et regarda par la fenêtre un court instant avant de reprendre.

- A l'heure actuelle, ils doivent panser leurs plaies, tout comme nous d'ailleurs. Ils doivent avoir à leur disposition une flotte hétéroclite, allant de la barque de pêcheur au galion de l'Impératrice, et à part ce dernier et deux ou trois autres navires d’importance moyenne, aucun n'a d'équipage complet, toujours selon nos informateurs les plus sûrs.

Il trempa de nouveau ses lèvres dans le liquide ambré qui fumait dans sa tasse, puis regarda son homologue avec un sourire en coin.

- Mis à part le navire de l'Impératrice, il n'y a rien d'insurmontable pour deux navires comme les nôtres...

_________________
- Dulce et decorum est, pro patria mori... (Qu'il est bon et beau de mourir pour sa patrie)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Matelot
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux capitaines [PV] Lun 6 Juin - 15:13

Butchlet écoutait attentivement son homologue lui expliquer que les pirates étaient devenus de redoutables adversaires mais en dépit des discours, des mises en garde et de la réputation de vaisseau invinsible qu'avait leur fameux galion amiral, le commandant de l'Equinoxe ne se laissa pas démonter. Jamais il ne cesserait de haïr et de traquer les pirates. Il avait affronté des ennemis bien plus redoutables et redoutés. Les nations ennemies de l'Empire, l'une d'elles en particulier, disposait de la meilleure flotte du monde. Il avait vu des bâtiments de ligne, des soixante-dix et cent canons, s'entredétruire avec force de haine et violence. Il avait connu les fourberies des attaques pirates. Il avait connu les maladies et les fièvres. Il avait vu des bâtiments deux fois plus armés que son Equinoxe lui foncer dessus. Il avait même vu le navire amiral de la flotte impériale, le St-James, un navire de cent quatre-vingt canons, faire feu de toutes ses pièces et réduire à l'état de pontons flottants deux vaisseaux ennemis de soixante-dix canons et de près de six cents hommes chacun. Il avait vu des amiraux tomber, des commodores grimper en grade, des commandants se forger une réputation et d'autres entâmer une infâmantes descente aux enfers à la suite d'une erreur de jugement. Et il n'avait même pas trente ans...

- Je vous remercie commandant. J'ignorais tout d'ici. Surtout la menace pirate. L'Empire a envoyé l'Equinoxe pour prêter main forte au royaume de Soakith dans sa lutte contre la piraterie. Du moins officiellement...

Il s'approcha un peu des deux compères. Inutile que tous entendent ce qu'il allait avoir à dire.

- Officieusement c'est une toute autre histoire. L'Empire veut absolument sécuriser cette zone où transitent de nombreux de nos bâtiments. Je me suis laissé dire que sa majesté l'Empereur souhaiterait également s'établir ici, dans Fändir... On m'a même assuré que des négociations étaient en cours mais j'en doute. Et de toute manière, je n'en ai cure... Cela ne me concerne point.

Il souria et attrapa son verre. Il but un coup et desserra son col. Il faisait étouffant. Il faisait chaud et humide. Butchlet avait du mal à respirer. Il allait devoir s'habituer au climat tropical. Loin dehors, un éclair zébra le ciel et s'abattit dans la mer. Quelques secondes plus tard, le tonnerre gronda lentement. Comme une canonade. Butchlet jeta un coup d'oeil à sa frégate, en pleine rade, qui se balançait tranquillement autour son cable.

- Et vous-même ? Quelles sont vos histoire respectives ?

_________________
Tout pirate, flibustier, mutin ou autre personnage de cette engeance est un pendu qui s'ignore...

L'Equinoxe recrute ! N'hésitez pas à me contacter via MP, de nombreux postes sont à pourvoir !

Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple: Non
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux capitaines [PV] Ven 10 Juin - 19:57

Roxanne hocha brièvement la tête au signe de son capitaine et prit place sur un petit fauteuil un peu en retrait par rapport aux deux hommes. Assise tout au bord du siège, elle garda ses mains enfoncées dans ses poches et la tête baissée. Elle s'absorba dans la contemplation de ses bottes, la mine renfrognée pour ne pas attirer l'attention, et continua d'écouter sagement les deux officiers. De temps à autre, elle jetait des coups d'oeil à travers la croisée pour observer les navires ancrées dans la rade qui se balançait dans la houle légère. Le vent avait forci et le temps ne semblait pas s'améliorer. Quand elle avait du temps libre à bord du Razgriz - ce qui était plutôt rare, il fallait bien l'admettre - elle aimait grimper dans la voilure et s'installer sur des cordages pour contempler les autres navires du port. En devenant matelot, elle avait rapidement développé encore davantage son agilité, notamment grâce à sa légèreté.

Reportant son attention sur le bout de ses bottes, elle soupira doucement en songeant qu'il lui faudrait bien les frotter avec de la graisse pour effacer les traces de boue et de pluie. La question du Capitaine Butchlet lui fit relever la tête vivement. Elle le dévisagea un instant puis baissa rapidement les yeux en marmonnant une réponse incompréhensible. Même en déguisant sa voix, elle n'avait pas un timbre très masculin et craignait de se trahir. La plupart du temps avec le reste de l'équipage, elle n'articulait pas et se contentait de grommeler quelques mots. Pas question de s'étaler devant un étranger. Le Capitaine Raven trouverait bien un moyen de répondre à sa place pour expliquer qu'elle avait grandi dans les rues du port et vivait à son bord depuis peu. Réalisant que sa position était un peu trop raide pour un jeune garçon, elle se vautra davantage dans le fauteuil, les jambes un peu écartées, et enfonça sa tête dans ses épaules d'une air plus maussade que jamais.

_________________


D'abord la destruction, nous apportons le néant ! Nous ne sauvons rien, ne glorifions rien, nous anéantissons simplement, totalement !

Roxanne Morlame - Vladislava Baranov
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux capitaines [PV] Mer 15 Juin - 19:32

L'Impériale sembla apprécier les informations de Raven à leur juste valeur et ne sembla pas s'en émouvoir. Il en avait visiblement vu d'autre. Raven aussi, mais sans doute sa carrière avait-elle été plus tranquille que celle du commandant impérial.

- Je vous remercie commandant. J'ignorais tout d'ici. Surtout la menace pirate. L’Empire a envoyé l’Équinoxe pour prêter main forte au royaume de Soakith dans sa lutte contre la piraterie. Du moins officiellement...

Raven, qui prenait une nouvelle gorgée de thé, stoppa son geste en entendant la fin de la phrase de son vis-à-vis. Levant vivement les yeux vers Butchlet, il reposa sa tasse et se pencha lui aussi pour entendre ce qu'il avait à dire. Le fait qu'il ait une mission officielle et officieuse n'étonnait pas plus que ça le capitaine du Razgriz, même en temps de paix et malgré d'excelentes relations, même les alliés pouvaient s'espionner. Cependant il ne s'était pas attendu à ce qu'un de ces "espions" se vende lui même...

- Officieusement c'est une toute autre histoire. L’Empire veut absolument sécuriser cette zone où transitent de nombreux de nos bâtiments. Je me suis laissé dire que sa majesté l'Empereur souhaiterait également s'établir ici, dans Fändir... On m'a même assuré que des négociations étaient en cours mais j'en doute. Et de toute manière, je n'en ai cure... Cela ne me concerne point.

Raven hocha la tête et sourit lui aussi. Les intérêts commerciaux impériaux étaient en effet forts nombreux dans la région, Fändir était une colonie fort productive du royaume de Soakith et, sans être le joyaux de la couronne, restait une des colonies les plus fiables de sa gracieuse majesté. Cependant, l'établissement de l'Empereur en ces lieux pouvait donner deux causes : villégiature ou occupation. Après tout, sa majesté le roi de Soakith avait lui aussi une demeure de vacance en territoire impérial, la réciproque était tout à fait concevable, mais une occupation ne serait pas bien accueillie...

Chassant d'un clignement des yeux ces sombres pensées, il vit son homologue se mettre plus à l'aise. Il était vrai que la chaleur des lieux était étouffante, et Raven s'y était un peu habitué, mais il n'était pas encore complètement acclimaté. Un éclair frappa la mer et le grondement qui suivit était annonciateur d'une pluie quelque peu rafraichissante. Raven songea qu'il avait eut le nez creux en dispensant ses matelots du nettoyage quotidien du pont. Ils mettraient les bouchées double le lendemain.

- Et vous-même ? Quelles sont vos histoire respectives ?

Raven tourna un regard amusé en direction de Morlame, toujours silencieuse. Elle ne parlait pas beaucoup, d'une façon générale, comme le lui indiquait les chefs des différentes équipes où elle s'entraînait, et Raven était curieux de savoir comment elle allait s'en sortir ce coup ci. Elle marmonna quelque chose d'incompréhensible et se mura derechef dans son habituel silence. Avec un sourire Raven se tourna vers son homologue impérial.

- Morlame est un matelot à mon service, enfant des rues il y a encore un mois de cela. Il s'est cru à même de chaparder quelques objets de valeurs dans ma cabine et a été pris sur le fait. Étant en manque de membres d'équipage, je lui ai laissé le choix entre rejoindre mon équipage pour au moins une campagne ou croupir dans les geôles du palais. Il a choisi la voie de la raison et est désormais à mon service... et au vu de l'enthousiasme qu'il met à suivre les exercices, quelque chose me dit que la marine de sa gracieuse majesté s'est enrichie d'un matelot et ce pour longtemps... j'espère.

Il regarda du coin de l’œil l'effet de cette déclaration sur Roxanne. C'était toujours déstabilisant de parler d'elle au masculin, mais il y arrivait de mieux en mieux.

- Quand à moi, je suis orphelin. J'ai été recueilli il y a 27 ans dans un orphelinat tenu par un saint homme. Jy ai vécu de merveilleuses années, tout les orphelins sont devenus mes frères et sœur. Une famille aussi grande, commandant Butchlet, c'est vraiment un grand bonheur...

Le regard de Raven se voila. Il n'avait parlé de cette période de sa vie à personne, pas même l'Amiral Phelan, mais il en avait trop dit, ou pas assez, et la suite devait venir... Il se fit vraiment violence pour poursuivre, les mains tremblante de rage.

- Mais le jour de mon 15è anniversaire, alors que je revenais de la ville après avoir vendu les surplus de notre récolte, des pirates ont lancé un raid sur notre village, ils ont pillé et massacré... tout mes frères et sœurs furent exterminés par ces racailles, tous... même les plus jeunes. Un de mes frères, mourant, m'a donné ceci qu'il forgeait depuis plusieurs mois en vue de ce jour - il montra sa rapière - et, peu après avoir recueilli son dernier souffle, je me suis juré d'exterminer tout les pirates, tous autant qu'ils sont. Je suis entré à l’académie royale en mentant sur mon âge, j'ai vécu sur le maigre pécule que j'avais emmagasiné et je suis sorti deux ans plus tard, apte au service. J'ai guerroyé sur le navire Aurore et ai exterminé bien des pirates et autres Corsaires au cours des deux guerres qu'à vécu le royaume de Soakith. Après ma nomination au grade de capitaine, j'ai été affecté sur le dernier né de la flotte royale, le Razgriz. Je n'ai pas encore eut le temps de mener ma première campagne... car mon équipage n'est pas encore au complet. Mais je gage que cette campagne soit une campagne dont les pirates se souviendront.


Il resta silencieux, les yeux rivés sur le contenu de sa tasse de thé, les poings serrés et la mâchoire crispée.

- Vous faites partie des rares personnes à connaitre mon histoire capitaine Butchlet, les autres sont mortes ou naviguent encore sur l'Aurore. Ni Morlame, ni même le défunt Amiral Phelan n'étaient au courant.

_________________
- Dulce et decorum est, pro patria mori... (Qu'il est bon et beau de mourir pour sa patrie)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Matelot
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux capitaines [PV] Ven 17 Juin - 21:32

Butchlet avait écouté avec attention le commandant parler de son matelot qui ne semblait décidé à dire un mot. Si le commandant impérial était surpris, il n'en était pas moins véxé. On pouvait reprochait bien des choses à l'Empire mais Butchlet s'était toujours démené pour avoir l'air cordial et avenant. Mais bon soit... Lorsqu'il expliqua au commandant Raven les éventuels projets de l'Empire, non seulement il lut immédiatement une lueur d'intérêt pour ses propos mais en plus, il comprit que ça ne plaisait pas vraiment au natif de Fändir... Du moins croyait-il. L'instant passa et lorsque le capitaine de la Razgriz entama son histoire personnelle, il changea radicalement d'attitude . Butchlet se demanda s'il n'aurait pas dû éviter cette question. Trop de gens n 'étaient pas fiers ou satisfait de leur passé. Ou à contrario, peu d'entre eux en gardaient un heureux souvenir. Il semblait que le commandant Raven faisait partie. Dehors, la pluie s'était remise à tomber avec force et semblait partie pour durer. Butchlet écouta attentivement son homologue. Il fut surpris d'apprendre qu'il était orphelin de jeunesse. Butchlet avait encore son père. Raven, lui, n'avait plus personne depuis sa tendre enfance.

Notre commandant impérial fut ensuite horrifié par ce qu'il entendit. Tous ces enfants... Sabrés par ces monstres de pirates... Butchlet avait pourtant une conscience élastique et pouvait comprendre le besoin de vengeance ou autre. Mais attaquer de pauvres gamins innocents n'avait aucun sens. Aucun... Les pirates pouvaient s'attaquer aux vaisseaux marchands, même si But' méprisait déjà ces actions, il pouvait les laisser passer. Mais non... Pas s'attaquer à des enfants... Le commandant impérial était en train de prendre acte de la violence, voire de la barbarie des pirates de Fändir. Il se fit le serment intime de venger ces gamins en tuant tout le monde à bord du premier navire pirate qu'il croiserait. Les flibustiers avaient trop longtemps tenus Assecia et Glenia dans la peur. A partir de ce mois-ci, eux aussi allaient connaître la peur et le deuil. Eux aussi allaient apprendre à redouter les navires inconnus. Les prédateurs allaient devenir des proies... Et Butchlet serait le nouveau prédateur.

Lorsque Raven lui confia qu'il n'avait jamais raconté son histoire avant, Butchlet se sentit bête. Il était honoré et désolé d'apprendre tout cela.

- Commandant Raven... Je suis navré pour tout cela. Je ferais mon possible pour venger cet acte de barbarie et je penserais à vous en attaquant ces animaux... Je me vois redevable envers vous. Je vais vous conter mon histoire.

Il prit une grande inspiration et poussa un long soupir en se demandant si la pluie finirait un jour par s'arrêter. Depuis qu'il était arrivé à Assecia, il n'avait vu qu'une fois le beau temps. A son arrivée...

- J'ai vécu et grandi dans une famille de marins. Ma mère est morte à mes sept ans et c'est mon père qui s'occupa de nous. La mort de ma mère coïncida avec une bataille maritime où mon père, commandant d'une vaisseau de ligne eu la jambe emporté par un boulet adverse. Il s'occupa bien de mon frère, Hugh, et moi... Mais je n'y tenais plus. A douze ans, je me suis engagé comme mousse à bord d'un navire de guerre. J'y ai passé du temps puis j'ai grimpé les échelons un à un... J'ai quitté la marine de guerre pour me lancer dans la marine marchande avec le grade de troisième lieutenant à bord de la Sally, un vaisseau de la Compagnie des Contrées Orientales... Nous nous sommes fait attaqués par des pirates et le commandant puis le second ont été tués et la moitié de l'équipage avec eux... J'ai réussi à repousser l'abordage et à prendre le contrôle du brick pirate. On m'a confié un commandement puis un beau jour la guerre a de nouveau éclatée. Je me suis présenté et on m'a confié l'Equinoxe. Et au lieu de m'envoyer sur le blocus, on m'a demandé de me rendre ici, pour protéger les intérêts de l'Empire.

Il jeta un coup d'oeil à la rade, l'Equinoxe était toujours là. Cependant, chose étrange, un canot venait de quitter la frégate.

- Excusez-moi...

Bucthlet se retourna entièrement pour regarder ce qu'il se passait. Le canot disparu de son champ de vision et But' se retourna vers ses deux compagnons avec un sourire gêné.

- Mais je vous en prie... Appelez moi Butchlet... C'est ainsi que me nomme mes amis...

Alors, un officier de fusilliers marins entra dans le salon, trempé jusqu'aux os. Butchlet le reconnut aussitôt. Il s'agissait de l'officier qui commandait SES fusilliers ! C'était le sergent Hatar, dans son uniforme trempé... Butchlet se leva précipitamment et se dirigea droit vers son officier.

- Eh bien Hatar ! Que faites-vous ici ?

- Je suis venu vous chercher commandant... On a reçu de nouveaux ordres... Ca ne va pas vous faire plaisir d'après ce que j'ai compris...

Butchlet acquiesça d'un hochement de tête et se retourna avec un air désolé vers Raven et Roxanne. Il sorti quelques pièces d'or et les posa sur la table.

- Veuillez m'excuser je dois m'en aller... Il y a ici de quoi payer, c'est moi qui vous invite, ça me fait plaisir ! Au plaisir de vos revoir tous les deux chers amis !

Sur ces mots, il attrapa son manteau et l'enfila avant de frissonner à l'idée d'affronter la pluie battante de dehors...

_________________
Tout pirate, flibustier, mutin ou autre personnage de cette engeance est un pendu qui s'ignore...

L'Equinoxe recrute ! N'hésitez pas à me contacter via MP, de nombreux postes sont à pourvoir !

Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple: Non
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux capitaines [PV] Dim 19 Juin - 10:01

Roxanne écouta avec attention ce que son Capitaine révélait d'elle et ses yeux violets brillèrent d'un éclat nouveau lorsqu'il conclut son petit laïus par un compliment qui lui allait droit au coeur. Leurs relations étaient très limitées du fait de la présence quasi-constante de matelots ou autres à qui elle devait dissimuler son identité et elle se sentait stupidement fière et heureuse de l'entendre reconnaître ses qualités et même les vanter devant un personnage aussi important que le Commandant Butchlet. Elle se retint de sourire, sachant pertinemment combien cela accentuait la féminité de ses traits, mais darda sur Raven un regard brûlant de satisfaction, comme si elle pouvait transpercer l'arrière de son crâne et lui transmettre directement ses sentiments sans prononcer un mot. Pas un instant il ne lui vint à l'esprit que son silence pouvait être mal interprété par un interlocuteur.

Le suite de ses propos l'intéressa au plus haut point. En effet, si elle avait révélé l'essentiel de sa misérable vie à son capitaine, elle n'en savait en revanche que très peu sur lui. Stupéfaction et envie se peignirent tour à tour sur ses traits alors qu'elle comprenait qu'il avait eu la chance de connaître un peu de bonheur malgré sa condition d'orphelin. Sans doute les garçons étaient-ils mieux lotis que les filles également dans ce domaine. Pourtant c'est la compassion qui l'emporta sur le reste alors qu'il racontait comment il avait tout perdu, et elle se surprit à se faire à elle-même le serment de ne jamais trahir la confiance de son Capitaine. Par sa retenue et son intelligence, il avait acquis sa loyauté dès leur première rencontre, mais il venait de s'acquérir un nouveau respect de son matelot.

L'histoire du Commandant l'intéressa tout aussi vivement que celle du Capitaine, mais ne l'émut pas autant. L'homme était visiblement courageux, fort et plein de convictions tout à fait respectables, cependant à ses yeux, il n'avait pas la prestance du Capitaine qui lui avait offert la chance de sa vie. Elle le dévisageait sans vergogne cependant, songeant que décidément les officiers de marine étaient mieux faits que les autres hommes du commun. Le prestige de l'uniforme sans doute. Lorsqu'un officier les interrompit en interpellant le Commandant, elle l'étudia à son tour mais ne lui trouva pas le même charisme qu'aux deux capitaines et haussa vaguement les épaules.

Rappelée à l'ordre par la politesse dont faisait preuve Butchlet envers eux en les invitant et en les enjoignant à l'appeler simplement par son prénom, elle bondit sur ses pieds pour le saluer courtoisement en se tenant bien droite et en inclinant le haut de son corps, ainsi que les autres marins le faisaient quand ils croisaient un officier supérieur. Elle espérait rattraper quelque peu ainsi la grossièreté dont elle était certaine d'avoir fait preuve en ne s'adressant pas directement au Commandant. Elle le suivit des yeux alors qu'il quittait la pièce en compagnie de son subalterne, puis vint se poster juste derrière Raven et posa une main légère sur son épaule en chuchotant tout bas pour n'être entendue que de lui seul.

- Z'avez encore b'soin d'moi Cap'taine ? Pour vot'rapport, j'veux dire ?

_________________


D'abord la destruction, nous apportons le néant ! Nous ne sauvons rien, ne glorifions rien, nous anéantissons simplement, totalement !

Roxanne Morlame - Vladislava Baranov
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux capitaines [PV] Dim 26 Juin - 17:07

Le silence qui suivit la révélation de son passé ne fut couvert que par le brouhaha des autres conversations et le tintement des goutes de pluie contre les carreaux. Le commandant Impérial, après avoir exprimé sa sympathie, narra lui aussi son histoire. De fait, l'homme en avait vu des vertes et des pas mûres. L'affaire du navire marchand attaqué par les pirates qui s'était soldée par la défaite du flibustier avait tiré une moue admirative de la part du jeune capitaine, qui n'avait encore jamais conquis de navire de haute lutte avec un équipage sous son commandement. Le capitaine de l'Aurore était un officier qui maniait aussi bien la rapière que la plume et la tactique maritime, en huit ans sous ses ordres, Raven ne l'avait pas vu prendre une seule blessure.

Son homologue Impérial s’intéressa soudain à ce qu'il se passait dans la rade. Raven, toujours silencieux, regarda lui aussi dehors. Au vu des trombes d'eau qui tombaient dehors, il se mit à plaindre les quelques matelots qui s'occupaient du bateau. Butchlet, ainsi qu'il les pria peut après de l'appeler, fut interpellé par un officier de ses Marines. Se lavant, il paya les consommations, Raven se promis de le rembourser un peu plus tard, et suivit son officier.

Le jeune commandant sirota son thé, même s'il aurait préféré quelque chose de plus fort à cet instant. Après quelques secondes de silence, il senti une main se poser doucement sur son épaule et Roxane lui chuchota :

- Z'avez encore b'soin d'moi Cap'taine ? Pour vot'rapport, j'veux dire ?

En fait, Raven avait emmené Roxane avec lui par pur réflexe, l'habitude qu'il avait prise d'essayer d'éviter une trop grande promiscuité entre les autre matelots et elle.

Tu as quartier libre, Morlame. Fait ce que bon te semble. Pour ma part je pense que je vais déposer ce rapport et revenir ici pour me détendre un peu...

...et accessoirement boire quelque chose de plus fort que du thé.

Il se leva après avoir éclusé son thé et posé une main un brin paternelle sur l'épaule de sa matelote.

_________________
- Dulce et decorum est, pro patria mori... (Qu'il est bon et beau de mourir pour sa patrie)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple: Non
MessageSujet: Rencontre entre deux capitaines [PV] Lun 27 Juin - 14:06

Tu as quartier libre, Morlame. Fait ce que bon te semble. Pour ma part je pense que je vais déposer ce rapport et revenir ici pour me détendre un peu...

Roxanne se tordit le cou pour lever les yeux vers ceux de son capitaine et lui adressa un bref sourire assorti d'un petit clin d'oeil discret. Étrangement son attitude paternaliste envers elle ne la dérangeait pas. Au contraire, elle avait même quelque chose de rassurant pour elle qui n'avait jamais pu compter que sur elle-même. Auprès de cet homme secret et colossal comparé à sa silhouette frêle, elle se sentait pour la première fois protégée et appréciée pour ses qualités. Il lui avait offert la chance inestimable et l'opportunité de faire ses preuves par son travail acharné et c'était bien plus que ce dont elle avait bénéficié jusque là dans sa jeune vie. Elle se redressa pour un garde à vous bref mais respectueux puis s'éclipsa discrètement et rapidement ainsi qu'à son habitude.

Dès qu'elle fut hors du palais du Gouverneur, elle enfonça soigneusement son turban sur sa tête et prit ses jambes à son cou. L'espoir de passer entre les gouttes de la pluie torrentielle qui s'abattait sur Assecia depuis plusieurs jours s'émoussa rapidement et elle fut bientôt trempée jusqu'aux os. En d'autres circonstances, elle eut retiré la veste qui lui battait les cuisses et s'en serait servi de parapluie, mais sa chemise blanche gorgée d'eau ne laissait aucun doute sur son sexe, même si des bandes de tissu étroitement enroulées autour de son buste aplatissaient sa maigre poitrine.

Courant à perdre haleine, elle se perdit dans le dédale des rues de la capitale, se repérant aux enseignes sombres et dégoulinantes d'eau de pluie pour se diriger vers le but qu'elle s'était fixé. Elle s'arrêtait parfois pour reprendre son souffle, courbée en deux et les mains appuyées sur ses genoux, puis se remettait à courir comme si elle avait le diable aux trousses. Elle craignait par dessus tout de faire de mauvaises rencontres. Cela avait toujours été sa hantise et elle avait défendu avec acharnement sa vertu et sa vie contre tous ceux qui tentaient d'y attenter. Depuis qu'elle était matelot sur le Razgriz et habillée en jeune garçon, les choses étaient plus simples, même si elle devait redoubler de prudence pour ,ne pas être découverte. C'est pourquoi elle se rendait en un lieu particulier, un endroit où elle pourrait remercier qui de droit comme il se devait.

_________________


D'abord la destruction, nous apportons le néant ! Nous ne sauvons rien, ne glorifions rien, nous anéantissons simplement, totalement !

Roxanne Morlame - Vladislava Baranov
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre entre deux capitaines [PV]

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre entre deux capitaines [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fändir :: ASSECIA  :: Le palais du gouverneur :: Le patio-