AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
0

Ma fille, il vous faut une épée ! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Oui
MessageSujet: Ma fille, il vous faut une épée ! [PV] Jeu 17 Mar - 8:24

Cécilia, comme à son habitude, se réfugia dans sa bibliothèque. Pardon, dans LA bibliothèque du palais. Des larmes chaudes coulaient en abondance de ses yeux et ruinaient le maquillage que la gouvernante avait soigneusement appliqué sur le visage de la jeune fille. Mais peu importait, elle allait être déshéritée, pire encore, jetée dehors sans plus aucune protection. Elle allait devoir survivre comme elle le pouvait, se nourrissant d'aliments avariés et s'habillant avec de vielles loques trouvés dans les ordures. Mais surtout, elle allait devoir dormir sous des ponts, à la merci des violeur et des égorgeurs. Cette dernière pensée lui donna un frisson. Autant mourir sur un bateau aux mains de pirates que de subir ça.

Se ressaisissant un peu elle se dirigea vers une étagère située sur l'une des nombreuses mezzanines. Il y avait là des ouvrages sur la marine et les pirates. Elle prit tous les livres qu'elle trouva intéressants - c'est à dire presque tous - les posa sur une table non loin et se mit à étudier les principes de la navigation et du combat naval. Il y avait beaucoup de stratégies à adopter lors de batailles navales et Cécilia ne s'en était pas vraiment préoccupée jusqu'ici. Elle fut rapidement subjuguée par tout cela et en oublia presque ce qui venait de se passer avec son père. Elle avait d'ailleurs toujours le petit carnet qu'il lui avait donné et décida de le garder précieusement. Elle s'endormit finalement sur les ouvrages, un peu plus érudite mais pas plus rassurée qu'à son arrivée dans cette pièce.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Ma fille, il vous faut une épée ! [PV] Dim 20 Mar - 9:52

Le gouverneur ouvrit la porte poussiéreuse et pénétra dans la pièce. Sa démarche était, comme toujours, majestueuse et ses pas silencieux. Il glissa son doigt sur une étagère où certains livres s'effritaient et en saisit un dans sa main intitulé : "L'art des échecs". Son torse vibra étrangement et il fallait bien le connaître pour savoir qu'il s'agissait là d'un rire, silencieux. Encore une fois, il avait gagné à ce jeu là, son adversaire préférant se laisser à la mort que de se voir perdre. Amusé, Winston reposa le livre et se pavana entre les multiples bouquins, en feuilletant certains. Il se plaisait dans cette bibliothèque, aussi sinistre soit-elle. Les livres l'avaient toujours fortement intéressés, l'un d'eux d'ailleurs attira son regard. Sa couverture brillante donnait envie de le lire, peu en importait le sujet. Il se glissa vers lui avec lenteur quand soudain une douleur au pied lui arracha un bref gémissement. Un piège à rat lui bloquait vilainement le pied. Il l'extirpa, ses yeux lançant des éclairs et se souvint qu'il venait chercher sa fille.

C'était elle qui disposait les pièges, dans le vain espoir de ne pas trouver les livres abîmés par des rongeurs. Monsieur Sadovski vit la mezzanine et grimpa savant que sa fille serait là. Il avait beau ne rien connaitre à son sujet, sa passion pour la bibliothèque était très vite parvenu à ses oreilles. Il s'en réjouissait peu, supposant que les romans d'amour devaient être de ses favoris et quelle surprise eut-il en apercevant "Monographie de tactiques de guerres navales" sous la chevelure blonde de Cécilia. Cette dernière s'était assoupie, dévoilant son visage sali par le maquillage coulant. Ses pleurs avaient étés plus nombreux que le gouverneur ne l'eut pensé. En la regardant encore, il la trouva jolie, au moins, sa fille était peut-être une faible créature, elle n'était pas un laideron.

Il se racla la gorge mais ne voyant aucune réaction, lui tapota le bras. Il ne reparlerait pas de l'incident du repas car il n'y avait rien à dire dessus. Sous l'énumération de dignes responsabilités, elle avait fui comme une vraie enfant. Etait-ce ainsi qu'on l'avait éduquée au couvent ? Si c'était le cas, jamais elle n'aurait du y mettre les pieds. Agacé rien qu'en y songeant, il lui remua encore le bras et à peine ouvra-t-elle les yeux qu'il se lançait déjà :

- Pour commencer, nous allons nous rendre chez un armurier pour te fournir une épée digne de ce nom. Je suppose que nous favoriserons une souple et légère, autant dire une dague que tu puisses manier avec aisance. As-tu quelque chose à faire ou nous pouvons y aller ? Je n'attendrais pas indéfiniment, j'ai d'autres choses à faire, tu le sais bien. Bref, nous allons chez Yvon Gaucher, tâche de retenir ce nom, c'est quelqu'un d'habile.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Oui
MessageSujet: Ma fille, il vous faut une épée ! Jeu 24 Mar - 18:44

La secousse qu'elle reçut de son père la retira brusquement de ses songes. Elle rêvait qu'elle avait pris la mer au service de son père. Qu'elle parcourait la colonie afin de trouver des information qui lui serait utile. Elle était une espionne redoutable, n'hésitant pas à empoisonner ses ennemis pour arriver à ses fins, et surtout à celles de son père. Ce rêve, elle l'espérait n'était pas prémonitoire. Elle eut à peine le temps de revenir à la réalité que son père commença à dialoguer.

- Pour commencer, nous allons nous rendre chez un armurier pour te fournir une épée digne de ce nom. Je suppose que nous favoriserons une souple et légère, autant dire une dague que tu puisses manier avec aisance. As-tu quelque chose à faire ou nous pouvons y aller ? Je n'attendrais pas indéfiniment, j'ai d'autres choses à faire, tu le sais bien. Bref, nous allons chez Yvon Gaucher, tâche de retenir ce nom, c'est quelqu'un d'habile.

Elle en resta bouche bée pendant plusieurs secondes. Il ne lui en voulait pas ? Il allait lui laisser une seconde chance ? Elle n'en revenait pas. Comme il ne revint pas sur l'incident du réfectoire, elle jugea préférable de ne pas le contrarier en lui posant trop de questions. Elle allait prouver à son père - mais aussi à elle même - qu'elle serait capable de devenir une femme forte. Elle opina donc du chef et ne discuta pas les dernières directives. Comme son père quitta la bibliothèque elle rangea raidement le désordre qu'elle avait mise un peu plus tôt et accourut sur les talons de son père.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma fille, il vous faut une épée ! [PV]

Revenir en haut Aller en bas

Ma fille, il vous faut une épée ! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Une jeune fille comme vous ne devrait pas fréquenter de tels endroits... (Aelia Pertinax & Lucius Pompeius Publicola)
» Doum 40K - Le Jeu Ork qu'il vous faut
» Jacques Duroy, l'homme qu'il vous faut.
» (v6) sondage #5 : l'arsenal qu'il vous faut
» Que pensez vous de l'oeuvre en elle-même?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fändir :: ASSECIA  :: Le palais du gouverneur :: La bibliothèque-