AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
0

Mon Père, je réclame votre aide [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar

Forban


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Mon Père, je réclame votre aide [PV] Dim 10 Juil - 11:37

Esméralda s'arrêta sous des arbres et descendit de sa monture en soupirant de soulagement. Elle avait mal aux cuisses, au dos, aux fesses, mais ne dit rien... Pour une fois !! Elle était partie tôt le matin,à pied, il y avait une semaine. Comme elle l'avait prévu, elle avait loué une monture dans un petit village à une demi-journée de Glénia, puis avait chevauché tout le long du voyage. Elle avait croisé un bon nombre de marchands qui voyageaient de la capitale à la ville portuaire, ainsi que quelques moines. Mais elle était restée seule la plupart du temps... de toute façon, elle commençait à avoir l'habitude.

Se rendre à Assécia, la capitale, sa destination finale, n'était pas particulièrement dur ou dangereux. C'était surtout long. Elle devait impérativement aller là-bas pour ravitailler sa boutique. Bien entendu, elle achèterais une charrette sur place. Non pas qu'elle avait l'argent pour se permettre un tel achat, mais Mr Flockhart, le propriétaire de la librairie, lui avait donné de l'argent afin qu'elle puisse ramener la cargaison. Il n'y avait pas beaucoup de livres, et de toute façon un seul cheval n'aurait pu en tirer beaucoup. Mais il y en avait assez pour regarnir les étagères et tenir jusqu'à la prochaine livraison...

Au cours du voyage, elle s'était souvenue d'une petite "aventure"... Elle avait une dizaine d'année quand un messager était venue chez elle et avait prévenu sa famille qu'une tante d'Esmée, la sœur de sa mère lui semblait-il, était malade, et qu'elle vivait surement ses derniers instants. Le trio Bénévulzer s'était donc mis en route pour aller chez la tante, qui était à trois jours à cheval de leur maison. Esmée apprit ainsi à monter à cheval, activité qui lui plut beaucoup. Quand elle et sa famille arrivèrent sur les lieux, la survie de la tante n'était qu'une question d'heure. Personne ne pouvait l'approcher, mis à part son dévoué valet, qui ne touchait lui non plus personne, au risque de contaminer quelqu'un. Esméralda assista donc à la mort de sa tante, quelques jours plus tard...

Cette histoire l'avait beaucoup marquée. Aussi, quand elle se rendit compte de sa solitude, elle eut peur de finir comme cette tante défunte, et ainsi de ne jamais connaître l'amour, l'amitié... De finir ses jours seule.

Durant son voyage, le temps avait été clément, les nuits agréables. Sauf la troisième, où, les nuages ayant voilés le ciel toute la journée, il faisait froid. Mais Esméralda avait prévu le coup, et s'était prise une couverture. La première partie du voyage se déroula donc sans accrocs et maintenant, elle s'autorisait une petite pause. Elle descendit donc de cheval en soupirant de bien être, se dénouant les muscles. Elle entreprit de faire quelques pas, puis ce mit même à courir un peu, chose pas facile quand on porte une robe à demi mollet et des sandales. Mais ça lui fit du bien. Elle s'arrêta, prit la gourde accrochée à sa selle, et but quelques gorgées d'eau. Il ne lui en restait plus beaucoup... peut-être croiserait-elle du monde sur la route, et qu'elle pourrait leur demander de l'eau? Un peu d'eau, ce n'était pas grand chose! Bien entendu, Esméralda avait horreur de demander la charité, mais elle n'avait guerre le choix...

Elle reposa le récipient puis essaya de remonter à cheval, avant de se tordre la cheville dans l'étriller... Elle ne put étouffer un cri, plus de surprise que de douleur, avant de sortir son pied de l'anneau de fer. Elle devait s'être tordue la cheville... Impossible d'aller à Assécia comme cela!! Pourtant, elle n'avait pas le choix... demander de l'aide au passant? Elle avait vu durant sa chevauchée des marchands, des moines... Le Monastère!! Il ne devait pas être loin!!! Esméralda, à cloche pied, s'avança vers son cheval et sauta sur son dos, comme un sac à patate. A l'aide de la force de ses bras et de son pied valide, elle réussit tant bien que mal à remonter. Elle se mit alors en quête du monastère...

Elle l'atteint quelques minutes plus tard, une demi heure tout au plus. Soulagée de voir enfin les portes, elle descendit de sa monture. Elle se réceptionna mal et dû s'appuyer sur son pied endolori... Mais elle serra les dents et s'obligea à marcher -plutôt boitiller- vers l'épais anneau de fer. Elle le souleva, puis le laissa retomber sur la lourde porte, trois fois de suite. Enfin, elle attendit que l'on vienne lui répondre...
Je pourrais aussi demander de l'eau...

_________________


Je ne suis là que pendant le week end et les vacances
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Prédéfini


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Mon Père, je réclame votre aide [PV] Lun 11 Juil - 17:36

Le soleil était déjà haut dans le ciel et l'abbé n'avait pas beaucoup chômé depuis Prime - les premières prières de la journée se déroulant à l'aube. Les journées se ressemblaient toutes au monastère. Heureusement qu'il avait à s'occuper. Diriger cette imposante bâtisse n'était pas chose aisée. Il ne dormait que très peu, il pouvait ainsi s'atteler à tous ses ouvrages sans vraiment prendre de retard dans ses offices les plus importantes. D'autant que les imprévus n'étaient pas rares en ces lieux.

Quelques semaines plus tôt, ils eurent la visite du nouveau prêcheur de Glénia. Celui-ci avait attrapé une violente fièvre. Il avait du prolonger son séjour parmi eux, alors qu'il venait d'arriver sur le nouveau continent, et qu'il se rendait vers sa nouvelle paroisse. Il était fréquent que les nouveaux colons débarquant du royaume soient, les premiers temps, plus fragiles que les anciens. Leur corps n'étaient pas encore habitué aux germes proliférant dans une région aussi humide et chaude.

Ce même prêtre, avait décidé d'accueillir dans son église Erik, novice d'Ulirac depuis plusieurs années. Il allait combiner son apprentissage du chemin de Dieu avec celui du travail du pain, d'après ce qu'il avait compris. Il fut tout de suite d'accord tant il était persuadé que cela améliorerait considérablement le mental de ce petit à l'apparence si fragile. Il avait donc signé les papiers sur le champ, un peu plus tôt dans la matinée.

A présent, les prières de Sexte venaient de s'achever, et il était passé à sa cellule avant le repas, afin de lire le courrier de la semaine. Alors qu'il se dirigeait vers le réfectoire pour rejoindre les moines, il passa tout près des imposantes portes et entendit alors le lourd anneau frapper contre le bois. Évidemment, il n'y avait personne pour aller ouvrir, tout le monde était déjà attablé.

*Qui cela peut-il bien être à cette heure de la journée ? * Se dit-il.

Finalement, il découvrit en ouvrant les portes qu'il s'agissait d'une jeune femme. Surement de passage puisqu'elle était accompagnée d'un cheval.

- Bonjour. Que puis-je faire pour vous, ma fille ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Forban


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Mon Père, je réclame votre aide [PV] Lun 11 Juil - 21:05

Esméralda, après avoir frappé à la porte, regarda derrière elle, s'appuyant sur le battant, toujours un pied à l'air. Elle vit alors le soleil, haut dans le ciel, il n'était pas moins de midi. Le temps lui semblait long, quand elle était à cheval. Surtout sans compagnie aucune... Elle pensa alors que les prêtres, moines, et abbés devaient être à table. A ce moment là, la porte s'ouvrit sur un homme. Un homme qu'Esméralda qualifiait d'âgé, quoi qu'il ne devait avoir qu'une trentaine d'année de plus qu'elle, qui avait 21 ans. Il avait un regard dur, peu de cheveux, et beaucoup de rides sur le visage -à son gout! Esmée lui sourit quand il lui demanda ce qu'elle voulait...

-Excusez-moi, mon père, de vous déranger, mais j'aurais besoin d'aide...

Elle lui montra son cheval d'un mouvement du bras tout en continuant son explication:

-Comme vous le voyez je suis en voyage, et je viens malheureusement de me tordre la cheville bêtement, mais ça tu ne le sauras pas!!. Il m'est très difficile de chevaucher dans cet état et il me faut me rendre à Assecia, ce qui n'est pas tout près. Pourriez vous m'aider? Me soigner, s'il vous plait?

Elle lui sourit à nouveau, espérant une bonne réaction... Cet homme n'avait pas l'air très aimable, avec ces yeux durs et toutes ses rides... Mais il ne fallait jamais juger quelqu'un sur son physique, disait-on. L'homme bougea un peu et Esméralda pu voir pendre une corde à son cou. Un cordon plutôt, qui retenait une bague... Un bijou sans valeur aux yeux de la jeune femme, qui préférait de loin l'or et les joyaux mais n'avait vraiment pas les moyens de s'en acheter.

Esméralda attendit donc une réponse, tout en rêvant de tout ce qu'elle n'avait pas eu et aurait aimé avoir... Il faudra aussi que je demande mon eau!

_________________


Je ne suis là que pendant le week end et les vacances
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Prédéfini


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Mon père, je réclame votre aide [PV] Lun 18 Juil - 8:24

L'abbé peu patient avisa la jeune femme. La gente féminine était généralement interdite en ce lieu saint de rédemption et de prière. Cependant, les moines avaient pour ordre d'aider les petites gens locales lorsque ceux-ci se retrouvaient en danger. Il était donc hors de question de laisser ainsi une âme en perdition livrée à elle même. Les moines étant tous au réfectoire, l'arrivée de cette demoiselle pouvait donc se faire de façon discrète. Il lui fit donc signe d'entrer prestement dans la cour et prit les rênes du cheval pour l'attacher un peu plus loin. Un moine viendrait s'en occuper après le repas.

- Venez, je vais vous faire préparer une cellule.

Il referma les grande porte et mena la demoiselle aux cellules des invités. Il était peu bavard, il se contentait d'aider au mieux la personne qui réclamait son aide. Mais en aucun cas il ne voulait créer quelconques liens d'amitié ou de sympathie. Ce n'était pas son office et il espérait que la jeune femme fusse compréhensive quant à leur façon de vivre au sein du monastère.


_________________
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon Père, je réclame votre aide [PV]

Revenir en haut Aller en bas

Mon Père, je réclame votre aide [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Besoin de votre aide pour les postes vacants
» Petit dilemme, besoin de votre aide.
» présentation et besoin de votre aide!
» Chavannes Jean Baptiste réclame une aide pour tous les agriculteurs haïtiens
» Liste d'une armée du Mordor à "moduler" avec votre aide !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fändir :: FÄNDIR :: Le monastère d'Ulirac :: Les grandes portes-