AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

_______________________________________________________________________________

Partagez|
0

La lettre du Missionnaire [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple:
MessageSujet: La lettre du Missionnaire [PV] Jeu 25 Nov - 22:02

On lui avait dit que la cathédrale du Nouveau monde était grande... mais il ne s'attendait pas à cela. Le bâtiment construit pour la gloire de Dieu s'imposait à lui : lumineux dans le soleil de l'après-midi, élancé vers le ciel, rempli d'une étrange force. Le travail avait été formidable.
Angelo était habitué aux grandes structurs religieuses et elles ne l'impressionnait plus. Son regard était différent des autres : la cathédrale était un signe d'amour pour Dieu, pas une manifestation de puissance. Certes, il n'était pas naïf et savait que l'on s'assurait de la puissande de l'Eglise par ce biais là, mais ses yeux étaient ceux d'un prêtre. Il avait été élevé ainsi.

Il entra et se signa. La lumière filtrait par les vitraux raffinés. Le jeune prêtre aimait l'art et il sut apprécier les chef-d'oeuvres du lieu saint. Ses pas résonnaient sous la voûte. L'église était silencieuse et il ne vit personne. Ce n'était pas étonnant, c'était un mardi.
Cepedant, Angelo trouvait bien étrange de ne rencontrer aucun clerc. Que l'évêque ne se trouve pas ici n'avait rien de surprenant. C'était une personne de haut rang. Une grande personnalité, plus encore ici dans les colonies que dans l'Ancien monde. Mais il devait bien y avoir un prêtre, un sacristain !

~

Le jeune missionnaire ressortit de la cathédrale avec le sentiment d'avoir perdu son temps. Il était passé voir à la sacristie s'il n'y avait décidemment personne. Il y trouva un jeune clerc, ou bien un séminariste, qui rédigeait une lettre.
Angelo apprit par lui que monseigneur l'évêque était auprès du gouverneur et qu'il ne serait pas de retour avant le lendemain couché. Il lui fut également indiqué que s'il avait un message à transmettre, il lui suffirait de remettre une lettre que l'évêque lirait dès son retour.
Le ton mielleux et hautain qui avait été utlisé, avait déplut à Angelo. Il dû calmer son énervement pour pouvoir tracer quelques mots à l'évêque.

Du Père Angelo Añada à Monseigneur, évêque de d'Assecia.
Votre Grace,
en ce mardi dernier du mois, je suis arrivé au port d'Assecia. Je suis envoyé par l'évêque de notre ville comme prêtre missionnaire dans le Nord des colonies.
Il m'a été demandé de vous transmettre leurs salutations. Sans doute connaissez-vous aussi mon père, Don Añada. Il m'a chargé de vous faire parvenir un coffre de 500 écus d'or pour l'évêché. Du fait de votre absence en ce jour, je ferais donner des ordres aux hommes de mon père pour que cette somme vous soit remise en main propre à votre retour.
Je pars dès demain pour le Nord et compte m'arrêter pendant une semaine au monastère.
Avec mon profond respect,
Père Angelo Añada, missionnaire.


En partant, il ne salua pas le scribe, ne lui remettant que la lettre cachetée de trois sceaux : celui de l'évêque qui l'envoyait, celui de son père et le sien.
*Une véritable perte de temps !*
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Matelot
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple:
MessageSujet: La lettre du Missionnaire [PV] Ven 5 Aoû - 9:04

Diego Jaminez entra dans la cathédrale comme s'il rentrait dans son patio. Ne s'arrêtant pas en chemin pour saluer ses ouailles, il se dirigea sans tarder vers la sacristie où il avait installé un secrétaire mobile. Cela lui permettait de régler les affaires de l'évêché et d'assurer une présence à la cathédrale. Son rôle de prêtre était loin d'être son occupation principale. Il préférait biens plus la vie laïque. Mais les apparences devaient être préservées.

La lettre du missionnaire était là et attendait depuis des semaines.

Du Père Angelo Añada à Monseigneur, évêque d'Assecia.
Votre Grace,
en ce mardi dernier du mois, je suis arrivé au port d'Assecia. Je suis envoyé par l'évêque de notre ville comme prêtre missionnaire dans le Nord des colonies.
Il m'a été demandé de vous transmettre ses salutations. Sans doute connaissez-vous aussi mon père, Don Añada. Il m'a chargé de vous faire parvenir un coffre de 500 écus d'or pour l'évêché. Du fait de votre absence en ce jour, je ferais donner des ordres aux hommes de mon père pour que cette somme vous soit remise en main propre à votre retour.
Je pars dès demain pour le Nord et compte m'arrêter pendant une semaine au monastère.
Avec mon profond respect,
Père Angelo Añada, missionnaire.


Voilà un homme qui savait écrire. Mais le ton froid employé laissait entendre l'agacement du prêtre. Par ailleurs, il lui parlait de son père et de l'évêque de l'Ancien Monde. Or, lui n'était en post que depuis une petite année. Sans doute que le père Angelo l'ignorait et écrivait de manière entendue à son prédécesseur.
Diego avait donc fait des recherches. L'évêque, il le connaissait ... bien sûr ! Il s'agissait de son propre père. Mais le nom d'Añada, quoiqu'il ne lui parut pas étranger, ne lui rappelait rien de particulier. Il ne tarda pas à en savoir plus. C'était une des plus riches familles de l'Ancien Monde. Une belle part des navires marchands lui appartenaient.
Le jeune évêque était presque rassuré de savoir Angelo Añada, fils second d'une très riche famille. Sans doute partageraient-ils les mêmes idées, le même luxe. Ils faisaient partie de la même classe sociale. Plein d'assurance, il prit la plume.

Mon frère,

J'ai bien reçu les dons généreux de votre père. Je lui adresserai mes remerciements dans une lettre dans les prochains jours. Un navire marchand lui appartenant devrait partir d'ici la fin de la semaine.

Votre missive m'a étonné, car je ne connaissais pas autrement que par réputation votre père. Je pense que votre ignorance du décès l'an passé de mon prédécesseur, est la cause de ce quiproquo. Je me dois donc de me présenter : je suis Diego Jaminez.
Vous êtes de la haute société de l'Ancien Monde, aussi aurez-vous tôt fait le rapprochement entre moi et l'évêque qui vous a envoyé en mission sur ces terres.

Je suis navré d'avoir manqué votre arrivée dans le Nouveau Monde. Je sais combien cela est excitant et déroutant. A l'heure qu'il est, vous avez sans doute rejoint la ville de Glénia. Je veillerais à ce que vous n'y manquiez de rien. Il suffira de demander. Nous faisons partie du même monde, n'est-ce pas ?

Avec mes salutations

Monseigneur Diego Jaminez, évêque d'Assecia.


Il cacheta rapidement l'enveloppe à la cire et confia la missive au scribe qui était accouru après avoir appris son arrivée dans la cathédrale.

- Dépêche-toi donc de faire partir ce courrier à Glénia ! Tire-au-flanc !

Diego prit la pile de papier épais et en commença la lecture. Le courrier ne manquait pas... il allait sans doute y passer l'après-midi.
Revenir en haut Aller en bas

La lettre du Missionnaire [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF
» Lettre de George Sand à Musset.
» LA LETTRE DES SENATEURS AU PREMIER MINISTRE
» Lettre ouverte de la famille de François R. Marcello, enlevé le 12 janvier.
» La lettre du Président Aristide ici au forum Haïti.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fändir :: ASSECIA  :: Les beaux quartiers :: La cathédrale-