AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
0

Un Prêtre aux bains publics [RP Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple:
MessageSujet: Un Prêtre aux bains publics [RP Solo] Jeu 25 Nov - 11:32

Il était presque midi, lorsqu'Angelo se présenta aux bains. Bien que Gucho connaisse la ville, trouver une chambre correcte et au prix abordable n'avait pas été simple. Il n'était plus habitué à autant de marche. Il se sentait maladroit dans ce tumulte de gens pressés qui semblaient toujours crier. Le bruit était constant et il se demandait s'il finirait par se calmer à un moment. On était loin du silence respecté au séminaire, des chants à la gloire de Dieu et de la méditation.
L'édifice des bains était superbe, mais ici encore : quelle foule ! Gucho lui indiqua une petite entrée sur le côté et lui conseilla de s'y faire connaître.
Cette partie de la bâtisse semblait délaissée par le peuple et le prêtre ne comprit pas tout de suite pourquoi : il y rentrait pourtant des habitants. Lorsqu'il vit sortir une femme toute poudrée, habillée de soie et d'or, il comprit. On ne mélangeait pas les classes. Angelo était au fond un idéaliste et une telle pratique lui déplaisait. Pourtant, il dû reconnaître que sa fatigue était trop grande pour se battre pour ses idéaux et il se contraint à utiliser son rang pour bénéficier d'un peu de tranquillité. Il en avait besoin.
Ça n'était certes pas une excuse et il se reprochait amèrement cette faiblesse. Il s'engagea donc à ne pas réitérer ce geste. Il chassa ses pensées obscures de la main et entra.
Habillé comme il l'était, on ne pouvait deviner qu'il était ordonné. Il présenta donc les papiers qui justifiaient de son rang de prêtre et de fils du grand marchand Añada. Cette justification sembla suffire et il se sépara de Gucho, non sans l'avoir auparavant remercié et gratifié de quelques pièces d'or.

On l'amena dans une petite alcôve où filtrait une lumière tamisée. La vapeur de l'eau chaude ornait le sol d'un tapis blanc. Il entendait ses pas raisonner contre les parois, renvoyant un écho sourd et reposant. Le bruit de la ville semblait être resté dehors. Il respira à fond, appréciant avec délice les senteurs délicates qui se dégageaient du lieu. Qu'il pouvait être sale ! Il se défit de ses vêtements et s'immergea dans l'eau chaude. La pièce d'eau était suffisamment grande et profonde pour qu'il puisse délier son corps en entier. Il refit surface quelques secondes plus tard et réagit violemment en voyant une femme s'approcher de lui.
Embarrassé par cette présence féminine, il se posta dans un coin et attendit qu'elle parte.
Elle lui avait apporté des coupelles de savons, parfums, senteurs en tout genre et disposé des serviettes pour qu'il puisse se sécher. Angelo resta de longues minutes immobile, écoutant tous les bruits qui lui parvenaient. Il ne souhaitait pas qu'on le surprenne de nouveau.
Rassuré, il éclata de rire. Il jouait à l'enfant pudique alors que moins d'une heure auparavant il parlait de prendre ses bains avec le reste du peuple. Que voulait-il à la fin ?

- Le mieux serait sans doute que chacun puisse avoir le droit à une alcôve privée.

L'écho lui répondit : ..mieu..ai...que...ss...droit...privée..

Il s'immergea une deuxième fois, puis entreprit de se savonner avec soin. Le jeune missionnaire se sentait couvert de crasse et il se demanda si un seul bain suffirait à le rendre propre.
Lorsqu'il eu finit, l'eau était à ce point sale, qu'il prit le courage, entouré dans une serviette, d'aller demander à la jeune femme s'il pouvait utiliser une autre alcôve pour profiter plus longuement des bains. La scène était comique : la jeune femme était intimidée par cet homme de Dieu plutôt agréable à voir d'un côté, et de l'autre Angelo était devenu rouge de honte à l'idée de se montrer si peu vêtu face à une femme.
Celle-ci était partie demander l'autorisation qui fut donné.... moyennant le prix d'un nouveau bain. Angelo soupira, mais se résigna à payer. Après tout, il en avait les moyens. Lorsqu'il serait dans le nord, avec son devoir de missionnaire, la vie serait moins agréable et facile.

Il resta bien une heure dans le bain, n'ayant plus la notion du temps. Le silence, la lumière douce, le calme et la solitude du lieu... il en avait besoin pour se calmer, pour se remettre de son mois passé en mer et de son arrivée.
Lorsque son ventre grogna, il sut qu'il était temps de partir. Il se sécha avec soin, attacha ses cheveux et revêtit son habit de prêtre. La longue soutane noire était restée au chaud pendant tout le voyage. En serrant la large ceinture autour de sa taille, il constata que les privations du mois passé l'avait un peu plus affiné. On ne pouvait guère lui reprocher de faire bombance tous les jours.

Il fut salué avec beaucoup de cérémonie à la sortie et lorsqu'il paya, il vit dans le regard du tenancier sa joie de faire une si belle affaire.
*Il m'a sans doute fait payer plus qu'il ne devait. Les hommes sont bien avides.*
Il se pressa de sortir et repérant de loin la flèche de la cathédrale, il la rejoignit d'un bon pas. Son esprit était de nouveau plus clair et le brouhaha constant ne l'affecta pas.
Revenir en haut Aller en bas

Un Prêtre aux bains publics [RP Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» "Les amoureux des bains publics" (merci Juliet) [Irving-Nora]
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» Attenhoven les bains (de boues)
» présentation Bob Solo [Validée]
» Salle de Bains & Chiottes !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fändir :: ASSECIA  :: Les beaux quartiers :: Les bains publics-