AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

_______________________________________________________________________________

Partagez|
0

La nouvelle île [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Non
MessageSujet: La nouvelle île [PV] Sam 20 Nov - 14:51

Après avoir passé une nuit sans rêves et sans émotions, l'Impératrice Erika se réveilla aux première lueurs de l'aube, et contempla quelques seconde le plafond de ses yeux bleus azur. Comme tous les jours depuis cinq ans, c'est une journée bien remplie qui commençait, car la jeune femme allait devoir prendre en main tous les pirates de l'île et assumer son rôle d'impératrice, ce qu'elle faisait généralement sans problème. Se levant d'un bond, Erika se lava soigneusement, et dénoua ses longs cheveux châtains qui tombèrent en cascade dans son dos. Durant quelques secondes, elle contempla son visage aux traits fins dans le miroir, et passa de l'eau sur sa peau bronzée avant d'appliquer un peu de maquillage sur ses yeux et sur ses lèvres. Ce n'est pas parce qu'elle était à la tête des pirates qu'elle ne prenait pas soin de son corps, et Erika, malgré ses importantes responsabilités, tenait à rester une femme avant tout. Et une belle femme, de préférence, même si l'attirance qu'elle éveillait chez ses hommes était loin d'être sa principale préoccupation. Après avoir enfilé une tunique brune mettant en valeur sa silhouette mince, la jeune femme se regarda une fois de plus dans la glace qui occupait une bonne partie de sa salle de bain. Aujourd'hui, elle ne partait pas en mer, et elle pouvait donc se permettre de revêtir des vêtements plus féminins que ceux qu'elle portait lorsqu'elle combattait ou bien montait sur son navire. Bien sur, elle se sentait tout aussi à l'aise avec une chemise qu'avec une tunique, mais elle aimait également porter ces vêtements confortables et, dans son cas, assez jolis. Elle ne pouvait pas se permettre de porter des loques, car son rôle et la fortune qu'elle avait reçu de son père et de ses conquêtes lui assuraient une bourse plutôt conséquente.

Après avoir vérifié une dernière fois son allure dans le miroir, Erika sortit de sa chambre et pénétra dans la pièce qui lui était attenante, à savoir le bureau. Elle avait ce matin un rendez-vous important programmé avec ses subordonnés, et tenait à être prête à les recevoir lorsqu'ils arriveraient. S'installant à son immense bureau, l'Impératrice contempla quelques secondes l'énorme liasse de plans et de schémas qui s'y trouvaient, puis s'empara de l'un d'entre eux pour continuer à travailler dessus. C'était la carte pour atteindre une nouvelle île, qu'elle avait repérée grâce à ses hommes quelques mois auparavant. Elle serait sa nouvelle conquête, c'était certain.
Posant ses yeux sur la pendule qui se trouvait sur un coin du bureau, Erika soupira et marmonna quelques paroles agacées à l'encontre des trois personnes qu'elle attendait. Bien sur, ils étaient encore en retard - de dix secondes certes, mais pour Erika c'était déjà trop, et cela l'énervait au plus haut point.Reculant un peu pour caler son dos sur le dossier de son fauteuil, elle fixa la porte quelques instants avant de reporter son attention sur ses plans. Puisqu'ils n'arrivaient pas, autant s'occuper intelligemment.

_________________

• Erika Van Lowen • Elissa Alkahin • Vanina Delhis •
En garde, Invité ! ... Mon Royaume contre du Rhum !
"Le métier de pirate était pour eux ce qu'il avait été pour les premiers héros : la carrière de la gloire et de la fortune."
"Les pirates étaient, en quelque sorte, les rockstars de leur temps." Johnny Depp.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple: Non
MessageSujet: Re: La nouvelle île [PV] Sam 20 Nov - 15:53

Sigrid avait quitté quelques minutes plus tôt sa sombre chambre. Elle avait remarqué au dernier moment qu’elle avait passé trop de temps sur son journal, et avait négligé l’heure à laquelle elle aurait dû retrouver le capitaine dans son bureau. Elle espérait bien sûr ne pas être trop en retard par rapport à ses collègues. Sigrid connaissait fort bien la mauvaise habitude qu’avaient Kane et Marianne lorsqu’il s’agissait d’arriver à l’heure aux réunions. Ils étaient doués pour ne pas respecter les horaires, et Sigrid s’en amusait beaucoup par moment. Mais là, c’était bel et bien elle qui risquait de se retrouver beaucoup plus en retard que les deux autres. Alors elle ne se gêna pas pour courir, bousculant les petits mousses sur son chemin. Certains lui demandaient si elle se portait bien, car ils leurs avaient semblé qu’elle avait hurlé pendant la nuit. D’autres lâchèrent de brefs jurons, mais filèrent en vitesse lorsqu’ils se rendirent compte qu’ils s’étaient vraiment adressés à la mauvaise personne. Elle ne s’en préoccupa cependant pas, et se contenta alors de leur jeter un regard noir. Elle avait d’autres choses à faire, et elle ne pouvait négliger son retard.

Lorsqu’elle arriva devant la porte du bureau d’Erika, Sigrid fut heureuse de n’entendre aucun bruit, signe que les deux autres –de pauvres retardataires malheureusement- étaient bien plus en retard qu’elle. Elle frappa à la porte et ouvrit celle-ci en évitant de faire trop de bruits. Une entrée brusque alors que l’on est en retard fait toujours très mauvaise impression. Lorsqu’elle posa ses yeux sur son capitaine, elle la vit penchée sur les plans de la mer. Elle se tut tout d’abord, laissant le temps à Erika de lever la tête. Puis lorsqu’elle vit le regard, Sigrid se sentit obligée de se justifier. Elle n’aborda pas les douleurs au ventre, car elle savait Erika au courant au sujet de ce handicap. Cependant, elle dut donner la deuxième raison qui l’avait mise en retard : son journal.

Je m’excuse Capitaine. Mon retard n’est justifiable que par la passion que j’ai mis dans la rédaction de mon Mémoire. Je n’ai pas vu le temps passer ! Cela ne se reproduira plus...Enfin...Ce sera vraiment la dernière fois...enfin pour moi. Pour les deux autres, la dernière fois pour ce mois-ci, lança-t-elle avec un semblant de taquinerie. »


Sigrid se redressa alors, contemplant avec une certaine appréhension le visage d’Erika. Elle espérait que cette fois ci, la punition ne tomberait pas. Comme à son habitude, Sigrid n’avait pas pu résister. Elle avait lancé une phrase humoristique, que ces deux autres collègues n’appréciaient pas d’ailleurs. Lorsqu’elle parlait, Sigrid le faisait souvent pour annoncer un châtiment ou tout simplement rabaisser ses deux collègues. Elle était d’une froideur impitoyable et ne ressentait aucune gêne. Qu’avait-elle a perdre après tout, si ce n’est que la vie ?


Dernière édition par Sigrid Solta le Jeu 19 Jan - 10:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: La nouvelle île [PV] Sam 20 Nov - 16:04

Kane ferma la porte de sa chambre. D'un pas tranquille, il se dirigeait direction le bureau d'Erika tout en réflechissant à ce qu'elle pouvait bien leur vouloir. Il n'était aucunement au courant de l'heure qu'il pouvait être. Lorsqu'il passait, on osait à peine le toucher. Le fouet enroulé autour de l'épaule droite et le perroquet sur l'épaule gauche, le premier qui osait entrer en contact avec Kane finissait dans les geôles avant d'être froidement torturé puis disséqué ou offert aux tigres de Mademoiselle. Au choix. C'est pourquoi les pirates qui passaient par là rasaient les murs.
Quelques fois, par taquinerie, il se stoppait, puis criait "Boo" à celui qui se trouvait proche de lui, le regardant ensuite prendre ses jambes à son cou.
Une fois arrivé devant le bureau, il ouvrit calmement la porte, puis entama un petit rituel qu'il avait préparé avec Pico. D'un synchronisation quasi parfaite, tous deux regardèrent Sigrid avant que Kane lance :

- Répète.

Puis Pico répéta :

- Iiiiiimmmmbéciiile !

Kane caressa son perroquet puis commença à s'asseoir tout sourire sur la chaise du milieu tout en saluant Mademoiselle.

- Enchanté Mademoiselle. Vous êtes radieuse. Quant à vous Sigrid, je vous trouve la mine de mes cobayes. Il faudra veiller à dormir plus longtemps.


Kane remarqua l'absence de Marianne. Ah la bougresse. Il ne l'aimait pas plus que ça. En fait il aimait bien : Mademoiselle. C'est à peu près tout. C'est pourquoi il se réjouit de la voir arriver en dernière et espérait qu'elle se ferait légèrement sermonner. Ou peut-être plus que légèrement.

_________________

Présentation de Kane
Invité finira en salle de torture. C'est décidé.
Kane | Julyan | Dan
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Matelot
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: La nouvelle île [PV] Sam 20 Nov - 17:27

Marianne courait dans les couloirs. Mademoiselle n'aimait pas trop le retard. Pas du tout en fait. La jeune femme donna un grand coup d'épaule dans un grand pirate au regard sombre, mais ne pris pas le temps de s'excuser, ce n'était pas dans ses habitudes.
Marianne, toujours en courant, laissa ses pensées dériver vers la nuit qu'elle venait de passer, avec un jeune pirate au teint pâle et au regard doux. Elle ne s'était pas réveillée tôt, et était sortie de la chambre de sa conquête sur la pointe des pieds, tachant de ne pas le réveiller : Pas d'aurevoirs inutiles, s'il vous plait.

Marianne s'arrêta devant la porte du bureau de l'Impératrice. Elle prit tout de même le temps de défroisser ses vêtements rapidement, et de mettre un peu d'ordre dans ses cheveux, avant de pousser la porte. Sigrid et Kane étaient déjà présents à l'intérieur. Marianne remarqua le regard de Kane, qui se réjouissait de son retard. La jeune femme plissa le nez et découvra les dents, en lui lançant un regard mauvais. Cet homme était le plus puissant du navire, et rien ne l'amusait plus que torturer ses subordonnés. Mais il ne lui faisait pas peur.
Marianne inclina la tête devant Mademoiselle.

- Bien le bonjour... Excusez-moi pour mon retard, Mademoiselle.

Marianne alla se poster près de ses deux collègues. Elle avait à peine remarqué Sigrid, et ne l'aimait pas beaucoup : elles étaient trop différentes. Lorsque Mademoiselle ouvrit la bouche, Marianne reporta son attention sur elle, impatiente. Elle espèrait reprendre la mer au plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Non
MessageSujet: Re: La nouvelle île [PV] Sam 20 Nov - 23:39

Complètement captivée par sa carte, Erika ne remarqua pas tout de suite la présence de son maître voilier, la dénommée Sigrid, à la porte de son bureau. Lorsqu'elle releva la tête, ses yeux bleus se posèrent sur la jeune femme, et elle lui indiqua d'un simple signe de tête qu'elle pouvait entrer et s'installer. Il était temps qu'elle arrive! Décidément, ses subordonnés ne devaient pas savoir lire l'heure, car il était bien huit heure trente-deux. La réunion étant censée débuter à huit heure et demie, ils étaient tous en retard et l'Impératrice ne se priverait pas de le leur faire remarquer. Si on ne pouvait même pas compter sur la ponctualité des maîtres de l'Impériale, sur quoi pouvait on compter?

Dardant son regard sévère sur Sigrid, Erika fronça les sourcils en faisant un petit geste vers la pendule indiquant l'heure, et balaya d'un revers de main les explications que lui servit la jeune femme. Ses mémoires? Elle n'en avait que faire. Sigrid s'était présentée en retard à son bureau, et cela n'était pas dans ses habitudes. C'est donc sans surprise qu'Erika ouvrit la bouche, pour prononcer ces quelques paroles sur un ton sec et quelque peu contrarié :

- Je me fiche de vos explications, Sigrid, le fait est que vous êtes arrivée à mon bureau en retard et que cela ne me plait pas. Pas du tout, même. Venant de vous, cela m'étonne même quelque peu. Que cela ne se reproduise plus, ou je devrais sévir.

Ces quelques remontrances adressées à l'encontre de son maître voilier, Erika reprit une expression plus neutre et croisa les bras sur sa poitrine en fixant la porte d'un air agacé. En effet, même si Sigrid était la, il lui manquait encore ses deux autres maîtres avant de pouvoir commencer à travailler, et ils étaient en train de lui faire perdre un temps précieux avec leurs bêtises! Une ou deux minutes plus tard, ce fut Kane qui poussa la porte du bureau, et Erika hocha la tête brièvement pour le saluer. A la remarque que le perroquet adressa à Sigrid, Erika n'eut même pas envie de réagir tellement c'était puéril. Cependant, elle avait l'habitude de les voir se taquiner entre eux, et se contenta de lancer un regard d'avertissement à son bras droit pour qu'il s'asseye, ce qu'il fit avant de prendre la parole.

- Enchanté Mademoiselle. Vous êtes radieuse. Quant à vous Sigrid, je vous trouve la mine de mes cobayes. Il faudra veiller à dormir plus longtemps.

- Vous êtes en retard, Kane, une fois de plus. Inutile de préciser que la sentence tombera prochainement, précisa la jeune femme en plongeant ses yeux bleus dans ceux de son maître d'équipage. Maintenant, cessez de débiter des âneries et concentrez vous un peu, je n'ai pas que ça à faire de ma journée.

Parfois, il arrivait à Erika de tutoyer son bras droit, mais certainement pas devant les autres maîtres. De plus, elle n'était pas d'humeur conciliante en cette fraîche matinée, et souhaitait travailler au plus vite. Bien entendu, l'Impératrice ne comptait pas donner de sanction à son bras droit, enfin pas réellement. Cependant, elle savait que le priver de son fouet ou lui interdire l'accès à la salle de torture pendant quelques jours le mettait en rogne, et elle ne se priverait pas de le faire, à l'occasion. Intérieurement, Erika savait parfaitement qu'il se débrouillerait pour esquiver habilement la punition, mais elle s'en fichait.

Enfin, après une autre minute d'attente, Marianne daigna pointer le bout de son nez dans la pièce, puis tout son corps par la même occasion. Bien entendu, elle était encore plus en retard que tous les autres, et c'est avec un air glacial qu'Erika la reçut dans la pièce. Elle était lasse de ses nombreux retards, et encore plus lasse des nombreuses remontrances qu'elle avait eu à lui adresser. Mais la jeune femme n'en faisait qu'à sa tête, et continuait encore et toujours à ne pas respecter les consignes que lui imposait Erika. A ce moment la, l'Impératrice soupira, et lui fit signe de s’asseoir avec un regard qui en disait long. Elle avait déjà sanctionné la jeune femme la semaine précédente, mais cela ne l'empêcherait certainement pas de recommencer, ce qu'elle fit clairement comprendre à son maître canonnier qui se dépêcha de prendre place sur le siège qui lui était destiné. Jetant un bref regard à la pendule, Erika ne put s'empêcher d’émettre un petit juron en voyant l'heure qu'elle affichait : Huit heure trente-cinq! Consciente de l'heure qui défilait à vue d'oeil, Erika décida cette fois-ci d'épargner la jeune Marianne et de passer directement au sujet qui la préoccupait, à savoir leur prochaine expédition en mer.

- Bien, vous êtes tous présents donc nous allons pouvoir débuter la réunion. J'ai ici une carte, débuta la jeune femme, qui comme à son habitude voulait aller droit au but. Une carte qui nous indique la position d'une île apparemment inhabitée. Cette île m'intéresse, expliqua l'Impératrice, et je compte sur vous pour que nous puissions l’explorer au plus vite, et même nous l'approprier.



_________________

• Erika Van Lowen • Elissa Alkahin • Vanina Delhis •
En garde, Invité ! ... Mon Royaume contre du Rhum !
"Le métier de pirate était pour eux ce qu'il avait été pour les premiers héros : la carrière de la gloire et de la fortune."
"Les pirates étaient, en quelque sorte, les rockstars de leur temps." Johnny Depp.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: La nouvelle île [PV] Dim 21 Nov - 8:54

Kane ne regrettait pas d'être venu poser son arrière train sur cette chaise. Malgré les remontrances qu'Erika lui a faite, mais qu'elle n'appliquerait certainement pas, ou peu, il savait désormais que c'était bel et bien pour un voyage en mer. Et vu l'endroit indiqué par Erika, c'était pas le patelin d'à côté. Kane prit la parole en premier :

- Une île ? Inhabitée ? Et le gouvernement est au courant pour cette île ? Non parce que j'aimerai bien, ça fera un peu d'action et des nouveaux cobayes. Soit dit en passant, j'ai quelques cadavres pour vous.

Kane attrapa la carte et bigla dessus essayant d'estimer les journées sur la mer. Il marmonna :

- HmmHmm


Puis, il passa la carte à sa voisine. Marianne. Après tout, il l'appréciait un peu plus que Sigrid et il comptait bien le lui montrer. Il regarda ensuite Sigrid avec un air mesquin, un air à la Kane, avant de reposer une question à Erika :

- Est-ce que vous savez si c'est une île déserte, montagneuse ou même recouverte d'une immense foret ? Quant à l'équipage, on à pas encore de matelots... disons que les gens ne se pressent pas à rentrer dans un équipage que je dirige. Ça m'étonne d'ailleurs. Je pensais qu'ils aimaient le rigueur et l'autorité. Bon...

_________________

Présentation de Kane
Invité finira en salle de torture. C'est décidé.
Kane | Julyan | Dan
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple: Non
MessageSujet: Re: La nouvelle île [PV] Dim 21 Nov - 10:59

Comme à chaque début de réunion, Sigrid commença à sérieusement se concentrer sur ce que l’on pouvait appeler une mission. Son côté sérieux remontait toujours en flèche lorsqu’il s’agissait du travail, et elle ne se privait pas de le cacher aux autres. Le sourire en coin qui habitait habituellement ses lèvres avait complètement disparu. Son regard bleu clair prenait la teinte qu’avait l’océan lors des terribles tempêtes. Les petits cernes qui se trouvaient sous ses grands n’étaient en rien la conséquence de sa courte nuit, mais bel et bien de son extrême concentration. Ne vous y trompez pas, ce n’est pas lors de cette réunion que vous verrez Sigrid sortir une boutade bien placée. Elle ne fera que répondre sèchement à une provocation, ignorant bien sûr qu’Erika n’appréciait pas forcément que ses trois subordonnés ne cessent de se « taper à la figure ». Mais malgré la mauvaise entente, ils se montraient efficaces lorsqu’il s’agissait de conquêtes ou de chasses au trésor. Peut-être était-ce la raison pour laquelle Erika n’avait toujours pas viré ses trois originaux subordonnés ?

Le regard de Sigrid s’était automatiquement posé sur la carte dès l’instant où elle était rentrée dans ce maudit bureau. Elle l’analysait déjà, alors qu’Erika lui reprochait son manque de sérieux et son retard en ce jour important. Sigrid arrivait très rarement en retard, ce qui lui valait de sérieux reproches lorsque c’était le cas. Erika ne voulait peut-être pas la voir suivre l’exemple des deux autres…Mais ses retards étaient-ils volontaires ? En aucun cas croyez-le. Aujourd‘hui, elle avait négligé l’heure qu’il pouvait être. Certes. Là, son retard était loin d’être justifiable. Mais les autres fois, la cause était tout autre. Il lui arrivait parfois d’avoir de terribles crises de douleur pendant son sommeil, l’empêchant bien sûr d’avoir un sommeil stable et bénéfique. Le matin, elle était souvent à peine capable de se lever, et devait faire des efforts surhumains pour ne pas hurler et avertir ses voisins de ses problèmes de santé. Seule Erika était vraiment au courant quant à ses problèmes. Elle savait que Sigrid avait été opérée il y a six ou sept ans, et que depuis, au moins une fois par semaine, elle souffrait de douleurs intenables. Elle ne lui pardonnait cependant pas ses retards, malgré qu’elle ait toutes les raisons de rester au lit et de prendre du repos. Mais Sigrid lui était en réalité très reconnaissante. On ne la prenait pas en pitié.

Les paroles d’Erika étaient de plus en plus intéressantes à vrai dire, c’est donc pour cette raison que Sigrid haussa de temps en temps un sourcil, ou ferma les yeux pour se montrer plus concentrée qu’elle ne l’était déjà. La jeune femme se retint souvent de sourire lorsque ses deux collègues se faisaient menacer, car les paroles du Capitaine étaient devenues un véritable quotidien, et l’on finissait bien vite par s’en amuser du moment que l’on ne finissait pas dans la salle de torture l’heure d’après. Lorsqu’Erika aborda un sujet bien plus intéressant que les menaces de mort ou de punition, le Maître Voilier posa de nouveau son regard sur la carte, et comprit bien vite que cette mission était des plus importantes. Il n’était pas courant sur ces mers de découvrir de nouvelles îles, surtout ces derniers temps à cause des corsaires et de la marine du gouvernement. Depuis plusieurs années déjà, ces types n’hésitaient pas à exécuter les pirates dans les plus brefs délais et à faire couler leurs bateaux. Sigrid savaient que certains d’entres eux étaient capturés et ramener à Assecia. Mais là-bas, que faisait-on d’eux ? Devenaient-ils des esclaves ? Etaient-ils pendus sur la place publique ? Mais quel plaisir avait-on de voir des hommes perdre la vie de cette manière par tous les Dieux ? En tout cas, Sigrid ne pouvait que mépriser ces personnes. Elle n’avait pas eu de nouvelles de Darick depuis sept-ans. Celui-ci était parti à la recherche d’un nouveau trésor sur les ordres du Seigneur des Pirates. Le Seigneur n’avait-il que cherché à éloigner le mari pendant qu’il tuait la femme et l’enfant ? Cela était fort probable, mais en tout cas, personne n’avait eu de nouvelles du pirate depuis cet évènement. Le Maître Voilier supposait aujourd’hui que Darick aurait pu être l’une des victimes du gouvernement. Mais avait-il la moindre chance d’être encore en vie aujourd’hui ? Ce n’était pas une question qu’il fallait poser maintenant.

Sigrid allait se saisir de la carte pour estimer le temps que prendra le voyage et savoir s’il fallait changer certaines voiles afin de faire un voyage plus rapide, et par la même occasion plus prudente. Un bateau rapide avait souvent bien plus de chance d’échapper à un agresseur, mais également une capacité de déplacement optimale lors des combats, notamment ceux qui concernaient les canons. Cependant, Kane la devança et se hâta de lire la carte en émettant de petits bruits qui agaçaient fortement la jeune femme. Elle le laissa bien sûr analyser la carte, car il s’agissait malgré tout d’un supérieur et il commandait les hommes qui allaient les emmener tout droit sur la future île qui appartiendra aux pirates. Mais lorsqu’il passa la carte à Marianne, Sigrid se retint d’m’émettre un juron et de coller son poing dans la figure de Kane. Certes, Marianne avait tous les droits de lire cette carte, mais elle n’était que Maître Canonnier, pas navigatrice ! Sigrid plaça son coude sur l’accoudoir et s’empressa de placer sa tête de sa main. Comme elle était agacée par l’attitude puérile de son supérieur ! Kane savait pourtant très bien que Sigrid était la mieux placée pour estimer le temps du voyage, et l’effort qu’il faudrait fournir en fonction de la météo. De plus, elle se devait de savoir lire une carte étant donné qu’elle devait donner les ordres quant à la navigation. Elle lança un regard à Erika, lui faisant comprendre que malgré la colère qui l’habitait, elle saurait faire preuve de retenue. Mais ça, Erika devait déjà le savoir. Sigrid était froide et distante. Elle se montrait très calme, même dans les pires situations. Il faut dire qu’elle n’était pas l’aînée pour rien. Elle avait acquis une grande maturité depuis la mort de son enfant.

Ne pouvant consulter la carte dans l'immédiat, Sigrid déclara à l'attention d'Erika, mais également de Kane :

-Nous ne pourrons savoir à quoi ressemble cette île que lorsque nous foulerons sa terre. Ici, le temps est tellement variable que nous pouvons nous attendre à de nombreux paysages, qu'ils soient désertiques ou montagneux, commença-t-elle. Quant à l'autorité dont vous faites preuve Kane, vous devriez peut-être sourire un peu plus gentiment de temps en temps. Vos mousses viendraient en courant sur le bateau si vous vous montriez plus...abordable. Le respect ne vaut rien lorsque l'on à personne à ses ordres.


Dernière édition par Sigrid Solta le Jeu 19 Jan - 10:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Matelot
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: La nouvelle île [PV] Mar 23 Nov - 20:29

Le regard de Mademoiselle était glacial. Marianne hocha la tête en sa direction avec un léger sourire. Elle ressentait une certaine satisfaction dans le fait d'être la dernière. L'excitation provoquée par la peur d'être châtiée, peut-être...
Lorsque Erika commença a parler d'île abandonnée, le sang de Marianne ne fit qu'un tour : enfin un peu d'action. La mer et l'Impériale lui manquaient. Lentement, la jeune femme se tourna vers Sigrid, un sourire moqueur sur les lèvres : elle savait d'avance ce qu'elle allait voir sur son visage : rien. Seulement une concentration totale, mais cela passait bien au dessus de la tête de Marianne. Pour elle, cette femme était aussi froide que la pierre. Dans des situations pareilles, Marianne était excitée comme une puce, et rien ne pouvait l'atteindre : elle aussi était toute entière concentrée sur leur mission, mais à sa façon.
Les yeux brillants, elle prit la carte entre ses mains. Sentant la frustration de Sigrid, Marianne prit tout son temps pour la consulter. Elle était certaine que cette femme la prenait pour une incapable, mais elle savait lire une carte merci !
Une nouvelle île ? Cela faisait si longtemps... Enfin un peu d'action. Une large sourire éclaira le visage de Marianne, et elle passa la carte à sa voisine avec un grand geste théâtral, une lueur moqueuse au fond des yeux. Elle se tourna ensuite vers Erika et lui demanda, d'un air intéressé :

- Et quand partons nous, Mademoiselle ?


Dernière édition par Marianne le Sam 27 Nov - 13:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Non
MessageSujet: Re: La nouvelle île [PV] Mar 23 Nov - 21:40

Assise derrière son immense bureau sombre, Erika s'apprêta à recevoir les remarques de ses subordonnés, et elle ne fut pas déçue. En effet, après quelques secondes de contemplation, Kane prit la parole, et ce fut sans surprise qu'elle se vit bombardée de question par celui-ci. A peine en avait-il posée une qu'il enchaînait avec une autre, sans même lui laisser le temps de répondre. C'est d'une voix sèche que l'Impératrice répondit :

- Assez, Kane. Je vous ai demandé de prendre connaissance de cette carte, pas de m'étouffer avec vos questions idiotes.

En vérité, ses questions ne l'étaient pas tant que ça, mais la jeune femme n'avait même pas envie d'y répondre, et ce pour plusieurs raisons. D'abord parce qu'elle ne connaissait pas la réponse à certaine d'entre elles, puisqu'elle comptait justement sur eux pour leur permettre d'y trouver une réponse, ensuite parce qu'elle n'était pas de bonne humeur ce matin, et que les incessantes jérémiades et piques des trois personnes présentes l'agaçaient au plus haut point. Après cette entrevue, elle irait régler leur compte à un ou deux prisonniers, cela lui ferait du bien. Quoique... Elle pouvait aussi aller déambuler sur le port pour hurler sur les feignants... Rien de tel qu'une belle réprimande accompagnée d'un coup de fouet ou deux pour les faire bouger, ceux-la!

Captant le petit manège de Kane et de Marianne, Erika leva les yeux au ciel durant un instant avant de les poser sur Sigrid, qui lui adressait à ce moment la un regard qui pouvait signifier plusieurs choses aux yeux de l'Impératrice. En plantant ses yeux dans ceux de son maître voilier, la jeune femme y lut un sérieux et une discipline qui avaient cessés de la surprendre depuis des années. Au début, le calme de Sigrid l'avait étonnée, elle qui avait été habituée à devoir mater des pirates bruyants et sauvages, mais elle avait bien vite appris à apprécier la maturité qu'elle avait senti chez la jeune femme. Elle compensait plus ou moins la bêtise de Kane et de Marianne, qui encore une fois semblaient prendre un malin plaisir à agacer le maître voilier. Bien entendu, Erika s'était habituée à devoir gérer leur comportement, et n'était parvenue à le supporter que pour une seule raison : Elle savait qu'en mer et lors d'une bataille, ces trois la cessaient leurs enfantillages pour attaquer sans pitié la flotte ennemie. Les ayant déjà vu à l'oeuvre, L'Impératrice savait qu'ils formaient un redoutable trio de combattants. Tant qu'ils ne se comportaient pas comme des enfants immatures...

Voyant Sigrid résister à l'envie de répliquer vertement à Kane, Erika esquissa discrètement un petit sourire satisfait et l'écouta parler avec attention.

-Nous ne pourrons savoir à quoi ressemble cette île que lorsque nous foulerons sa terre. Ici, le temps est tellement variable que nous pouvons nous attendre à de nombreux paysages, qu'ils soient désertiques ou montagneux, commença-t-elle. Quant à l'autorité dont vous faites preuve Kane, vous devriez peut-être sourire un peu plus gentiment de temps en temps. Vos mousses viendraient en courant sur le bateau si vous vous montriez plus...abordable. Le respect ne vaut rien lorsque l'on à personne à ses ordres.

La première phrase de Sigrid était celle qu'elle se serait apprêté à répondre à Kane, si seulement elle en avait eu l'envie. En effet, le maître voilier avait très bien compris que le seul moyen de réellement percer le mystère de cette île était d'y débarquer. Comme d'habitude, cette femme réfléchissait avant de poser des questions inutiles, ce qui l'opposait à Kane encore un peu plus. A cette pensée, Erika ne put s'empêcher de ressentir une pointe d'agacement et de fierté à la fois. Même si ce dernier n'était pas aussi mature que sa collègue, il faisait preuve d'une cruauté et d'une rigueur qu'Erika ne pouvait qu'approuver. Pas une fois elle n'avait eu à se plaindre de son autorité ou de ses talents de maître d'équipage. Ces qualités étaient sans doute les choses qui la poussaient à conserver Kane comme bras droit, et elle ne regrettait pas son choix. Elle ne les regrettait quasiment jamais, d'ailleurs... Les regrets, comme le répétait la jeune femme, étaient faits pour les mauviettes, car seuls les indécis continuaient à regarder en arrière pour juger leurs décisions passées. La vie avait appris à la jeune femme à ne pas se retourner, et à faire face aux évènements la tête haute. Même si cette force apparente était la seule face qu'elle montrait d'elle-même, Erika savait sans se l'avouer que son passé resterait enfoui en elle, sans qu'elle souhaite cependant un jour le déterrer. Il l'avait endurcie... Mais continuerait-il longtemps à rester une force?

Reposant son regard perçant sur Sigrid, Erika lui répondit bien plus posément qu'à Kane, sans doute parce que ses paroles étaient plus pertinentes à ses yeux.

- Vous avez raison, Sigrid, la seule façon de le découvrir sera de débarquer sur cette île. Et je compte sur vous trois pour vous pencher sur cette affaire avec sérieux, ajouta-t-elle plus à l'intention de Kane et de Marianne qu'à celle de Sigrid.
A propos de votre attitude quelque peu... effrayante, commença-t-elle cette fois-ci en s'adressant au maître d'équipage, je dois dire que je n'ai pas à m'en plaindre pour le moment. Je ne veux pas de mauviettes sur mon navire, alors que les plus faibles prennent leurs jambes à leur cou ne me dérange pas plus que ça.


Après avoir contemplé la carte quelques instants, Marianne releva enfin la tête et la passa non sans un sourire moqueur à sa collègue, qui avait déjà bien assez patienté au goût de l'Impératrice. Si Erika avait été à sa place, elle aurait probablement arraché le bout de parchemin des mains de la jeune femme, mais fort heureusement elle ne l'était pas. De toute manière, Erika n'aimait pas tellement obéir, et se sentait bien plus à l'aise à la place de chef qu'à tout autre poste. Elle avait ça dans le sang, même si elle n'était pas spécialement fière d'être la fille de l'ancien seigneur pirate, qui n'était rien d'autre qu'un homme ignoble.

Quelques secondes plus tard vint la question de Marianne, et ce fut sans doute la seule chose pertinente que dit la jeune femme rousse depuis le début de la réunion.

- Et quand partons nous, Mademoiselle ?

C'était en effet une bonne question, à laquelle elle s'était déjà préparée à répondre, aussi elle n'attendit pas plus longtemps avant d'ouvrir la bouche.

- Eh bien tout dépend de la vitesse que vous mettrez à préparer cette expédition, que ça soit en recrutant des hommes ou en préparant le navire et les vivres. Une semaine ou deux, un mois peut-être. Rien ne presse, et je veux que cette conquête soit rapide et efficace. Nous ne pouvons pas nous permettre de commettre une erreur en précipitant les choses. Par ailleurs, je compte sur vous Sigrid pour estimer le temps du voyage, cela nous sera déjà bien utile de le savoir.

_________________

• Erika Van Lowen • Elissa Alkahin • Vanina Delhis •
En garde, Invité ! ... Mon Royaume contre du Rhum !
"Le métier de pirate était pour eux ce qu'il avait été pour les premiers héros : la carrière de la gloire et de la fortune."
"Les pirates étaient, en quelque sorte, les rockstars de leur temps." Johnny Depp.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: La nouvelle île [PV] Mer 24 Nov - 16:22

Kane, toujours confortablement installé dans son fauteuil, observait la scène. Une Sigrid trop sérieuse pour l'être vraiment, une Marianne trop discrète. Il s'amusait de ce comportement. Ses deux subordonnées étaient tout sauf ce qu'il pouvait appeller des ennemis. Après tout, il avait vécu avec elles et ne les détestaient pas. Il aimait juste les taquiner de temps à autre, et cette période de réforme de l'équipage frustrait Kane. C'est pourquoi il s'en prenait plus que beaucoup à ses coéquipieres. Et puis, après tout, c'était un homme et il devait s'affirmer. Il dévisagea Erika du regard avant que Sigrid lui réponde méchamment.

- Quant à l'autorité dont vous faites preuve Kane, vous devriez peut-être sourire un peu plus gentiment de temps en temps. Vos mousses viendraient en courant sur le bateau si vous vous montriez plus...abordable. Le respect ne vaut rien lorsque l'on à personne à ses ordres.

- Comme l'a dit Erika, je ne crois pas avoir à changer mes méthodes pour faire plaisir à Madame. Cependant, je vous avoue que vous vous trompez sur un point. Je vous ai vous dans mon équipage et je compte bien avoir votre respect. Or ce n'est pas le cas. Je ferai donc en sorte de l'avoir, et si il faut, je vous tuerai.

Il fixa ensuite Marianne. Elle ne bronchait pas, et cela agaçait fortement Kane. Il ne comptait pas faire de remarques à ce sujet-là. Il attendait maintenant que ces deux femmes sortent. Il n'y avait après tout aucune raison de rester plus longtemps, mis à part pour Kane, qui était bras-droit de Mademoiselle et qui devrait discuter plus longuement avec celle-ci. Pico se détacha de son épaule afin d'aller se poser sur le bureau. Il fixa Erika, obliqua la tête, puis gémit. Il vint ensuite se reposer sur l'épaule de Kane.Personne ne savait vraiment pourquoi Pico avait agi comme cela. Après tout, un perroquet ne faisait pas que des actions interessantes. Il voyait en Erika un regard qui signifiait beaucoup. Elle avait des choses à lui dire.

- Assez, Kane. Je vous ai demandé de prendre connaissance de cette carte, pas de m'étouffer avec vos questions idiotes

Kane ne broncha pas à cette réprimande. Après tout, il était habitué, et savait qu'Erika lui faisait des reproches à peu près tout le temps. Il l'avait harcelé de questions, mais ne s'en excusait pas pour autant.
La question de Marianne n'était pas inintéressante. Comme toujours, elle avait de bonnes questions, malgré que l'information leur aurait été donnée même si elle ne l'avait pas posée. Kane se fixa dans la chaise et caressa son perroquet. Il s'ennuyait ferme et comptait bien faire en sorte que cette réunion se termine au plus vite. Il ne prit donc pas la peine de prendre le parole. Par contre, derrière le bureau, il commença à taper dans le pied de Sigrid afin de l'embêter, tel un petit enfant. Bien sur, Marianne ne le dénoncerait pas, et Erika ne verrait rien. Il lui suffirait donc de nier, malgré qu'Erika croirait surement plus au sérieux de Sigrid. Il repensait déjà au cadavre qu'il avait disséqué avant de venir et sourit. Il revoyait les intestins, puis, sans aucune transition aucune, il vit un matelot. Un joli matelot qui ne faisait rien sur le bateau, et pensa alors au fait qu'il aurait surement un cobaye humain durant le voyage. Il reprit d'un coup interêt à la conversation, comme si son attention pourrait accelerer le temps jusqu'a ce moment.

_________________

Présentation de Kane
Invité finira en salle de torture. C'est décidé.
Kane | Julyan | Dan
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple: Non
MessageSujet: Re: La nouvelle île [PV] Mer 24 Nov - 16:32

Lorsque Marianne lui tendit enfin la fameuse carte qui renfermait la position de l’île, Sigrid s’en saisit sans ne pouvoir s’empêcher de lancer un regard emprunt de reproches à la jeune femme. Pirate depuis de longues années déjà, Sigrid avait appris à faire face aux injures ou moqueries de l’ensemble de l’équipage. Que ce soit un homme, une femme, ou un enfant, la jeune dame ne se gênait pas pour répliquer, mais la situation actuelle lui demandait de garder son calme et sa froideur habituelle. Ce n’était en aucun cas le moment de faire mauvaise impression devant l’Impératrice. Elle n’était pas indispensable, quel que soit son talent dans la navigation ou le combat. Perdre la vie ne l’enchantait pas plus que ça, être torturé encore moins. Garder le silence face à ce genre de provocation était donc la meilleure chose à faire. Marianne s’enfonçait en la provoquant ? Soit. Sigrid ne comptait pas lui tendre la main lorsqu’elle sera sur le point de se noyer. Que ce soit face à la vie ou face à la mort, en tant que femme ou tant que pirate, Sigrid était bel et bien capable de regarder la vie s’échapper sous ses yeux. Porter secours à son équipage lorsqu’il était sérieusement menacé, soit. Mais porter secours à un seul homme était loin de l’enchanter, qu’il soit son supérieur ou non. Elle ne le ferait que si on lui en donnait l’ordre. Telle était la façon de penser de Sigrid Solta depuis la mort de son enfant et la disparition de Darick, son époux. Croyez-le ou non, elle était bien loin de se douter que cette façon de penser pouvait lui attirer la haine de l’ensemble du gouvernement, mais également d’une partie de l’équipage. S’en inquiétait-elle seulement ? Elle avait ces hommes et femmes sous ses ordres depuis bientôt deux ans. Ils n’étaient en aucun cas en droit de se plaindre. C’était sûrement également le cas pour les hommes de Kane et Marianne par ailleurs…

Avant de poser ses yeux sur la « précieuse » carte, Sigrid porta de nouveau son regard sur l’Impératrice. En effet, celle-ci, sûrement dans l’impatience de découvrir un nouveau territoire à conquérir, lui demandait déjà d’analyser carte et temps de voyage. Mais il y avait tellement d’éléments à prendre en compte ! Heureusement pour Sigrid, Erika savait faire preuve d’un minimum de patience, quelle soit réelle ou non. Il ne lui fallait pas deux jours pour analyser cette carte et définir le temps approximatif du voyage. Mais deux facteurs pouvaient bien changer toutes les données recueillies, et ce, au dernier moment : la mer et le temps. La météo était quelque chose de très approximatif, et parfois d’imprévisible. L’on pouvait croire le matin avoir un beau soleil toute la journée, et finir le soir avec une tempête qui emmènera votre bateau tout droit dans les récifs. C’était une fin loin d’être appréciable, bien qu’elle soit courante chez les navigateurs. Combien de bateaux s’étaient écrasés contre les rochers et les falaises ces derniers siècles ? Des milliers peut-être. Ne parlons même pas du nombre de victimes ! Il fallait donc se montrer prudent, surtout en ce temps automnal où les pluies et les vents arrivaient sans prévenir. Comment prévoir correctement le temps qu’il fera lorsque l’on ne sait même pas à quelle heure il faut tendre les voiles ? Les choses étaient bien précipitées, et il fallait à Sigrid quelques minutes pour reconcentrer ses pensées. Chose faite d’ailleurs, elle retrouvait déjà son calme habituel !

Elle posa enfin son regard sur la carte, cherchant l’île tant convoitée. Lorsqu’elle eut trouvé le petit bout de terre sur le vieux parchemin, Sigrid commença à estimer le temps de navigation si le temps, le vent, et la houle étaient avec l’équipage de l’Impériale.

-Je dirais une semaine si aucun obstacle ne gêne notre progression. Deux semaines si nous accumulons tempêtes, agressions corsaires et militaires, ou défaillances du bateau. Elle n’est à vrai dire pas très éloignée d’ici, et je suis assez surprise que votre père ne l’ai jamais découverte. Quoi que votre talent dépasse de loin le sien.

Ne souhaitant pas aborder plus longtemps un sujet qui était loin de faire sourire Sigrid, la jeune dame reporta de nouveau son regard sur la carte, cherchant avec précision la proximité qu’avait cette île avec d’autres lieux déjà visités. Elle pourrait peut-être ainsi établir le temps qu’il fera lors de leur importante expédition. Mais cette fois-ci, les choses étaient bien loin d’être aussi faciles que les précédentes fois. Cette île était située bien à l’écart de tout lieu qu’elle connaissait, elle ne pouvait donc établir avec précision l’importance des obstacles que l’équipage rencontrera. Il n’y avait donc plus qu’à compter sur la mer et l’efficacité de l’ensemble des matelots pour arriver à bon port.

-Je ne peux être plus précise dans mes calculs. Il va malheureusement falloir faire avec.

Dans un mouvement plutôt brusque, mais bien digne d’elle, Sigrid déposa la carte à la place qui lui revenait de droit : sur le bureau du capitaine. Son regard parcourait pourtant encore le vieux parchemin, comme s’il cherchait à enregistrer l’image pour que plus jamais elle ne soit oubliée. Elle avait nombre de choses à faire, et perdre son temps n’était pas une bonne idée. La marine était également à la recherche de lieux à visiter pour enfin déloger les pirates de « leur mer ». Mais les choses allaient bien sûr se passer autrement. Sigrid ne comptait pas laisser à ces hommes la moindre parcelle de terre. Ils avaient la richesse et la chance de vivre dans une société plus ou moins stable. Alors les pirates pouvaient bénéficier de la liberté, mais aussi de terres pour enfin se développer. Ce n’était après tout qu’un juste équilibre des choses.

Elle se leva calmement, bien qu’elle eut envie l’espace d’un instant de laisser la marque de sa main sur la joue de Kane à cause de ses idioties. Elle salua d’un mouvement très respectueux son capitaine. Le sourire qu’elle offrit cependant à ses deux collègues n’était que malsain et emprunt de sarcasme. Comme elle méprisait ces deux là ! Elle ne prenait du plaisir à les côtoyer que lorsqu’elle les affrontait en duel, ou qu’elle devait combattre à leur côté. En vérité, ils ne trouvaient tous les trois qu’un vrai terrain d’entente dans le combat. Etait-ce quelque chose dont il fallait se plaindre ? Loin de là. Sigrid ne comptait pas s’attacher à quelqu’un, elle ne voulait pas perdre un être aimé sous prétexte qu’un beau jour elle avait ressenti un nouveau sentiment, un sentiment agréable qui unit bien souvent deux êtres humains. La froideur et la solitude. La clef du succès en combat, en stratégie, dans la survie. Sa main blanche se posa sur le ventre douloureux. Quelques instants plus tard, elle avait quitté le bureau.


Dernière édition par Sigrid Solta le Jeu 19 Jan - 10:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Matelot
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: La nouvelle île [PV] Ven 26 Nov - 20:26

Dès qu'elle eut passé la carte, Marianne commença à s'agiter sur son siège, pressée de quitter la salle, impatiente de s'embarquer dans le tourbillon d'affaires à régler avant le départ... Vérifier l'état de ses chers canons, repasser en vue ses effectifs et combler les places vides. Déjà, tout s'organisait, prenait une place bien précise dans sa tête. Elle savait que ses beaux plannings n'étaient jamais respectés, mais ses pensées devaient être solidement bridées, si elle ne voulait pas s'égarer dans son petit monde. Pianotant des doigts contre sa joue, Marianne sourit à Erika :

- Le plus tôt possible, donc.

Marianne avait hâte de découvrir cette nouvelle île. Elle écouta patiemment Sigrid, qui ne leur apprenait pas grand chose, à son avis. La jeune femme frissonna en pensant à la vie tout à fait ennuyeuse et insipide que Sigrid semblait mener. Jamais Marianne ne la comprendrait. Pourquoi ne pas profiter des simplicités de la vie. Le Maitre des voiles serait certainement une belle femme, pourtant. Si cet air glacial ne lui figeait pas les traits en permanence. Un sourire s'afficha sur le visage de Marianne en sentant Sigrid se tendre, lors de ses moqueries. Mais jamais cette pauvre femme ne lui répondrait en face, au grand dam de la Canonnière. Quel ennui...
Marianne regarda Sigrid partir, et répondit à son sourire empoisonné par une mimique moqueuse, puis se leva à son tour. Elle n'avait plus rien à faire ici, et tellement à faire à l'extérieur, qu'elle ne voulait pas perdre une seconde de plus. Son côté sérieux et méthodique reprenait peu à peu le dessus.

- Mademoiselle... Toi, dit-elle en inclinant la nuque en face d'Erika puis de Kane.

Celui-ci avait son expression bizarre sur le visage. Marianne la connaissait bien, et ne signifiait rien de bon, ni pour elle ni pour ses collègues. Rien ne servait de s'attarder, et Kane attendait visiblement son agacement. Elle s'adressa à ses deux supérieurs avec un sourire plein de sous-entendus.

- C'est bon, c'est bon, je m'en vais. Bonne matinée à vous, je vous souhaite bien du plaisir en cette fin de réunion.

Marianne sortit rapidement après cette phrase, puis prit ses jambes à son cou. Elle avait à faire, pour satisfaire Mademoiselle.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: La nouvelle île [PV] Ven 26 Nov - 20:51

Enfin Kane pouvait savourer un petit moment d'intimité avec sa chère impératrice. Il se permettait tout le temps de la tutoyer lorsqu'ils n'étaient qu'eux deux, c'est pourquoi il le ferai ici. Il dégagea les deux chaises, sortit son sabre, et s'amusa à entailler son doigt avant de lécher le filer de sang qui s'en écoulait. Il imaginait déjà celui des victimes. Pico quant à lui, était parti se poser sur une armoire dans un coin de la pièce, ou il essayait en vain de béqueter un insecte passant par là. Ce n'était pas son mets favoris, mais cela lui suffisait amplement.
D'un air sadique et d'un sourire plein de malice et d'impatience, Kane débuta la conversation :

- Alors. Combien de mètres de cordes dois-je prévoir pour attacher les pirates récalcitrants ? Ah, et je pourrai en tuer un ou deux pendant le voyage ? Ca fait longtemps que j'ai pas pu m'amuser... Qui plus est les commerçants se font rares, alors bonjour l'ennui.


Il se mit à rire, un rire rempli de cruauté et de sadisme. Il toussota ensuite et revint à la conversation. Erika n'apprécierait certainement pas ces remarques, mais il ne pouvait cacher son vrai visage qu'en présence d'autrui. Il annonça ensuite :

- Je me souviens quand vous m'avez recueilli, et je me souviens encore de mon premier combat. La première personne que j'ai tué. La première personne que j'ai disséqué aussi. Et la première personne que j'ai réellement apprécié.

Il fixa ensuite Erika dans les yeux avant de rappeler Pico sur son épaule, qui avait finalement réussi à dévorer le petit insecte inoffensif qui traînait là.

- Vous l'aimez bien, mon perroquet. Il nettoie votre bureau à chaque fois que je viens. D'ailleurs je ne sais même pas si vous me convoquez pour moi, ou pour éradiquer les petites bestioles qui traînent ici et là. Mis à part ça, des questions ?

Il rangea son sabre dans son fourreau et posa ses pieds sur le bureau. Avant de les retirer très vite, sous le regard colérique d'Erika.

_________________

Présentation de Kane
Invité finira en salle de torture. C'est décidé.
Kane | Julyan | Dan
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Non
MessageSujet: Re: La nouvelle île [PV] Sam 27 Nov - 0:20

Observant attentivement Sigrid lire la carte que Marianne lui avait transmise, L'Impératrice s'attarda quelques instants sur les cernes qui se dessinaient sous les yeux de son maître voilier, et ne fut pas surprise de constater qu'ils étaient encore plus marqués que d'habitude. En effet, elle n'ignorait pas les différents problèmes qu'avait la jeune femme dans son sommeil, ou même les douleurs qu'elle ressentait à longueur de journée. La vérité, c'est qu'elle ne tenait pas à s'attarder sur ce genre de détails. Que Sigrid souffre, elle le concevait, puisqu'elle avait vu la jeune femme se vider de son sang de ses propres yeux, et avait elle-même ordonné qu'on tente tout pour la sauver quelques années plus tôt, en revanche elle estimait qu'elle n'avait pas à accorder de traitement de faveur à son maître voilier, quels que soient les chose qu'elle ait à endurer. En lui épargnant les reproches et les sanctions, Erika ne lui aurait pas rendu service, bien au contraire, puisque cela aurait probablement empêché Sigrid de s'endurcir, du moins pas autant. En considérant son maître voilier avec autant de sévérité que les autres pirates, Erika savait qu'elle agissait pour le mieux, et quoi qu'on en dise elle resterait sur ses positions. Elle n'était pas le genre de femme prenant en considération l'avis des autres, et cela lui avait valu quelques critiques auxquelles elle avait répondu par une simple provocation en duel. Le jour ou Erika commencerait à écouter une autre personne qu'elle-même n'était pas encore arrivé.

Ses yeux patiemment posés sur Sigrid, Erika pianotait doucement de ses longs doigts fins sur son bureau, attendant une quelconque réaction de la part ce celle-ci, ce qui ne tarda pas à arriver à sa grande satisfaction. La patience n'était pas son point fort... Même si elle savait se contenir, dans certains cas. Celui-la en était un de force majeure, et elle attendait des réponses le plus vite possible, que cela plaise ou non à ses subordonnés. De toute manière, ils avaient l'habitude de devoir lui fournir sans plus attendre ce qu'elle voulait, et savaient quelles étaient ses réactions quand on la poussait à bout. Avec un petit sourire en coin, Erika écouta attentivement la réponde de son maître voilier, qui serait fort utile pour la continuation de la préparation du départ.

-Je dirais une semaine si aucun obstacle ne gêne notre progression. Deux semaines si nous accumulons tempêtes, agressions corsaires et militaires, ou défaillances du bateau. Elle n’est à vrai dire pas très éloignée d’ici, et je suis assez surprise que votre père ne l’ai jamais découverte. Quoi que votre talent dépasse de loin le sien.

Analysant l'information avec la rapidité dont elle faisait preuve généralement, Erika se mit intérieurement à imaginer le nombres de vivres et d'affaires qu'il leur faudrait emporter avec eux, sans pour autant trop approfondir les détails. Ayant pris l'habitude de recevoir l'aide de ses trois subordonnés, la jeune femme avait plus ou moins développé une certaine tendance à assommer les trois jeunes gens de tâches et de devoirs sans jamais se soucier de la façon dont ils se débrouilleraient pour s'en sortir. Cette forme d'égoïsme faisait désormais partie du caractère de la jeune femme, qui en plus d'être intransigeante, confiait beaucoup trop de travail à ses soldats en attendant d'eux la perfection. Malheureusement, ces quelques défauts étaient la partie la plus marquée d'Erika, et devaient cohabiter avec son intelligence et sa force apparente. Loin d'être un géant, la jeune femme restait une humaine, avec ses qualités et ses défauts, ses forces et ses faiblesses... Ce qu'elle n'aurait jamais avoué, sa fierté étant bien trop grande pour cela.

Le compliment que lui fit directement Sigrid quelques instants plus tard ne flatta pas plus que ça l'Impératrice, qui se contenta de l'accueillir d'un simple hochement de tête. Être comparée à son père ne l'enchantait pas forcément, et elle ne voulait même pas savoir pour quelle raison il n'avait pas tenté de conquérir cette île. Cet homme, elle souhaitait juste l'oublier, ou bien ne garder pour seul souvenir de lui que sa tête plantée au bout d'une pique de fer.

-Je ne peux être plus précise dans mes calculs. Il va malheureusement falloir faire avec.

Masquant cette fois-ci plutôt habilement son agacement, Erika ne lâcha même pas un seul soupir, et fit signe à Sigrid qu'elle pouvait partir sans laisser transparaître ses émotions, quelles qu'elles soient. Dans ce cas la, s'énerver n'aurait servi à rien, la réponse n'en serait pas venu moins vite. Elle savait que son maître voilier ferait du bon travail, même si elle n'avait pas envie d'attendre des années pour en voir les fruits. Quelques instants après, ce fut Marianne qui décida de quitter le bureau, et l'Impératrice la salua rapidement en suivant du regard sa fine silhouette pousser la porte, puis s'éloigner.

Après son départ, Erika se tourna vers Kane, et planta ses yeux clairs dans les siens en le regardant durant quelques secondes. En réalité, elle n'avait pas tant de choses que cela à lui dire, mais elle souhaitait juste avoir quelqu'un à qui parler plus profondément, même si ce n'était que quelques minutes. Avec son rôle d'Impératrice, la jeune femme avait également reçu des présents qu'elle appréciait la plupart du temps plus que tout : l'indépendance et la solitude. Prendre ses propres décisions était en effet vital pour Erika, et le fait de ne pouvoir compter que sur elle-même ne la gênait pas plus que ça. Cependant, elle n'en restait pas moins une femme, et elle prenait parfois plaisir à discuter ainsi avec son bras droit.

- Alors. Combien de mètres de cordes dois-je prévoir pour attacher les pirates récalcitrants ? Ah, et je pourrai en tuer un ou deux pendant le voyage ? Ca fait longtemps que j'ai pas pu m'amuser... Qui plus est les commerçants se font rares, alors bonjour l'ennui.


Esquissant un sourire amusé, Erika se félicita intérieurement d'avoir gardé Kane un peu plus longtemps dans son bureau. Son humour noir, même s'il n'était en lui-même pas spécialement amusant, ne cesserait jamais de surprendre l'Impératrice, bien qu'elle ait l'habitude d'en entendre de belles avec Kane!

- Je me souviens quand vous m'avez recueilli, et je me souviens encore de mon premier combat. La première personne que j'ai tué. La première personne que j'ai disséqué aussi. Et la première personne que j'ai réellement apprécié.

Retenant tant bien que mal un léger éclat de rire, Erika fronça les sourcils, et regarda avec étonnement son bras droit. Lui qui avait l'habitude de la tutoyer pour la taquiner, ou peut-être à cause de leur proximité, voila qu'il se remettait à lui parler avec autant de respect qu'il en aurait fait preuve en la présence de Sigrid ou de Marianne. Décidément, ces jeunes femmes déteignaient sur lui ! Ou alors il n'avait simplement pas fait attention à ce qu'il allait dire, c'était possible.

- Eh bien, Kane, quelle est donc la personne que vous appréciez tant? N'est-ce-pas ce cher Pico? ajouta-t-elle sans perdre son petit sourire en coin, et en imitant avec habileté le ton presque respectueux et le vouvoiement dont il avait fait preuve.

- Vous l'aimez bien, mon perroquet. Il nettoie votre bureau à chaque fois que je viens. D'ailleurs je ne sais même pas si vous me convoquez pour moi, ou pour éradiquer les petites bestioles qui traînent ici et là. Mis à part ça, des questions ?

Fixant quelques instants l'endroit même ou se trouvait un peu plus tôt une petite bestiole goulûment avalée par l'animal, Erika secoua la tête et la releva en posant ses yeux sur le jeune homme. Des questions, elle n'en avait pas précisément... En fait elle en avait probablement quelques-unes, mais cela ne pressait pas.

- Des questions... Ah, oui, combien reste-t-il de prisonniers dans les prisons, mon très cher Kane? Il ne faudrait pas que nous en manquions, précisa-t-elle en insistant sur le dernier mot. Cela serait fâcheux pour nous deux comme pour notre équipage.


Il aurait été en effet bête de devoir sacrifier des pirates pour permettre à son bras droit de se défouler, mais bon... Elle ne pouvait et ne souhaitait pas l'empêcher de faire ce genre de choses. Au moins, il maintenait l'atmosphère incertaine et pleine de risques dans laquelle vivaient les pirates depuis des années, et qui avait rendu bien des services à l'Impératrice, en lui permettant entre autre d'asseoir sa domination sur son peuple sans trop de problèmes.


_________________

• Erika Van Lowen • Elissa Alkahin • Vanina Delhis •
En garde, Invité ! ... Mon Royaume contre du Rhum !
"Le métier de pirate était pour eux ce qu'il avait été pour les premiers héros : la carrière de la gloire et de la fortune."
"Les pirates étaient, en quelque sorte, les rockstars de leur temps." Johnny Depp.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: La nouvelle île [PV] Dim 28 Nov - 8:41

Toujours assis sur sa chaise, Kane s'amusait avec la petite plaie qu'il s'était faite. Il ne voyait pas vraiment ce qu'Erika trouvait de drôle à ces répliques, mais cela l'importait peu. Il remarqua qu'il venait de lui faire une éloge, et qu'elle se moquait de lui. Il commença à tourner la tête dans tous les sens, comme si il cherchait quelques chose. Il était juste gêné. Puis, pour l’embêter, il appuya sur sa plaie. Il en sortit une goutte de sang qu'il versa dans l'encrier de l'Impératrice.

- Eh bien, Kane, quelle est donc la personne que vous appréciez tant? N'est-ce-pas ce cher Pico? ajouta-t-elle sans perdre son petit sourire en coin, et en imitant avec habileté le ton presque respectueux et le vouvoiement dont il avait fait preuve.

- Tu sais, je parlais pas de Pico. Lui, c'est moi, et moi, c'est lui. On ne fait qu'un et je ne parle jamais de lui en tant qu'un animal étranger. La personne dont je parlais, c'était toi. Mais bon, t'as décidée de me taquiner, et je comprends tout à fait.


Il la fixa et lui renvoya son sourire en coin. Il n'eût pas le temps de bouger plus que ça qu'elle lui posa déjà une nouvelle question.

- Combien reste-t-il de prisonniers dans les prisons, mon très cher Kane? Il ne faudrait pas que nous en manquions, précisa-t-elle en insistant sur le dernier mot. Cela serait fâcheux pour nous deux comme pour notre équipage.

Kane la fixa. Puis il dit :

- Ne bougez pas, je reviens.


Il sortit du bureau d'un air calme, puis, dans le couloir, se mit à piquer une pointe. Il ne revint que quelques minutes après dans le bureau. Il tenait un prisonnier par le col, et manifestement, celui-ci n'avait pas mangé depuis longtemps. Il ne réagissait plus, et sa tête pendouillait. Kane lui colla deux trois claques, pour le réveiller. Aucune réponse. Il le lâcha donc par terre et annonça :

- C'était le dernier mais je crois bien avoir oublié de lui donner sa ration. Il va falloir aller recruter directement à la source, je pense. La taverne.

Kane n'appela pas quelqu'un dans le couloir pour ramasser le corps. Il le jeta dehors à l'aide de ses pieds. Personne n'avait le droit de rentrer dans le bureau, et ils étaient en réunion. Une fois jeté dehors, il ferma la porte, qui coinça. Il vit le pied qui bloquait la porte, et machinalement, tapa dedans afin de le faire sortir. Mais ce serait plus facile sans la porte qui le bloquait. Il rouvrit donc celle-ci, tapa dans le macchabée, puis la referma. Il vint se rasseoir.

_________________

Présentation de Kane
Invité finira en salle de torture. C'est décidé.
Kane | Julyan | Dan
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Non
MessageSujet: Re: La nouvelle île [PV] Lun 29 Nov - 18:24

Le regardant s'amuser avec sa plaie pendant quelques secondes, Erika fixa étrangement une goutte de sang qui perlait et dégoulinait sur la peau blanche de son bras droit. Loin de la dégoûter, la couleur sombre et rougeâtre du sang frais la fascinait. La jeune femme avait toujours été habituée à voir le liquide bordeaux couler, parfois de ses propres blessures, et elle avait été élevée dans un monde cruel, par un homme cruel. Ainsi elle n'avait aucune difficulté à donner la mort, même si elle y prenait rarement un réel plaisir. Le flot abondant de sang faisait tout simplement partie de son quotidien.

Voyant qu'il laissait tomber dans son encrier une goutte du liquide qui coulait de sa plaie, Erika leva les yeux au ciel, et plongea son regard dans l'encre noire désormais teintée de rouge qui s'y trouvait. Elle ne voyait pas bien l'intérêt du geste de Kane, mais elle ne le désapprouvait pas non plus. La couleur de l'encre avec laquelle elle écrivait était loin d'être sa priorité. En revanche, celle de savoir quel serait le prochain prisonnier qui passerait par la case "torture" l'intéressait bien plus. La encore, la vue d'un homme en train de souffrir ne lui plaisait pas particulièrement, sauf lorsqu'il s'agissait d'un réel ennemi. En théorie, la plupart des prisonniers ne lui avaient rien fait directement... Ils s'étaient juste trouvés au mauvais endroit, au mauvais moment. Et ils le payaient. Ces séances de torture la divertissaient, lorsqu'elle se décidait à sortir de son bureau pour aller y assister. De plus, elles lui permettaient de maintenir une certaine ambiance de terreur dans les cachots, et cela faisait le plus grand bien à ces imbéciles de captifs.

Après l'avoir fixée un bref instant, Kane recommença à ouvrir la bouche et reprit la parole.

- Tu sais, je parlais pas de Pico. Lui, c'est moi, et moi, c'est lui. On ne fait qu'un et je ne parle jamais de lui en tant qu'un animal étranger. La personne dont je parlais, c'était toi. Mais bon, t'as décidée de me taquiner, et je comprends tout à fait.

A ces quelques mots, l'Impératrice sourit. Ce ne fut qu'un simple sourire, pas bien extraordinaire, mais il ne venait que rarement se loger sur le visage de la jeune femme. En vérité, il n'y avait qu'une seule personne qui parvenait à lui arracher un sourire sincère, et elle se trouvait dans cette pièce même. Les autres pirates ne pouvaient faire naître sur son visage d'une petite expression discrète, un léger sourire en coin, seul signe de son amusement qui lui même se faisait rare.

Le compliment déguisé que lui avait fait Kane la toucha tout de même un petit peu, bien qu'elle soit déjà au courant de la relation qu'ils entretenaient, probablement la seule relation amicale qu'avait l'Impératrice avec un être humain. En effet, la jeune femme ne souhaitait tisser de lien avec personne, et surtout pas avec ses hommes. L'attachement n'avait pas sa place dans un monde comme celui-ci, car des soldats périssaient tous les jours et on ne pouvait rien y faire. C'était la dure réalité de la piraterie, et Erika avait appris à l'apprécier dès son plus jeune âge. La seule personne avec laquelle elle se permettait une relation plus approfondie était Kane, et Swan, sa tigresse, mais le lien assez fusionnel qu'elles entretenaient ne pouvait pas être qualifié ainsi. Quant aux hommes qu'elle avait fréquenté... Ils se faisaient peu nombreux, car la jeune femme ne s'était jamais intéressé à l'amour. De plus, elle savait que le pouvoir et la tendresse ne faisaient pas bon ménage. Si elle les avait fréquenté, c'était seulement pour... passer le temps, et encore, cela ne l'amusait même pas.
Fort heureusement, elle n'entretenait qu'un lien d'amitié avec Kane, et cela lui suffisait amplement. Elle n'était de toute manière pas capable de tomber amoureuse, et elle espérait ne jamais l'être. L'Impératrice avait d'autres choses à penser.

- Oui, tu as raison, je te taquine... Mais je n'oublierai pas ce que tu as dit. Je n'oublie jamais rien, tu le sais Wink

Apercevant son bras droit se lever pour quitter la pièce, la jeune femme fronça les sourcils et se cala contre le dossier de son siège, attendant avec curiosité qu'il remette les pieds dans le bureau. Elle se doutait qu'il allait lui ramener quelque chose venu tout droit des cachots, mais ne savait absolument pas dans quel état serait la chose en question. Dans un état déplorable, probablement.

C'est sans surprise qu'Erika le vit revenir avec un corps inerte, blanc comme un linge et couvert de contusions diverses teintant sa peau de marques sombres. Lorsque Kane annonça que c'était le dernier, la jeune femme fronça de nouveau les sourcils et darda son regard bleu sur le jeune homme.

- Le dernier, tu en es sûr? C'est très idiot... Débrouille toi pour repeupler les cachots rapidement ! A quoi servent-ils si personne ne les habite?



_________________

• Erika Van Lowen • Elissa Alkahin • Vanina Delhis •
En garde, Invité ! ... Mon Royaume contre du Rhum !
"Le métier de pirate était pour eux ce qu'il avait été pour les premiers héros : la carrière de la gloire et de la fortune."
"Les pirates étaient, en quelque sorte, les rockstars de leur temps." Johnny Depp.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: La nouvelle île [PV] Mer 1 Déc - 13:37

Kane ne prit pas la peine de sourire. Erika venait de lui ordonner quelque chose, il ne perdrait donc pas de temps en bavardages. Il attrapa son fouet, siffla Pico, et décroisa les jambes. Il n'avait plus qu'une question en tête, restait maintenant à voir si Erika serait d'accord. Elle n'est que rarement réticente aux conseils que Kane lui offre, mais il peut arriver qu'elle ait à devoir contrôler, par la force ou par les mots, son bras droit, qui peut être pris dans une crise de rage totale.

- Je vais les chercher dans quelle partie de l'île ? A moins que vous vouliez les pirates récalcitrants du repaire...


Il pensait tout à fait à autre chose. Notamment à comment il allait traiter les recrues durant le voyage. Il avait décidé de les traiter plutôt gentiment. Mais un gentiment version Kane. On ne change pas les règles, et si jamais quelqu'un les enfreint...
Il décroisa les jambes, puis se leva. Il comptait aller les chercher dès maintenant afin de faire partir l'équipage au plus tôt. Avant d'ouvrir la porte, il s'arreta quelques secondes, surement des belles et grandes secondes de réflexion, puis se retourna. Il arqua un sourcil, lui demanda combien d'hommes elle voulait, puis ouvrit finalement la porte. Là, il passa sans broncher, et failli trébucher dans le cadavre, que personne n'avait bougé. Alors il hurla fortement, au point que tout le couloir, et certainement les salles voisines soient au courant :

- BOUGEZ MOI ÇA OU J'EN TUE CINQ AU HASARD ! VIIIIITE !

Il vit deux pirates ramasser le corps par terre, et lorsqu'ils commencerent à le soulever, Kane frappa un grand coup dans les côtes du cadavre.

* Foutu cadavre qui essaye de ruiner ma réputation *

- QUANT AUX TACHES DE SANG JE VEUX PLUS EN VOIR D'ICI DIX MINUTES !

Il partit en direction de sa chambre. Il devrait s'armer et ensuite aller recruter. Il avait son air fier, l'air by Kane qui montre qu'il est vraiment sadique et cruel.

_________________

Présentation de Kane
Invité finira en salle de torture. C'est décidé.
Kane | Julyan | Dan
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Non
MessageSujet: La nouvelle île [PV] Dim 5 Déc - 19:25

Satisfaite, l'Impératrice observa son bras droit se saisir de son fouet solide, et ne put s'empêcher d'avoir une petite pensée pour les prisonniers qu'il ramènerait. Ils ne seraient certainement pas traités comme des rois, c'était certain. A vrai dire, dans ces moments la, Erika n'aurait en aucun cas souhaité être à leur place. Fort heureusement, elle se trouvait dans une toute autre position, et elle s'en félicitait. Son fort caractère ne lui aurait de toute manière pas permis d'être au service d'une femme comme elle, car elle n'était pas très commode et elle le savait. Seuls les maîtres de l'Impériale pouvaient espérer échapper à ses foudres, tout simplement parce qu'elle préférait les voir travailler, et non croupir dans des cachots humides et malodorants pendant des semaines. Cela, elle le réservait aux pirates un peu trop rebelles.

Le regardant se lever, elle réfléchit quelques instants afin de répondre à la question qu'il venait de lui poser. L'idée de faire règner une nouvelle vague de terreur dans le repaire en se débarrassant des pirates encombrants lui plaisait pas mal, mais elle ne comptait pas la mettre en place tout de suite. Bien sur, elle avait quelques noms et visages en tête, mais elle pensait les faire enfermer un peu plus tard, histoire qu'ils aient bien le temps de voir la chose venir. Un peu de crainte ne leur faisait jamais de mal, selon la jeune femme elle rendait même leur travail meilleur. Quoi qu'il en soit, elle n'avait pour le moment pas l'envie de sacrifier un homme du repaire.

- Va donc les chercher un peu plus loin, dans la ville par exemple... Je suis sûre qu'un petit séjour aux cachots ferait le plus grand bien à certains pirates.

Après le départ de Kane, Erika fixa quelques instants la carte posée sur son bureau et se leva sans plus perdre de temps. Elle avait un peu soif, mais cela attendrait. Pour le moment, elle comptait rendre une petite visite à ses tigres. Ceux-ci n'avaient pas mangé de choses vraiment consistantes, comme un être humain par exemple, depuis des jours, et elle savait à peu près dans quel état elle les trouverait... Le prochain prisonnier ne ferait pas long feu, car ces bêtes affamées ne mettaient pas bien longtemps à réduire un homme en miette.

Se dirigeant vers la porte de son bureau, Erika sortit dans le couloir et la vérouilla. On était jamais trop prudent. Quelques instants après, la jeune femme s'éloignait à grands pas dans le couloir, faisant s'écarter sur son passage les pauvres hommes venus récupérer le cadavre. En effet, ils avaient raison de ne pas trop rester sur son chemin, car l'Impératrice en aurait bien traîné un jusqu'à l'animalerie. Elle le ferait plus tard sûrement. Pour le moment, elle souhaitait seulement voir ses bêtes. Pour le moment.


_________________

• Erika Van Lowen • Elissa Alkahin • Vanina Delhis •
En garde, Invité ! ... Mon Royaume contre du Rhum !
"Le métier de pirate était pour eux ce qu'il avait été pour les premiers héros : la carrière de la gloire et de la fortune."
"Les pirates étaient, en quelque sorte, les rockstars de leur temps." Johnny Depp.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nouvelle île [PV]

Revenir en haut Aller en bas

La nouvelle île [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fändir :: L'ÎLE YBELLA :: Le repaire de l'impératrice :: Le bureau de l'impératrice-