AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
0

Insolent petit mousse [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple: Non
MessageSujet: Insolent petit mousse [PV] Sam 27 Nov - 7:39

Sigrid était sortie du bureau de l’Impératrice dans la précipitation. Elle avait caché avec une habileté certaine ses incertitudes quant aux conditions du prochain voyage qui allait s’effectuer sur les mers qu’elle chérissait tant. C’était l’une des premières fois que Sigrid était dans l’incapacité de dire avec exactitude le temps que prendra le voyage, et donc par la même occasion la découverte de l’île que bien des gens devaient convoiter à l’heure actuelle. Mais seul le gouvernement était capable de défier l’Impératrice. Les pirates qui ne lui étaient pas soumis ne prendraient surement pas le risque de se retrouver à devoir l’affronter. Rien que pour cela, L’impériale avait un sérieux avantage sur l’ensemble des flottes appartenant aux pirates du monde entier. Quoi qu’ils disent, Erika était bel et bien l’Impératrice des pirates. On pouvait facilement la comparer à une reine dominant l’ensemble d’un Royaume. C’était effectivement le cas, sauf qu’elle avait des liens moins étroits avec ses troupes. Elle ne pouvait dialoguer clairement qu’avec l’équipage de l’Impériale qui était installé sur son île depuis de longues années. Elle faisait tout simplement peur pour résumer les choses. Même Sigrid, réputée pour sa froideur et son sang-froid paniquerait si elle venait à affronter son capitaine. Croiser l’épée avec cette femme, c’était comme jouer avec la mort. Sigrid avait déjà failli perdre la vie une fois, et elle ne comptait en aucun cas revivre cela. En gros, derrière une fidélité et une dette à rembourser, se cachait la terreur de voir sa vie s’envoler. Qui n’était pas sous les ordres d’Erika parce que sa survie en dépendait ? Un petit nombre de pirates surement. Elle ne pouvait que les plaindres.

Les pas de Sigrid la menèrent tout droit sur la belle crique de Bianne. Incomparable paysage qui s’offrait à elle en ce petit matin ! Le ciel rose contrastait avec la nuit qui s'effaçait peu à peu. De multiples couleurs jouaient avec le blanc du sable et le marron des forêts dénudées par l’approche progressive d’un rigoureux hiver. La mer arborait une teinte grise, car le soleil ne mettait pas encore en valeur son bleu transparent qui convainquait bien des récalcitrants à se baigner, eux qui pourtant s’y refusaient souvent, craignant requins et méduses de ces eaux. Quoi qu’il en soit, Sigrid se devait d’accomplir sa tache au plus vite, sans pour autant bâcler celle-ci. Elle n’avait pas le temps de rêvasser devant un paysage qui l’enchantait, bien qu’elle le connaissance depuis bientôt neuf ans. A vrai dire, elle ne s’en lassait pas, et cela ne semblait pas sur le point d’arriver. Elle trouvait dans le mouvement des vagues le réconfort qu’elle ne pouvait avoir au coté de ses camarades. Avec Kane et Marianne, tous les coups étaient permis, elle n'avait donc pas l'esprit tranquille en leur compagnie. Ne jamais devenir inutile. Voilà ce que Sigrid devait à tout prix retenir pour rester en vie.

Elle n'avait pas le temps de rêvasser plus longtemps. Le temps pressait. Elle détacha alors son regard de l’eau et le porta sur le ciel. Elle tenta tout d’abord de connaitre la direction du vent afin de ne pas se tromper dans ses prévisions. Si elle regardait du mauvais coté, elle pouvait affirmer que le soleil sera présent toute la journée alors qu’une tempête était prévue. Ce n’était en aucun cas ce qu’elle souhaitait. La vie de l’équipage tout entier dépendait en grande partie de ses estimations. Une seule erreur, et le cachot allait recevoir la visite d'un Maître Voilier.
Le vent se dirigeait clairement vers l'est. Les cirrus étaient bien là. Ces nuages ressemblaient pour la plupart à de longs cheveux blancs, lui rappelant parfois ceux de son père adoptif. Ils étaient étirés dans le ciel de sorte que l’on voit le ciel bleu à travers. Une chose était sure : demain le temps sera couvert et le vent portera le bateau sur les vagues. C'était plutôt une bonne chose. Mais afin de ne pas avoir de surprises, il lui faudra retourner ici afin de faire de nouvelles prévisions. Une tempête est souvent le plus imprévisible des dangers qu'un navire peu rencontrer lorsqu'il vogue sur les flots. En temps normal, les nuages forment de gros morceaux de cotons, et le ciel prend une teinte jaune, puis noire. Ce n'était pas le cas pour l'instant. Loin de là.

-Parfait. J'ai au moins quelque chose à annoncer au capitaine. Mais pas tant que les deux autres n'auront pas quitté son bureau. Me retrouver en compagnie de Kane ? Je me passerais bien de cela ! Ignoble type !

C’était bien en ce lieu que Sigrid pouvait se permettre des injures envers ses supérieurs, quels qu’ils soient. Il était rare de voir deux personnes en même temps sur cette crique plutôt…inconnue aux yeux de beaucoup. Peu de personnes connaissaient l’existence de ce lieu magique. On y trouvait pourtant réconfort et silence. A bien y réfléchir, cet endroit était surement le préféré du Maitre Voilier, surtout après des altercations avec les deux autres membres principaux de l’équipage. Elle ne supportait pas tout le bruit qu’ils pouvaient faire à longueur de journée. Hurler, draguer, boire. Ses oreilles étaient vite lassées de tous les bruits sans aucun sens de Kane, par les hanches et la poitrine que Marianne exposait à ses prétendants sans aucune gêne, et enfin par l’odeur infecte de l’équipage lorsqu’il buvait en quantité après la découverte d’or ou de terres.

Epuisée par sa dernière nuit et par sa rencontre avec son capitaine, la jeune femme s’allongea dans le sable fin, tenant par prudence l’épée à ses cotés. Les yeux clos, elle laissa le vent rafraichir son visage bouillant. Une nouvelle quête allait commencer, et malgré tout, elle était impatiente à l’idée de retrouver la mer, même si c’était en compagnie de personnes qu’elle n’appréciait pas forcément.



Dernière édition par Sigrid Solta le Jeu 19 Jan - 17:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple: Non
MessageSujet: Re: Insolent petit mousse [PV] Ven 3 Déc - 16:29

D’aussi loin que se souvienne Sigrid, Darick n’avait jamais parlé de son passé. C'était ainsi, à la maison de campagne située sur la vaste île du Seigneur des Pirates : tout ce qui venait de la mer avait quelque chose de léger. Lorsque l’on abordait un sujet traitant du gouvernement, le ton montait légèrement, mais aucune dispute ne se déclenchait pour autant. L'arrivée à Ybella : Sigrid avait à peine vingt ans. Images sanglantes, brutales, toujours présentes en nombre dans sa mémoire. Elles semblaient impossibles à oublier pour la jeune dame qu’elle était devenue. Ce jour là était le début d’un long cauchemar. Un très long cauchemar. Nombre de fois elle avait failli se faire violer, ou tout simplement perdre la vie. Mais pourtant il avait un jour pris fin. Le jour où Darick la prit enfin pour femme.
Elle ouvrit paresseusement les yeux, après avoir fait la plus longue sieste de toute sa vie. Aucune douleur n’était venue troubler son sommeil. C’était une bonne chose en soi, mais elle n’avait guère l’espoir d’avoir à nouveau un sommeil aussi réparateur que celui-ci. Elle n’avait que trop longtemps espérée.

Ses yeux se posèrent sur le ciel bleu, un ciel qui lui était complètement inconnu. La brise du vent caressait doucement ses joues déjà fraiches, balayant également le pont du bateau, faisant claquer les feuilles des grands arbres et s'envoler les oiseaux et la sable blanc de la crique. Ce sont les premiers bruits qu’elle entendit lors de son arrivée sur l’île. Mais ils furent suivis par les ricanements rauques du père d’Erika. Il n’y a pas à dire, si vous voulez voir votre journée tourner au cauchemar, faites rire l’ancien capitaine de l’Impériale ! Sigrid se souvenait parfaitement des odeurs que portait cet homme : urine, tabac, pétrole et poisson pourri. Il n’était pas étonnant qu’il ne possède pas de femmes ! Elles le fuyaient tous…et lui les faisait fuir car il semblait allergique aux poitrines fermes, aux hanches enivrantes et aux lèvres pulpeuses. Mais ça, c’était un autre temps, un passé lointain. Elle se rendit seulement compte à quel point elle l’avait aimé. A quel point Darick lui manquait, car il faisait désormais parti de ce passé disparu.

Elle se leva. Ce n’était pas le temps des pleurs et des regrets. Elle avait un travail à accomplir, et surtout un bain à prendre. Un merveilleux bain de plus d’ailleurs ! La journée s’annonçait déjà bien avancée, et c’est donc dans l’empressement que Sigrid se hâta de se laver. Elle profita cependant des caresses sublimes de l’eau fraiche et salée, préférant tout de même celles qui lui offrait Darick par la passé. Elle se souvint des tendresses amoureuses et des baisers volés, des claquements de l’eau contre les cuisses fermes, les yeux perdus dans le ciel bleu ou sur les dunes de sable qui s’étendaient au loin, puis plus tard dans l’infini horizon où semble se perdre la mer. Les mouvements de Sigrid semble déranger le mouvement incertain des vagues qui lèchent le sable jusqu’à le dévorer tout entier. De l’eau jusqu’aux cuisses d’une pâleur lunaire, le Maitre Voilier suivait les petits bancs affolés de poissons argentés. Revenue sur la plage après ce bain frais, elle laissa sur le sable la marque de ses pieds, puis se rhabilla prestement. Elle avait assez profité de son temps libre, il était temps de rentrer. Elle ne savait si Erika était désormais libre, et si Kane avait quitté le sombre bureau. Dans le pire des cas, elle n’aura plus qu’à être patiente et attendre son tour. C’est donc l’esprit agité qu’elle entreprit de quitter la crique.


Dernière édition par Sigrid Solta le Jeu 19 Jan - 17:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Naufragé


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Insolent petit mousse [PV] Dim 12 Déc - 12:58

Un soleil merveilleux. Un temps radieux mais quelques nuages blancs rares dans le bleu du ciel. Quel temps pour aller explorer une partie e l’île ? Séria se faufila entre les maisons et se dirigea vers une partie de l’île où elle n’était jamais allée. La jeune fille marcha une vingtaine de minutes sous le soleil pesant. Elle fit quelques pauses pour boire et se rafraichir.
Le bruit de plus en plus fort de la mer l’avertit qu’elle s’en rapprochait. Un miaulement la fit s’arrêter net. Le mousse tourna vivement la tête vers l’origine de ce bruit. Un chat blanc la regardait. Séria s’approcha. Le chat commença sa toilette et ne fit pas attention à l’humaine qui se rapprochait. Une branche craque sous le pied de la gamine et fit peur au matou. Légèrement énervée de voir s’enfuir un possible futur animal de compagnie, Séria cria :

- Hé ! Froussard ! Revient idiot !

Dépitée, elle se retourna et reprit sa route vers la mer. Séria trainait des pieds. Mais une racine sortait légèrement du sol et (bien sur) son pied se prit dedans. La jeune fille s’étala de tout son long sur le sol. Un peu sonnée, elle se releva et s’épousseta. Elle fit un bond en voyant le chat devant elle. L’animal trottina gentiment vers elle et se frotta sur ses jambes en ronronnant. Un sourire triomphant sur les lèvres, Séria l’attrapa et le mit sur ses épaules. Le chat émit un miaulement et se cramponna avec ses griffes à l’épaule de la gamine. Cette-dernière émit un cri étouffé, enleva délicatement les griffes une à une de sa chair et le reposa par terre.

- Bon…Tu préfère être par terre…Et tu t’appelle comment toi ? Hum…Froussard j’aime bien et toi ?

Froussard émit un ronronnement et commença à marcher devant. Elle sourit et le suit en marchant.
Séria arriva par le plus grand des hasards dans la crique. Un peu surprise, ne connaissant pas cet endroit, elle s’avança. Une forme qu’elle reconnaissait difficilement se relevait. La gamine courra vers la forme, Froussard sur ses talons, et sourit en voyant Sigrid. Elle toussota pour signaler sa présence. Elle prit un air dépitée, se mit à genoux puis s’exclama avec quelques mimiques légèrement exagérées :

- Ô Maitre Voilier ! J’ai trouvé ce chaton abandonné…Il pourrait rester avec moi. Êtes-vous d’accord ? Je vous en supplie, il va mourir de faim, et puis il pourra chasser les rats sur le bateau… Je vous en supplie…

Froussard, se leva derrière l’oreille et regarda, choqué, sa nouvelle maitresse. Cette-dernière se releva, puis dit d’une voix plus froide :

- Je ne voudrais pas vous commander mais vous devriez être avec Erika à cette heure…

_________________
Hissez la grand voile, matelot Invité! Je sais je sais... Je vais le faire moi-même...


Idée de thème de Séria
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple: Non
MessageSujet: Re: Insolent petit mousse [PV] Dim 12 Déc - 15:39

Elle aurait voulu quitter les plages au plus vite, et rejoindre son capitaine pour lui parler du temps qu’il fera demain. Il était idéal pour prendre la mer, et retarder le départ serait perdre la chance de pouvoir naviguer rapidement et en toute sécurité. La survie de l’équipage était l’une des priorités pour Sigrid, bien qu’elle ne le soit peut-être pas pour son capitaine. Si chaque matelot perd la vie, l’équipage se retrouve affaibli, et surtout incapable de naviguer. On comprend désormais pourquoi Sigrid était celle qui avait sûrement le moins de sang sur les mains. Peu friande des séances de torture et des exécutions sur les navires, elle était celle dont l’équipe était souvent la plus complète, et surtout la plus ancienne. Elle n’avait dû abattre cette dernière année que deux des membres de son équipe, pour vol dans les richesses d’Erika. Effectivement, après chaque nouvelle découverte d’un trésor, l’ensemble des richesses revenaient en priorité à l’Impératrice. Une partie était cependant versée aux membres de l’équipage, et pas toujours en parts égalitaires. De ce fait, certains mousses, jaloux de la maigre récompense que l’Impératrice leur versait, avaient osé aller piocher quelques autres pièces en or massif. Ils furent retrouvés et abattus sur le champ par Sigrid, sur ordre du capitaine.

Tout se passait pour le mieux, et la jouissive solitude de Sigrid la mettait de très bonne humeur. Cependant, l’arrivée d’une jeune demoiselle qu’elle connaissait quelque peu eut l’effet inverse. Dès l’instant où la gamine ouvrit la bouche et toussota, n’importe qui aurait pu voir le visage du Maître Voilier perdre son sourire, et devenir aussi froid que les glaces du nord. Elle n’avait aucunement désiré rencontrer quelqu’un sur le chemin, et encore moins avoir à supporter la présence d’une gamine à ses côtés. Mais les faits étaient là, et elle ne pouvait rien y faire. Qu’avait-elle de mieux à faire que de congédier cette enfant ou encore de l’amener avec elle dans le bureau d’Erika pour lui remettre les informations sur la météo de demain ? Cependant, le Maître Voilier voulait tout d’abord connaître la raison de la présence de Mlle Séria sur cette crique. Avait-elle quelque chose de particulier à lui dire, ou alors trainait-elle au lieu de travailler sur le bateau et de remettre en place les voiles déchirées par la dernière tempête rencontrée en mer ? La réponse lui vint bien plus vite qu’elle ne l’avait espéré, mais cela ne lui fait aucunement retrouver son sourire, au contraire.

- Ô Maitre Voilier ! J’ai trouvé ce chaton abandonné…Il pourrait rester avec moi. Êtes-vous d’accord ? Je vous en supplie, il va mourir de faim, et puis il pourra chasser les rats sur le bateau… Je vous en supplie…
-Il y a une façon de demander les choses jeune fille. Et supplier un Maître de bateau est loin d’être la meilleure chose à faire. Erika, Marianne et Kane t’auraient déjà envoyé en salle de torture pour t’apprendre le mot politesse. Et cesse deux minutes ! Tu me casses les oreilles ! Montre-moi ça.


Sans plus de façons Sigrid s’empara du jeune chaton pour l’examiner de plus près. Il était plutôt vigoureux pour son âge, et était destiné à devenir un grand chasseur, si ce n’est plus. Cependant Sigrid n’était pas pour avoir un nouvel animal à bord de l’Impériale. Qui s’occupera de nettoyer ses crottes et ses souillures ? Qui lui donnera à manger si le chaton n’apprend pas à chasser au plus vite ? Séria allait bientôt apprendre à être indépendante, et surtout à prendre des responsabilités. Elle ne voulait cependant pas la voir s’occuper de son chat alors qu’elle avait besoin de son aide sur le bateau pour s’occuper des voiles. Un chat est souvent une charge en trop pour un équipage, surtout s’il ne lui apporte rien. Mais après tout, pourquoi ne pas le mettre dans la calle qui renferme les vivres afin que celui-ci dévore les souris qui s’approcheront trop du grain volé sur les bateaux des marchands d’Assecia ? Elle jeta le chat dans les bras de la mousse, et lui lâcha à la figure :

-Si jamais j’apprends qu’il a fait une seule bêtise, je le jette à la mer, ai-je été assez claire ?
- Je ne voudrais pas vous commander mais vous devriez être avec Erika à cette heure…

La gifle fut la seule réponse que lui donna Sigrid.


Dernière édition par Sigrid Solta le Jeu 19 Jan - 17:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Naufragé


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Insolent petit mousse [PV] Lun 13 Déc - 17:19

Séria reçu la gifle et cela lui fit l’effet d’une douche froide. Comment osait-elle ? Jamais personne ne l’avait giflée ainsi. Sauf lors des bagarres mais ce n’était vraiment pas la même chose…Sigrid allait payer cet affront à sa personne. Son ego en avait prit un coup. On ne gifle que les enfants habituellement…Mais en étant impulsive, la jeune fille était loin d’être bête et avait retenu la leçon. Elle marqua dans sa tête « Peut embêter tout le monde sauf Sigrid….Et Erika ». Oui, car même si cette-dernière était mégalomane et l’énervait au plus haut point, elle n’en était pas moins l’Impératrice avec un grand « I » et avait environ les trois quarts des pirates, les pires le plus souvent, sous ses ordres. Ce qui ne laissait qu’une très légère marge de manœuvre. Sa vengeance attendrait. Mais cette ordure de Sigrid allait regretter ce geste.

Après avoir frotté quelques instants sa joue, elle récupéra Froussard qui s’était éloigné, apeuré par la voix forte avec laquelle Sigrid s’était exclamée. Séria le caressa quelques instants et l’animal commença à ronronner. Elle jeta un regard noir au Maitre Voilier mais ne dit rien, sachant pertinemment que chaque parole qu’elle allait encore dire n’allait qu’enfoncer son cas déjà très peu glorieux. Après quelques minutes de silence, la gamine, essaya de reprendre un air digne puis elle se récita quarante fois cette phrase avant de parler, évitant soigneusement de prendre un ton injurieux, ce qui, il est vrai, était une grande première pour la gamine :

« Que voulez-vous que je fasses ? »

Séria regarda le ciel. Du beau temps. Depuis le moment qu’elle attendait ça ! Et s’ils devaient partir en mer bientôt, tant mieux. C’était Frogar qui lui avait apprit à lire dans le ciel la météo. Frogar. Une vague de tristesse s’empara de son cœur. Et voila, elle allait encore pleurer. Elle était trop émotive. Séria sentit une larme rouler sur sa joue, laquelle elle essuya au plus vite avec le revers de sa manche. Paraître faible devant quelqu’un ? Jamais. Même si ce quelqu’un est censé être là pour vous « protéger ». « Protéger » est un bien grand mot. Chez les pirates, on peut vous poignarder dans le dos à tout moment. Et pas que chez les pirates d’ailleurs, dans la vie en générale.

« Partons-nous bientôt ? J’ai remarqué une accalmie qui pourrait nous permettre de voguer dans de bonnes conditions. »

Elle dit cette phrase avec une pointe de triomphe. Pouvoir montrer à Sigrid qu’elle était intelligente, ou du moins qu’elle connaissait quelques bases, fut un moment dont la gamine se délecta. Séria regarda la personne avec qui elle allait passer un certain temps puis dit avec un grand sourire et une pointe d’ironie tout en appuyant bien sur le « nous » :

« Où allons nous à présent ? »

_________________
Hissez la grand voile, matelot Invité! Je sais je sais... Je vais le faire moi-même...


Idée de thème de Séria
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple: Non
MessageSujet: Re: Insolent petit mousse [PV] Mer 15 Déc - 6:53

Lorsque Sigrid entendit la gamine parler de temps et de navigation, elle en fut tout de suite enchantée, et presque charmée. Il lui fut cependant indispensable de conserver un visage froid, si ce n’est neutre.

Depuis que Sigrid avait été nommé Maître Voilier sur l’Impérial, Erika lui avait appris à toujours se faire respecter par les hommes et femmes qui sont à ses ordres. Il n’avait pas été très difficile pour Sigrid d’acquérir toutes les compétences nécessaires pour commander des « soldats » avides de sang, de combats, et d’or. Elle possédait déjà le regard froid, la parole ferme et indiscutable. Ce qui lui manquait à l’époque, c’était en particulier le sens des responsabilités, et le fait qu’elle n’oublie jamais ce qu’était vraiment la justice. Elle était restée femme d’Assecia trop longtemps à vrai dire. Se refusant tout d’abord à arracher la vie, elle avait souvent fait échouer son équipe lorsqu’îles et villages étaient pillés à feu et à sang. Rejetée par les troupes gouvernementale ou revenue les mains vides, sans aucune pièce d’or pour satisfaire l’Impératrice, l’équipe de Sigrid avait souvent passé de mauvais moments à entendre les réprimandes de cette dernière. Certains, les blessés pour la plupart, avaient même perdus la tête peu de temps après. C’est au début de sa carrière qu’elle avait fait les plus grosses bêtises, mais ces bêtises en question l’avaient emmené très haut. Elle était devenue l’une des plus grandes pirates de l’équipage, bien qu’elle ne montre pas autant de talent dans la maîtrise des voiles que dans celle des canons. Elle préférait de loin laisser la tâche à Marianne ! Marianne, Kane, et elle…quelle drôle d’équipe si je puis dire. Entre beuveries, coups de pistolets perdus et baffes, cette équipe était encore loin d’être la plus soudée des mers, sauf lorsqu’il s’agit de trésors et de nouvelles découvertes. Mettez les sur un bateau tous les trois, et vous serez bien surpris…de constater qu’ils sont capables de faire autre chose que de se taper sur la figure. Sauf si juste avant, l’un d’eux à oser provoquer les deux autres bien évidemment. Et oui, vous vivez chez les pirates, pas chez les femmes de ménage du gouverneur !

Sigrid fut ramenée à la réalité par le nombre incalculable de questions que lui posa la petite Séria. Sigrid la détestait pour son manque de discipline. Mais elle était intéressante, et surtout très efficace quand elle n’allait pas embêter le reste de l’équipage. Quoi qu’il en soit, Sigrid avait tout fait dans l’instant pour lui montrer qu’elle avait intérêt à obéir si elle ne souhaitait pas finir parmi un groupe de requins affamés. Il est tellement facile de jeter un mousse par-dessus bord après tout !

Lorsqu’elle vit une légère larme couler sur la joue de l’enfant, Sigrid arqua un sourcil. Elle était surprise de voir son impétueuse mousse verser quelques larmes, elle qui pourtant semblait n’avoir peur de rien, ni de personne. En Maître Voilier compétant, Sigrid se mit à sourire pour rassurer l’enfant. Elle était précieuse après tout, il n’était guère nécessaire de perdre un mousse alors que l’on manque déjà d’hommes pour faire voguer le bateau vers l’infini horizon. Elle la protégerait. De Kane et d’Erika. Malgré son fort caractère, Séria semblait être l’innocence même sur ce bateau. Ce n’était qu’une enfant…rien qu’une gamine. Il était cependant temps qu’elle grandisse, car survivre sur un bateau pirate, c’est se montrer adulte.

-Oui nous partons bientôt. Seulement si l’Impératrice en donne l’ordre cependant. Il faut que je lui remette mon rapport, et je confirme, il va faire très beau dans les prochains jours. Tu as plutôt le coup d’œil. Cependant, tu ne me sembles pas capable de me donner le nom des nuages qui te permettent d’en déduire le temps qu’il fera prochainement. Regarde.

Elle pointa son doigt en direction du ciel. On pouvait y voir de fins nuages ressemblant à du coton effilé, ou encore à de longs cheveux blancs. Le bleu du ciel était encore visible à travers ces derniers.

-Des cirrus. Je pense que tu connaissais bien sûr la signification de ces nuages, mais un prénom leur va plutôt bien. Temps couvert, mais cependant aucune tempête, pluie, et précipitation. Le temps idéal n’est-ce pas ? On y va. J’ai l’Impératrice à rencontrer dans son bureau. Et tu viens avec moi.

C’est sur ces quelques mots que Sigrid poussa légèrement en avant la gamine pour l’obliger à avancer. Ne l’ayant pas jeté, elle souhaitait lui faire comprendre qu’elle comptait bel et bien être en sa compagnie devant l’Impératrice. Chose rare pour un mousse que de rencontrer l’Impératrice en personne dans son bureau ! En général, cela était plutôt un mauvais signe, car aucun mousse n'était sorti vivant du bureau, ou alors sans chaîne autour des poignets ! Mais là, l’enfant n’avait pas à s’en faire. Sigrid avait besoin d’elle après tout, car après la remise du rapport, il lui fallait rejoindre le bateau pour réparer les voiles abimées par la dernière tempête rencontrée.


Dernière édition par Sigrid Solta le Jeu 19 Jan - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Naufragé


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Insolent petit mousse [PV] Lun 20 Déc - 16:23

-Oui nous partons bientôt. Seulement si l’Impératrice en donne l’ordre cependant. Il faut que je lui remette mon rapport, et je confirme, il va faire très beau dans les prochains jours. Tu as plutôt le coup d’œil. Cependant, tu ne me sembles pas capable de me donner le nom des nuages qui te permettent d’en déduire le temps qu’il fera prochainement. Regarde.

Séria ouvrit grand les yeux et soupira. Il ne pouvait pas y avoir marqué sur les nuages « Je suis un cumulus ou un nimbus » ? La nature était vraiment mal faite. Elle tapa dans un caillou d’un coup de pied rageur puis, les mains dans les poches en attendant que Sigrid lui exolique.

-Des cirrus. Je pense que tu connaissais bien sûr la signification de ces nuages, mais un prénom leur va plutôt bien. Temps couvert, mais cependant aucune tempête, pluie, et précipitation. Le temps idéal n’est-ce pas ? On y va. J’ai l’Impératrice à rencontrer dans son bureau. Et tu viens avec moi.
- Oui, oui, très beau temps…Attends attends….On va voir l’Impératrice. L’Impératrice ?!


Oh oh….Séria n’avait pas envie, pas envie du tout d’aller voir l’Impératrice. Cette femme lui faisait peur. D’un signe de la main, hop, bye bye la vie ! Si elle ne faisait qu’un pas de travers, elle était cuite. La gamine gonfla la poitrine et se motiva mentalement. Elle n’allait pas mourir, on avait besoin d’elle et puis Sigrid la protègerait…Cette femme était sympa finalement. Enfin….Séria l’espérait. Sigirid commença à partir. Séria lui courut après pour la rattraper, Froussard sur ses talons, ravi de faire un peu d’exercice.

- Sigrid ? Tu as déjà tué quelqu’un ?

La question était plutôt…Bizarre dans le contexte. Mais après tout, elle DEVAIT savoir. Sigrid avait peut-être un visage bienveillant mais toujours se méfier. Et cette question, posée sur un ton innocent était parfaite. Plus Séria en apprendrait sur son mentor, mieux se serait. Comme ça au moment voulu, par envie ou par nécessité, elle pourrait sauver sa peau contre celle de Sigrid. Très égoïste il est vrai, mais avec Séria, on pense à soi et ensuite aux autres.
Ses pensées virèrent d’un coup en pensant à l’équipage de l’Impérial. Etait-il « bien » ? Pas trop sévère ? Pourrait-elle user de sa bouille enfantine pour les attendrir et arriver à ses fins ? A tenter. Ceux qui oseraient la traiter de « demi-portion », de « gamine », de « sale mioche » ou de « bon à rien », regretteraient très vite leurs paroles. Séria en frémissait déjà de plaisir…Faire punir d’autres à sa place était un merveilleux jeu, dont elle ne se lasserait pas de si tôt.

_________________
Hissez la grand voile, matelot Invité! Je sais je sais... Je vais le faire moi-même...


Idée de thème de Séria
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Insolent petit mousse [PV]

Revenir en haut Aller en bas

Insolent petit mousse [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fändir :: L'ÎLE YBELLA :: L'intérieur des terres :: La crique de Bianna-