AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
0

Menaces de mort du Maître Voilier [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple: Non
MessageSujet: Menaces de mort du Maître Voilier [PV] Dim 19 Juin - 15:57



La saison des pluies tirait enfin vers sa fin, ou tout du moins, cette maudite tempête s’éloignait avec lenteur, laissant dans l’air un arrière goût d’humidité, mélangé à l’enivrante senteur du vieux bois de la coque. Le tonnerre, si lointain déjà, était inaudible depuis la cabine de Sigrid. Le vent lui s’était calmé. Il n’était plus qu’une faible brise qui soulevait chevelures et barbes de pirates. Mais le Maître Voilier ne faisait plus attention à tous ces petits détails, et Dieu seul sait qu’elle y accordait beaucoup d’importance par le passé ! Une femme sensible et discrète, tombée dans le monde cruel des pirates : quelle ironie. En ce moment même ses pensées n’étaient ni dirigées vers le chant des petits oiseaux, ni vers les fleurs poussant à l’ombre des falaises. Elle ne pensait qu’à Darick, et uniquement à lui. Il était mort en mer, comme un pirate digne de ce nom. Mais mourir alors que l’on a passé six ans de son existence sur une île éloignée de tout, est-ce juste ? Sigrid frissonna de tout son être. Elle pleurait.

Aujourd’hui, tous ses espoirs s’effondraient. Elle avait toujours cru au retour de Darick parmi l’équipage de l’Impériale. Elle l’avait pleuré pendant des années. Elle avait même prié un dieu à qui elle n’avait jamais accordé beaucoup d’importance avant même la disparition de son époux. Chaque jour elle avait combattu l’eau et le vent, ainsi que son propre équipage dans le but de s’imposer et de rester forte et intouchable. Chaque matin, elle s’était levée tôt pour prendre soin des voiles du bateau, afin que le voyage se passe pour le mieux, et qu’ainsi les chances de retrouver Darick soient plus nombreuses. Mais rien. Aucune trace. Aucun signe de vie. Avec le recul, il était facile d’en arriver à la conclusion que Sigrid était restée sur l’Impériale dans l’unique but de satisfaire ses recherches personnelles. Elle n’avait jamais affectionné les pirates. Elle avait juste aimé ce sentiment de liberté.

-Vous m’avez connu plus forte hein ? Qu’en savez-vous Cap’taine ? Estimez-vous pouvoir lire à travers les gens ? Jauger leur force d’un simple regard ? Quelle naïveté.

Un pirate annonça que les hommes pouvaient désormais quitter le bateau en toute sécurité, en empruntant les barques de l’Impériale. Ils étaient enfin arrivés à Ybella, le bateau s’était immobilisé. Elle se sentit comme revivre. Alors que ses douleurs s’estompèrent, elle se leva, la main toujours posée sur le pommeau de son épée. Sans un mot, elle contourna l’Impératrice, pour finalement rejoindre la sortie de la cabine. Là elle s’arrêta, et se retourna un instant :

-Ne croyez pas me voir revenir ici, Erika Van Lowen, grande Impératrice des mers. Votre famille m’a tout pris : mes parents, mon enfant, mon mari. Un jour je briserai votre mythe. La chasse commence aujourd’hui, mademoiselle.

Quel plaisir de s’adresser à Erika comme si cette dernière n’était qu’une gamine immature. Cependant, afin d’éviter d’attirer sur elle les foudres de son ancien capitaine, Sigrid ne s’attarda pas là. Elle emprunta sur le champ le petit couloir qui menait au pont du bateau. En grimpant l’échelle, la jeune femme se demanda si Erika avait seulement compris l’importance des propos qu’elle venait de lui adresser, ou si, comme à son habitude, elle surestimait les capacités de son équipage, et surtout, ses propres capacités à elle. Cette jeune femme était forte. Mais la mort rattrapait tout le monde, hommes et femmes, personnes âgés et jeunes gens.

Lorsque Sigrid fut enfin sur le pont, elle inspira profondément. On étouffait en bas. Elle jeta un rapide regard sur ses hommes, qui s’activaient sur les voiles pour les ranger. Kross n’était pas parmi eux. Un vague sourire déchira les lèvres de Sigrid. Elle préférait partir sans l'avertir. Il était après tout bien capable de la suivre...où qu'elle aille. Alors elle emprunta rapidement l’une des barques de l’Impériale, s’imposant parmi les quelques hommes qui l’occupaient déjà. Ils rirent avec elle, sans même savoir que cette dernière venait de se faire…virer. Elle leur rendit leurs sourires. Ils n’allaient pas lui manquer, mais autant ne pas faire une sortie remarquée. La barque toucha le sable, Sigrid quitta le bateau et s’éloigna le plus vite possible de l’équipage. Elle ne savait pas où aller, mais survivre dans ce monde n’allait pas être un souci, pour plusieurs mois du moins. Dans sa cape, un énorme sac de pièces d’or reposait. S’ils croyaient qu’elle allait repartir sans prendre ce qu’elle méritait de droit ![/justify]


Dernière édition par Sigrid Solta le Jeu 19 Jan - 18:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Non
MessageSujet: Menaces du mort du Maître Voilier [PV] Dim 3 Juil - 11:15

Après l'annonce de la mort de Darick, la cabine de Sigrid devint silencieuse. Seul le bruit du vent qui venait effleurer et gonfler les voiles du navire se faisait entendre. La tempête s'était éloignée, lentement, mais sûrement. Encore un obstacle de la nature qu'ils avaient affronté. Aux yeux de l'Impératrice, la nature était bien l'ennemi le plus dangereux qu'ils puissent croiser. A côté, le gouverneur et sa flotte n'étaient que des petits joueurs, car ils étaient tout aussi exposés à ce danger que les pirates. Selon Erika, les pirates avaient cependant un avantage : Ils n'avaient rien à perdre. Il ne pouvait rien leur arriver de pire, car ils étaient, de toute manière, sans cesse traqués, jetés en prison et pendus. Cela faisait partie de leur quotidien. Un quotidien qui n'était visiblement pas fait pour Sigrid. Pourtant, Erika l'aurait presque cru. Elle n'avait jamais vu cette femme prendre un quelconque plaisir à piller des navires ou à assassiner des ennemis, mais elle l'avait vue aimer la sensation du vent qui jouait dans ses cheveux, qui caressait sa peau. La liberté, voila ce que le vent représentait, et voila sans doute ce que Sigrid recherchait.

-Vous m’avez connue plus forte hein ? Qu’en savez-vous Cap’taine ? Estimez-vous pouvoir lire à travers les gens ? Jauger leur force d’un simple regard ? Quelle naïveté.

A ces mots, Erika fronça les sourcils. Elle n'aimait pas qu'on la juge ainsi. Bien entendu, comme tout homme, la jeune femme n'était pas à l'abri des regards et des ragots, mais peu de gens osaient lui faire ce genre de remarques en face. Sans doute à cause de sa réaction dure, commandée par sa fierté. Une fierté démesurée, qui lui ferait sans doute défaut un jour. N'était ce pas ce que Sigrid sous entendait? Erika faisait entièrement confiance à son propre jugement. Le jour où elle parviendrait à se remettre réellement en question n'était pas encore arrivé.

- Il y a des choses qui ne trompent pas. Je suis peut-être ... Naïve, répéta la jeune femme avec un sourire ironique au coin des lèvres, mais vous, vous êtes faible.

Lorsque l'annonce de leur arrivée fut faite, Erika contempla Sigrid et les larmes qui coulaient encore sur ses joues. La jeune femme ne savait pas ce qu'elle comptait faire désormais. Sur ce point la, elle la ferait sans doute surveiller par plusieurs hommes. Elle ne pouvait pas courir le risque qu'elle aille donner des informations précieuses au gouvernement. Fort heureusement, elle ne savait rien de ses plans, et des choses les plus importantes. Mais elle avait déjà suffisamment de données pour intéresser le gouverneur, et cela ne plaisait pas à l'Impératrice. Lentement, Sigrid la contourna, et se dirigea vers la porte.

-Ne croyez pas me voir revenir ici, Erika Van Lowen, grande Impératrice des mers. Votre famille m’a tout pris : mes parents, mon enfant, mon mari. Un jour je briserai votre mythe. La chasse commence aujourd’hui, mademoiselle.

Décidément, cette femme avait un sacré cran. Ou plutôt plus rien à perdre, car jamais, au grand jamais, on ne lui avait adressé la parole de cette manière la, et cela surprit Erika. La colère s'empara d'abord d'elle, et elle faillit se précipiter à la suite de Sigrid pour lui montrer à quel point elle n'avait aucune chance de réussir à l'atteindre un jour, mais elle se reprit à temps. Inutile de répliquer à une menace venant d'une femme seule et sans famille. Jamais Sigrid ne réussirait à mettre cette menace à exécution, jamais elle ne viendrait la défier ainsi. L'Impératrice était sûre d'elle, et elle voyait cela comme une chose impossible. Certes, elle ferait surveiller Sigrid, on était jamais trop prudent, mais elle ne prenait pas réellement tout ça au sérieux. Et pourtant, elle devrait... Erika ignorait à quel point la détermination de son ancien maître voilier était puissante. Cela pourrait-il un jour causer sa perte? Seul l'avenir le sait.

Sortant de ses pensées, Erika sortit de la cabine et suivit ses hommes jusqu'aux barques qui les ramèneraient sur la terre. Sa priorité, désormais : Trouver un nouveau maître voilier !

_________________

• Erika Van Lowen • Elissa Alkahin • Vanina Delhis •
En garde, Invité ! ... Mon Royaume contre du Rhum !
"Le métier de pirate était pour eux ce qu'il avait été pour les premiers héros : la carrière de la gloire et de la fortune."
"Les pirates étaient, en quelque sorte, les rockstars de leur temps." Johnny Depp.
Revenir en haut Aller en bas

Menaces de mort du Maître Voilier [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Haiti parmi les 22 pays les plus menaces par la securite alimentaire
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fändir :: L'ÎLE YBELLA :: L'intérieur des terres :: La crique de Bianna-