AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

_______________________________________________________________________________

Partagez|
0

Terre en vue ! Sang au coin des lèvres [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Terre en vue ! Sang au coin des lèvres [PV] Dim 13 Fév - 10:18


Au large et devant la barre du bateau, Kane s'amusait comme un petit fou. Ce n'était pas vraiment son occupation préférée, mais il prenait tout de même un certain plaisir à tenir la naviguation entre ses mains. Il fit un signe de tête à Sigrid, lui informant qu'il allait avoir besoin d'elle. Le cap avait certes été calculé, Kane n'en avait eu aucune information. Il comptait bien lui demander la carte, du moins lui demander de charger un de ses hommes de s'occuper de l'itinéraire.
Après plusieurs heures à naviguer, Kane commenca à s'ennuyer. Il siffla un matelot qu'il considérait comme plus qualifié que les autres, et lui confia son poste. Kane pourrait désormais se balader à sa guise sur le bateau. Il commença par faire un tour du côté de Sigrid, et lui dit :

- Un homme pour l'itinéraire.

Il ne prit le temps d'attendre la réponse de la jeune femme et s'enfonça aussitôt dans la soute. Des hommes nettoyaient les canons, et Kane y vit Marianne, mais ne lui adressa pas la parole. Il attrapa l'un deux, et le remonta. Maintenant sur le pont, Kane lui confia un sceau et une serpillère, et l'amena dans sa cabine.

- Nettoie ça.

Le matelot commença à répliquer :

- Mais...

Là, Kane le fixa avec son air sadique, et se rapprocha de lui, ne laissant plus qu'un bref espace entre les deux cranes. Il le regardait dans les yeux :

- Un problème ?

Celui-ci gesticula la tête gauche à droite, laissant une goutte de sueur perler le long de sa joue.

* Généralement ils se font dessus...*

Kane commençait à peine à s'amuser, et c'était tant mieux pour lui, le voyage s'avérait long... très long...

Peu après, lorsque le jeune matelot eut finit de nettoyer, Kane rentra avec un invité. Il n'avait prévenu personne de son arrivée sur ce bateau, et c'était tant mieux. Il avait amené un tailleur coiffeur.

Celui-ci commença par un relooking capillaire total. Il était temps de changer un peu de look, et de paraître plus crédible pour l'équipage. Après cela, il lui conseilla certaines tenues, et Kane en adopta une qu'il trouvait très élégante.

Il était désormais changé. Physiquement. Mentalement, il en faudra plus que cela....

_________________

Présentation de Kane
Invité finira en salle de torture. C'est décidé.
Kane | Julyan | Dan
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Naufragé


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Terre en vue ! Sang au coin des lèvres [PV] Mar 15 Fév - 12:48

L’eau défilait devant les yeux de la jeune fille. Ca y était ! Elle voguait sur « L’Impérial » et même pas en étant prisonnière ! Si ce n’était pas merveilleux ! Plus de soucis plus d’ennuis plus de problème. Juste l’océan et le navire. Rien ne pourrait venir troubler sa quiét…Hein ? Que faisait cet idiot à gesticuler partout ? Mais…Mais… C’était elle qu’il appelait. A oui c’était vrai : être mousse sur un navire c’était se taper toutes les corvées sans rechigner et avec le sourire s’il vous plait !

Séria s’avança en trainant des pieds jusqu’au matelot qui lui tendait une serpillère et un seau remplie d’eau mousseuse. Et vas-y que je te lave le pont, et vas-y que je frotte le bois, que je racle les coquillages, que je mouille pour rincer, etc.
Après quelques heures, elle posa ses affaires de nettoyage et s’allongea quelques minutes contre la rambarde. Séria vit approcher LA personne qu’elle détestait le plus : Kane. Argh… Il avait les yeux de celui qui cherche une proie. Sauf qu’il en avait déjà une dans la personne d’un matelot terrifié à qui il donnait une serpillère et un seau. Si seulement le maître d’équipage pouvait glisser sur la mousse…Ou mettre le pied dans le seau d’eau. Des images arrivèrent par dizaines dans la tête de Séria qui ne put s’empêcher de pouffer. Allons donc…Jamais cela ne pourrait arriver…Et si cela se passait qui serait en faute ? Séria bien sur ! Donc cela ferrait…. Deux jours en cale…Brrrrrrr. Finalement il s’éloigna avec sa proie.

Une fois le pont brillant à souhait (le matelot avait demandé à ce qu’il puisse se voir dedans…Ridicule) elle entreprit d’explorer un peu le bateau. Elle rangea la serpillère et le seau puis elle ouvrit une porte qui descendait dans les entrailles du navire. Froussard sauta d'un cordage où il dormait depuis un moment pour suivre sa maitresse Séria descendit prudemment les marches une à une en essayant de les faire grincer le moins possible. Elle ne savait pas si oui ou non elle pouvait venir ici. Autant ne prendre aucun risque. Personne ne saurait qu’elle serait venue ici et tout irait pour le mieux.

Seulement une divinité n’avait pas dans l’idée que Séria passe inaperçue. Et c’est en faisant tomber un seau en métal qu’elle se manifesta.

_________________
Hissez la grand voile, matelot Invité! Je sais je sais... Je vais le faire moi-même...


Idée de thème de Séria
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple: Non
MessageSujet: Re: Terre en vue ! Sang au coin des lèvres [PV] Dim 20 Fév - 11:14

Le bateau était en mer depuis plusieurs heures déjà. Comme prévu, le temps était avec l’équipage, permettant aux voiles de donner le meilleur d’elles-mêmes. L’allure de l’Impériale était étonnante, et bien d’autres équipages auraient pu croire qu’il avait la mort à ses trousses pour aller aussi vite. Ce n’était pas le cas. L’équipage était juste dans l’impatience de découvrir un nouveau territoire, un trésor, une richesse de plus pour leurs bourses déjà bien remplies. Quel homme ne rêvait pas de revenir avec de l’or plein les bras, notamment lorsque sur Ybella, des femmes les attendent pour fêter leur découverte ? Les femmes, elles, que pensaient-elles de tout cela ? Alors que certaines jouaient les catins, d’autres préféraient boire et chanter, d’autres encore allaient se coucher sans même prendre le temps de fêter tout cela. C’était le cas de Sigrid, depuis la disparition de son époux.

Parlons-en du Maître Voilier d’ailleurs. Depuis le début, elle se donnait à fond dans sa tâche, aidant Kane pour les directions à prendre, donnant ordres et directives à ses hommes sans même prendre le temps de faire une pause. Elle ne craignait ni la fatigue, ni la mort sur l’Impériale. Elle se contentait de faire son boulot en y mettant une volonté qui en étonnait plusieurs, et Kross le premier. Conscient que Sigrid mettait en jeu sa santé, il avait par plusieurs fois tenté de lui faire faire une pause, ou de lui demander d’aller se reposer dans sa cabine. Mais à chaque fois qu’il ouvrait la bouche, le Maître Voilier lui demandait sèchement de se taire. Les liens entre ses deux là étaient de plus en plus tendus, et on pouvait facilement s’attrister de ne plus les voir rire ensemble comme avant. Mais Sigrid était bornée. Elle avait des responsabilités qu’elle ne voulait en aucun cas fuir. La première raison de sa négligence venait surtout du fait qu’elle se refusait à accepter son actuelle faiblesse. Consciente que sa blessure d’il y a six ans était responsable de tout cela, elle ne voulait pas se résoudre à l’idée que Gregor était le seul, l’unique responsable de ce qu’il lui arrivait. Qu’allait-elle devenir ? Que lui arrivait-il pour qu’à chaque instant de la journée elle souffre d’un mal dont elle ne comprend pas l’ampleur ?

Alors qu’elle grimpait sur l’échelle de corde pour rejoindre la plus haute des voiles, Sigrid fut interpelée par un détail à l’horizon. Jusqu’à maintenant, ils n’avaient rencontré aucune terre, craignant qu’ils se soient peut-être égarés en route. Mais là, les espoirs des matelots venaient de se réaliser. Les yeux du Maître Voilier se plissèrent, se concentrant sur ce qui était peut-être ce qu’ils recherchaient depuis des heures et des heures déjà. Lorsqu’elle fut sûre qu’il s’agissait bien d’une terre, un sourire s’étira sur les lèvres de Sigrid. D’une voix forte et heureuse, elle s’adressa la vigie. Il devait vraiment dormir pour ne pas avoir vu cette île bon sang ! Mais trop heureuse de sa découverte et de la fin de ce long voyage, Sigrid ne lui en tint pas rigueur :

-Eh ! Regarde en face de toi pauvre bougre, et ouvre les yeux ! Tu loupes ta chance d’avoir les faveurs de l’Impératrice là ! lança t elle sur un ton taquin.

Elle descendit rapidement de l’échelle, et lorsque son pied toucha le sol, l’homme situé quelques mètres plus hauts annonça l’île. Parfait. Elle n’avait plus qu’à annoncer la bonne nouvelle à son capitaine désormais. Elle se dirigea en courant vers la cabine d’Erika, bousculant sur son passage jeunes matelots et pirates occupés au nettoyage. Lorsqu’elle fut devant, elle toqua à la porte, l’ouvrant sur ordre du capitaine. Elle s’approcha au pas du bureau, inclina la tête puis annonça avec fierté :

-Nous avons trouvé l’île, mon capitaine. Et elle est immense pour se voir à une si grande distance. Plus petite qu’Ybella, mais quand même ! Le temps a été avec nous, les hommes efficaces.

Alors qu’un nouveau sourire déchira ses lèvres, la découverte de l’île sembla déclencher chez Sigrid une baisse de nervosité. De cela résulta un mal plus grand. Tout à coup ses jambes flanchèrent, et son ventre fut si douloureux qu’elle ne put retenir un cri de douleur. Un filet de sang s’échappa du coin de ses lèvres, appuyant une hypothèse que seuls les habitués auraient pu émettre. Ses plaies internes étaient bien plus graves que prévu, et l’hémorragie ou l’infection étaient peut-être les responsables des douleurs de Sigrid, depuis son agression. Son souffle se fit court, comme chaque nuit où elle souffrait de ce mal. Mais…jamais elle n’avait saigné.


Dernière édition par Sigrid Solta le Jeu 19 Jan - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Non
MessageSujet: Terre en vue ! Sang au coin des lèvres [PV] Dim 20 Fév - 18:27

Tranquillement installée dans sa cabine, Erika ne vit pas le temps passer. On aurait pourtant pu croire que, n'étant pas en train de courir partout sur le bateau l'Impératrice se serait ennuyée, et aurait tant bien que mal tenté de combler les longues heures de la traversée en somnolant ou en s'occupant du mieux qu'elle pouvait, mais non. Ceux qui la connaissaient savaient parfaitement qu'elle n'était pas du genre à perdre du temps inutilement. Erika était de ces femmes stoïques, n'affichant que rarement leurs émotions et leurs pensées, alors que leurs cerveaux étaient toujours actifs. Durant tout le trajet, l'Impératrice avait réfléchi, à leur arrivée prochaine sur l'île, bien évidemment, mais aussi à leurs prochaines conquêtes et expéditions. Les pirates n'auraient pas le temps de se reposer, même si la visite de l'île se révélait fructueuse. Ils avaient d'autres endroits à conquérir, d'autres lieux à explorer, d'autres navires à assaillir... Et l'Impératrice des pirates n'était pas vraiment connue pour sa patience.

Alors qu'elle traçait des tas de gribouillis et de flèches sur des schémas sans doute incompréhensibles aux yeux des autres, Erika fut dérangée par un coup sur la porte, qui la fit, il faut bien l'avouer, sursauter. C'est en balayant du regard son bureau jonché de divers papiers et cartes que l'Impératrice prit conscience du temps écoulé depuis leur départ. Emportée par son travail et par ses plans, la femme pirate n'avait pas réalisé qu'ils approchaient de leur destination. Mieux encore, si on osait venir la déranger, ils atteindraient l'île très prochainement ! Sentant l'impatience et même une once d'excitation l'envahir, Erika se leva brusquement, envoyant valser sur le sol l'encrier posé en équilibre sur le bureau. C'est avec un léger soupir que la jeune femme constata qu'elle avait taché le beau tapis de la pièce. Fort heureusement, elle était seule dans la pièce, et personne ne l'avait remarqué. Lorsque les coups à la porte de répétèrent, la jeune femme se rassit, adoptant l'air neutre qui la caractérisait. Elle ne devait pas laisser apparaître son impatience, quelle que soit la personne toquant à la porte.

- Entrez.

Ce fut sans grande surprise que l'Impératrice vit son maître voilier entrer, et s'avancer vers elle avec un sourire aux lèvres. Ceci ne fit qu'accentuer l'envie d'Erika de bondir de son bureau et de sauter du navire pour explorer l'île. Dur rôle que celui de chef, et dur combat que celui de devoir avoir une constante maîtrise de ses émotions.

-Nous avons trouvé l’île, mon capitaine. Et elle est immense pour se voir à une si grande distance. Plus petite qu’Ybella, mais quand même ! Le temps a été avec nous, les hommes efficaces.

A cet instant, la curiosité et l'impatience d'Erika furent telles qu'elle ne put s'empêcher de bondir de son fauteuil une deuxième fois. Heureusement, elle ne renversa rien, et put sans problème se reprendre afin de poser ses yeux perçants sur Sigrid. Les prunelles bleues de l'Impératrice, malgré leur froideur et l'hostilité qu'elles affichaient habituellement, reflétaient la satisfaction que lui procurait la découverte d'une île, et d'une grande île en plus. Peut-etre pourraient ils s'y installer, lorsqu'ils l'auraient totalement exploré... Mais ce n'était pas le moment de songer à tout cela. Alors qu'elle allait quitter la pièce, avec sans doute Sigrid sur ses talons, quelque chose arrêta l'Impératrice brusquement. Un filet de sang perlait au coin des lèvres du maître voilier, et finit par couler lentement jusqu'à son menton.Ce simple signe n'arriva pas tout seul, puisque les jambes de la jeune femme tremblèrent quelques secondes, avant de flancher et de la laisser tomber à genoux. Malgré sa surprise, Erika ne perdit pas son calme, et contourna son bureau, franchissant le plus rapidement possible les quelques mètres la séparant de la pirate. Le souffle court et saccadé de la jeune femme ne présageait rien de bon, et Erika posa sa main sur son épaule. Sigrid ne semblait pas être en état de débarquer sur l'île, et encore moins de l'explorer avec ses compagnons. Pour le moment, l'Impératrice n'avait pas le temps de s'occuper d'elle. Elle devait rejoindre ses hommes au plus vite. Elle prit alors la décision de faire quérir le médecin de l'équipage, ou plutôt le charlatan qui se faisait passer pour tel. Erika doutait que cela suffise à remettre sur pieds le maître voilier, mais elle n'avait rien de mieux, et l'homme pourrait au moins s'occuper d'elle alors que l'équipage accostait sur l'île.

- Toi ! lança l'Impératrice à un pauvre mousse passant par la. Va chercher le médecin, et vite. Je te préviens : Si cette femme meurt par ta faute, tu en paieras les conséquences.

Captant le ton lourd de sous-entendus de la jeune femme, l'adolescent, qui ne devait pas avoir plus de quinze ans, hocha la tête, terrifié, et se précipita dans le couloir. Ce fut lorsqu'elle n'entendit plus le bruit de ses pas que l'Impératrice se leva, se dirigeant vers la porte de sa cabine. Elle prendrait une décision à propos de l'état de santé de Sigrid plus tard. Pour le moment, quelque chose d'important l'attendait, et elle devait chasser de son esprit l'incident qui venait de survenir.

Après être sortie de sa cabine, Erika se rendit sur le pont, et put constater que le navire s'approchait de plus en plus de l'île. Elle se plaça un peu en hauteur, attendant sans prononcer un seul mot que l'équipage se rassemble autour d'elle. Cela ne prit guère plus d'une minute, car tous savaient que lorsque l'Impératrice sortait de sa cabine, le premier qui faisait un seul pas de travers passait par dessus bord. Balayant la foule de ses yeux clairs, la jeune femme attendit que le silence complet gagne les rangs des matelots, puis elle prit la parole.

- Comme vous l'avez constaté, nous approchons de notre destination, clama l'Impératrice, attendant que les exclamations des pirates se calment. L'île que nous voulons gagner est proche, très proche... Vous savez déjà quelle attitude je vous demande d'avoir lorsque nous débarquerons. Je sais que vous êtes impatients de découvrir ce qui s'y cache, mais pas d'imprudence. Nous ne savons absolument pas ce que nous allons y trouver.

Mieux valait ne pas mentionner l'incident survenu avec Sigrid pour le moment. Certes, ses hommes se rendraient bien vite compte de son absence, mais ce n'était pas le moment d'en parler. Erika préférait être totalement fixée sur le sort de son maître voilier avant de prendre une quelconque décision à son égard. C'est avec un air déterminé qu'elle observa une nouvelle fois les matelots, constatant sans surprise qu'ils étaient tout aussi impatients qu'elle.

- La traversée s'est bien déroulée, matelots, et vous méritez les richesses et les trésors que nous découvrirons ensemble. Gloire aux pirates!

Approuvant à grands renforts de cris et d'exclamations - qui s'apparentaient d'ailleurs plutôt à des rugissements - ses paroles, les pirates retournèrent à leurs postes, et redoublèrent d'efforts à la tâche. Ainsi, le navire fila à la vitesse de l'éclair vers les côtes de l'île inconnue, et les pirates ne tardèrent pas à trouver une plage de sable fin pour débarquer. Positionnée à l'avant du navire, Erika put contempler quelques instants les hauteurs de l'île qu'ils venaient d'atteindre. Au vu des cimes des arbres qu'elle pouvait apercevoir, ce bout de terre était recouvert par une immense forêt. Tout cela était parfait, absolument parfait. Même si les forêts pouvaient se montrer hostiles et pouvaient être l'habitation d'animaux sauvages extrêmement dangereux, l'Impératrice préférait cela à un caillou désertique et sans terre fertile.

Enfin, ils purent lâcher l'encre, et les premiers pirates sautèrent à terre. Avant de les suivre, Erika jeta un dernier coup d'œil derrière elle, et aperçut à quelques mètres d'elle le pirate Kross, qui avait l'air préoccupé. Il ne cessait de regarder autour de lui, comme s'il cherchait quelque chose, comme s'il cherchait quelqu'un. L'impératrice ne mit pas bien longtemps à comprendre que c'était bien évidemment Sigrid qu'il cherchait. Même si Erika passait le plus clair de son temps à cogiter dans sa cabine, peu de choses lui échappaient, et elle avait bien compris qu'il éprouvait plus que de la sympathie pour le maître voilier. A ce moment la, Erika ne sut pas très bien expliquer la réaction qu'elle eut. En effet, elle se dirigea vers lui, et planta ses yeux perçants dans ceux du pirate. Celui-ci soutint son regard, comme tout pirate fier le ferait, puis inclina la tête en signe de respect. Kross n'était pas un homme méchant, Erika le savait. Il avait beau n'être qu'un ivrogne, comme tous ses compagnons, il en restait un élément intelligent et parfois même décisif. Aussi, l'Impératrice décida qu'ils pourraient très bien se passer de lui pour l'exploration... Cela lui permettrait sans doute de se rendre au chevet de Sigrid.

- Celle que tu cherches ne rejoindra pas la terre avec nous, Kross, lui lança Erika sans lui laisser une seule seconde l'occasion de détourner les yeux. Et toi non plus. Je préfère que ceux ayant la tête ailleurs ne s'aventurent pas sur l'île. Dans la jungle hostile, la moindre erreur peut être fatale. Va plutôt rejoindre Sigrid, lui ordonna l'Impératrice. Je pense qu'elle a besoin de quelqu'un pour veiller sur elle, et tu me sembles être tout désigné pour cela.

Sans lui laisser le temps de répondre, Erika tourna les talons débarquant sur l'île à la suite de ses hommes. Elle ne doutait pas que Kross lui obéirait, de toute manière, il n'avait guère le choix. Quant à elle, elle allait enfin pouvoir assouvir sa curiosité en accompagnant ses hommes sur les terres. C'est sans surprise que la jeune femme constata que Kane était en tête du groupe, et elle dut presser le pas afin de pouvoir marcher à ses côtés. L'aventure commençait ici.


Suite

_________________

• Erika Van Lowen • Elissa Alkahin • Vanina Delhis •
En garde, Invité ! ... Mon Royaume contre du Rhum !
"Le métier de pirate était pour eux ce qu'il avait été pour les premiers héros : la carrière de la gloire et de la fortune."
"Les pirates étaient, en quelque sorte, les rockstars de leur temps." Johnny Depp.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Terre en vue ! Sang au coin des lèvres [PV]

Revenir en haut Aller en bas

Terre en vue ! Sang au coin des lèvres [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le bon coin
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fändir :: LA MER ZANNIR :: Les équipages au large :: L'Impériale-