AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
0

Deep Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar

Mousse
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Deep Black Jeu 19 Jan - 21:45

Prénom : Jonas
Nom : de la Deepfoucault
Surnom : Deep Black
Groupe: Corsaires
Métier : Capitaine (?)

Code : Validé par Cécilia - uniquement parce que ça m'a fait rire et qu'au moins les sonorités étaient là ! ^.^

Apparence : Assez richement habillé, Deep Black porte le plus souvent une armure sur mesure et une cape en soie. Ses cheveux sont mi-long et bruns, et son corps musculeux comme on le devient après plusieurs années passées sur un navire. Ce qui retient l'attention dans son physique, ce sont ses yeux, marron, mais dans lesquels on discerne de l'intelligence, une bonne poignée de malice, et peut-être même la lueur blafarde d'une innocence perdue, qui font de lui légèrement plus qu'une brute sans cervelle.

Caractère : Le "Capitaine" Deep est caractérisé avant tout par son sang-froid en toute circonstance, et son sens aigu de la stratégie. Juste derrière, on retrouve un certain nombre de qualificatifs moins reluisants, tels que "vicieux", ou "manipulateur" voire "cruel". Il aime le pouvoir et la domination, obtient généralement ce qu'il veut, et est complètement dépourvu de scrupules. La seule loyauté qui lui soit connue est envers son ami d'enfance, Edward Low.

Armes : Pistolet et sabre s'il le faut, mais une nette préférence pour le combat à mains nues.

Histoire :

La taverne de la Pinte Fumante s'était taillée une solide réputation à Wecia au fil des années, parce qu'on y servait les grogs les moins abjects de l'île, et aussi parce que les tenants n'étaient pas regardants sur qui tapait qui avec quoi, du moment que la vaisselle demeurait intacte. Craster n'y était venu qu'une fois, il y a de cela bien des années, mais il s'était promis d'y remettre les pieds dès que sa carrière de marin aurait touché à sa fin.

Et le jour était venu ! Il était officiellement trop vieux, trop raide et trop cassé pour qu'un capitaine ne daigne lui laisser une chance à bord de son équipage. C'était une porte qui se refermait, un chapitre de sa vie finalement clos. Il était parvenu - chose rarissime pour un pirate - à épargner suffisamment pour couler des jours heureux. Pour lui, ça voulait dire ivre mort contre un pilier de la taverne dont il rêvait depuis si longtemps. Malgré le temps qui s'était écoulé, il se sentit immédiatement chez lui lorsqu'il poussa la porte branlante de la Pinte Fumante. L'air y était chaud et portait l'odeur de crasse de ceux qui vivent dans les cales des navires. Il trouva une table qui lui plaisait, et jeta un coup de genou vicieux aux flancs du jeunot qui l'occupait pour l'en déposséder. Celui-ci tomba inconscient sur le côté, et Craster termina la bière encore à moitié pleine qui n'avait désormais plus de propriétaire.

A la Pinte Fumante, disait-on, on ne perd pas de temps à prendre les commandes : qui sait si le chaland aura toujours sa monnaie plus tard ? Sera-t-il seulement en état de le vérifier ? Les solides serveuses, habituées aux attentions souvent déplacées des clients, étaient particulièrement promptes à discerner les chopes vides, et s'empressaient d'en apporter de nouvelles, à régler immédiatement, s'il vous plaît. Malgré le roulement inhérent à ces établissements violents, celle qui vint s'occuper de Craster nota avec une certaine vivacité d'esprit qu'elle ne l'avait jamais vu ici.

Craster n'était pas dupe : rien de tel qu'un joli minois pour faire revenir tous ces marins qui n'ont jamais connu l'amour. En se penchant vers elle pour se faire entendre en dépit du chaos ambiant, Il tenta un geste canaille, mais elle repoussa sa main sans douceur.

"Tu veux entendre mon histoire, ma jolie ? Ca pourrait prendre du temps tu sais ? On peut dire que j'ai pas mal bourlingué... J'en ai croisé des mystères étranges, des visions à couper l'appétit... J'ai été marié à une sirène pendant un temps, et j'ai vu les morts se lever pour protéger les trésors de rois maudits... Mais si je ne devais retenir qu'une chose, ce serait l'année incroyable durant laquelle j'ai servi le légendaire Capitaine Deep sur le pont du tristement célèbre Chacal Borgne."

En l'espace d'un instant, le brouhaha qui régnait dans la pièce laissa place à un glapissement sonore - le bruit d'une cinquantaine de marins qui avale de travers, sursaute brusquement, ou recrache ce qu'il essayait d'ingurgiter. Et puis un silence dérangé s'installa, chacun jaugeant son voisin, se demandant si sa réaction paniquée avait été notée. Un pirate chauve courut vers la sortie, trébucha, et termina son chemin à quatre pattes. Le verre que le tavernier était en train de récurer s'échappa de ses mains et éclata en mille fragments d'argile au contact du sol. A l'autre bout de la taverne, une serveuse fondit en larmes contre une montagne de muscles d'au moins deux mètres de haut qui semblait également lutter pour réprimer un sanglot. Hésitant, un marin d'âge moyen qui portait un bandana noir et une boucle d'oreille dorée à l'oreille gauche se leva et toisa Craster sans subtilité.

"Tes salades ne font rire personne vieillard ! (Ouais !) Nul ne quitte le Chacal Borgne de son vivant ! Et son capitaine s'appelle Durzo Blint, pas Deep Je-Ne-Sais-Quoi ! (Ca c'est bien vrai !)"

Craster s'approcha du marin, et se planta sous son nez, l'air défiant malgré ses dix bons centimètres de moins. Avec une rapidité que son âge avancé n'aurait jamais laissé soupçonner, il lui asséna un coup de coude qui l'emmena directement au tapis en lui déchaussant trois dents.

"Jeune impertinent !" La voix rauque de Craster que la serveuse peinait à entendre il y a quelques minutes encore emplissait à présent l'espace, et tous ici étaient suspendus à ses lèvres. "Sache que si tu étais encore conscient, tu apprendrais que Blint n'est capitaine du Chacal Borgne que de nom ! L'homme qui commande sur le navire n'est autre que le fameux Deep Black, la terreur des sept mers, la plaie des marchands, le fléau marin ! Et vous le savez tous, bande de chiens galeux ! Mais vous préférez vous dire que c'est Blint qui a les commandes, hein ? Ça vous rassure ? Ça vous aide à dormir, de vous dire que Black n'a pas vraiment un navire à sa solde ? C'est vrai qu'il n'est pas techniquement capitaine... Mais ça n'empêche pas le reste du monde de l'appeler Capitaine Deep !"

Il scruta l'assemblée pendant une minute, qui parût surement très longue pour ceux sur lesquels son regard s'arrêta. Personne n'osa prononcer un mot.

"Je vais vous parler de Deep Black... Tenez-vous bien, ce n'est pas une histoire que vous entendrez souvent, noooon... Ce dont on parle, c'est comment la brume enveloppe mystérieusement les bateaux qu'il s'apprête à aborder... Et le rire dément de son maitre canonnier qui fait perdre la tête à leur équipage avant même que la bataille n'ait commencé. On raconte aussi que Deep Black a été pendu trois fois, et pourfendu de part en part durant ses massacres sanguinaires... Il ne semble pas craindre la douleur, et encore moins la mort, puisqu'apparemment quoi qu'on lui fasse, c'est elle qui fuit devant lui ! Laissez-moi vous dire une bonne chose... Tout est vrai ! Tout est vrai !"

Son débit s'était accéléré, il levait le visage vers le plafond, les bras tendus vers le ciel. Il avait des yeux fous, et le regard furieux. Bref, une tête de fou-furieux.

"TOUT EST VRAIIIIIIIIII !!!"

Essoufflé, il s'arrêta quelques instants et fit un signe au tavernier pour qu'il lui fasse parvenir un grog. Celui-ci s'exécuta. Lorsqu'il se rassis sur sa chaise, il commença son récit d'une voix plus posée, plus douce aussi.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

"Deep, ou plutôt Jonas de la Deepfoucault est né dans une famille de bourgeois, vous imaginez ça ? Ses parents seraient fiers, s'il n'avait pas volé leurs âmes pour nourrir la sienne... Mais je m'égare. Le petit Jonas n'a jamais manqué de rien, mais c'est comme s'il avait été choisi par le malin à sa naissance. Il n'a jamais vraiment été intéressé par la littérature ni le commerce, au grand dam de son instructeur. Non, ses penchants étaient touts autres... Vous savez qui il fréquentait ? Certainement pas tous ces petits nobliaux précieux. Jonas Deep préférait la compagnie d'un roturier, un certain Edward Low..."

L'horreur courut sur les visages comme des pirates devant un verre d'eau minérale.

"Mais... Vieillard... Si tu dis vrai... Si tu as vraiment servi pour le Capitaine Deep, tu as du rencontrer Low aussi ?"

"Heh, ouais, on peut dire que j'ai eu le déplaisir de faire sa connaissance. Un affreux personnage. Mais c'est une autre histoire, toute aussi passionnante - revenons-en à Jonas. Avec son acolyte, on dit qu'ils étaient un peu trop éveillés comme gosses... Pas étonnant, quand on sait qu'ils mettaient la main sur tous les ouvrages traitant du vaudou qu'ils pouvaient trouver. Ah, pour ça ils étaient assidus les deux oiseaux. Monseigneur de la Deepfoucault a fait ce qu'il a pu pour reprendre son rejeton en main, et le remettre dans le droit chemin... Mais un jour, on a retrouvé la bibliothèque du manoir de la Deepfoucault pleine de poulets égorgés. Ce qui est étrange, c'est que personne n'a jamais pu nettoyer le sang sur les murs. Ils ont essayé de le recouvrir, mais il a toujours refait surface. Aujourd'hui encore, même si le manoir est en ruine, les riverains disent entendre des piaillements terrifiés la nuit..."

La serveuse qui avait pleuré plus tôt se retourna pour vomir. Le colosse à côté d'elle lui tint délicatement les cheveux pendant qu'elle répandait ses tripes. Les pirates présents dans la pièce s'étaient rapprochés et assis sur le sol, religieusement suspendus aux lèvres de Craster qui distillait les anecdotes macabres de l'enfance de Jonas Deep.

"Un jour, c'est même un garçon de cuisine qui a disparu. On n'a retrouvé qu'un cheveu de lui, et c'était sur une poupée grotesque transpercée d'aiguilles dans la chambre de Deep... Alors les Deepfoucault ont fini par comprendre que la situation était devenue incontrôlable : ils ont fait envoyer Edward Low à l'asile pour protéger la réputation de leur famille, et Jonas s'est retrouvé sous surveillance 24h sur 24. Les deux gamins avaient le même genre de génie tordu, mais là où Low était dément, Deep était vicieux. Alors il a montré patte blanche, et il a attendu sagement son heure, il a mis au point son plan. Pendant quelques années, il s'est tenu tranquille, il a même étudié deux ou trois trucs pour faire plaisir à ses parents qui, aveuglés par l'amour, se méprenaient complètement sur la nature de leur petit. Et un beau jour, il leur a explosé entre les doigts, aidé par un marchand qu'il a convaincu de se convertir à la piraterie... Durzo Blint."

Un jeune marin d'à peine seize ans au premier rang avait une frimousse confuse. Il lui corrigea l'expression d'un revers de la main.

"Celui qui deviendrait le vrai-faux capitaine du Chacal Borgne ! Suis, un peu ! Nul ne sait vraiment comment Deep a convaincu Blint de l'aider... Des rumeurs troublantes circulent sur ce sujet, notamment à cause de Durzo Blint, vous voyez... On dit qu'il... Enfin... Il préfèrerait... Ecoutez, franchement, je préfère pas rentrer là-dedans. Deep a mutilé des types pour moins que ça. En tout cas, ce qui est sûr, c'est que Deep a fait sauter une bonne partie de l'asile pour en faire sortir Low. Vaudou ? Poudre à canon ? Un bon mélange des deux, en toute vraisemblance. Apparemment, Low s'était fait un nouveau copain pendant son séjour, l'illustre William Barnes. Du coup, ils l'ont embarqué aussi, et ils sont partis sur le bateau de Blint, laissant derrière eux une ville à mise à feu et à sang par les fous qu'ils avaient libérés. Depuis ce jour, ce bateau, le "Chacal Borgne" n'a jamais laissé une ville en meilleur état derrière lui."

Craster marqua une pause. Il avait encore soif. Ce récit lui laissait un gout amer à l'arrière du palais, qu'il voulait noyer dans la boisson. Contrairement à ces pauvres ignorants qui lui faisaient face, il était pleinement conscient du fait que ce n'était que le début de la légende du Capitaine Deep, et que les véritables atrocités n'avaient pas encore commencé. Il se leva sans crier garde, en poussant un hurlement bestial qui provoqua un mouvement de recul chez tous ceux qui se trouvaient dans un rayon de deux mètres.

"Tous ceux qui ont sursauté, déguerpissez. Vous n'êtes que des pucelles, de la racaille pleutre ! Vous n'avez pas les tripes pour ce qui va suivre ! Retournez dans vos bivouacs et oubliez ce que vous avez entendu ce soir ! Pleurez, et priez pour ne jamais croiser la route de Deep Black ! Non, pas toi, poupée, tu peux rester, viens t'assoir là sur mes genoux. Je disais... C'est à partir de cette époque que des histoires troublantes commencent à émerger au sujet du Chacal Borgne... La piraterie, de nos jours, ça ne surprend plus personne... Mais la barbarie, on n'y était pas habitués. De mon temps, on criait "Il n'y aura pas de prisonniers", et on tuait proprement tout ce qui bougeait. Le style de Black & Low, c'est tout le contraire : ils ne tuent personne, mais ils stockent tout le monde dans la cale, et on ne les revoit plus jamais. Quand je suis monté sur le Chacal Borgne, je n'ai jamais pu descendre voir... Mais les cris... J'ai vu Low ouvrir la trappe et s'y glisser avec des scies et de la poudre à canon. Vous n'avez jamais entendu le bruit d'un os qu'on découpe ? Croyez-moi, on le reconnait immédiatement...

Vous vous demandez surement ce qu'essayaient d'accomplir ces grands malades ? Ils continuaient leurs expériences de gamins, tout simplement ! Et un jour, ça a marché."


L'assemblé retint son souffle. "Je crois que ça suffira pour aujourd'hui", glissa sournoisement Craster. Son public se leva comme un seul homme, cria, insulta, hua.

"Hahaha... Alors comme ça vous voulez savoir, hein ? Eh bien je vous le donne dans le mille... Le SECRET DE L'IMMORTALITE ! Ils ont fini par le trouver, à force de torturer des sorcières et de découper des innocents... A moins que ça ne soit dans l'autre sens, je ne sais jamais."

Un vieux matelot, un peu éméché se leva et coupa la parole de Craster :

"Oui, je connais cette histoire ! Par une nuit sans lune, au beau milieu de la tempête, ils se sont retrouvés sur le pont, avec le sang de mille et une vierges, la dépouille d'une licorne et des médaillons d'or incas. Low a incanté pendant des heures, jusqu'à ce que Jonas Deep soit frappé par la foudre ! On eut dit une passerelle de lumière entre son corps et les cieux ! Les Dieux ont sondé l'âme de Deep, et l'ont jugé indigne du don d'immortalité, mais un kraken a émergé des bas-fonds au même moment ! Car le Diable lui-aussi était présent, et il fit de Deep son champion, lui offrant la jeunesse éternelle contre la promesse de mettre cette terre A FEU ET A SAAAAAAANG !"

Il s'effondra dans un hurlement, et un autre prit la relève :

"Non, on dit qu'il a été maudit par une puissante dynastie de sorcières dont il aurait violé l'héritière, encore en bas-âge... Elles l'auraient condamné à errer sur terre, écrasé par le poids de ses péchés ! Mais la conscience du Cap'n Deep éponge la culpabilité comme le Chacal Borgne essuie la tempête ! Et depuis ce jour, Deep met un point d'honneur à mettre une pythie au supplice chaque année, pour fêter l'évènement !"

Plusieurs pirates eurent un soupir exaspéré. Tout-ça pour ça ? semblaient-ils dire. Leur air en disait long sur ce qu'ils pensaient de ces fables de vieillards ivres. Craster en choisit un au hasard, et l'étala d'un coup de tête impeccable.

"Il parait que par trois fois ils l'ont arrêté, par trois fois ils l'ont pendu haut et court, et il est toujours revenu à la vie. C'est de là qu'il tire son surnom, Deep Black : ceux qui l'ont connu disent que c'est la couleur de son âme... Qu'on le pourfende, ou qu'on l'envoie par le fond, Deep Black revient toujours, et croyez-moi, il n'oublie jamais. Finalement, après toutes ces tentatives, le gouvernement a compris que faute de pouvoir s'en débarrasser, il valait mieux l'avoir de son côté. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que Black n'a jamais été très regardant sur l'origine de son pouvoir... Que veut-il ? Le pouvoir, justement ? Ou simplement répandre le chaos ? C'est un homme qui a de l'ambition, mais bien malin qui pourrait dire ce qu'il cherche à accomplir..."

La voix de Craster s'éteint, et les clients de la Pinte Fumante se regardèrent avec un air inquiet, cherchant du réconfort autour d'eux. Dehors, la nuit était noire, et quelque part, à des lieues d'ici, le Chacal Borgne voguait...

Hors RP :
Comment avez vous connu le forum ? : Je vais répondre ici et pour tous les autres. Craster se retourna et... Non, je plaisante. Quand nous avons pris la décision de refaire un RP tous ensemble, on (disons Edward Low et moi) a étudié quelques options, et globalement retenu Fändir et un RP dans l'univers du Trône de Fer. Le second a été écarté parce que certains d'entre nous ne connaissaient pas bien les livres. Quand à Fändir, nous l'avons trouvé à l'ancienne, via Google et un top RPG.
Comme quoi, le référencement c'est pas que du pipeau.

Que pensez vous du forum ? : Là par contre cette réponse n'engage que moi. Le forum a des qualités esthétiques évidentes, même si je regrette que le background fasse mosaïque sur les hautes résolutions (1920*1080). Mais surtout, après avoir pris la température sur la chatbox, j'ai pu voir qu'il y avait de l'activité, de la déjanterie (oui, beaucoup de déjanterie), et c'est ça le plus important.


Dernière édition par Deep Black le Sam 21 Jan - 0:35, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple: Non
MessageSujet: Re: Deep Black Ven 20 Jan - 18:24

J'ai lu la première partie. Pour l'instant tout va bien côté histoire. Et je suis sûre d'une chose : vous êtes complétement fous, malades, dérangés et flippants ! What a Face Je crois que je vais tenir mes personnages à l'écart...très loin !

Après, comme évoqué sur la CB, une toute petite description morale et physique serait la bienvenue, pour que les membres que vous allez rencontrer ne soient pas obligés de lire toute votre histoire. Very Happy Le mieux est quand même de rester dans l'habituel présentation de Fändir, un minimum (Même si on autorise votre originalité pour l'histoire Embarassed ). Et il nous faut les armes aussi ! Très important ! ^^

Au travail Deep, ou c'est le fouet ! MOUHAHAHAHAHA ! (J'en profite tant qu'il est encore temps ! xD)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Mousse
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Deep Black Ven 20 Jan - 19:23

J'ai ajouté les informations demandées Smile

En ce qui concerne se tenir loin... C'était peut-être pas la meilleure stratégie que de nous donner un rôle où on pourchasse des gens Very Happy
Félicitations en tout cas. Tu viens de finir de lire la fiche de l'un des membres du Chacal Borgne les plus sains ^^
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Oui
MessageSujet: Re: Deep Black Sam 21 Jan - 8:58

Plop j'ai fini de lire. C'était vraiment bien. Merci d'avoir fait les modifications. Je donne mon accord pour cette fiche et je passe.... à la deuxième. Pensez à la fiche de votre équipage aussi !
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Non
MessageSujet: Re: Deep Black Mar 24 Jan - 12:51

Mon dieu. Tu es taré. Et j'ai pas encore lu celles d'après, mdr!
(Enfer et damnation)
Bon, je lis tout et après si ça va je valide tout d'un coup, plus simple ^.^

Mais je tiens à répéter que vous êtes cinglés.

EDIT : Tu es validé, cependant je ne sais pas vraiment quel rang te mettre. Je mets Capitaine officieux pour le moment, mais avertis moi si tu as une meilleure idée !

_________________

• Erika Van Lowen • Elissa Alkahin • Vanina Delhis •
En garde, Invité ! ... Mon Royaume contre du Rhum !
"Le métier de pirate était pour eux ce qu'il avait été pour les premiers héros : la carrière de la gloire et de la fortune."
"Les pirates étaient, en quelque sorte, les rockstars de leur temps." Johnny Depp.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deep Black

Revenir en haut Aller en bas

Deep Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black
» Black Hole RPG
» Black Lagoon Roberta's Blood Trail
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fändir :: POUR BIEN COMMENCER  :: Tout ce qu'il vous faut savoir... :: Le registre :: Présentations acceptées-