AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
0

La reconversion [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: La reconversion [PV] Mar 24 Jan - 13:21

Raven revenait du palais, il avait fait une des choses les plus importantes de sa vie depuis sa décision de se battre contre les pirates de toute la force de son âme quelques années auparavant. Il avait fait cette chose après mûre réflexion, il avait longuement pesé le pour et le contre, il avait eut tout le temps pour cela, hélas d'un côté, heureusement de l'autre. Raven avait déposé ce matin même une lettre de démission de ses fonctions militaires au gouverneur, soulignant ainsi son souhait de retourner à la vie civile. Pourquoi diable après toutes ses années, alors qu'il avait enfin son propre commandement ? Pourquoi abandonner sa vengeance ? la cause en étaient de vieux carnets racornis et poussiéreux qu'il avait trouvé à la bibliothèque du palais et pour lesquels il s'était passionné ces trois derniers mois. Les derniers écrits de l'explorateur qui avait rencontré les Naakti. Le jeune capitaine s'était passionné pour ces carnets, et surtout le mystère qu'ils renfermaient. Il s'était ainsi retrouvé avec un dictionnaire Naakti en mains, ainsi que plusieurs descriptions de plantes et d'animaux présents dans la jungle. Raven s'était rendu compte qu'à présent, ce n'était plus le large qui l’appelait, mais bien cette masse verte et compacte qu'il voyait au loin, cette jungle et les mystères qu'elle renfermait, cette forêt et son peuple presque oublié.

Bien sûr, il n'était pas tout seul dans cette histoire. Il pensait également à la jeune Roxanne Morlame qu'il avait pris sous son aile... il n'allait certes pas la laisser aux mains de ses anciens subalternes, et encore moins la renvoyer dans la rue. Il avait le matin même fait déménager toute ses affaires, celles, plutôt peu nombreuses, dont disposait la jeune demoiselle, partie tôt en ville, et le jeune protégé de cette dernière, qui avait bien grandi depuis le temps, mais était toujours d'un naturel très joueur, dans la maison dont il avait acheté l'avant dernier et le dernier étage pour s'y installer. Il n'y était jamais allé depuis son arrivé à Fändir, et un bon coup de ménage serait nécessaire pour qu'ils puissent y vivre décemment le temps pour lui de finaliser son grand projet. Car oui, il avait prit la décision d'emmener Roxanne avec lui, et pour cela il avait sur lui un papier officiel, qu'il avait fait faire dans la foulée au palais, attestant que Roxanne Morlame était désormais sa fille. Raven ne savait pas vraiment ce qu'elle en penserai, mais il n'avait pas envie que, par sa faute, elle retourne à sa vie d'avant.

Déambulant dans les ruelles à la recherche de sa jeune protégée, il l’aperçue de loin, dans les environs d'une mégère à forte poitrine qui beuglait comme une dératée. En fronçant les sourcils, Raven accéléra le pas, craignant pour sa jeune protégée. Fort heureusement, la braillarde fit demi tour, en bousculant tout obstacle se présentant sur sa route. Haussant un sourcil dubitatif, Raven s'approcha de sa très récente fille adoptive et posa sur sa frêle épaule une main paternelle (attitude, elle, pas si récente que ça).

Elle en fait du bruit cette bourgeoise... que diable c'est-il passé pour qu'elle devienne ainsi hystérique ?

Puis, sans attendre la réponse de son "jeune matelot" et raffermissant sa poigne sur l'épaule de Roxanne, Raven la guida à travers les ruelles jusqu'à "leur" maison. Il avait un peu l'attitude d'un capitaine ayant surpris un de ses matelots à faire une bêtise et le conduisant à son châtiment. C'était son attitude habituelle, il avait toujours été ainsi, mais peut être qu'il changerait d'attitude avec le temps ? Il fit monter Roxanne jusqu'à la partie qu'ils habiteraient et la fit s'asseoir sur son coffre. Le chat ne tarda pas à surgir pour jouer avec un pan de son pantalon aux jambes raides. Raven, débout face à elle, les mains dans le dos, respira profondément. Jamais il n'aurait cru que ce serait si difficile d'annoncer ces actes à quelqu'un...

Roxanne, j'ai deux nouvelles à t'annoncer... Raven n'avait jamais encore tutoyé la jeune adolescente, et le faire pour la première fois lui fit un peu bizarre. La première, je ne suis plus officier dans la marine, je ne suis plus marin, j'ai démissionné à l'instant, par conséquent, le contrat qui nous liait toi et moi devient caduc, et tu n'est plus, toi non plus, dans la marine...

Raven tendit à Roxanne le rouleau de papier attestant de la filiation de la jeune fille à Raven avant qu'elle n'ai pu protester, hurler ou dire quoi que ce soit.

La deuxième te concerne d'avantage, et ce papier en atteste... j'ai fait ceci parce que je ne voulais pas qu'à cause de moi tu sois de nouveau renvoyée à la rue, et aussi parce qu'avec le temps, je me suis attaché à toi, sans doute... mais tu es désormais ma fille adoptive...

Raven laissa à Roxanne le temps d'intégrer toutes les informations qui venaient de lui être transmises, et attendit sa réaction, un peu anxieusement...

_________________
- Dulce et decorum est, pro patria mori... (Qu'il est bon et beau de mourir pour sa patrie)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple: Non
MessageSujet: Re: La reconversion [PV] Mar 24 Jan - 14:26

Plus la donzelle l'invectivait grossièrement et plus Roxanne se félicitait intérieurement d'avoir refusé ses avances douteuses sur une soi-disant mission commune dont elles sortiraient toutes deux enrichies. Non qu'elle ne rêvât pas de richesse parfois elle aussi, mais elle restait loyale d'abord et avant tout à son Capitaine. Un peu abasourdie tout de même par la violence et la vulgarité de la soi-disant dame, elle resta plantée au milieu de la ruelle et se contenta de croiser les bras sur sa poitrine pour la regarder prendre la fuite, un sourcil arqué marquant sa stupéfaction. La main qui se posa sur son épaule la fit tressaillir pour commencer mais d'instinct elle reconnut l'odeur, la poigne et la présence de son Capitaine. La vie à bord développait sans le moindre doute des instincts primitifs qu'elle ne s'était pas soupçonnée de posséder et même sans avoir jamais navigué réellement, elle se savait plus vive et réactive que jamais. La question lui tira un haussement d'épaules indifférent et une moue blasée tandis que son Capitaine la menait avec fermeté à travers la foule, les rues et ruelles divers.

- J'sais pas trop qui c'est, mais sûr qu'elle voulait m'embringuer dans une affaire louche... Une sale histoire de prime et d'pirate mais j'ai pas voulu m'salir pour elle...

Habituée à avoir l'air d'un gamin fautif que son Capitaine ramenait au bercail, elle ne chercha pas à se dérober à sa poigne, pas même quand elle s'affermit sur son épaule menue. Elle savait bien qu'elle n'aurait pas du tant s'attarder en ville après être allée à confesse et même si cela signifiait quelques désagréables corvées de nettoyage, elle était prête à accepter sa punition comme tout matelot qui se respecte. Plongée dans ses pensées, elle mit un moment à s'apercevoir qu'il ne la menait pas aux quais ni au Razgriz mais en ville. Pour une fois son masque désabusé se fendilla et c'est avec une franche stupéfaction peinte sur ses traits qu'elle monta avec Raven vers un petit appartement chichement meublé mais plutôt confortable.

Une vague de méfiance la submergea : et s'il voulait finalement abuser d'elle ? Mais elle repoussa cette idée ridicule. Jamais son Capitaine n'avait montré le moindre intérêt pour le fait qu'elle soit une fille sous ses frusques de marin. Pourquoi aurait-il soudain voulu d'elle alors qu'il pouvait sans aucun doute se payer les putains les plus girondes d'Assécia ? Non vraiment, ça ne collait pas. Relevant tout de même le menton avec une pointe de défi dans son regard lavande, elle se posa au bord du coffre sur lequel il l'avait faite asseoir et attendit bien sagement qu'il parle, la mine sombre.

Il semblait mal à l'aise et se raclait la gorge comme tous les hommes quand ils avaient une chose difficile à annoncer. Curieux... Mais elle ne fit rien pour l'aider. Elle n'était pas vraiment portée sur la compassion et après tout, c'était lui le Capitaine, qu'il se débrouille avec ses mauvaises nouvelles. Ce qu'il lui annonça lui fit l'effet d'une douche froide et son teint blêmit d'un coup alors qu'elle bondissait sur ses pieds, toute prête à protester à grands renforts de hurlements indignés. Avant même qu'elle ait ouvert la bouche toutefois, il lui fourra un papier dans la main qu'elle dédaigna tout d'abord, trop troublée par ce qu'il venait de dire. Comment ça plus dans la Marine ? Elle rougit de fureur puis pâlit à nouveau, partagée entre la rage et le désespoir jusqu'à ce que la suite de ses paroles se fraye un chemin dans son esprit embrumé. Sa quoi ?? Sa fille adoptive ? Les jambes coupées, elle se laissa retomber assise sur le coffre sans avoir prononcé un mot.

Elle s'était attendue à bien des choses mais certes pas à cela. Bouche bée, elle dévisagea Raven un long moment sans paraître comprendre puis songea qu'elle devait avoir l'air de l'idiot du village à le regarder ainsi et referma la bouche. Bouche qu'elle avait sèche soudain d'ailleurs. Machinalement, elle baissa les yeux sur le papier que sa main crispée avait un peu froissé et déchiffra péniblement les caractères en pattes de mouche qui représentaient son nom à elle, son nom à lui, leur lien officiel. Il lui avait appris à lire bien sûr mais elle restait récalcitrante et butait encore sur certains mots. En particulier avec ce charabia juridique. Deux pâtés d'encre dansaient devant ses yeux écarquillés cependant : "adopte" et plus loin "comme sa fille légitime". Légitime ? Elle ne l'avait même jamais été par sa naissance ! Comment diable pouvait-elle soudain devenir la fille de quelqu'un ? De son si respectable Capitaine, qui plus est ?

Si on lui donnait le temps de réfléchir, elle se rendrait probablement compte qu'à choisir, elle n'aurait pas voulu d'autre père que lui et qu'il avait déjà pris cette place dans sa vie et dans son coeur troublé, la protégeant, l'éduquant et lui apprenant la vie comme nul autre ne l'avait jamais fait avant lui, pas même les frères jésuites de l'orphelinat. Mais là, sous le coupe de l'effarement, elle ne parvint qu'à bégayer misérablement, le sifflet coupé pour une fois dans sa jeune vie.

- Faudra... Faudra que j'm'habille... en fille ?

Idiote ! La voix dans sa tête la traitait de tous les noms. Elle aurait du baiser les pieds de son bienfaiteur et l'assurer de sa reconnaissance éternelle, et voilà que tout ce qu'elle trouvait à baver concernait l'éventualité de porter corset et jupons. Imbécile ! Mais il fallait bien avouer qu'il l'avait pris de court avec cette adoption si soudaine, tout juste après lui avoir annoncé que jamais ils ne navigueraient sur le Razgriz. Elle leva un regard incertain et perdu sur la haute silhouette qui la dominait de toute sa hauteur, battit des cils deux fois, puis bondit à nouveau pour entourer sa taille de ses bras et le serrer aussi fort qu'elle le pouvait. Très brièvement. Les cajoleries, c'était pas son truc. Juste assez pour lui faire sentir combien elle lui était reconnaissante de l'avoir choisie pour être sa fille alors qu'elle-même le voyait déjà comme une figure paternelle indispensable à sa vie. Elle se recula presque immédiatement et se rajusta en se raclant la gorge, un peu rouge et mal à l'aise. Les yeux rivés au sol, les mains dans le dos, elle dansait à présent d'un pied sur l'autre sans trop savoir quoi dire ou faire, ne sachant pas vraiment ce qu'impliquait ce nouveau statut ni ce changement de cap dans sa vie.

_________________


D'abord la destruction, nous apportons le néant ! Nous ne sauvons rien, ne glorifions rien, nous anéantissons simplement, totalement !

Roxanne Morlame - Vladislava Baranov
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: La reconversion [PV] Jeu 26 Jan - 20:38

Raven vit la jeune fille passer par plusieurs couleurs, du cramoisi au blanc de colère, puis elle fut complètement abasourdie, la bouche ouverte... visiblement les mots de l'ancien capitaine avaient fait leur chemin dans l'esprit de la demoiselle et elle ouvrit l'acte d'adoption, sans doute pour s'en convaincre.

- Faudra... Faudra que j'm'habille... en fille ?

Le jeune homme la regarda avec de grands yeux. Elle était une fille, adopté comme telle, évidemment qu'elle devrait s'habiller en fille. Bien sûr elle garderait ses vêtements masculins, ils seraient utile pour le projet du jeune homme, mais sinon, il lui offrirait une garde robe plus... féminine. Il se rendait compte que ces nouveau e brusques changements la déstabilisaient elle aussi. Pourtant, bien vite, elle se releva et l'étreignit, brièvement, certes, mais ce bref contact rassura Raven. Au moins, la jeune fille était-elle satisfaite de ce qu'il lui arrivait. Maintenant, hésitante, elle oscillait d'un pied sur l'autre.

L'ancien capitaine regarda sa nouvelle maison... enfin LEUR nouvelle maison. Chichement décorée, il n'y avait jamais mis les pieds et n'avait acheté que le strict nécessaire, à savoir un lit, une table un bureau, un canapé et plusieurs sofas pour créer un coin "salon". Le lit... il s'agissait d'un lit double, mais il était hors de question que le jeune capitaine dorme avec sa fille. Le canapé était confortable et plutôt large, il lui conviendrait parfaitement pour quelques nuits, le temps de meubler un peu le lieu. Pour l'heure, le tout était empilé dans un coin, avec les quelques tapis qui ornaient l'ancien bureau du Razgriz roulés. L'endroit était par contre... plutôt poussiéreux.

-Allez, Roxanne, il est grand temps de rendre notre chez nous un peu plus présentable, ne penses-tu pas ? Allez, aide moi à faire un brin de ménage, ensuite il nous faudra te trouver une garde robe qui sied plus à ta nouvelle condition, et peut être commander quelques meubles...

Joignant le geste à la parole, il se défit de sa veste et s'empara d'un ballais, d'un seau et d'une serpillère. Regardant Roxanne avec un air interrogatif et amusé, il lui tendit tout les ustensiles.

-Tu préfères quoi ? passer le ballais ou la serpillère ? Oh... et à partir de maintenant, plus de "capitaine" ou de "vous", je suis ton père donc appelles moi "papa" et dis moi "tu"...

_________________
- Dulce et decorum est, pro patria mori... (Qu'il est bon et beau de mourir pour sa patrie)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple: Non
MessageSujet: La reconversion [PV] Jeu 26 Jan - 22:24

Le simple fait d'être appelée par son prénom était déjà une révolution en soi. Depuis de longs mois, elle n'était que Morlame, matelot du Razgriz, et avant cela, elle n'avait même pas de nom, n'étant qu'une ombre discrète qui arpentait les rues d'Assécia, comme tant d'autres. La mention d'une demeure qui était à présent à elle autant qu'à lui acheva de marquer ce tournant de sa vie. Il était son père et ils avaient à présent une maison, un "chez eux". Il lui faudrait du temps pour s'habituer à tout cela. Plus encore à se vêtir en fille. Mais heureusement, le ménage s'imposait tout d'abord et ça, c'était son domaine. Elle avait si souvent frotté le pont, réparé les voiles et les cordages, et fait le ménage dans la cabine du Capitaine, qu'elle n'y voyait rien d'autre qu'une tâche quotidienne aisée et au cours de laquelle l'esprit pouvait s'évader. Levant les yeux sur Raven, elle lui adressa donc une brève grimace de circonstances - un matelot bougonnait toujours quand il fallait accomplir une tâche de donzelle - et désigna le balai d'une petit mouvement du menton. S'emparant de l'ustensile, elle se détourna aussitôt pour ne pas avoir à répondre au fait qu'il lui demandait de l'appeler "Papa".

- Ça va être difficile de s'habituer, Cap'taine, mais j'f'rai d'mon mieux...

Le langage aussi, songea-t-elle. Elle savait parler correctement, mais cela lui demandait encore un effort de réflexion avant d'ouvrir la bouche. Sans doute vaudrait-il mieux rester silencieuse le plus souvent possible le temps de faire des progrès significatifs dans ce domaine, histoire de ne pas embarrasser son père. Son père. Cette nouvelle la stupéfiait véritablement et elle avait encore du mal à l'intégrer et l'admettre. S'absorbant dans sa tâche, elle balaya avec entrain, poussant la poussière jusque sur le palier, ouvrant les fenêtres pour aérer et étalant les tapis sur les rebords. Pour un peu, elle se serait crue encore à bord du Razgriz à mettre de l'ordre dans la cabine de Raven. Il ne manquait que le roulis léger du navire dans le port, mais avec un peu d'imagination, elle le sentait sans peine.

Tant qu'ils faisaient le ménage, elle n'avait pas à penser à la suite des opérations, à savoir, lui procurer une garde-robe féminine. Déjà, elle repoussait mentalement les images de corsets et de jupons fragiles. Jamais elle ne serait assez soigneuse ni assez féminine pour porter ces vêtements sans en faire de la charpie. Et il allait falloir qu'elle se coiffe aussi. Finis les turbans ou les bonnets de marins si pratiques ! À cette pensée, elle releva la tête avec une nouvelle grimace puis se replongea dans le balayage de la pièce.

C'était petit et sobre mais avec quelques meubles et objets, ce serait chaleureux en effet. Elle avisa brusquement d'un oeil méfiant l'unique lit à deux places puis se rasséréna aussitôt. Pas le genre du Capitaine. Peut-être qu'il l'autoriserait à pendre son hamac pas trop loin de la fenêtre, histoire de se rappeler les nuits sur le pont du Razgriz. Elle s'arrêta enfin de balayer une fois toute la poussière et les moutons évacués puis jeta un coup d'oeil à la pièce avec un hochement de tête satisfait. Raven avait passé la serpillère derrière elle et ils avaient à présent une maison rutilante, bien que très vide et peu ordonnée.

Rangeant le balai dans un coin, elle souleva son turban pour se gratter la tête et essuyer la transpiration de son front d'un revers de manche puis se rendit compte que puisqu'elle était une fille, il faudrait bien qu'elle s'habitue non seulement à être propre, mais également à avoir une coiffure plus féminine. Elle retira donc la longue bande de tissu qui retenait ses cheveux sur son crâne et déroula l'épaisse tresse châtain mordoré avant de décoller sa mèche de son front en la frottant négligemment. Elle avait à présent l'air d'un oiseau dépenaillé et ébouriffé mais ne s'en rendait pas compte. D'un regard un peu désemparé, elle interrogea son Capitaine - et père, dut-elle se morigéner - quant à la suite des événements. Elle redoutait le moment où elle devrait se soumettre à des essayages de vêtements mais elle était prête à faire cet effort pour lui. Après tout, s'il pouvait s'encombrer d'une gamine crasseuse et illettrée, elle pouvait bien porter une robe, voire prendre un bain.

_________________


D'abord la destruction, nous apportons le néant ! Nous ne sauvons rien, ne glorifions rien, nous anéantissons simplement, totalement !

Roxanne Morlame - Vladislava Baranov
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: La reconversion [PV] Mar 20 Mar - 13:38

Visiblement Roxanne était encore sous le choc. Peut être essayait-elle de savoir s'il s'agissait d'un rêve ou de la réalité, il est vrai que Raven se sentait un peu déstabilisé aussi, mais il sentait que sa vie serait bien plus passionnante que ce qu'elle avait été jusqu'ici, bien qu'il ai adoré servir dans la marine Royale, il ne regrettait rien, et surtout pas d'avoir adopté son ancien matelot. Elle choisi le balais, et il se retrouva donc avec la serpillère à frotter le sol après le passage énergique de sa fille. Cette dernière, plus habituée que son père à faire ce genre de travail, eut le temps de passer le balais, d'ouvrir les fenêtres et suspendre les tapis dehors pour les aérer alors qu'il avait fait la moitié de la pièce avec la serpillère. Tout en faisant sa part du travail, il songeait à ce qu'ils feraient ensuite. Avant toute chose, lui offrir une garde robe digne de ce nom, même si ce n'était sans doute pas dans les priorités de la jeune femme, deux ou trois robes normales, une de soirée, et tout ce qui va avec, têtue comme elle était, elle refuserait de se séparer de ses cuissardes, peut être acheter un nécessaire d’entretien pour qu'elles aient d'avantage l'air de chaussures de personne aisée, ensuite acheter d'avantage de meubles, de mobilier d'ustensiles et passer commande pour préparer le projet du jeune homme... il ne pourrait jamais tout faire en une journée... d'abord Roxanne, ensuite les meubles, si le temps le leur permettait.

Il termina finalement son œuvre, un peu gêné par le protégé de sa fille qui commença à jouer avec la serpillère et se laissa traîner avec tout en s'évertuant à la mettre en pièce. Une pichenette sur le museau ramena le chaton à de meilleurs dispositions vis à vis de l'ustensile glissant sur le parquet et permit à l'ex-capitaine d'en finir enfin avec sa tâche. Alors qu'il rinçait la serpillère et le seau, il regardait Roxanne. L'ex matelot s'était débarrassée de son turban et avait défait sa natte. Se préparait-elle à ce qui allait être sa nouvelle vie ? Raven la regardait, un petit sourire aux lèvres, mais il était quand même anxieux. Allait-elle s'adapter ? N'allait-elle pas regretter sa vie d'avant ? Allait-elle rester avec lui ? L'accompagnerait-elle dans son projet ? Que de questions torturaient l'esprit de l'ex-capitaine, il les chassa de son esprit, se concentrant sur l'instant présent, à savoir le fait qu'il n'était plus capitaine et qu'il devait s'occuper de Roxanne et de son projet.

Il s'approcha de la jeune fille et posa sur son épaule une main ferme, mais paternelle.

- On va s'occuper de ta garde robe ?

_________________
- Dulce et decorum est, pro patria mori... (Qu'il est bon et beau de mourir pour sa patrie)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple: Non
MessageSujet: Re: La reconversion [PV] Ven 30 Mar - 22:11

Vaguement mal à l'aise sous le regard de celui qui était à présent son père, Roxanne se détourna pour ramasser le chaton au sol et le porter à hauteur de son visage. Elle lui murmura des mots doux et frotta son nez contre sa truffe avec une sorte de petit gloussement étouffé, ce qu'elle pouvait produire de plus proche du rire. Toute entière préoccupée de son petit protégé, elle ne réalisa pas tout de suite que le Capitaine s'était approché et tressaillit donc quand sa main se posa sur son épaule. Une main ferme, chaude, enveloppante... Paternelle, en somme. Une grande première pour la jeune fille. Elle leva les yeux vers les siens et esquissa bien malgré elle une légère grimace à la mention de sa garde-robe. Elle n'allait pas pouvoir échapper à ces fanfreluches pour donzelles.

- Z'êtes pas obligé de m'payer un tas d'trucs hein. Avec ma solde de matelot j'dois pouvoir me payer une robe correc'.

Qui ne tente rien, n'a rien, se disait-elle. Mais elle n'avait guère d'espoir. Et quelque part, tout au fond d'elle, une petite partie enfantine et un rien féminine souhaitait réellement faire plaisir à Raven, lui faire honneur, se montrer à la hauteur en tant que fille, digne de l'homme qui l'estimait assez pour l'avoir adoptée. Cette voix s'affirmait de plus en plus en elle. Elle devait se montrer reconnaissante, et aussi obéissante que possible. Les dents serrées, elle acquiesça donc d'un petit hochement de tête bref et déposa le chaton sur le lit en carrant les épaules.

- C'est bon... J'suis prête. Et je f'rai c'que vous m'direz, Cap'taine.

En posant à nouveau les yeux sur son père adoptif, elle s'efforça d'afficher un air aussi satisfait que possible, compte tenu du fait qu'elle allait devoir se récurer de fond en combles et se sangler dans des vêtements féminins. Presque un sourire finalement.

- Et après, on f'ra quoi, Cap'taine ? Z'avez des projets ?

_________________


D'abord la destruction, nous apportons le néant ! Nous ne sauvons rien, ne glorifions rien, nous anéantissons simplement, totalement !

Roxanne Morlame - Vladislava Baranov
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La reconversion [PV]

Revenir en haut Aller en bas

La reconversion [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Illyas [fini]
» La reconversion d'une pacifiste réformée en guerrière... ou, même en temps de paix, Hephaïstos ne chôme pas || Hephaïstos
» Visite au musée d'Orsay
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fändir :: ASSECIA  :: Le vieux port :: Les ruelles-