AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

_______________________________________________________________________________

Partagez|
0

Une visite non désirée [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant


avatar

Capitaine
Troisième personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Une visite non désirée [PV] Mer 26 Oct - 9:35

Après avoir passé une exécrable nuit à l'auberge -Rien ne vaut son propre lit-, Dan passa le plus clair de son temps à marmonner durant le trajet que Butchlet n'était qu'un malotru. Le chemin avait été long pour arriver jusqu'à l'Eglise, et il n'était pas encore terminé. On la voyait de loin désormais, le bas caché par quelques habitations modestes. Dans la ruelle, tout le monde ne regardait que le convoi protégé, comme si la Peste s'abattait sur eux. Ce n'était pas la première fois qu'ils le voyaient en même temps. Bizarrement, chaque venue à Glénia ne laissait pas indifférent le salaire de certains ou le loyer d'autres. De ce fait, tout le monde le craignait, oubliant parfois que le taux de chômage avait baissé depuis la création de nouvelles sources de travail. Ceci n'aurait jamais été possible sans l'argent du gouvernement ! Ah, le peuple. Toujours à oublier les bonnes choses pour ne retenir que les mauvaises...

C'est en arrivant devant l'Eglise que Dan se rappela à quel point elle était grande. Trouvant que se tordre le cou pour regarder le haut de l'église ne faisait pas assez "distingué", il s'abstint de le faire. Vanina au bras, il s'approcha des portes et rentra. Personne. Il se retint de crier une quelconque phrase, sachant que les hommes d'Eglise ne l'avaient pas à la bonne depuis un moment. Il s'enfonça plus profondément dans l'Eglise et alluma un cierge. Pour faire signe de sa venue, il tapa ensuite trois coups de canne sur le sol, l'écho faisant le reste. Un homme vint ensuite à sa rencontre. Chétif et chauve, celui-ci devait avoir dépassé la cinquantaine. Sa première phrase fut plutôt déconcertante.

- Bonjour monsieur. Puis-je vous aider ?
- C'est les impôts. Je viens aussi parler à votre supérieur quant à quelque chose de confidentiel, alors magnez vous.

Au moins c'était direct. Le supérieur n'avait pas intérêt à traîner vu le motif de sa visite. Il attendit donc au milieu de l'allée, les deux mains sur sa canne. Quelqu'un allait venir, et mieux vallait pour lui qu'il ai le coeur bien accroché.


Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Troisième personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Non
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Mer 26 Oct - 16:10

Erik ouvrit les yeux aux premières lueurs du matin. Encore épuisé et légèrement fiévreux, il recouvrit sa tête de sa couverture et tenta de se rendormir. Attitude proche de celle d’un fainéant, si l’on ne sait pas qu’il a passé la plus mauvaise nuit de toute son existence. Le son des cloches un instant plus tard l’exaspéra, puis finalement les paroles d’un homme autoritaire le poussèrent à quitter le lit pour de bon. Il n’avait plus qu’à attendre la nuit prochaine pour récupérer complètement. Au début il tituba, puis à force de marcher, il retrouva son équilibre habituel. Après avoir lavé son corps avec un peu d’eau et de savon, il trouva sur le bord de son lit ses vêtements, lavés par les soins de Péguy. Tandis qu’une discussion semblait s’être engagée entre l’inconnu et l’un des hommes au service de l’église, Erik enfila prestement sa bure et ajusta ses chausses. Baillant une dernière fois, il quitta sa chambre.

Dans le couloir il croisa Péguy, qu’il salua d’un sourire sincère. Elle lui demanda s’il allait mieux et pour la rassurer, il lui fit signe que oui. Bienveillante, elle lui frictionna rapidement le crâne puis retourna à ses activités. A peine Erik eut-il le temps de lui dire au revoir qu’un homme vint dans sa direction. Il s’agissait du sacristain, un homme besogneux et dans la force de l’âge. Malgré son aspect physique peu engageant, il était fidèle à ses principes et ouvert à tous. Erik trouvait ce genre de personne plutôt cocasse. Une rencontre comme on n’en fait pas tous les jours. Malgré tout, lorsque la situation l’exigeait, il était droit et sévère. Le regard de ce dernier ne manqua d’ailleurs pas d’effrayer le moinillon, qui s’écarta prestement de son chemin. L’homme s’éloigna puis finalement s’arrêta. Il fit demi-tour et rejoignit le petit moine. Le saisissant par les deux épaules et se baissant à sa hauteur, il lui demanda :

- Sais-tu où se trouve le Prêtre Añada ?

Le silence d’Erik fut éloquent.

- Bien sûr que non.

Sans plus de manières il continua ses recherches, abandonnant là le jeune garçon.
Un bruit lui parvint. Il lui semblait que l’on frappait au sol. Lorsqu’il pencha la tête pour observer le lieu de prière, la présence de deux personnes étrangères aux lieux n’échappa pas à son regard averti. Comme elles ne priaient pas, une multitude de questions submergea son esprit. « Que voulaient-ils ? », « Etait-ce leur présence qui affolait tant le sacristain ? ». Son regard se posa alors sur la jeune femme qui accompagnait le râleur. Alors que l’homme semblait aussi infect que la potion de l’apothicaire, la jeune femme était aussi discrète qu’une petite fleur, écrasée parmi les plus belles. Il fut attristé par son regard. Elle souriait pourtant.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple:
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Jeu 27 Oct - 15:13

Angelo Añada avait laissé le novice dormir autant qu'il le souhaitait. Péguy était là et prendrait soin de lui. Il se leva donc tôt le lendemain, car une famille habitant en périphérie de la ville avait demandé qu'il vienne. Après la célébration de la messe du matin, il avait enfourché son cheval et rejoint la ferme... ou plutôt le vignoble.
A peine rentré, le sacristain lui tomba dessus. Il était dans tous ses états. Le jeune prêtre ne comprit tout d'abord rien à son charabia. Une personne d'importance l'attendait dans l'église et exigeait de le voir.

Le missionnaire entra dans l'église et vit un homme ayant une femme à son bras. Sa mise dévoilait son rang élevé. Il se signa.

- Bonjour monsieur. Madame. Soyez les bienvenus. Vous me cherchiez ? Je suis l'ordinaire du lieu : le père Angelo Añada.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Troisième personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Jeu 27 Oct - 16:04

Ainsi un supérieur allait rentrer dans cette pièce. Le temps qu'il mettait se faisait de plus en plus long et Dan proposa à Vanina d'aller vaquer à ses occupations. Le prêtre s'approcha de lui et lui adressa la parole.

- Bonjour monsieur. Madame. Soyez les bienvenus. Vous me cherchiez ? Je suis l'ordinaire du lieu : le père Angelo Añada.

- Je vous cherchais, en effet. Je viens réclamer ce que vous devez au gouvernement.

Il observa l'Eglise rapidement et tourna le dos à son interlocuteur. Parlant d'une voix forte, il dit :

- Heureusement que nous sommes dans une Eglise, sinon le jeune homme caché plus loin aurait reçu une balle entre les deux yeux depuis fort longtemps. Pour éviter les oreilles indiscrètes je vais vous demander de me faire visiter les parties privées de cette église.

Pourquoi donc ce jeune homme écoutait-il leur conversation ? Trouvant cela ingrat, Dan lui adressa un regard de tueur pour l'effrayer et le faire sortir. En espérant qu'il ne se soit pas uriné dessus. Il proposa à l'enfant de s'approcher et attendit que celui-ci soit assez prêt pour lui asséner un coup de canne sur le haut du crâne. Il lui demanda ensuite :

- Quel est ton nom, gamin ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple:
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Jeu 27 Oct - 16:16

Angelo était prêtre, il devait être raisonnable, posé. Il n’avait pas le droit d’agir avec violence, la charité était son arme, ainsi que l’amour. Mais le jeune missionnaire était également homme et noble. Quand il vit le geste de l’homme envers Erik, Angelo ne put se retenir.

- Cessez monsieur ! Vous n’êtes pas chez vous. Vous dites être du gouvernement ? Je ne vous connais pas. Présentez-vous et apprenez qui je suis en retour.
Cet enfant n’a rien à voir dans nos affaires, laissez-le !


Il respira profondément, mordant l’intérieure de ses joues pour calmer sa colère.

- C’est la demeure de Dieu, monsieur. Apprenez qu’il existe un autre lieu où l’on gère les questions administratives : le presbytère. Pensez à venir me chercher là-bas la prochaine fois. Quant à l’argent dont vous parlez… sans doute avez-vous manqué mon arrivée à la capitale, il y a trois semaines. Vous auriez vu les coffres d’or.
Sortez maintenant !

Angelo pointait la sortie avec un regard d’un infini mépris. Une telle personne n’avait pas même le sens des convenances.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Troisième personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Non
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Jeu 27 Oct - 20:10

Au regard que lui adressa l’étranger, Erik fut tenté de prendre ses jambes à son cou et de fuir le lieu au plus vite, pour ne plus jamais revenir. Son jeune corps encore malade tremblait de peur. Fort heureusement, la présence d’Angelo le mit en confiance. Très vite il reprit ses esprits et par politesse, il s’approcha doucement, la tête baissée et le regard hagard. Peu avant que le curieux personnage ne lui adresse la parole, il essuya avec sa manche une goutte de sueur qui lui chatouillait la tempe. Il était encore plus pâle que d’habitude et regrettait de s’être levé ce matin. Un moine qui espionne une conversation. De quoi avait-il l’air maintenant ?

Le coup de canne lui fit particulièrement mal. Il se massa le crâne en gémissant, espérant que la bosse qui en découlerait ne serait ni trop grosse, ni trop douloureuse. Il allait rouspéter malgré qu’il se soit promis de ne confier son secret qu’à ceux en qui il avait pleinement confiance, mais Angelo le précéda. A cet instant, Erik se demanda lequel des deux hommes était le plus effrayants : le fonctionnaire imbu de lui-même, ou le prêtre drastique ?

Angelo demanda à l’homme de sortir. Légèrement effrayé, le jeune garçon recula d’un pas derrière son supérieur. Un homme travaillant pour le gouvernement, récoltant l’argent qui lui revient selon les plus vieilles lois de ce monde. Il l’observa attentivement, puis ferma les yeux : il était, sur le plan comportemental, le portrait craché de son propre père. Cynique. Râleur. Autoritaire. Sévère et exigeant. Il sentit des frissons lui parcourir le dos. Il ne l’aimait pas. Vraiment. Sans vraiment s'en rendre compte, il jeta pour la première fois à l’inconnu un regard bien différent de celui qu’il avait d’habitude : il était emprunt de colère.

Un instant plus tard ses yeux glissèrent vers la jeune femme, qui n’avait rien dit depuis son arrivée. Soumise elle était, Erik avait l’habitude de voir les femmes agir ainsi en présence de leur époux. Sa mère était l’une d’entres elles, après tout. Comment faisait-elle pour le supporter à longueur de journée ? Peut-être que sous ses airs de jeune dame sage, elle cachait un caractère de cochon. Il détourna prestement le regard. Ça n’était pas à lui de la juger.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Troisième personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Ven 28 Oct - 8:37

A peine l'enfant eût-il reçu le coup que le prêtre s'énerva. Sans frapper bien sûr, on ne peut frapper l'Intendant. Encore moins dans une église. Lorsque celui-ci lui demanda de se présenter, Dan ne put s'empêcher d'esquisser un sourire, regardant encore et toujours le gamin dans les yeux. Sans même se retourner vers Angelo, Dan annonça :

- Je suis l'intendant du gouverneur, Dan de Nosvyl.

- C’est la demeure de Dieu, monsieur. Apprenez qu’il existe un autre lieu où l’on gère les questions administratives : le presbytère. Pensez à venir me chercher là-bas la prochaine fois. Quant à l’argent dont vous parlez… sans doute avez-vous manqué mon arrivée à la capitale, il y a trois semaines. Vous auriez vu les coffres d’or.
Sortez maintenant !


Ignorant sa remarque quant au presbytère, il répliqua :

- La somme que vous avez ramené il y a trois semaines n'était pas suffisante.

Le gamin était toujours devant lui à le regarder comme si il était le diable. Dan remarqua notamment qu'il n'avait pas ouvert la bouche depuis son arrivée ici. Pas moyen. Dan ne continuerait pas la visite sans avoir entendu la voix du garçon. Il planta donc le bout de sa canne dans la joue du gamin pour le titiller un peu puis la retira, pensant que la force ne résoudrait pas tout dans une église.

- Je ne continuerai pas le reste de la visite tant qu'il ne m'aura pas révélé son nom par lui-même. Je réitère donc ma question. Comment t'appelles-tu, gamin ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Troisième personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Ven 28 Oct - 23:54

Glenia. Une ville éloignée de la capitale, et tellement différente. N'ayant jamais réellement pu voyager, Vanina était fascinée par le paysage, et sa contemplation l'absorba pendant un moment. Les petites maisons qui s'alignaient sur le port, les rues pavées, les diverses personnes qu'ils croisaient, elle ne manqua rien. Si la nuit à l'auberge en compagnie de Dan lui parut longue et pénible, le trajet jusqu'à l'Eglise le fut un peu. Certes, Il lui sembla entendre l'Intendant se plaindre sans arrêt, mais elle commençait à le connaître et savait qu'il était totalement inutile de tenter de le raisonner, de lui couper la parole, de lui répondre ou toute autre alternative.

Enfin, ils arrivèrent à l'Eglise, tout aussi belle que le reste de la ville. Vanina se doutait que leur entrée dans ce lieu saint n'allait pas passer inaperçue, et elle ne se trompait pas, car l'impolitesse de Dan atteint une fois de plus des sommets. L'assistante, elle, se contenta de rester à son bras. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas mis les pieds dans une telle Eglise. Le fait de traîner dans les rues et dans les bordels de la capitale n'avait sans doute pas aidé. Alors que Dan s'impatientait, un supérieur arriva. Tout de suite, Vanina lui trouva un certain intérêt. Il n'avait pas l'air d'être un de ces hommes d'affaires véreux qu'on voyait au palais. Pas du tout, même. Il dégageait une certaine prestance, et un calme généralement propre aux hommes pieux. Cependant, le regard de la jeune femme ne s'arrêta pas longtemps sur le prêtre. Plus loin, un jeune homme les observait. Un jeune moine, certainement. Tout de suite, Vanina fut intriguée par le regard que le garçon posait sur eux, et elle n'était pas la seule. Dan, bien évidemment, se montra odieux avec le gamin, en venant même à lui asséner un coup de sa solide cane sur le crâne. Voila qui ne devait pas faire du bien. La réaction du prêtre fut cependant à la hauteur de l'affront, et Vanina ressentit intérieurement un intense sentiment de satisfaction. Les hommes osant s'opposer à l'Intendant du gouverneur étaient plutôt rares. La jeune femme était la première à penser que Dan méritait qu'on le remette à sa place, mais elle n'oserait jamais faire cela. Ainsi, le prêtre lui inspira un certain respect.

Le regard de Vanina se détourna de la scène lorsqu'elle sentit une toute autre paire d'yeux posée sur elle : Celle du jeune moine. Ce dernier l'observait, silencieusement. Ses prunelles si sombres avaient quelque chose de mystérieux, fascinant, presque. Il lui portait de l'intérêt. Pourquoi ? Les gens s'intéressaient avant tout à l'Intendant. Lorsque leur regard se posait sur elle, c'était simplement pour la plaindre, ou, pour certains hommes, par attrait pour la femme qu'elle était. Vanina ignorait quelles étaient les pensées du garçon à son égard. Et d'ailleurs, pourquoi cherchait-elle à les connaître ?

_________________

• Vanina Delhis • Erika Van Lowen • Elissa Alkahin •


Dernière édition par Vanina Delhis le Lun 23 Jan - 20:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple:
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Jeu 3 Nov - 12:54

Angelo Añada était exaspéré par le manque de civilité de l'intendant du Gouverneur. Il voyait dans cette personne nonchalante, un carnassier qui profitait des quelques pouvoirs qu'il avait pour traîner les autres dans la boue. Un capricieux qui n'avait sans doute jamais fait preuve d'humilité, sinon pour tromper un plus puissant que lui et obtenir par des moyen obséquieux des charges très importantes et rondement payées.

- Vous n'aurez satisfaction que pour l'or, monsieur. Votre charge d'intendant ne vous donne aucun autre droit que celui de s'occuper des revenus et des dépenses de la colonie.

Le jeune prêtre, campé solidement sur ses jambes, toisa avec un mépris non dissimulé Dan de Nosvyl.

- Malgré votre particule, vous n'avez rien de noble. Sans doute êtes vous le fruit d'un mariage entre un noble déshérité et une riche roturière. Tout se perd ! Si vous aviez, ne serait-ce, qu'un semblant d'éducation, vous sauriez que la famille Añada a versé plus d'or que ne l'attendait le Gouverneur.
Je n'ai aucune confiance en vous. L'argent demandé sera transmis au gouverneur par mes soins et une lettre accompagnera mon tribut supplémentaire.
Depuis quand ne respecte-t-on plus les noms des grandes familles ?!


Tout prêtre qu'il fut, le sang n'avait pu se trahir. Il ne voyait d'autre obstacle à la méchanceté et à la mauvaise foi de l'intendant que son nom et sa réputation. Comment faisait les prêtres humbles et pauvres ? Devait-il subir les mêmes tracas ?
Angelo se tourna un instant vers Erik.

- Je t'avais demandé d'aller aider Péguy, non ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Troisième personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Dim 6 Nov - 19:18

Le jeune gamin devant lui avait l'air de ne pas vouloir s'exprimer. Peut-être était-il muet ? En tout cas, le prêtre qu'il n'avait regardé depuis le début de la conversation et le novice n'étaient certainement pas la tasse de thé de Dan, qui s'ennuyait déjà.

- Vous n'aurez satisfaction que pour l'or, monsieur. Votre charge d'intendant ne vous donne aucun autre droit que celui de s'occuper des revenus et des dépenses de la colonie.
- Malgré votre particule, vous n'avez rien de noble. Sans doute êtes vous le fruit d'un mariage entre un noble déshérité et une riche roturière. Tout se perd ! Si vous aviez, ne serait-ce, qu'un semblant d'éducation, vous sauriez que la famille Añada a versé plus d'or que ne l'attendait le Gouverneur.
Je n'ai aucune confiance en vous. L'argent demandé sera transmis au gouverneur par mes soins et une lettre accompagnera mon tribut supplémentaire.
Depuis quand ne respecte-t-on plus les noms des grandes familles ?!


Les paroles du prêtre n'avaient malheureusement aucun effet sur l'intendant, décidé à s'amuser un peu dans cette église. Il oublia cependant le gamin et se retourna vers l'homme d'église. Celui-ci renvoya l'enfant et Dan lui sourit. Visiblement, il était un adversaire de taille dans la bataille qui ne faisait que commencer, mais Dan avait de la réserve. Une réserve pouvant achever quiconque n'aurait pas les moyens de se contrôler mentalement. Fort heureusement, il avait en face un prêtre qui en avait vu des belles et des pas mûres, qui supporterait assez aisément les piques qu'il pourrait lui lancer. Il commença simplement :

- Ma charge d'Intendant me donne tous les droits que le Gouverneur possède. Celui-ci n'a qu'un seul et unique droit de plus que moi sur Fändir, c'est celui de me rétrograder, voire de me licencier. Seulement si il avait voulu le faire, je ne serais pas là à l'heure actuelle. Il ne faut pas croire que le Gouverneur est un homme respectable, si cela avait été le cas, il ne m'aurait pas en tant que second. J'aimerais cependant savoir, mon Père, ce que signifie pour vous le mot chasteté. Ne partons pas sur l'étymologie de ce mot, mais plutôt sur les rumeurs disant que vous hébergeriez des catins pour pas cher sous réserve qu'elles vous offrent quelques services plutôt mal vus dans une église. Qu'en dites vous ?

Son regard plongea dans celui du prêtre. Bien sûr, aucune rumeur n'était parvenue à l'oreille de l'Intendant, mais quitte à trouver un prétexte, autant qu'il soit le plus choquant et vulgaire ! Il attendit bien patiemment la réponse du religieux, décidé à lui rendre de mauvaise humeur.

Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Troisième personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Non
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Lun 7 Nov - 22:11

Ignorant un instant l’aide d’Angelo, Erik fixa le Seigneur De Nosvyl, sans détourner le regard. Son père, probablement de l’entourage de Dan, était un homme connu au sein du Gouvernement, d’après les dernières rumeurs qui lui étaient parvenues. Sa cruauté, ses manigances douteuses et son penchant pour l’alcool faisait de lui l’un des plus grands ennemis de tout révolutionnaire qui oserait pointer son épée sur le Gouverneur Winston. Alors si par le plus grand des hasards, De Nosvyl venait à connaître son nom et rapportait au père que son fils avait quitté le Monastère pour un temps, Erik aurait de très gros ennuis. Et Angelo encore plus. Erik se mordit les lèvres, chancelant : l’homme n’était pourtant au courant de rien concernant son entrée précipitée au Monastère. Il espérait de tout cœur qu’il ne subisse pas les conséquences de sa trop grande gentillesse.

Les cruelles paroles de l’Intendant rappelèrent à Erik qu’il était temps de s’éloigner, avant que les choses ne dégénèrent. La discussion prenait une bien désagréable tournure. L’inquiétude du petit moinillon pour son protecteur grandit à une vitesse fulgurante, si bien qu’il commença à se sentir responsable d’avoir été là au mauvais moment. Bien qu’il ne connaisse Angelo que depuis quelques jours à peine, il fut forcé d’admettre qu’il désirait l’aider de son mieux. Il avait été particulièrement inutile pour le nettoyage des vitraux. Pouvait-il se rattraper dans la situation présente ? Son regard se posa sur le prêtre. Hors de question. Il ne ferait que le gêner. Et de quoi pouvait bien parler l’Intendant. Egaré parmi des conversations trop adultes, Erik recula d’un pas puis prit la direction des cuisines, en espérant y trouver Péguy.

Il ne put s’empêcher de se retourner, lorsqu'il atteignit les portes. Les deux hommes se faisaient face, comme deux vaillants guerriers. Mais le lieu ne prêtait pas au combat physique. Une joute verbale s’engagea. Pendant de longs instants, Erik porta un regard inquiet sur Angelo, pour finalement s’intéresser à la jeune femme qui accompagnait l’Intendant. Etait-elle obligée de subir les fâcheries de son mari, maître, frère… ?
Il ne savait quel lien les unissait, mais quel qu’il soit, il n’enviait en rien cette femme. Peut-être aimait-elle cet homme ainsi ? Si c’était le cas, il n’allait pas tarder à le savoir.
Conscient que la discussion pouvait durer entre les deux hommes, Erik fit demi-tour, saisit délicatement la main de la jeune femme et parla doucement, pour ne pas gêner la conversation. La deuxième raison était qu’il avait si peu travaillé sa voix depuis près de six ans, que cette dernière était presque éteinte.

- Désirez-vous… un thé ? Vous semblez être épuisée par votre voyage. Laissons donc ces deux messieurs discuter…sagement.

Il la tira doucement vers le presbytère, veillant à ne rien lui imposer.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple:
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Jeu 24 Nov - 15:18

Dan de Nosvyl était un être répugnant. Malgré tous ses efforts pour ne pas le juger, Angelo ne put qu'admettre en lui-même, que cet homme ne méritait pas qu'on s'attarda à défendre sa personne. De mauvaise foi, il osait prétendre avoir les pouvoirs du Gouverneur. Bien sûr, il aurait été vain de lui apprendre que non, il ne possédait pas tout ses pouvoirs. Un sourire arracha les lèvres du jeune missionnaire.

- De charmantes catins dans mon lit ? Etes-vous sourd ? Je viens de m'installer, il y a 3 jours. Cessez donc de me chercher querelle. J'ai bien d'autres choses à faire. Ma chasteté ne vous concerne pas : vous n'avez aucune autorité ecclésiastique, cela appartient à mon évêque. Vous aurez la cassette d'or, mais je n'accepterai pas plus longtemps votre présence devant moi.

Il se détourna et se dirigea vers la sortie. Angelo se signa avant de sortir. Erik l'avait précédé quelques instants auparavant avec la jeune femme. Il devait bien se l'avouer, les dires de l'Intendant lui avaient échauffé le sang. Sans aucun mandat, il réclamait de l'or, encore ! Il ne marquait aucun respect à sa lignée. En tant que fils de Pablo Añada, il se devait d'en faire part au Gouverneur et peut-être même en informer son père.
Pour l'heure, le jeune prêtre traversait la ville pour régler rapidement la question financière avec la banque. Il espérait trouver un moyen pour que l'Intendant ne reparte pas avec une cassette d'or, mais seulement une lettre de change à ne remettre qu'à l'évêque pour que l'or soit versé. Dan de Nosvyl se pensait puissant et supérieur à tous... peut-être avait-il tort.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Troisième personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Mer 7 Déc - 21:52

Observant dans un premier temps la joute entre le missionnaire et l'Intendant, Vanina soupira. Instinctivement, elle se plaça un peu en retrait d'eux. Elle commença à écouter la conversation, mais elle se lassa vite. La capacité de Dan à toujours rabaisser les autres et à se donner en spectacle avait été divertissante au début, mais à la longue, Vanina préférait laisser de côté son rôle de spectatrice silencieuse, qui devait par ailleurs servir à flatter l'égo de l'Intendant, pour permettre à son esprit s'évader ailleurs. La contemplation de l'église ne l'absorba pas longtemps : des souvenirs de son enfance lui revenaient en tête, et elle préféra les chasser. Restait le gamin. Comme elle, ce dernier était silencieux, observateur, et il la fixait avec insistance. De la compassion, sans doute. C'était le genre de regard qu'on lui lançait quand Dan fanfaronnait.

Soudain, le jeune homme tourna les talons, et commença à s'éloigner, ce qui obligea Vanina à reporter son attention sur les deux hommes, qui étaient encore en train de s'affronter. Il n'était pas étonnant que le jeune moine quitte les lieux, on troublait le calme de sa si chère église. La jeune femme ne le vit pas revenir, et elle faillit sursauter lorsqu'elle sentit une main s'emparer délicatement de la sienne. Rien à voir avec la poigne de l'Intendant, ce qui ne pouvait signifier qu'une chose. En tournant la tête, Vanina constata qu'elle avait vu juste. Le jeune homme était de nouveau la, et il s'adressa à elle dans un murmure.

- Désirez-vous… un thé ? Vous semblez être épuisée par votre voyage. Laissons donc ces deux messieurs discuter…sagement.

Un thé ? Toujours meilleur que le vieil alcool qu'absorbaient certains marins en mer. "Sagement", Vanina laissa le jeune garçon l'entraîner. De toute manière, l'endroit où il comptait l'amener ne pouvait pas être pire que cette église envahie par l'Intendant et sa prétention.

_________________

• Vanina Delhis • Erika Van Lowen • Elissa Alkahin •
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Troisième personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Non
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Ven 9 Déc - 17:32

Après avoir fait asseoir sa jeune invitée dans l’une des pièces du presbytère, Erik s’excusa et partit à la recherche de Péguy. Il marcha de longues minutes dans l’imposante bâtisse, mais fût incapable de la retrouver par ses propres moyens. Aussi en déduit-il qu’elle était de sortie pour un moment. Ne souhaitant pas faire attendre plus longtemps l’inconnue, il fit demi-tour et s’employa à faire le thé seul, comme un grand garçon.
Il n’était pas un expert en la matière. Cette tâche le terrorisait. Afin de s’assurer de la qualité du précieux élixir, il concentra tous ses efforts sur les doses. Il savait qu’il se sentirait terriblement honteux si elle venait à tout recracher à cause du goût. Une intoxication ? C’était bien la dernière chose qu’il voulait.

Le silence de la pièce devenait pensant. Erik ne se sentait pas assez courageux et sûr de lui pour prendre l’initiative du sujet de conversation. Ces longues années de mutisme l’avait rendu méfiant et introverti. Il craignait qu’un homme d’Eglise ne l’entende s’il se mettait à parler. Il finit par perdre son souffle, l’angoisse prenant le dessus.

Tel un ange descendu du ciel, Péguy fit finalement son apparition. Elle entra si soudainement qu’Erik sursauta et se brûla avec l’eau bouillante. Au bras de la vieille femme était accroché un joli panier en osier, qu’elle avait probablement fabriqué de ses propres mains. L’odeur qui s’en dégageait donnait faim à l’enfant.
Inquiète pour Erik, Péguy inspecta minutieusement sa main, le força à la plonger dans un bac d’eau froide puis s’occupa du thé.

- Les jeunes hommes de nos jours ne savent plus comment rendre service à une Dame sans faire preuve de maladresse, s'exclama Péguy en faisant un clin d'oeil à l'invitée. Tenez, buvez donc ! Cela vous revigorera ! Votre teint est maladif !

Elle lui servit une tasse de thé bien chaud, remplit celle d'Erik puis retourna à ses affaires après avoir pris des nouvelles de sa santé. En guise de réponse il se contenta de sourire : il se sentait encore incapable de lui révéler son secret, de crainte qu'elle n'en parle à l'un des moines du Monastère d'Ulirac. Une erreur était vite arrivée. Lorsque la porte claqua, il porta une attention toute particulière à son invitée.

Les propos de Péguy n’avait pas manqué d'éveiller la curiosité d'Erik. Avec intensité il fixa la jeune femme, recherchant en elle ce qui le gênait tant. Il croisa alors ses yeux bleus, aussi profonds que l’océan. Une lueur y brillait, mais elle n’avait rien d’agréable. Au contraire, Erik ressentait un immense malaise. Pourquoi ne parvenait-il à sourire en sa présence ? Devenait-il malade au point de ne plus ressentir de l'apaisement ?
Agacé, il retira sa main du bac d'eau, la sécha puis vint prendre place en face de son invité.

- Je suis Erik Jorgan. Je suis arrivé ici il y a quelques jours pour recevoir les connaissances du Prêtre Añada. Avant je vivais au Monastère d'Ulirac, situé bien plus au Nord de la ville dont vous venez.

Il s'étonna lui-même de pouvoir parler autant.

- Quel est votre nom ? Si cela n'a rien d'indiscret...
Ici les gens ne sont pas obligés de décliner leur identité s'ils ne le désirent pas. Tout comme ils ne sont contraints de nous confier leurs problèmes...
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Troisième personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Mer 14 Déc - 16:04

Ayant suivi le moine sans protester, Vanina se retrouva rapidement dans un endroit qu'elle ne connaissait pas, assez austère. Il la fit asseoir, et quitta la pièce aussi vite qu'il y était entré. La jeune femme ignorait ce qu'il comptait faire, mais elle, dans tout les cas, n'allait pas bouger. Après avoir passé l'intégralité du voyage aux côtés de Dan, ce petit moment de solitude était le bienvenu. Elle ne tarda pas à se plonger dans ses pensées, les laissant voguer à sa guise. Ainsi, elle retourna en mer, auprès de l'étonnant commandant Butchlet, pour retrouver dans son esprit le visage du petit moine si fascinant. Finalement, même si le voyage en compagnie de l'Intendant n'avait pas été très agréable, Vanina ne le regrettait pas car il lui permettait de sortir de l'univers cloîtré du palais et de la vie qu'elle était obligée de vivre. Voir du pays, voila ce qui manquait souvent à la jeune femme.

Elle n'eut pas le temps de réfléchir plus longtemps car l'adolescent revient, seul et les mains vides. Vanina ne lui demanda pas ce qu'il était allé faire, car il ne semblait pas être très bavard, et avait l'air plutôt timide. Elle se contenta de le regarder s'affairer. Ses gestes maladroits amusèrent un instant la jeune femme, jusqu'à ce qu'il se brûle. Elle esquissa un geste pour se lever et aller l'aider, mais une vieille femme entra au même moment dans la pièce, et s'occupa du jeune homme. Elle lui servit son thé, et Vanina la remercia, sans relever les derniers mots qu'elle prononça. Le thé brûlant réchauffa un peu la jeune femme, et elle espéra secrètement que cette vague de chaleur lui donne meilleure mine.

Enfin, la femme partit, et Vanina se retrouva de nouveau seule avec le moine. Ce dernier vint la rejoindre, et s'assit face à elle en la fixant avec insistance. Il finit par prendre la parole, et sa voix cristalline rompit le silence qui les entourait auparavant.

- Je suis Erik Jorgan. Je suis arrivé ici il y a quelques jours pour recevoir les connaissances du Prêtre Añada. Avant je vivais au Monastère d'Ulirac, situé bien plus au Nord de la ville dont vous venez.
- Quel est votre nom ? Si cela n'a rien d'indiscret...
Ici les gens ne sont pas obligés de décliner leur identité s'ils ne le désirent pas. Tout comme ils ne sont contraints de nous confier leurs problèmes...


Jorgan ? Ce nom semblait presque familier aux oreilles de l'assistante de l'Intendant. Elle l'avait déjà entendu. Mais où ? Elle n'eut pas le temps d'y songer plus longtemps, car le jeune homme lâcha une phrase qui la déstabilisa totalement. Le mot problème résonna à ses oreilles, et elle pâlit d'avantage. Etait-elle aussi facile à déchiffrer d'un livre ouvert pour ses interlocuteurs, ou le jeune homme était-il particulièrement observateur ? Vanina savait qu'elle n'avait pas l'air joyeuse la plupart du temps, mais à ce point ... Une minuscule vague de panique commença à l'envahir, comme à chaque fois qu'on approchait ne serait-ce que d'un millimètre d'une infime partie de sa vie privée. Elle tenta de cacher son anxiété à Erik, sans succès. Le masque de impénétrable qu'elle adoptait si facilement face aux hommes de hauts rangs ne faisait pas effet, face au garçon. Peut-être parce qu'il n'était pas comme les politiciens véreux et insupportables qu'elle fréquentait ? Vanina l'ignorait, mais elle gardait quand même une certaine méfiance envers le petit moine, et soudainement, elle adopta un air plus dur. Puisqu'elle ne parvenait pas à faire comme si de rien n'était, elle resterait sur la défensive.

- Vanina Delhis, répondit-elle à Erik à la question qu'il lui avait posé. Assistante de l'Intendant du gouverneur. Je suis simplement de passage à l'Eglise, puisque M. de Nosvyl a une mission à remplir ici. Avez-vous l'habitude de réserver un tel accueil aux visiteurs ? demanda-t-elle en montrant la tasse et en évitant volontairement de rebondir sur la dernière phrase du moine.

_________________

• Vanina Delhis • Erika Van Lowen • Elissa Alkahin •


Dernière édition par Vanina Delhis le Sam 31 Déc - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Troisième personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Non
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Mer 14 Déc - 21:33

Erik n’en croyait pas ses oreilles : au lieu de répondre à ses attentes, elle les contournait par la ruse ! Fort heureusement, le jeune moinillon n’était pas aveugle.

L’expérience acquise ces sept dernières années n’y était pas pour rien. Longtemps il avait accueilli au Monastère des gens dans le besoin. Le Frère Pierre, en excellent professeur, s’était montré bien plus patient avec lui que n’importe quel autre moine. Au début, Erik refusait tout contact, sa séparation avec son frère jumeau et la maladie l’ayant rendu solitaire. Puis lorsque son protecteur était parvenu à le convaincre que le combat contre la pauvreté en valait la peine, le jeune moine s’était montré étonnement volontaire lorsqu’il s’agissait de personnes appelant à l’aide. Cependant, il n’avait jamais été capable de comprendre une femme. Aussi, lorsque l’une d’elle pleurait, Erik ne savait comment la réconforter et la pousser à reprendre courage. Dans ces moments là, il se contentait de lui offrir un sourire chaleureux, espérant en silence qu’elle le lui rendrait. Il lui avait fallu du temps pour comprendre que l’usage des mots l’aurait aidé à remplir sa tâche au mieux. Mais ce combat ci, il l’avait toujours repoussé.

En silence, il observa sa jeune invitée. Mademoiselle Delhis était bien trop agitée depuis qu’il avait engagé la conversation pour ce ne soit qu’une simple coïncidence. Soit elle était une femme de nature timide, ce qu’Erik réfutait depuis qu’il connaissait son métier, soit elle cachait au plus profond de son cœur de terribles secrets. Et les secrets sont les choses les plus difficiles à partager, surtout avec un inconnu.
Alors il sourit, tout simplement. Il ne pouvait l’aider si elle n’y mettait pas du sien. S’il venait à faire preuve d’impatience, il pourrait bien la détruire de l’intérieur. La préserver des malheurs était la seule chose qu’il pouvait faire dans l’instant.

- Et bien…pour tout vous dire, je viens à peine d’arriver…Je ne sais si le prêtre Añada offre le thé à tous les invités de votre rang. Je n’ai pas l’habitude de recevoir, au Monastère, des gens de la haute-société ! Quel homme richement vêtu irait se perdre là-bas, à l’autre bout de Soakith ? demanda-t-il en souriant tendrement. L’abbé prenait la charge des hauts hommes, ainsi que quelques moines plus expérimentés. Moi je me chargeais des malades...

Soudainement, l’idée qu’il ait déplu à Vanina lui vint à l’esprit. Le thé serait-il mauvais ? Ses manières seraient-elles inappropriées à une dame de son rang ? Il se leva brusquement, un air désolé peint sur son visage. Ce n'était pas le moment de donner une mauvaise réputation à l'église. Angelo avait assez de soucis avec l'Intendant !

- Me suis-je mal comporté avec vous ?! J'en suis désolé...vraiment !

Il y eut un silence. Puis Erik ne put s’empêcher de lui faire part de ses sentiments.

- Je veux juste vous aider…
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Troisième personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Sam 31 Déc - 14:13

Le sourire du jeune moine, même s'il se voulait réconfortant, continuait de déstabiliser Vanina. Jamais elle n'avait vu de sourire aussi tendre, et jamais elle n'avait eu cette impression d'être percée à jour. Il était étrange de voir à quel point il était facile de se comporter autrement avec des hommes ayant de mauvaises intentions, à quel point le fait d'être entourée en permanence de ce genre de personne aidait à se faire une carapace. Mais le plus perturbant, c'est qu'après tout cela, la jeune femme ne savait même pas comment se comporter face à un être pur, innocent, dénué de sombres desseins.

Elle détourna momentanément le regard, et ne le reposa sur Erik que lorsqu'il reprit la parole.

- Et bien…pour tout vous dire, je viens à peine d’arriver…Je ne sais si le prêtre Añada offre le thé à tous les invités de votre rang. Je n’ai pas l’habitude de recevoir, au Monastère, des gens de la haute-société ! Quel homme richement vêtu irait se perdre là-bas, à l’autre bout de Soakith ? demanda-t-il en souriant tendrement. L’abbé prenait la charge des hauts hommes, ainsi que quelques moines plus expérimentés. Moi je me chargeais des malades...

Plus que les paroles du jeune homme, ce fut le ton de sa voix qui attira l'attention de Vanina. Elle était douce, plutôt faible, et dénuée de tout accent méprisant, orgueilleux ou désagréable. La jeune femme l’appréciait, et elle commençait presque à la bercer, chose qui arrivait rarement, surtout quand on entendait en permanence la voix forte et agaçante de Dan de Nosvyl. Celle d'Erik contrastait radicalement, ce qui apaisa un instant l'assistante. C'est à ce moment la qu'elle se rendit compte qu'elle était fatiguée. Le fait d'être réveillée par cet imbécile de Dan tirant un coup de pistolet à travers la porte n'avait sans doute pas aidé.

- C'est une tâche tout aussi noble. Les hommes puissants n'ont besoin de l'aide de personne, ils la méprisent. Alors que les malades vous sont reconnaissants.

Dans un sens, Vanina enviait un peu le moine. La vie qu'il avait mené n'avait pas l'air bien compliquée, en apparence tout du moins. La jeune femme ignorait beaucoup de choses sur lui, mais elle savait qu'elle aurait pu aimer la vie religieuse, même si elle n'avait rien connu d'autre de cela que les quelques moines et bonnes soeurs s'occupant de son orphelinat. Mais elle chassa ces pensées de son esprit lorsqu'Erik s'excusa pour une raison qui lui avait totalement échappé. Décontenancée, elle secoua la tête.

- Non, non, vous n'avez absolument rien à vous reprocher. C'est moi qui suis ... Plutôt fatiguée, après un si long voyage. Les marins ne semblent jamais prendre de pause, et l'Intendant est quant à lui toujours survolté, rajouta-t-elle avec un petit sourire rassurant.

Peu à peu, Vanina commençait à se détendre, même si elle sentait toujours un danger planer autour d'elle. Ce petit moine avait quelque chose de sympathique et de rassurant, et malgré ses craintes habituelles, la jeune femme avait du mal à imaginer qu'il lui veuille du mal, pour une raison ou une autre. Cependant, il ne tarda pas à revenir à la charge, comme elle s'y attendait.

- Je veux juste vous aider…

La jeune femme soupira. Un instant, elle eut peur de se faire corrompre, convaincre par une personne douée lorsqu'il s'agissait de manipuler. Mais dans ce cas la, c'était absurde... Erik ne semblait pas pouvoir faire de mal à une mouche. Mais il ne semblait également pas comprendre que quoi qu'il apprenne sur la vie de son interlocutrice, il ne pourrait rien faire. Personne ne pouvait rien aux problèmes de Vanina, elle s'était mise malgré elle dans ce pétrin, et elle n'avait pas d'autre choix que d'accepter sa situation. En parler ne pourrait rien résoudre.

- Vous ne pouvez pas m'aider, répondit-elle un peu brusquement. Mes problèmes sont bien différents de ceux que vous pouvez connaître ici. Ils sont plus complexes, plus graves aussi sans doute. Vous n'y pouvez rien, répéta-t-elle plus doucement.

_________________

• Vanina Delhis • Erika Van Lowen • Elissa Alkahin •
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Troisième personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Non
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Ven 6 Jan - 23:08

Le ventre du jeune Erik gargouilla à l’instant même où Vanina cessa de parler. Honteux, il baissa timidement la tête et rougit. Hier au dîner, il avait pourtant mangé toute sa portion de poisson salé et de navets coupés, mais ce frugal repas ne l’avait pas rassasié. Ce plat, arrosé d’un remède coupé d’eau, constituait le menu quasi quotidien du jeune novice au Monastère, lorsqu’il n’avait pas la force de rejoindre ses Frères au réfectoire. L’arrivée de l’Intendant, tôt ce matin, n’avait pas arrangé les choses : trop curieux, il avait oublié d’aller se nourrir et avait pris la charge de Mademoiselle Delhis, pour la préserver de la colère du Seigneur De Nosvyl.

- Vous n’êtes pas la première à dire cela, lança-t-il soudainement en espérant que la jeune demoiselle ne fasse pas cas de son impolitesse. Et vous ne serez certainement pas la dernière. Nul n’a à se confesser des péchés d’autrui, uniquement de ceux qu’il commet lui-même. On ne m’a pas appris à juger celui qui vient quémander de l’aide, juste à l’écouter d’une oreille attentive pour qu’il soulage son cœur. Quant à le guider, cela n’était pas dans mes cordes !

Il marqua une pause, conscient de son manque de retenue. Erik était empli d’un agaçant sentiment d’impuissance. Il se refusait à dire à Mademoiselle Delhis qu’il avait scellé sa voix pendant près de sept ans, s’arrachant ainsi le droit de remettre sur le bon chemin les gens qui appelaient à l’aide. Et pourtant, maintenant qu’il reparlait comme il l’avait toujours fait, il ne supportait plus le silence de ceux à qui il accordait du temps. Il rêvait de dialogues et d’échanges, de lectures et de chants ; du moment que ses interlocuteurs ne soit pas du Clergé.

- Je ne vous oblige à rien. Souhaitez-vous une autre tasse de thé ?

Un vacarme retentit subitement au-dehors. S’y mêlaient les bruits de plusieurs chevaux et des cris annonçant l’arrivée d’un noble, soucieux d’attirer l’attention sur lui. Fort heureusement, personne ne franchit les portes. Qu’aurait dit le Prêtre Angelo si un autre noble de la trempe du Seigneur de Nosvyl avait décidé de mettre les pieds dans cette église ? Que faisaient ces deux là, pendant qu’ils prenaient le thé, à l’abri de tout litige ?

La main tremblante, il fit tomber la tasse en céramique de terre cuite, qu’il venait de retirer des mains de son invitée. Il bafouilla pour s’excuser, manqua de se blesser plus d’une fois et se cogna même la tête dans un coin de la table en se relevant. Les larmes aux yeux tant la douleur fût aigue, l’enfant grinça des dents pour s’empêcher de hurler. Conscient que la fièvre reviendrait s’il commençait à paniquer, il resta là, à genoux sur le sol froid de la cuisine, ramassant doucement les morceaux en les déposant dans le creux de sa main. Il en était certain à présent : il n’allait être qu’un poids pour le Prêtre Añada. Cette pensée l’acheva.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple:
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Mer 11 Jan - 12:57

Sa grande promenade dans les rues de Glenia avait calmé le jeune prêtre.Bien sûr le banquier n'avait fait aucune histoire. Le nom, la réputation de sa famille, tout était propice pour qu'on le respecte et qu'on accède à ses demandes. Mais cet animal d'Intendant n'avait semble-t-il aucune manière. Tenu trop longtemps loin de la haute société, Angelo n'avait pas eu connaissance du nom de l'Intendant.
En y repensant, le missionnaire se renfrogna. Certaines personnes prenaient un malin plaisir à utiliser leurs pouvoirs à mauvais escient. Quelle perte de temps !

Il ouvrit un peu fort la porte et la retint de justesse. Un spectacle étrange s'offrit à ses yeux : Erik à quatre pattes ramassait des bouts de terre cuite et la dame qui accompagnait l'Intendant le regardait gênée.

- Veuillez excusez mon entrée, mademoiselle... et les échanges avec monsieur l'Intendant.

Angelo referma doucement la porte. Cela sentait bon le thé. Avec toute la galanterie propre aux hommes de bonne famille, il s'inclina légèrement et posa discrètement un baiser sur la main de la jeune femme.

- Erik, laisse donc cela, tu vas te couper. Te sens-tu mieux ? Il lui sourit largement. Je te remercie d'avoir sauvé cette aimable personne de l'ennuyeuse discussion que je menais avec notre importun visiteur !
C'est un jeune garçon très généreux, mais il est resté bien longtemps loin du monde. Il faut être bienveillant avec lui, il apprend vite. Mais vous êtes seule, Mademoiselle.... ? Mademoiselle ?


Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Troisième personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Lun 23 Jan - 21:06

Un instant, Vanina réfléchit à ce qu'elle pouvait répondre au jeune moine. Il la mettait au pied du mur, avec sa satanée gentillesse. Le fait d'avoir à faire à une personne sans mauvaise intention aurait pourtant dû détendre la jeune femme, mais ce n'était pas le cas, car plus les secondes passaient, et plus Erik s'adressait à elle avec une douceur et une sorte de compassion assez déstabilisantes. Allait-elle finir par céder ? Elle ne s'était jamais retrouvée piégée de cette manière la, et elle n'avait pas les talents des orateurs pour retourner les choses à son avantage dans ce genre de situation.

Soudain, Erik lâcha sa tasse, la faisant tomber bruyamment au sol. Un instant, Vanina fut soulagée, malgré le silence gênant s'étant installé. L'incident lui évitait de parler d'elle, pour le moment. L'empressement du jeune homme pour ramasser les débris lui fit se cogner la tête, et elle ne put s'empêcher de réagir. Elle esquissait un geste vers lui pour l'aider lorsque le prêtre aperçu auparavant entra dans la pièce. Surprise, la jeune femme chercha d'abord des yeux Dan, ne le trouvant pas. Cela n'était pas plus mal. Malgré la tournure que prenait la discussion avec Erik, elle préférait encore répondre à ses questions que de retrouver l'Intendant, car d'après ce qu'elle avait pu voir et entendre, sa conversation avec le prêtre Añada ne s'était pas réellement déroulée comme il le souhaitait.

Jetant un coup d'oeil au jeune moine, toujours accroupi, Vanina laissa le prêtre la saluer comme le voulait la politesse, et esquissa un léger sourire. Les convenances l'empêchaient de lui demander ce qui s'était dit lors de son entrevue avec l'Intendant, et elle ne posa pas la question. De toute manière, elle savait pertinemment que lorsqu'elle retrouverait Dan, il ne se gênerait pas pour pester ouvertement contre un homme ayant osé s'opposer à sa volonté. Et elle n'était pas vraiment pressée.

- C'est un jeune garçon très généreux, mais il est resté bien longtemps loin du monde. Il faut être bienveillant avec lui, il apprend vite. Mais vous êtes seule, Mademoiselle.... ? Mademoiselle ?

Dans un premier temps, Vanina ne put que conserver son sourire en acquiesçant. Elle n'avait pas passé beaucoup de temps avec Erik, mais il fallait être aveugle pour ne pas percevoir la bonté du jeune homme. Sa maladresse et ses bonnes intentions le rendaient presque attendrissant.

- N'ayez crainte, il a été un hôte parfait et d'une incroyable gentillesse. Nous avons simplement été tous les deux surpris par votre arrivée soudaine, continua-t-elle en regardant Erik se relever. Mademoiselle Delhis. J'accompagne l'Intendant du gouverneur dans sa mission, comme vous avez pu le constater. J'espère que notre présence ne vous importune pas trop.

Vanina était sincère, même si elle savait parfaitement que le simple nom de l'Intendant agaçait la plupart des personnes saines d'esprit du pays.

_________________

• Vanina Delhis • Erika Van Lowen • Elissa Alkahin •
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple:
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Mar 24 Jan - 8:18

La douceur de Mademoiselle Delhis valait la médiocrité de l'Intendant. Le prêtre plaignit fort cette femme, mais garda cela pour lui. Elle n'avait certainement pas besoin qu'on lui rappelle à chaque instant la croix qu'elle devait porter.

- Je mentirai en disant que l'Intendant du gouverneur fut une personne agréable à recevoir, surtout dans une église. Mais sans doute êtes vous plus humaine que lui... Allons ! rassurez-vous, votre présence n'est pas importune.

Il lui adressa un sourire en gageant et prit place avec eux à la table. Péguy vint pour lui servir une tasse de thé, discrète et efficace. Elle fit disparaître sans qu'on s'en aperçoive les bris de la tasse.

- Ne parlons plus de l'Intendant, il ne mérite pas que l'on s'arrête sur sa personne. Vous venez de la capitale. Que s'y passe-t-il ? Le Gouverneur est-il en bonne santé ? J'étais à Assecia, il y a de cela bientôt un mois. La chaleur faisait déjà fuir tout le beau monde et les deux jours que je passais là-bas ne m'ont pas permis de voir ni monseigneur Jaminez, notre évêque, ni même Sire Sadovsky.

Angelo était inquiet, car il attendait une réponse de l'évêque. Ce dernier n'avait pas donné de signe de vie et le missionnaire s'interrogeait sur le devenir de la caisse d'or qu'il lui avait fait amener. Quant au Gouverneur, il était bien trop occupé pour répondre de lui-même. C'était un secrétaire qui avait fait savoir que les donc avaient été enregistrés au trésor. Il fallait espérer que le courrier ne s'était pas perdu... lors d'une mauvaise rencontre.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Troisième personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Non
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Mer 25 Jan - 11:40

L’arrivée soudaine du Prêtre Añada ne manqua pas de faire sursauter l’enfant. En temps normal il se serait coupé la main, tant sa maladresse lui causait du tort. Mais cette fois-ci, il n’en fût rien. Il ressentit alors un immense élan de fierté. Depuis sa terrible fièvre de la veille, qui avait obligé Péguy à rester éveillée toute la nuit, Erik aspirait à ne plus trop causer de soucis à son entourage. Il s’était juré de devenir autonome dans les prochains jours. Pour cela, il se répétait machinalement les conseils que lui avaient donnés les moines d’Ulirac. Pourtant, il imposait des limites à cette autonomie. Attaché à l’idée que son père ne soit jamais fier de lui, il n’hésitait pas à utiliser le prétexte du mutisme lorsque cela l’arrangeait, Vanina étant l’une des rares exemptée de ce petit jeu dont personne ne comprend l’origine. Cela faisait huit ans, jour pour jour, qu’Erik n’avait jamais revu les membres de sa famille.

Bien que songeur, Erik eut le temps de voir le tendre sourire d’Angelo. A cela s’ajouta de bien beaux compliments de la part de Mademoiselle Delhis. Il bafouilla des mots inaudibles en rougissant, puis rejoignit tout le monde à la table, après avoir refusé le thé proposé par Péguy. Certes le délicieux breuvage était bien meilleur que le remède qu’il avait été forcé d’avaler la veille ! Mais l’enfant préférait de loin se contenter d’une seule et unique tasse, la chaleur que lui procurait le liquide ne lui rappelant que trop bien les fièvres dont il était souvent pris. Et Angelo alors ? Il avait semblé à Erik qu’il était tout aussi exposé aux aléas de sa santé. Sans vraiment sans rendre compte, il le regarda avec insistance.

Erik était de nouveau muet depuis l'arrivée d'Angelo. Il restait effacé, écoutant d’une oreille attentive la conversation des grands, sans en comprendre le sens exact. Nerveux et ennuyé, il balançait machinalement ses jambes sous la table. Bien qu’il se soit toujours refusé à l’avouer, Erik savait très bien qu’il ne faisait pas suffisamment d’exercice, cela aggravant ses soucis de santé. Au Monastère, il passait la majorité de ses journées au lit, se sentant sans cesse fatigué et fiévreux. Ici, c’était une toute histoire ! Il ne s’était jamais essayé à abandonner Angelo pour aller faire une sieste ! Etait-ce l’autorité naturelle de cet homme qui le poussait à respecter l’emploi du temps qu’il lui imposait ? Ou bien abuser de sa gentillesse le faisait-il culpabiliser ?
Quoi qu'il en soit, sortir prendre l'air était bien loin de le tenter, malgré les conséquences que cela avait sur son corps. Il fit la grimace en songeant aux courses qu'il allait devoir accomplir pour le Prêtre Añada.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Troisième personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Mer 25 Jan - 15:34

Evidemment, les paroles du prêtre ne surprirent pas vraiment Vanina. Elle n'avait encore jamais entendu quelqu'un faire l'éloge de l'Intendant du gouverneur, et l'aurait de toute manière pris pour un fou. Elle se demandait combien de menaces et d'insultes il avait pu proférer pendant la conversation. Un certain nombre, sans doute. Quoi qu'il en soit, Vanina adressa un regard d'excuse au prêtre. Elle savait que cela ne changerait pas quand chose, comme d'habitude, mais elle ne pouvait pas faire mieux. A vrai dire, elle se demandait presque pourquoi on ne les avait pas déjà mis dehors. Au moins, sa présence à elle n'était visiblement pas dérangeante, ce qui rassura un peu la jeune femme. Dan s'était déjà mis à dos la totalité de l'équipage du commandant Taylor, ainsi que les membres du clergé de Glenia, nul besoin d'en rajouter d'avantage.

- Il n'a pas l'air d'être de bonne humeur aujourd'hui. Comme toujours, en réalité, mais passons.

Curieusement, Erik n'avait pas prononcé un seul mot depuis l'arrivée du prêtre Añada dans la pièce. Il semblait être totalement absent, alors que quelques minutes auparavant, il était plein d'une gentillesse et d'une maladresse qui faisaient presque de lui un garçon attachant aux yeux de la jeune femme. Elle le fixa un instant, ne parvenant pas à capter son regard. Non, décidément, il semblait être ailleurs.

- Ne parlons plus de l'Intendant, il ne mérite pas que l'on s'arrête sur sa personne. Vous venez de la capitale. Que s'y passe-t-il ? Le Gouverneur est-il en bonne santé ? J'étais à Assecia, il y a de cela bientôt un mois. La chaleur faisait déjà fuir tout le beau monde et les deux jours que je passais là-bas ne m'ont pas permis de voir ni monseigneur Jaminez, notre évêque, ni même Sire Sadovsky.

- Oh, il se passe toujours beaucoup de choses à Assecia, mais pas grand chose d'intéressant. Des rumeurs sur l'arrestation de certains équipages pirates courent dans les rues, mais nous n'avons pas eu de confirmation au Palais. Les équipages se succèdent sur les quais, mais ils reviennent plus souvent avec de la marchandise qu'avec de la vermine. Le gouverneur se porte bien, il me semble. J'ai d'ailleurs appris que l'évêque Jaminez comptait en effet venir à Assecia dans les prochains jours, si ce n'est pas déjà fait. Le connaissez-vous ? Un certain nombre de personnes parlent de sa prétendue visite, mais je ne l'ai moi même jamais rencontré.



_________________

• Vanina Delhis • Erika Van Lowen • Elissa Alkahin •
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple:
MessageSujet: Une visite non désirée [PV] Ven 27 Jan - 10:59

Erik, perdu dans ses pensées, ne prêtait plus attention à la conversation. Il était encore bien jeune et l'on pouvait l'oublier en raison de son mutisme. Ce silence prolongé qui l'enfermait dans un monde n'appartenant qu'à lui, laissait croire aux étrangers que le jeune novice semblait plus âgé. Il s'agissait bien d'une apparence.

- La vie s'écoule donc avec douceur à la capitale ! J'imagine que la cour s'est retirée dans ses maisons d'été pour fuir la chaleur étouffante de la ville.
Je vais vous décevoir : je n'ai pas encore eu le plaisir de rencontrer notre évêque. Je ne suis pas sans le connaitre, car sa famille est illustre et nous avons eu de nombreuses rencontres dans l'Ancien Monde. Mais je n'ai jamais personnellement rencontré Diego Jaminez. Cela peut s'expliquer par le fait que nous n'étions pas dans le même séminaire.
De mauvaises rumeurs dressent un portrait peu reluisant de mon confrère, et je ne souhaite pas y prêter foi plus que nécessaire. On en peut cependant oublier qu'il est l'un des enfants de l'évêque de l'Ancienne Capitale. Il ne serait donc pas étonnant qu'il suive les traces de son ascendance. Pour autant, je ne le blâmerai pas, des lors qu'il me prouve être capable de clairvoyance pour le peuple et nos croyances.


Le jeune missionnaire s'arrêta. Pris dans son propre raisonnement, réflexion personnelle, il n'avait pas pris la précaution de modérer ses propos. L'altercation avec Dan de Nosvyl lui avait sans doute demander un trop gros efforts ...

- N'y voyez aucun mal de ma part, mais je m'inquiète de ce qu'est devenu l'Intendant. Il ne faudrait que ce méchant homme passe sa mauvaise humeur sur vous.

Angelo chercha un papier roulé dans sa pochette en cuir. Il s'agissait de l'ordre de remise de fonds qu'exigeait de Nosvyl. Le prêtre le donna à Vanina. 

- Je vous laisse lui remettre cela. Vous comprendrez aisément que je ne souhaite en aucune façon le revoir pour aujourd'hui. Il m'a fait perdre ma journée. Et sans doute perdez-vous votre temps bien souvent en sa compagnie. Soyez assurée de notre compassion... Sincèrement. Peut-on répondre à l'un de vos besoins ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Troisième personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV] Dim 12 Fév - 15:03

Aux paroles du prêtre, Vanina fronça les sourcils. Elle avait peut-être en effet entendu parler de quelques histoires louches à propos de l'évêque Jaminez, mais elle n'avait jamais été particulièrement frappée par cela, peut-être parce qu'elle voyait le mal partout. Fréquenter Dan de Nosvyl n'avait sans doute rien arrangé. Quoi qu'il en soit, elle tenta de se remémorer des quelconques rumeurs qu'elle aurait pu entendre à son sujet, mais peu de choses lui revinrent à l'esprit. Elle n'avait pas le temps de fréquenter les commères d'Assecia, et les visiteurs de l'Intendant tachaient de rester politiquement corrects, la plupart du temps. Dan par contre, c'était une autre histoire. Vanina se renseignerai plus tard à ce sujet.

- Vraiment ? Eh bien, j'aurais pensé qu'une personne avec un tel rang ne laisserait pas de telles rumeurs se répandre sur son compte, mais je suppose qu'il a bien d'autres choses à penser.

- N'y voyez aucun mal de ma part, mais je m'inquiète de ce qu'est devenu l'Intendant. Il ne faudrait que ce méchant homme passe sa mauvaise humeur sur vous.
- Je vous laisse lui remettre cela. Vous comprendrez aisément que je ne souhaite en aucune façon le revoir pour aujourd'hui. Il m'a fait perdre ma journée. Et sans doute perdez-vous votre temps bien souvent en sa compagnie. Soyez assurée de notre compassion... Sincèrement. Peut-on répondre à l'un de vos besoins ?


Un instant, Vanina sourit. Il n'était pas le premier à se faire ce genre de réflexion après avoir rencontré l'Intendant. Mais elle n'avait pas besoin qu'on la plaigne ou qu'on la prenne en pitié, aussi, elle se contenta de rassurer brièvement le prêtre sur cette affaire la. Elle se rendit alors compte qu'il était bientôt temps pour elle de retrouver son patron. Ce petit moment passé à l'église avait été assez agréable, et elle aurait aimé qu'il ne prenne pas fin aussi rapidement. Cependant, elle se saisit tout de même du papier que lui tendait Angelo.

- Ne vous inquiétez pas, je lui remettrai moi-même ce document. Vous savez, on ne choisit pas toujours d'où l'on vient ni le chemin qu'on va suivre, et les personnes qu'on y croise. Je me suis accommodée à cette situation, et je vous remercie pour ce bon moment.

Puis, la jeune femme jeta un regard insistant à Erik. Il n'avait pas prononcé un seul mot depuis que le prêtre Añada les avait rejoint, et pourtant quelques instants auparavant il insistait pour qu'elle se confie à lui. Vanina ne comprenait pas ce brusque changement de comportement de sa part, et elle ignorait qu'en lui parlant, Erik lui avait fait une faveur qu'il n'avait pas faite depuis bien longtemps.

_________________

• Vanina Delhis • Erika Van Lowen • Elissa Alkahin •
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une visite non désirée [PV]

Revenir en haut Aller en bas

Une visite non désirée [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia
» le forum de claude ! une visite s'impose les ami(e)s! merci
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fändir :: FÄNDIR :: Glenia :: L'église-