AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
0

Sous la canopée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar

Mousse
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Sous la canopée... Ven 30 Mar - 20:53




    " Le passé n'a de conséquences que celles qu'on veut bien lui accorder. C'est ce que la vie nous enseigne, du moins ce qu'elle m'a enseigné. Parmi les décombres, le chemin que nous nous traçons n'a de trajectoire que celle que nous lui donnons et qu'importent les blessures, qu'importe le sang qui coule, qu'importe la sueur qui baigne notre front, les larmes dans nos yeux; avancer, c'est là ce qui compte.
    J'ai connu une trajectoire à nulle autre pareille. Elle est pleine de demi-tour, de voies sans issues, de bifurcations et de sens-interdit, et pourtant pour rien au monde je n'en changerais car elle est à mon image, tortueuse et indécise. Elle franchit des obstacles que je ne souhaite à personne, elle connait des impasses que même ma mémoire peine à reconnaître, des labyrinthes au coeur desquels n'importe qui se serait perdu, elle traverse des rivières en crue, des montagnes escarpées et des forêts impénétrables. Et malgré tout cela, elle n'a pas failli, pas une seule fois.

    N'y voyez aucune fierté déplacée. Je n'ai pour moi qu'un instinct de survie hors norme, plus proche sans doute de celui de l'animal que de l'homme. Quand les miens auraient détourné le regard, le vautour lui se serait repu de la victime pour aller de l'avant. Quand ils auraient pleuré, le fauve aurait rugit plus fort. Quand la colère les auraient terrassés, la loutre aurait replongé vers des eaux plus propices. Quand la difficulté les auraient rebutés, le serpent l'aurait surmontée. Chacun à leur façon, vautour, fauve, loutre et serpent ont partagé avec moi bien plus qu'un lointain lien de parenté.

    Je crois que le présent fait de nous ce que nous sommes et non le passé. Je crois que l'instant est la seule vérité que l'on puisse connaître pleinement.
    Par le passé, Père... Papa... tu m'as dit des choses... Des choses, des mots, qu'aucun parent ne devrait dire à son enfant. J'ai cru que ces mots auraient raison de moi, que mon futur en serait modifié, que mes actions n'auraient plus la même liberté car je pensais que tes paroles résonneraient toujours en moi. Et c'est le cas, je les entends encore distinctement. Je revois parfaitement ton visage, le mouvement de tes lèvres, les ridules au coin de tes yeux, ton poing serré et la haine. Je ne sais pas comment on peut "voir" la haine, mais ta haine, je la vois parfaitement. Sur le moment, bien sûr, elle ne m'a pas paru si violente, si dure, c'est après, plus tard, que je l'ai distinguée. Après avoir repasser ces instants encore et encore dans mon esprit. Mais aujourd'hui, Père... Papa... Je peux te dire une chose. Tes mots m'ont atteint certes, tes mots m'ont blessée et la blessure n'a jamais vraiment cicatrisée, c'est vrai. Mais aujourd'hui, Papa, je vis avec.
    Je n'ai perdu ni la liberté de mes mouvements, ni celle de mes pensées. Ce que tu m'as dit ne conditionne pas mes actions, ne m'empêche pas de sourire, ni même de rire. Le présent a eu raison de la haine que tu m'as jeté au visage ce jour-là. Et, d'une certaine façon, je t'en suis reconnaissante. Je te remercie de pouvoir prouver aux autres aujourd'hui que l'on est que ce que l'on décide d'être, que l'on ne devient pas une autre à cause des autres, à cause de ce qu'ils ont pu nous dire...

    Aujourd'hui, le passé ne m'inspire aucun regret. Aujourd'hui... Je t'ai pardonné. "



Revenir en haut Aller en bas

Sous la canopée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fändir :: POUR BIEN COMMENCER  :: Fändir et vous :: Le musée :: Recueil de textes-