AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez|
0

La solitude est une compagne familière [RP solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Occupé
En couple: Non
MessageSujet: La solitude est une compagne familière [RP solo] Lun 2 Juil - 21:47

Voilà plusieurs jours qu'elle était seule. Ou du moins avec son chaton.
Peu après lui avoir offert un trousseau complet, Raven avait déserté le navire. Non, se reprit-elle mentalement en clignant des yeux. Il avait disparu contre son gré. Elle en était certaine. Jamais il ne l'aurait abandonnée ainsi, aussi lâchement, chez lui qui plus est, alors qu'il venait à peine de l'adopter. Leur nouvelle vie était sur le point de commencer. Mais voilà, il n'était jamais revenu de son dernier rendez-vus qui remontait déjà à cinq jours. Patiente - et indécise - elle avait choisi d'attendre sagement. Après tout, il pouvait très bien être allé faire ses adieux à une maîtresse ou à des amis et avoir décidé de prolonger un peu son séjour. La hargne la fit jurer à voix haute, ce qui fit tressaillir son petit compagnon à poils qu'elle cajola aussitôt pour se faire pardonner.

Depuis le départ de son tout nouveau père, elle faisait l'effort de rester propre et vêtue comme une demoiselle bien élevée pour lui faire honneur quand il reviendrait. Mais voilà, il ne réapparaissait pas. Et elle restait seule à se ronger les sangs, grignotant leurs dernières réserves et se morfondant comme jamais.

À l'aube du sixième jour d'absence de son père et la garde n'ayant rien voulu faire pour lui venir en aide malgré ses demandes répétées ces trois derniers jours, elle prit la décision de partir elle-même à sa recherche. Son Capitaine. Son père... Elle n'avait même pas eu le temps de s'habituer à cet état de fait qu'elle se retrouvait à nouveau seul et abandonnée, comme quand il l'avait trouvée en train de fouiller sa cabine sur le Razgriz. Si les officiels avaient trop à faire - et de toute façon, elle n'avait aucune confiance en eux - elle trouverait le temps, elle, et surtout, elle trouverait Raven !

Aussitôt, elle se mit en devoir de trier ses effets. Le trousseau de Roxanne resterait là, à leur domicile, avec un mot rédigé de sa main encore malhabile pour expliquer la situation à son père au cas où il reviendrait avant elle, le chaton irait chez la gentille voisine qui lui mettait toujours un peu de lait de côté, et Morlame prendrait la route seul comme il l'avait toujours fait. Car elle n'ignorait évidemment pas les dangers qu'il pouvait y avoir à courir les routes pour une jeune fille seule. En plus de l'inconvenance évidente de la situation dont elle se fichait éperdument.

Elle revêtit donc la tenue de voyage masculine qui lui avait été confectionnée en même temps que le reste pour leur expédition dans les territoires inexplorés, serra une chemise et quelques linges de rechange dans un balluchon avec le reste de ses provisions, puis cacha en divers endroits de sa tenue les quelques écus qui composaient toute sa fortune personnelle, et ferma soigneusement le petit appartement avant de le quitter, son chat sous le bras.

Comme du temps du Razgriz, elle avait tressé étroitement ses cheveux autour de son crâne, les avait cachés sous une foulard bien serré puis avait ajouté un chapeau à la place du turban pour s'accorder avec sa tenue. N'importe qui l'eut prise pour un adolescent un peu malingre mais déterminé. Il suffisait de durcir un peu le pli trop sensuel de ses lèvres et d'éviter de regarder les gens dans les yeux et tout irait bien. Elle devait s'en persuader.

À la voisine, elle prétendit être un cousin Morlame venu rendre visite à ses parents et ayant décidé de ramener sa cousine chez ses parents à lui en l'absence de son père. Elle lui indiqua la capitainerie, au cas où un message arriverait pour elle ou pour son père, lui confia le chaton et partit sans se retourner, le coeur gros.

_________________


D'abord la destruction, nous apportons le néant ! Nous ne sauvons rien, ne glorifions rien, nous anéantissons simplement, totalement !

Roxanne Morlame - Vladislava Baranov
Revenir en haut Aller en bas

La solitude est une compagne familière [RP solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» Éternelle solitude | Lumi |
» joséphine ▬ « La solitude effraie une âme de vingt ans »
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fändir :: ASSECIA  :: Le vieux port :: Les ruelles-