AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|
0

Un retour en grâce bien mérité [RP Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Oui
MessageSujet: Un retour en grâce bien mérité [RP Solo] Jeu 2 Aoû - 15:14


Trois jours. Oui cela faisait trois jours qu'elle essayait de trouver cette fichue route. Celle-la même où son crétin de cheval s'était emballé avant de la perdre dans la forêt. Elle repensait sans cesse aux derniers événements qui l'avaient conduite dans cette galère. Si Ensun n'avait pas été là, elle serait surement morte à l'heure qu'il est. Et, depuis qu'elle l'avait quitté, à la lisière de la forêt, elle doutait fortement de ses chances de survie. Elle n'avait rien mangé et se sentait très faible. Elle avait seulement pu boire l'eau à moitié croupie du ruisseau dont elle suivait le cours depuis qu'elle avait retrouvé sa "liberté". Elle s'était dit qu'avec un peu de chance, il allait se jeter dans la rivière Wicekith, qui elle même mènerait à la route de Glénia. Ce qui était en effet le cas. Alors qu'elle désespérait de revoir un jour autre chose que de la végétation à perte de vue - certes bien moins dense que dans la forêt - elle s'était retrouvée sur ce qui semblait bien être un sentier. Puis, le descendant, elle y était enfin arrivée. Elle avait pris la direction du Nord-Est, en espérant ne pas être trop loin de la ville.

Elle marchait sur cette route depuis une heure, le soleil était au plus haut, et la chaleur devenait de plus en plus insupportable. C'est alors qu'une violente douleur lui irradia le ventre. Elle se tordit en deux et gémit tellement la sensation était forte. Elle avait l'impression qu'un démon, ou le diable en personne, était venu en elle et jouait maintenant avec ses intestins de façon hideuse et sadique. Elle cru même entendre un ricanement macabre résonner de l'intérieur. Était-ce vraiment le diable, ou bien seulement l'eau du ruisseau qu'elle avait bu pendant trois jours ? Surement les deux, se dit-elle. Elle réussit à marcher encore vingt bonnes minutes mais ne put aller plus loin. Ses genoux heurtèrent le sol sans qu'elle s'en rende compte. Sa vue diminua. Elle eu quand même le temps d'apercevoir la silhouette d'une maison, qui se dessinait non loin de là. Sa tête se mis à tourner, elle réussit à se relever et à faire quelques pas en essayant d'appeler à l'aide. Pourtant, aucun son ne sortit de sa bouche et elle s'effondra finalement pour de bon, après seulement quelques pas mal assurés. Avant de perdre totalement conscience, elle réussit tout de même à adresser une prière à qui voulait bien l'entendre.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Oui
MessageSujet: Re: Un retour en grâce bien mérité [RP Solo] Lun 25 Mar - 17:31

Elle se réveilla en sursaut quelques instants plus tard, lui semblait-il. Elle avait fait d’horribles rêves dans lesquels elle était poursuivie. Elle courait pour échapper au danger et se contentait de faire du sur place. Par la force des choses, on avait fini par la capturer. On l'avait ligotée à une chaise et on avait tourné autour d'elle, tels les rapaces qui se délectent d'avance devant leur futur festin. Elle avait finalement vu son père qui courait vers elle. Il criait. Sans doute devait-il lui dire quelque chose de très important, ou bien peut-être essayait-il de la sauver. Mais elle ne l'entendait pas et il ne parvint jamais jusqu'à elle. Lorsqu'elle sortit enfin de cette torpeur, elle était en sueur. Elle ne réussit pas tout de suite à comprendre où elle se trouvait. Seule une violente odeur parvenait à ses narines. Elle en eut la nausée tellement elle était insupportable. Elle réussit finalement à distinguer son environnement. Des planches en bois noircies l'entouraient, et elle se trouvait dans un lit, ou plutôt, une paillasse. Une vielle couverture la recouvrait et elle comprit que l'odeur venait de là. Elle bondit en jetant la serpillère le plus loin possible, dégoutée. Elle se demanda comment se débarrasser de cette puanteur qui semblait avoir imprégné sa peau. Le mal était hélas déjà fait. Il lui faudrait tremper une bonne demi journée dans un bain bouillant pour l'enlever.

- Tu d'vrais rester dans l'lit ma p'tite !

La voix roque la fit sursauter. Elle se retourna en manquant de faire tomber une étagère - enfin ce qui semblait être un étagère - qui était près du "lit". Là elle la vit. Une vielle dame toute voûtée qui libérait une odeur plus immonde encore que tout ce qu'elle avait senti jusque là.

- Qui êtes vous ?

La vielle se contenta de cracher avant de lui montrer ses dents complètement rongées et noircies par les caries. Était-ce là un sourire ? Elle avança dans sa direction et Cécilia, pensant qu'elle voulait la toucher avec ses mains crasseuses, eut un violent geste de recul. Mais elle se contenta d'attraper un bocal situé sur l'étagère qu'elle avait faillit renverser quelques secondes plus tôt.

- Assis-toi là. J'vais d'voir te r'garder 'core, histoire d'ête sûre que t'es pas remplie d'vers.

- Me regarder ? Des vers ? Dit-elle complétement paniquée. Ne... m'approchez pas !

A peine eut-elle parlé qu'un vertige la prit. Sa vision se rétrécit. Elle eut juste le temps de poser la main sur le lit avant de s'écrouler dessus, toute nauséeuse. La grand-mère ricana, comme pour se moquer d'elle.

- Tu vois ? T'as l'mal en toi ! C'moi qui t'ai emmené ici, t'es dans ma maison. T'étais toute gâtée à l'intérieur. T'étais pâle comm' tout et tu gardais pas ta nourriture. T'as bu l'eau d'la rivière hein ? Une vraie saloperie celle-là ! Allez mon 'ptit, laisse moi t'regarder.


Faible comme elle était, elle n'eut d'autres choix que de se laisser faire. La vieille peau la força à s'allonger et se mit à lui palper le ventre, ce qui réveilla en elle une atroce douleur. Elle ouvrit le bocal et appliqua une espèce d’onguent puant sur sa peau. Cécilia se mit à pleurer. Elle avait mal, elle avait peur. Qui était cette dame ? Était-elle en sécurité ici ? Que lui voulait-elle ? Pourquoi semblait-elle vouloir l'aider ? Finalement, elle se rendormie avant d'avoir les réponses à toutes ces questions.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Oui
MessageSujet: Re: Un retour en grâce bien mérité [RP Solo] Dim 7 Avr - 21:06

A son réveil, la première chose qu'elle vit fut le sourire pourri de la vieille dame. L'odeur nauséabonde était encore là, la couverture à moitié décomposée aussi. Elle la recouvrait presque entièrement. Elle l'attrapa à deux doigts, la poussa lentement loin d'elle et se redressa. Elle était encore dans cette cabane, elle ne savait où.

- T'as l'air d'aller mieux mon p'tit.

La femme avait un couteau ensanglanté à la main. Elle retourna à sa tâche vers une table poisseuse. Cécilia l'entendit découper quelque chose. Elle se leva et s'approcha lentement. Elle se rendit alors compte que les douleurs qui lui meurtrissaient le ventre avaient disparu. Elle se sentait beaucoup mieux même si elle était assoiffée et affamée. En arrivant près de la table, elle vit ce que la vieille découpait. C'était un lapin. Sa fourrure avait été suspendue à un crochet, avec celles de trois congénères qui eux étaient déjà dans la marmite. La cuisinière chantonnait en même temps qu'elle s'acharnait sur le petit animal mort. Lorsqu'elle mit le tout sur le feu, une bonne odeur emplit l'air et sembla chasser les plus désagréables qui régnaient en maître jusqu'à présent.

- Qui êtes vous ?
Demanda-t-elle une nouvelle fois.

La vieille préféra ricaner plutôt que répondre. Elle lui fit signe de s’assoir au bout de la table et lui donna une assiette et un verre. Elle remplit le verre de lait et l'assiette de ce qui ressemblait à des céréales mis en bouillit. Elle n'avait rien pour le manger. Elle prit donc l'étrange mixture dans ses doigts et les porta à sa bouche. A sa plus grande surprise, cela n'avait pas un goût désagréable. Elle finit en un rien de temps son plat et son verre. Son ôte sourit et retourna à sa marmite.

- T'as dormi pendant plusieurs jours. Ça a aidé à chasser le mal au ventre. mais t'as bien faillit y passer. La prochaine fois bois pas l'eau d'la rivière. Surtout pas !

- Combien de jour exactement ?


- Bah, le soleil s'est couché quatr' ou cinq fois. Là on est au p'tit matin. Heureusement que tu t'es réveillé, y'a mon fiston qui va bientôt r'venir, et il aime pas beaucoup les étrangers. Tiens, j'ai lavé tes affaires à la rivière. Et t'as qu'à prendre cette gourde là. C'est de la peau d'lapin, c'est bien costaud, pour le voyage.


- Mer ... ci.
Fut tout ce qu'elle trouva à dire.

Elle prit ses affaires et alla se changer près du lit. Elle se sentait encore un peu faible et bien incapable de reprendre la route. Lorsqu'elle revint vers la femme, celle-ci lui tendait un chiffon dans lequel elle avait mit un morceau de pain avec du beurre et ce qui semblait être du pâté. Comment s'était-elle procuré cette nourriture ? Elle semblait ne pas posséder grand chose. Elle la raccompagna devant la maison et Cécilia reconnu la route qui menait à Glenia.

- En allant par là, tu seras en ville dans quelques jours.


Cécilia ne su quoi répondre. Elle voulait la remercier mais l'apparence de sa bienfaitrice ne donnait pas vraiment envie de la prendre dans ses bras. De toute façon lorsqu'elle se retourna, celle-ci était déjà rentrée à l'intérieur de sa maison. Elle prit une grande inspiration et reprit son périple.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Oui
MessageSujet: Re: Un retour en grâce bien mérité [RP Solo] Dim 7 Avr - 21:14

Et la voici, trois heures plus tard, arrêtée au bord de la route, devant ce pendu. Ses yeux livides la regardait et elle n'osait détacher son regard de celui du mort. Pourquoi restait-elle plantée là ? Et bien tout simplement parce qu'elle n'avait vraiment pas l'air d'être autre chose qu'une pauvre mendiante. Ses habits étaient déchirées, bien que la vieille les ait lavés, elle était sale des pieds à la tête et pour couronner le tout, elle n'avait plus d'armes. Or lui, en avait une. Une dague. Ce n'était pas le genre d'arme dont elle avait l'habitude, c'est à dire celles qui sont hors de prix, mais cela était mieux que rien. Elle elle la voulait. De toute façon il n'en aurait plus besoin. Elle si. Elle ne savait pas sur qui ou quoi elle allait tomber ces prochains jours. Et une fille, seule.... et bien sans arme, elle aurait encore moins de chance de survivre en ville sans arme qu'en pleine forêt sans cet idiot de Naakti pour veiller sur elle.

Elle soupira un grand coup. Le seul moyen de récupérer l'arme était de monter à l’arbre où son ex-propriétaire était attaché puis de se pencher suffisamment pour l'attraper. Rien de plus simple. En théorie du moins. Elle grimpa bien trois mètres pour arriver à son niveau, s'agrippa au tronc et tandis la main vers son trésor tant convoité. Impossible de l'atteindre. Ses bras étaient trop petits. L'autre solution était de monter jusqu'à la branche où était fixée la corde et y descendre jusqu'au pendu. Il n'avait pas l'air d'être mort récemment. Avec un peu de chance il était suffisamment décomposé pour ne plus sentir mauvais. Elle l'espérait en tout cas. Encore un long soupir. Si elle avait su, quelque mois plus tôt qu'elle se retrouverait à faire des choses comme ça, elle se serait évanouie sur le coup.

Elle arriva enfin à destination. Elle posa le pied sur la tête et l'impensable se produisit : elle se détacha du reste du corps dans un craquement sec et hideux et le corps du malheureux se retrouva à terre, en plein milieu de la route. Bien, au moins maintenant la dague était à sa portée. Des bruits de sabots et de métal s'entrechoquant lui annonça qu'on venait par là. Elle descendit aussi vite qu'elle le pu de son perchoir, ramassa son précieux butin et alla se cacher dans un buisson au bord de la route. Elle ralentit sa respiration pour se faire le plus discrète que possible et attendit.

S'était un groupe de marchand qui approchait. Le premier de la file arrêta sa charrette devant le macabre obstacle qui lui barrait la route et qu'il ne mit pas longtemps à voir puis il attendit le reste du convoi.

- M'est d'avis qu'il était trop vieux pour rester accroché c'lui là. Lui dit l'un d'eux en arrivant.
- Ouais, l'en avait marre de rester là haut tout seul. Aidez-moi à le mettre de côté. C'était surement un pirate mais j'veux pas salir ma carriole en lui roulant dessus.


Aussitôt dit, aussitôt fait. Il ne mirent pas longtemps à le mettre sur le bas-côté - beaucoup trop près de son buisson à son goût - puis de reprendre la route. Elle sortit de sa cachette, retourna sur la route et reprit la direction de la ville un peu plus confiante qu'elle ne l'était quelques minutes plus tôt. Elle était toujours aussi sale, mais au moins maintenant, elle était armée.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un retour en grâce bien mérité [RP Solo]

Revenir en haut Aller en bas

Un retour en grâce bien mérité [RP Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fändir :: FÄNDIR :: Le continent :: Les routes-