AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

_______________________________________________________________________________

Partagez|
0

Une curieuse créature [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Une curieuse créature [PV] Ven 22 Avr - 17:04

Caleb finissait de servir les derniers loubards des mers, quand un jeune pirate rentra pour lui annoncer qu'un bateau venait d'être volé. Il ne lui en fallu pas long pour se douter que le trio de choc en était la cause! Cela lui rappela les prises d'assauts de bateaux marchands que menait son supérieur, à l'époque où il était encore en mer. La peur d'y laisser la vie était écrasé par l’appât du gain. Il avait vu de bien beaux trésors, tous plus rutilants les uns que les autres. Et il avait pu en profiter, à sa manière. Il lui était arrivé de cacher discrètement quelques pièces ou autres objets de valeurs.

Un vieux pirate s'approcha du comptoir et lui commanda un verre de rhum. Il empestait à des kilomètres à la ronde, et sa jambe de bois était à moitié rongé par les mites. Caleb lui servit son verre, encaissa la monnaie et repartit dans ses pensées. Il n'avait nullement envie d'adresser la parole à ce genre de vieillard. Il en aurait été très vite ennuyé.

C'est com' ça qu'tu traites tes clients ?, lança le vieillard.

-Décuves et on en reparlera.

Le vieux lui sourit de toutes ses dents. Enfin du moins de celles qui lui restait, jaunes et pourries jusqu'à la racine. Puis il avala d'un trait son verre, poussant ensuite un râle de plaisir. Ce devait être son seul plaisir, à moins qu'il tombe sur une jouvencelle aveugle et sans nez. Caleb faillit exploser de rire en s'imaginant la scène, mais il se retint, ne désirant pas une nouvelle bagarre qui lui couterait encore de nouvelles tables et chaises. Au lieu de ça, il se retourna vers ses tonneaux. Il était plein, prêt à contenter le gosier de tous ces vieux loups de mers, et autres traine-la-patte. Il se remit face à la salle, les tables étaient quasiment toutes prises. Son affaire tournait bien, et quelques pirates profitaient de ce lieu pour élaborer leurs plans. Caleb était heureux, même si il ne le montrait pas. Il attendit patiemment que de nouveaux clients rentrent dans son auberge, espérant voir rentrer de jeunes voyous plein d'énergie, un peu de sang neuf.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Mer 18 Mai - 20:23

Elyse courait depuis un petit moment, traversant les différents quartiers de Wecia, pour échapper à ses trois poursuivants. Après avoir été démasquée, elle n'avait pas osé retourner au port et au bateau de peur que les autres marins lui réservent un mauvais accueil. Heureusement pour elle, son déguisement de mousse pouvait encore la camoufler aux yeux des autres passants. En effet qui pourrait deviner que sous les frusques, sales et raidies par le sel, d'un jeune mousse de 16 ans, se cachait une jeune femme, de 23 printemps! Elle avait bien l'intention de garder encore un peu ces vêtements, ne serait-ce que pour leur côté pratique. Et puis elle avait pu constater que dans la ville, on ne prêtait pas attention à la façon dont était habillée les femmes, elle en avait croisé quelques-unes vêtues comme elle. Il faut dire que même s'il elles étaient peu nombreuses, il y avait quelques femmes pirates...
Elle enfila une rue qui la mena vers un village de pêcheurs, comme celui dans lequel elle avait vécu. Cela était loin à présent! Entre son travail de domestique et celui de mousse, il y avait longtemps qu'elle n'y avait pas songé. Elle ralentit le pas en se disant que plus personne ne la trouverait ici, et continua sur la route jusqu'à ce qu'elle se retrouve devant une auberge.

J'espère qu'ils ont des chambres, aucun membre de l'équipage ne viendra me chercher ici, c'est trop loin du port et de la ville. Heureusement que j'ai gardé sur moi mon argent, je vais pouvoir rester quelques jours cachée, le temps de décider que faire.

Elle poussa la porte de l'établissement et se dirigea vers le comptoir tout en détaillant la salle. Il y avait quelques joueurs de cartes dans un coin et deux autres tables étaient occupées, par des marins ou des pirates elle n'aurait su dire. Derrière le comptoir se tenait un homme, ou plutôt un géant impressionnant pour elle. Elle se jucha sur un des tabourets et commanda une bière, qu'elle n'avait pas vraiment l'intention de boire mais comme ça au moins, elle pouvait rester là, à récupérer de sa fuite.
Elle paya sa chope et continua d'observer discrètement les autres clients, et l'aubergiste. Celui-là d'ailleurs, elle l'aurait bien vu aux commandes d'un bateau plutôt que derrière le comptoir! Elle aimait l'atmosphère qui se dégageait de la salle, de l'auberge en général, une certaine chaleur se dégageait de l'établissement, comme un cocon douillet qui accueillait tout le monde sans regarder l'origine ni la bourse du client... Il devait bien il y avoir quelques bagarres de temps en temps ou des coups de gueule, mais en attendant ce calme lui faisait un bien fou...


Dernière édition par Elyse Garimont le Lun 13 Juin - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Sam 21 Mai - 20:01

Caleb vaquait à ses occupations quand un jeune garçon rentra dans son auberge. Il semblait avoir couru comme si le diable le poursuivait. Il lui servit la bière qu'il commanda et le regarda du coin de l’œil. Il sentait que quelque chose n'allait pas. Fait-il parti d'un équipage recherché? Jamais le gouvernement ne viendrait ici. Il était en sécurité. Il s'approcha de lui et s'appuya sur le comptoir de façon à se rapprocher.

- Je ne sais pas ce qui t'arrive, mais tu ne crains rien ici. Alors détends toi et profite de cette bonne bière.

Il se redressa, souriant de toutes ces dents. Les jeunes pirates, hommes ou femmes, étaient une clientèle qu'il adorait. C'était la relève, le souvenir de lui plus jeune, de ses années de piraterie, de sa famille... Il se servit un verre de rhum qu'il avala d'un trait et se remit à ses tâches.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Dim 22 Mai - 20:44

Perdue dans ses pensées, Elyse ne vit pas l'aubergiste s'approcher, aussi sursauta-t-elle quand il lui dit ces quelques mots pour la rassurer:

- Je ne sais pas ce qui t'arrive, mais tu ne crains rien ici. Alors détends toi et profite de cette bonne bière.

Elle lui sourit timidement, et prenant son courage à deux mains lui demanda:

- Est-ce que je peux louer une chambre ici? Je cherche un endroit où rester quelques jours. J'ai de quoi payer, ne vous inquiétez pas...

Attendant sa réponse, Elyse observait la salle et une idée germa dans son esprit. Elle s'était enfuie en se déguisant en mousse pourquoi ne pas redevenir une femme ici? Ces poursuivants ne chercheraient pas une jeune femme. Il lui fallait dénicher des vêtements propres et plus féminins... Et trouver un morceau de savon, car il y avait bien longtemps qu'elle n'avait pas pris soin d'elle. Peut-être qu'en retournant sur ses pas dans le village de pêcheurs, elle pourrait récupérer une robe sur un fil à linge. Quitte à laisser quelques pièces, elle n'était pas une voleuse! Mais avant il lui fallait trouver un endroit sûr pour passer la nuit et ici, elle se sentait en sécurité. Après il lui faudrait se chercher un travail, mais ça se serait pour plus tard...
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Mer 25 Mai - 19:45

- Est-ce que je peux louer une chambre ici? Je cherche un endroit où rester quelques jours. J'ai de quoi payer, ne vous inquiétez pas...

Il était rare qu'on lui demande ça. Effectivement, il avait des chambres à louer. Mais il ne les louait que peu de fois, les marins préférant retourner en mer ou décuver au port. Il se retourna vers lui, et se posta devant lui.

- Il va d'abord falloir me montrer la couleur de ton or, jeune mousse.

Il savait très bien que l'or n'était pas abondant dans les poches de ces jeunes. Et il ne tenait pas à voir une de ses chambres squatté par de la vermine. Il attendit donc qu'il lui montre le contenu de sa bourse, se disant qu'il allait encore faire du bénéfice. Si tout allait bien, bien sur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Mar 31 Mai - 9:20

Cet homme était décidément très impressionnant, et malgré qu'elle ait côtoyé des marins depuis plusieurs mois, c'était la première fois qu'elle se sentait mal à l'aise face à la force et la puissance qui émanaient de l'aubergiste. Elle détourna le regard et fouilla dans ses poches pour en sortir quelques menues pièces. Elle en posa quelques-unes sur le comptoir, puis gardant les autres dans sa main, les triturant, elle demanda:

-Tout dépend de combien vous en demandez, je ne suis pas très riche, mais encore capable de me payer un coin propre pour dormir ce soir! Alors quel est votre prix ?

Encore heureux qu'elle ait penser à prendre tout son pécule avant de descendre à terre, sinon ses assaillants seraient en train de se le partager en ce moment! Malgré tout elle devait veiller à être économe, car elle ne pouvait plus compter sur sa solde de marin, et trouver un travail dans cette île ne serait pas facile pour une jeune femme. Mais si elle avait réussi jusqu'à présent à échapper à la prison, à survivre sur un bateau entourée d'hommes pas toujours très honnêtes, ni très aimables, et rien ni personne ne l'empêcherait de trouver sa place, ici, à Ybella!
Elle planta ses yeux verts dans ceux, si sombres, de l'aubergiste, refusant de se laisser intimider, elle était un jeune mousse pour l'instant, et en tant que tel, elle avait le droit à une chambre correcte à un prix décent! Et privilège typiquement masculin, elle pouvait affronter du regard cet homme sans craindre d'être mal jugée puisqu'ici les convenances n'existaient pas, seuls les codes et habitudes des pirates prévalaient!
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Sam 11 Juin - 7:55

Caleb regarda les pièces. Il en prit une et la regarda sous toutes les coutures. Elles semblaient vraies, brillantes à la lumière. Il la reposa, et fixa le jeune mousse. Les avait-il volées ou gagnées de la sueur de son front? Et après tout, que cela pouvait-il lui faire? Il les empochera pareil.

-Tout dépend de combien vous en demandez, je ne suis pas très riche, mais encore capable de me payer un coin propre pour dormir ce soir! Alors quel est votre prix?

Il fixa ce "petit pirate". Mais quelque chose l'interpella. Ces yeux. D'un vert profond comme les forêts les plus humides. Ces yeux faisaient... féminin! Sa vue devait lui jouer un mauvais tour! Jamais il n'avait connu de femmes capable de se faire passer pour un homme. Au contraire, elle se battait en tant que femme! Une divagation de mon esprit, se dit-il. Il prit les pièces sur le comptoir et regarda la main du jeune mousse.

-Avec ce que j'ai là, tu as de quoi te payer deux nuits. Pas une de plus! Sauf si tu me montres combien tu as en main.


_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Lun 13 Juin - 15:08

Le regard de l'aubergiste se fit inquisiteur, pendant quelques instants et Elyse dut faire appel à toute sa volonté pour ne pas détourner les yeux. Pourquoi la fixait-il ainsi? Doutait-il de la provenance de ses pièces? Ou cherchait-il à sonder un jeune mousse? Voulait-il tout simplement savoir à qui il allait louer une chambre? Elle espérait que son identité tiendrait encore deux ou trois jours, afin qu'elle ait le temps de préparer son retour à l'état de jeune femme. Il serait bien temps à ce moment-là de s'expliquer avec l'aubergiste.
Mais avant tout ce qu'elle voulait c'était un lit où reprendre des forces, et une cuvette d'eau douce pour reprendre figure humaine! Elle répondit d'une voix grave, forçant un peu le trait:

- Hé! Craignez rien, j'ai pas volé ces pièces, je les ai gagnées honnêtement, en travaillant comme mousse! J' suis pas un voleur! Vos autres clients n'ont pas à se méfier de moi. J'ai vraiment besoin de cette chambre pour deux jours, après on verra bien... J'ai besoin d'un bon lit et de dormir! Montrez-moi donc c'te chambre, que j'vois si elle est propre!

N'étant pas très au fait des coutumes d'Ybella, elle préféra rester quand même assez aimable pour ne pas se faire refouler d'office. Il lui fallait un endroit où se poser, et si possible assez loin du port, pour qu'on ait pas idée de venir la trouver ici! Cette auberge lui semblait idéale, et l'homme qui la tenait lui inspirait confiance, elle ne se ferait pas détrousser pendant son sommeil.

- Au fait, mon nom est Elie Garimont, dit-elle , en lui tendant la main, alors, affaire conclue? J'peux avoir la chambre?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Mar 14 Juin - 10:26

C’est un étrange cocktail de curiosité et d’ennui qui a mené Miguel à Wécia. En échange de quelques pièces de monnaie, il a profité de la complaisance d’un vieux forban à la mine sinistre pour effectuer la traversée depuis Glénia, sur un rafiot poussif ayant résisté à des décennies de tempêtes et de salves d’obus.

Se sentant malgré tout vaguement redevable, Miguel lui a promis de réaliser son portrait, un jour ou l’autre, sa tronche de fripouille édentée et balafrée se révélant d’ailleurs plutôt insolite, voire même cocasse. Détail que Miguel a soigneusement gardé pour lui, bien entendu, ne désirant nullement servir d’amuse-gueule aux requins rodant au large, dans le sillage des bateaux.

Et voici le jeune peintre, baluchon sur l’épaule, flânant au cœur des ruelles mal famées, posant discrètement les yeux sur la faune hétéroclite qui l’entoure, mais évitant de sourire à la vue des jambes de bois des éclopés, aussi qu'aux faces épouvantables de quelques affreux, revues et corrigées à grands coups de sabres d’abordage. Non, pas question bien-sûr d’observer trop intensément ces forbans, car ses regards pourraient être mal interprétés et lui valoir une torgnole qui lui arracherait le museau ! Un peu bohème, un peu impertinent, un peu désinvolte, voilà bien ce qui caractérise Miguel, mais il n’est pas stupide, il n’est pas candidat au suicide, et il tient plus que tout à sa jolie petite gueule d’artiste.

Les heures passent, les ruelles se ressemblent toutes, un soleil radieux trône au-dessus d’Ybella, et la soif se met à tenailler Miguel. Une grande soif, une soif gigantesque, qu’il devient urgentissime de combattre avant que sa langue ne ressemble à s'y méprendre à une éponge desséchée oubliée sur une plage des tropiques.

Par bonheur, la bourgade regorge de tavernes et d’auberges, la soif étant une maladie contagieuse dans l’univers des pirates. Auberge des cinq flibustiers … Bah ! Pourquoi pas ? Celle-là ou bien une autre, c’est pareil, du moment que la bière y soit fraîche et pas trop chère.

La gargote est plutôt calme. Au comptoir, le patron, un colosse à la force tranquille, taille une bavette avec un gringalet au visage d’enfant. Avisant la bière posée devant la demi-portion, Miguel sourit furtivement, puis interpelle l’aubergiste tout en se choisissant un tabouret.

La même chose pour moi, patron ! Bien glacée si possible ! Je n’ai plus une once de salive avec cette chaleur étouffante ! Vous prendrez bien un verre aussi ? Et ce jeune gaillard également, si sa constitution le lui permet ?

Un sourire gentiment moqueur apparaît sur les lèvres de Miguel, qui dévisage alternativement le patron et le jeune homme, puis se met à fouiller dans son sac afin d'y puiser son escarcelle.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Ven 17 Juin - 8:15

- Hé! Craignez rien, j'ai pas volé ces pièces, je les ai gagnées honnêtement, en travaillant comme mousse! J' suis pas un voleur! Vos autres clients n'ont pas à se méfier de moi. J'ai vraiment besoin de cette chambre pour deux jours, après on verra bien... J'ai besoin d'un bon lit et de dormir! Montrez-moi donc c'te chambre, que j'vois si elle est propre!


Quelle bonne blague! Jamais il n'a connu de pirate, mousse ou confirmé, qui gagnait sa vie honnêtement! Ou en tout cas, si le travail qu'il faisait l'était, l'argent ne venait surement pas de la poche du capitaine. Il regarda droit dans les yeux le jeune mousse, avec un sourire en coin.

- Au fait, mon nom est Elie Garimont, dit-elle , en lui tendant la main, alors, affaire conclue? J'peux avoir la chambre?

Qu'est-ce qu'il en avait à faire de son nom du moment qu'il payait. Il lui serra la main de toute sa poigne d'ancien pirate puis mit l'argent dans sa bourse.

Affaire conclue. Appelle moi Caleb, lui dit-il d'un ton froid.

La porte de son auberge s'ouvrit, et un nouvel arrivant rentra. Un jeune gringalet vint s'installer au comptoir, avec son baluchon à l'épaule. Alors là, si celui là était pirate, la profession en prendrait un coup. Une petite brise marine aurait envoyé valser à des lieues ce petit gars.

La même chose pour moi, patron ! Bien glacée si possible ! Je n’ai plus une once de salive avec cette chaleur étouffante ! Vous prendrez bien un verre aussi ? Et ce jeune gaillard également, si sa constitution le lui permet ?

Caleb se pinça discrètement. Non, non, il ne rêvait pas. Même les nabots, maintenant, avait de la gueule. Qu'il en soit ainsi, un client est un client quand il montre la couleur de l'argent.

-Il faudra payer les trois si vous voulez qu'on vous suive.

Il le regarda fouiller dans son sac, tout en se penchant vers son comptoir. Il se rapprochait ainsi de son pistolet, caché à la vue de tous. Il se méfiait toujours des nouveaux clients, qu'ils soit costauds ou minuscules. Il attendit de voir tomber sur le comptoir de quoi régaler sa bourse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Mer 22 Juin - 11:31

Le regard que lui lança l'aubergiste transperça Elyse, aussi sûrement qu'une lame. Il valait mieux ne pas mettre cet homme en colère. Elle tâcherait de s'en souvenir, car même si elle en avait côtoyé des marins, et plutôt des bagarreurs, elle préférait se tenir à l'écart des conflits. Il lui broya la main, avant d'accepter de lui louer cette chambre:

- Affaire conclue. Appelle moi Caleb.

Elle en était à calculer combien de nuits, elle allait pouvoir se payer, quand un nouveau client entra et vint au comptoir à côté d'elle. Il n'avait rien d'un marin encore moins d'un pirate...

- La même chose pour moi, patron ! Bien glacée si possible ! Je n’ai plus une once de salive avec cette chaleur étouffante ! Vous prendrez bien un verre aussi ? Et ce jeune gaillard également, si sa constitution le lui permet ?

Et il se moquait d'elle, par-dessus le marché! Et bien, il ne manquait pas d'air, celui-là! Elle termina tranquillement son verre, et attendit que le patron lui serve le suivant, sans piper mot. Elle ne voulait pas s'attarder, mais un verre offert ne se refuse pas. Elle découvrirait ses nouveaux quartiers plus tard. Elle pourrait ensuite mettre ses plans à exécution. D'ailleurs, il fallait absolument qu'elle se trouve une robe, et pas question pour l'instant de circuler en ville...

Toute à ses réflexions, elle ne faisait pas attention à ce qui se disait entre les deux hommes. Ni vraiment à ce qu'il se passait, il fallait vraiment qu'elle corrige ce satané défaut qui lui avait valu bon nombre de vilaines surprises! Elle regarda le nouvel arrivant, et le détailla sans en avoir l'air. Il était bel homme, bien que trop frêle à son goût, drôlement habillé et ne parlait pas comme un marin. Que venait-il faire à Wecia? Le sac, qu'il transportait semblait lourd et contenir toutes ses possessions... Elle pourrait lui voler en deux secondes, tant il était négligent. Mais elle ne mangeait pas de ce pain-là!

Elle fit comme elle en avait l'habitude sur le bateau, toute petite, et attendit la suite des évènements, en essayant d'y prendre part le moins possible. C'était ce qui lui avait permis de survivre ces derniers mois, et elle avait l'intention de poursuivre dans cette voie, tant qu'elle n'aurait pas l'assurance d'être en sécurité.


Dernière édition par Elyse Garimont le Mer 22 Juin - 16:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Mer 22 Juin - 13:41

Vous payer les trois bières tout de suite ? Aucun souci, patron ! Je sais bien qu’à mon âge, on ne roule généralement pas sur l’or, mais pour l’instant mon escarcelle est plutôt bien garnie !

Plutôt fier de lui et de la poignée d’écus qu’il possède, Miguel agite un instant sa bourse sous le nez du colosse trônant derrière son comptoir, puis il fait rouler les pièces réclamées sur le zinc. Les écus scintillants se faufilent entre les verres, puis tournicotent un bref instant avant d’arrêter leur course maladroite sur le bord du comptoir.

Voilà ! Le compte y est, je pense !

Miguel lance un regard satisfait au tavernier, puis un autre, plutôt intrigué, au jeune homme assis à ses côtés, car il est étonné de n’obtenir aucune réaction à sa gentille boutade. Bah, c’était pas bien méchant, c’était même pas de la provocation, juste une pointe d’humour entre clients d’un même établissement … Ca se fait, entre personnes civilisées, non ? Le freluquet n’est pourtant pas muet, Miguel a entendu sa voix grêle en pénétrant dans la gargote !

Au bout d’un instant, il lui donne un léger coup de coude, effleurant à peine la courbe de sa hanche, afin d’attirer son attention. Hé oui, faut pas s’étonner, il est comme ça, Miguel, plutôt impatient, franchement bavard, et même un peu casse-pieds, ce qui lui vaut parfois de se faire rabrouer par les ours mal léchés, mais il n’y peut rien, cette mauvaise habitude est totalement inguérissable. Et le voici qui se lance dans un interminable monologue, expliquant en détails à ses deux voisins l’origine de sa bien modeste fortune.

Vous l’avez certainement remarqué à mes doigts pleins de couleur et à mes frusques tâchées … lance t-il en souriant largement, se moquant un tantinet de lui-même … Je suis peintre ! Pas peintre de murs et de bâtiments, non, artiste peintre !

Ses yeux aux reflets de mer turquoise se posent alternativement sur l’aubergiste et sur le gringalet timide, afin de juger de l’effet produit par sa confidence. Puis il poursuit, ruisseau intarissable, perroquet babillard, pie-jacasse.

En fait j’ai cédé aux insistances d’un de mes voisins fortunés, à Glénia, et j’ai réalisé le portrait de son épouse, une grosse dondon moustachue et franchement affreuse, dont j’ai largement enjolivé les traits. Un véritable exploit ! Et le bougre a été tellement heureux de mon œuvre qu’il m’a grassement payé, rubis sur l’ongle. J’ai à présent de quoi me la couler douce durant quelques jours, voire quelques semaines. Et aujourd’hui je suis venu chercher l’inspiration sur Ybella, afin de peindre autre chose que des riches bourgeoises ou des clairs de lune, mais je n’y connais malheureusement pas un chat ! Il me faudrait un compagnon pour visiter l’île. Je pourrai même le payer si je réussis à vendre quelques toiles. On m’a parlé d’une forêt magnifique, qui s’appelle Astou, ou Astin, j’sais plus très bien. Vous connaissez ?

Miguel s’accorde généreusement quelques instants de silence, observant d’un air plutôt songeur, du coin de l’œil, les réactions du patron puis celles du blanc-bec toujours aussi taiseux.

Voilà voilà … ajoute t-il en espérant une réponse quelconque. Puis il reprend, c’était inévitable, c’était aussi certain que la nuit succède au jour et le flux au reflux.

Mais j’y pense tout-à-coup ! Vous ne connaîtriez pas quelqu’un qui pourrait me faire découvrir la région ? Ce serait juste une balade de deux ou trois jours en dehors de Wécia, loin de ses loubards, de ses pirates et de ses coupe-gorges !
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Sam 2 Juil - 21:57

Encore un qui n'avait rien compris à la façon de vivre ici. Un étranger en somme. Il le regardait agiter sa bourse, visiblement rempli de pièces, comme un jeune petit péteux d'un quartier chic. Ceux que ces chers pirates, assis au fond de la salle, se serait fait un malin plaisir à dépouiller au détour d'une ruelle. D'ailleurs, les regards commençait à se tourner vers le comptoir, ce qui déplaisait à Caleb. Il manquait plus qu'un de ces vieux bougres veuille s'en prendre à un de ses clients. Il se retourna donc vers ce jeunot pour l'arrêter mais voilà qu'il était parti dans un monologue interminable.

Caleb avait l'habitude de devoir supporter des récits de longs voyages ennuyeux venant de la bouche d'un pirate mal lavé et empestant le rhum à des kilomètres. Mais là, un artiste qui veut visiter les terres d'Ybella, avec l'aide d'un pirate, et les poches pleines d'or! Autant prendre une corde et s'accrocher à la première poutre venue!

Le voilà qu'il arrive à la fin de son monologue.

Ce serait juste une balade de deux ou trois jours en dehors de Wécia, loin de ses loubards, de ses pirates et de ses coupe-gorges !

Mais que n'avait-il pas dit là! Deux des pirates présents au comptoir se retournèrent, montrant les dents comme des chiens enragés. Encore, l'aubergiste se devait de réagir avant qu'une émeute ne se déclenche. Ce gringalet n'aurait pas fait le poids, et avant de voir ce jeunot dans un bain de sang, il se rapprocha de lui pour lui dire quelques mots.

- Petit, qu'on s'entende bien. Ici, tu n'es pas à Glenia, chez ses bourgeois de malheurs pour rester poli, donc je te conseille d'éviter de te pavaner avec une bourse pleine d'or. Et un deuxième conseil, tu es ici dans une auberge où ma clientèle est essentiellement des pirates. Donc évite de les insulter. Tu viens de leur donner deux raisons de te laisser mort dans la première ruelle du quartier. Il se redressa le fusillant du regard. Ah! Et une dernière chose, Wecia, et par ailleurs Ybella, n'est pas un parcours de santé pour étrangers en mal d'action ou d'inspiration. Je n'ai pas de... "guide" à te proposer.

Il le regarda droit dans les yeux, voulant l'intimider et ainsi calmer ses ardeurs. Une chose était sure, si il continuait ainsi, il ne donnerait pas cher de sa peau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Dim 3 Juil - 15:24

Lorsque le nouveau venu la poussa du coude, Elyse ne put s'empêcher de sursauter, elle évitait tout contact en général, car quiconque s'approcherait trop près d'elle, devinerait sa condition réelle. C'est ce qui lui avait valu de prendre la fuite, d'ailleurs. Que lui voulait-il? Avait-il deviné? Elle se décida à le regarder et fut soulagée de voir que fort heureusement, lui était plus occupé à raconter sa vie, qu'à découvrir qui elle était vraiment. Ses yeux couleur océan l'effleuraient de temps à autre, et la mettaient mal à l'aise, car elle avait le sentiment qu'ils la sondaient, et elle n'aimait pas ça, mais alors pas du tout!

Quel bavard, mais son verbiage était drôle et elle finit par prendre plaisir à l'écouter se moquer de lui-même. Elle dressa l'oreille, intéressée, lorsqu'il parla de payer un guide pour lui faire visiter l'île. Quelques pièces de plus ne ferait pas de mal à son pécule, le seul problème était qu'elle ne connaissait pas du tout Ybella! Mais naïf comme semblait l'être, le barbouilleur de couleurs, se risquerait-elle à lui servir de compagnon de découverte? Contre un seul homme, elle pouvait se défendre, et sa dague ne quittait jamais sa ceinture. Mais, rester seule avec lui, en pleine forêt, était dangereux, car c'était une intimité de tous les instants. Il lui faudrait être particulièrement vigilante, et fuir trop de familiarité. Comme elle avait sauté sur l'occasion de prendre la mer, en tant que mousse, pourquoi ne saisirait-elle pas cette nouvelle opportunité? Son cerveau était en ébullition, elle entrevoyait une possibilité de se faire un peu d'argent sans trop se fatiguer. Et cet argent, elle en avait besoin pour se construire une nouvelle vie....
Il continuait à discourir sans prêter garde aux autres clients de la taverne, qui commençaient à le regarder de travers, et à s'intéresser à la bourse qu'il tenait négligemment à la main. Elyse voyait le visage de Caleb se durcir, et se dit que le peintre allait passer un mauvais quart d'heure:

- Petit, qu'on s'entende bien. Ici, tu n'es pas à Glenia, chez ses bourgeois de malheurs pour rester poli, donc je te conseille d'éviter de te pavaner avec une bourse pleine d'or. Et un deuxième conseil, tu es ici dans une auberge où ma clientèle est essentiellement des pirates. Donc évite de les insulter. Tu viens de leur donner deux raisons de te laisser mort dans la première ruelle du quartier. Il se redressa le fusillant du regard. Ah! Et une dernière chose, Wecia, et par ailleurs Ybella, ne sont pas un parcours de santé pour étrangers en mal d'action ou d'inspiration. Je n'ai pas de... "guide" à te proposer.

Elyse hésita à répondre du coup, elle n'avait pas envie de finir au fond d'un ravin, ou égorgée dans une ruelle. Elle réfléchit un instant, et accentuant ses fautes de langage, elle s'adressa à son voisin, en prenant soin de ne pas parler trop fort, de façon à ne pas être entendue par toute la salle:

- Moi, moi, j' veux bien vous accompagner, mais j' connais pas l'île, j' viens d'arriver. J'peux porter vot' sac, j'ai besoin de gagner un peu d'argent si j' veux payer ma pension ici! Mais va falloir vous montrer plus discret, si vous voulez rester en vie, j'ai pas l'intention d'y laisser la mienne, non plus. Au fait j'm'appelle Elie, Elie Garimont.

Elle se résolut à le regarder droit dans les yeux, et évita de croiser le regard noir de l'aubergiste. Cette décision elle pouvait l'assumer, et elle avait besoin de cet argent. Et puis ce n'était que pour quelques jours, ensuite elle pourrait enfin s'acheter ce qu'il lui fallait pour redevenir une jeune femme comme les autres. Peut-être qu'elle pourrait servir ici, ou préparer les repas, elle aimait bien l'ambiance de l'auberge, et Caleb ne semblait pas être un mauvais bougre... Mais elle verrait ça plus tard quand elle sortirait de sa chrysalide!

_________________


Dernière édition par Elyse Garimont le Mar 12 Juil - 20:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Lun 4 Juil - 9:29

Voilà ! Comme d’habitude sa langue a couru plus vite que ses méninges ! C’est du Miguel tout craché une telle attitude ! Chez lui les leçons du passé ne survivent jamais au temps qui passe ! Par bonheur, les remarques du patron lui remettent la caboche dans le droit chemin. Il remarque à quel point il s’est montré imprudent en exhibant son magot sous le nez de la faune locale et en ne la ménageant pas dans ses quolibets ! D’ailleurs les prunelles menaçantes des autres clients le lui confirment. Miguel, mon ami, montre toi donc plus avisé ! Tourne d’abord sept fois la langue au fond de la bouche avant de raconter d’autres âneries !

Sans réfléchir davantage, il plonge son escarcelle bien au chaud au fond de son baluchon, sous les pots de gouache et les pinceaux à la barbichette colorée, espérant qu’elle y sera un peu plus en sécurité hors de la vue de ces filous qu’elle pourrait faire baver de convoitise. Ceci étant réglé, Miguel l’inénarrable pipelette se met à remercier chaudement l’aubergiste qui lui a remis les yeux en face des trous. Un peu fermement, mais c’est aussi le rôle du patron d’empêcher les embrouilles dans sa gargote ! Et, bien entendu, en dépit de ses excellentes résolutions, c’est dans une nouvelle tirade interminable qu’il se lance à pieds joints !

- Vous avez raison, patron ! Je suis impardonnable ! Il me faut un moment d’acclimatation, vous comprenez ? A Glénia, dans les bistrots, il n’y a que des culs bénis et des colons paisibles et inoffensifs, rien d’autre ! Pas des … euh … Se rendant compte qu’il s’embrouille à nouveau et qu’il va encore proférer des énormités, Miguel passe du coq à l’âne en un éclair.

- Mais servez-donc un verre à ces braves gens si amicaux avec les étrangers ! Et ne vous oubliez pas ! Et le jeune homme non plus ! Pour le guide, c’est rien, je chercherai ailleurs. Merci quand même !

Il se tourne vers le freluquet timide, observant un bref instant ses traits délicats et harmonieux de joli séraphin. Pas de doute, celui-là fera des ravages parmi les donzelles quand il aura du duvet sur les joues et du poil au menton. Au grand étonnement de Miguel, le discret moussaillon le dévisage également, comme pour lire en lui. Puis il se lance. Il accepte de lui servir d’accompagnateur contre un peu d’argent, à condition que le barbouilleur se montre plus prudent. Un immense sourire au lèvres, débordant de gratitude, Miguel se redresse vivement et donne une bonne tape amicale dans le dos du gamin, de quoi lui décoller les poumons ou lui briser deux côtes. C’est qu’il a la joie exubérante, le bougre !

- C’est parfait, mon gars ! On découvrira les lieux ensemble ! Tu auras juste à m’aider à porter mon baluchon et à retrouver notre route, car je n’ai pas un sens de l’orientation très développé. Et quand tu verras des choses intéressantes, tu attireras mon attention ! Ce ne devrait pas être trop compliqué ! C’est vraiment une excellente nouvelle que tu aies accepté ! On va bien s’entendre, j’en suis certain ! D’ailleurs on va arroser ça et manger un bout pour ne pas avoir les jambes en flanelle demain ! Car on partira demain, si ça t’arrange ?

Le regard pétillant de plaisir de Miguel se porte à nouveau sur le patron.

- C’est possible de grignoter quelque chose maintenant ? Et après ça vous nous donnerez deux chambres, ou même une chambre à deux lits si vous n’avez rien d’autre ! Ainsi on pourrait se préparer ensemble demain matin et discuter un peu du voyage. C’est pas une bonne idée, ça, camarade ? … ajoute Miguel en se tordant le cou vers l’éphèbe.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Mar 5 Juil - 21:05

Caleb fut surpris de voir que le jeune mousse proposait ses services à ce maigrelet. D'autant plus qu'il ne connaissait pas l'île selon ses dires. Ybella n'était pas vraiment un endroit où se perdre, ou on finissait vite embarqué on ne sait où, ou même pire, mort et abandonné aux quelques bêtes qui trainaient dans les forêts. L'appât du gain sûrement, se dit-il. Mais c'était quand même plus intéressant de se retrouver en mer! Mais ce n'était là que son avis.

Certains des pirates présents au comptoir suivaient étrangement du regard chacun des gestes du jeunot. Il fut même obligé de montrer discrètement le bout de sa lame, histoire de leur faire comprendre. L'"artiste" était encore reparti dans ses discours. Le bon côté des choses était qu'au moins il commandait! Et voilà qu'il allait devoir faire deux repas. Les affaires allaient bon train ce soir. Vraiment, il fallait pas que ce petit se fasse dézinguer! Il sortit donc de son garde manger, deux bons gros morceaux de bœuf bien frais, qu'il posa sur une grille dans l'âtre. Il se retourna vers le jeunot.

- Il me reste encore quelques chambres. Tu peux en prendre une dès ce soir.

Ce que Caleb ne disait pas, c'est que ces pirates et autres pignoufs dormaient rarement dans son auberge, préférant décuver leur rhum en errant dans les rues. Les chambres n'étaient pas son principal gagne pain. Il se retourna vers les viandes afin de les retourner. A client qui paie, une viande pas grillée! Cette réflexion le fit sourire en coin.

- Un conseil ici toutefois. Pour votre petite... "escapade", ne faites confiance à personne. Si vous tenez à vos vies, gardez toujours une main libre et proche de votre lame, ou mousquet. Et ici, les héros finissent soit égorgés, ou dans le meilleur des cas dépouillés. Donc si pouvez fuir, faites le. Maintenant, ce ne sont que des conseils, et si vous trépassez, vous ne serez que le énième corps que l'on trouvera un beau matin. Parole d'habitué.

Caleb sourit , d'un sourire machiavélique, content de pouvoir effrayer les nouveaux venus. Il fallait bien qu'ils soi
ent mis au courant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Mer 6 Juil - 13:20

La tape dans le dos du peintre la prit tellement par surprise, qu'elle faillit se retrouver le nez sur le comptoir, Elyse retint de justesse les noms d'oiseaux qui lui venaient aux lèvres, pour écouter ce qui lui disait, et surtout faire comme si elle n'avait rien senti! Un grand malade celui-là, s'il continuait comme ça les pirates allaient n'en faire qu'une bouchée!
L'aider à retrouver son chemin ne devrait pas être plus dur que sur un bateau. Le premier second, sous les ordres duquel elle avait commencé son échappée, lui avait appris à se servir d'une boussole, boussole qu'elle s'était empressée de s'acheter à l'escale suivante. Elle l'avait depuis, toujours dans sa poche au cas où...
Elle allait lui dire quand il parla de repas, et là comme un écho, son ventre se mit à gronder, lui rappelant qu'elle n'avait rien mangé depuis la veille au soir. Elle salivait d'avance à l'idée d'un bon repas, offert, de surcroît!

- Et après ça vous nous donnerez deux chambres, ou même une chambre à deux lits si vous n’avez rien d’autre ! Ainsi on pourrait se préparer ensemble demain matin et discuter un peu du voyage. C’est pas une bonne idée, ça, camarade ?

Elle souhaita disparaître dans un trou de souris, la panique la gagna, quelle gourde, que répliquer à ça, que non en fin de compte elle préférait dormir seule parce que... Parce que, quoi d'abord? Parce que c'était une femme et non un jeune mousse qu'il avait en face de lui! Comment allait-elle faire pour se débarrasser de ce pot de colle?
Caleb mit la viande à griller et lui sauva la mise sans le savoir:

- Il me reste encore quelques chambres. Tu peux en prendre une dès ce soir. -

- Merci bien j'vais aller me coucher tout de suite après avoir avaler quelque chose. J' suis si fatigué, que je vais m'écrouler dans un vrai lit, le bonheur!

Elle se dépêcha de répondre avant que le barbouilleur puisse lui damer le pion, cette fois encore. Une chambre seule, avec une cuvette d'eau claire et un morceau de savon, c'est tout ce qu'elle demandait. Soulagée, elle allait pouvoir déguster sans remords son assiette. Le conseil de Caleb lui fit froid dans le dos et son sourire lui glaça les sangs, mais qu'à cela ne tienne, elle avait survécu avec des marins peu recommandables, pendant des mois, sur un bateau. Elle devrait pouvoir résister à une balade en forêt, non? Et puis après ce festin, la toilette, la bonne nuit de sommeil, et des vêtements propres, demain sera un autre jour et elle, un autre... homme, du moins encore pour quelques temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Jeu 7 Juil - 6:58

Les avertissements répétés du patron le désarçonnent un brin. Mais non, ce n’est pas possible, il exagère ! Il en remet une couche épaisse pour effrayer ses interlocuteurs. Sans doute a t-il peur de perdre des clients, et surtout l’un d’entre eux dont la bourse est aussi rebondie qu’un fessier de goret. Non, ce n’est pas possible, qu’est-ce que des brigands et des pirates iraient magouiller au plus profond d’une forêt ? C’est sur les routes fréquentées ou sur les mers qu’ils réalisent leurs coups les plus juteux, pas en ramassant du bois à brûler ou en cueillant des noisettes et des glands ! En ce moment, c’est Miguel que l’aubergiste prend pour un gland ! Mais il ne veut pas contrarier le tatoué, il peut en avoir besoin un jour ou l’autre, et le jeune peintre le rassure : Ils feront très attention où ils posent des pieds. Miguel ajoute même :

- Je suis un combattant redoutable ! A Glénia ma réputation court les rues ! Gare à celui qui tentera quelque chose contre moi ou contre le gamin !

Après cette affirmation qui ferait pleurer de rire une statue de marbre, le barbouilleur se remet à cogiter ! Et si l’aubergiste avait raison malgré tout ? Si le danger était tapi derrière chaque buisson ? Hélas, mille fois hélas, Miguel n’a pas apporté le sabre qui l’accompagnait lorsqu’il a rencontré l’épouvantable sorcier et son tigre dans la forêt de ces étranges indigènes. Il n’imaginait pas qu’il puisse en avoir l’usage en venant exercer ici son métier en toute tranquillité. Et d’ailleurs, ça ne change en réalité pas grand chose, il est totalement incapable de l’utiliser correctement. Lorsqu’il l’emporte avec lui, c’est pour épater la galerie. Mais p’t’être que son nouveau compagnon est armé ? Ca servirait au moins à dissuader un éventuel agresseur, même si le gringalet a oublié de grandir et qu’ils ne sont ni l’un ni l’autre taillés comme des hercules de foire. Miguel dépasse la demi-portion d’une bonne tête, mais il est inutile d’être très futé pour comprendre que sa force physique est plutôt dérisoire !

Soit ! En s’installant à la table devant un appétissant morceau de viande grillée dans l’âtre qui suffirait à nourrir la moitié d’une armée, Miguel décide malgré tout de s’en inquiéter auprès du gamin taiseux.

- Dis-moi, t’es armé, toi ? Moi pas. J’ai juste mes pinceaux pour me battre en duel, mais je ne pense pas que ce soit très efficace … ajoute t-il en dévisageant le farfadet aux yeux de biche, dont les entrailles affamées rugissent d’impatience. Le moussaillon attaque d’ailleurs son entrecôte avec un appétit d’ogre qui aurait été mis à la diète pendant trois jours. Miguel s’exclame :

- Eh bien mon gars, t’as plus mangé depuis quand ? Bon sang je n’oserais même pas approcher ma main de ton assiette ! Mais c’est vrai que t’es encore en pleine croissance, t’as besoin d’une nourriture consistante pour t’étoffer un brin, t’es maigre comme un ver de vase …

Ils mangent en silence, comme deux crève-la-faim. C’est la fête aux mandibules. Et leurs assiettes sont rapidement aussi blanches et pimpantes que si elles n’avaient pas servi ! Miguel ramasse élégamment un dernier bout de gras entre le pouce et l’index et l’enfourne avec un soupir de satisfaction.

- Voilà ! Terminé ! Nous v’la requinqués, mon gaillard ! A présent, direction les plumards ! Et demain, au chant du coq, on part en vadrouille ! J’irai te chatouiller les arpions pour te réveiller ! … déclare t-il avec un sourire jusqu’aux oreilles.

L’escarcelle réapparaît sur la table, et quelques pièces roulent à nouveau entre les verres et les couverts sales. Se levant et s’étirant de plaisir, comme le font ces félins assoupis au soleil, Miguel hèle discrètement le patron.

- C’était vraiment bon ! Payez-vous maintenant, monsignor … Vous pouvez nous donner les clefs de nos chambres et nous indiquer le chemin ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Dim 10 Juil - 16:26

Caleb sourit de les voir manger comme ça. Il avait l'impression de voir deux mort-de-faim! Au moins, sa viande était bonne. Il écouta vaguement la suite de la conversation mais compris quand même que l'artiste était sans armes. Sans armes? Ce jeune inconscient se baladait sur une île rempli de pirates, sans armes!! Caleb ne donnait pas cher de sa vie.

- C’était vraiment bon ! Payez-vous maintenant, monsignor … Vous pouvez nous donner les clefs de nos chambres et nous indiquer le chemin ?

Caleb encaissa les pièces d'or, puis il s'avança vers une espèce de petite boîte en bois ornée d'une tête de lion. Un vestige d'un abordage. Il n'avait jamais pu la vendre, cette dernière étant sans aucune valeur. il s'était donc résigné à la garder dans un coin. Lorsqu'il ouvrit cette auberge, il la mit dans un petit renfoncement de son comptoir et y déposa les clés des chambres. Depuis il l'avait gardé, se remémorant les nombreux actes de piraterie qui lui avait donné tant d'adrénaline.

Il sortit une clé et fit signe au nouveau duo d'"explorateurs" de le suivre. Il grimpa un escalier et s'arrêta dans un couloir éclairé par quelques bougies. Il désigna deux portes face à face.

- C'est vos chambres, je vous laisse choisir celle qui vous va. Voici vos clés. N'oubliez de fermer derrière vous. Je décline toute responsabilités si vous vous faites voler, agresser ou tuer.

Il envoya à chacun les clés, puis s'en alla, redescendant l'escalier de bois grinçant.

- Bonne nuit!, leur lança-t-il.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Lun 11 Juil - 11:52

La clé du paradis est enfin dans sa main! Elyse court presque jusqu'à sa chambre et s'y enferme à double tour. Pas question que d'être dérangée ou surprise pendant la nuit! Elle se déshabille prestement et essore l'éponge qu'elle trouve dans la cuvette d'eau claire, posée sur une petite table, sous un miroir rond qui a connu de meilleurs jours.

Elle soupire d'aise, alors que l'eau savonneuse coule sur sa peau desséchée par le sel et le soleil. Elle en profite pour rincer aussi sa crinière pleine de noeuds, et se sèche rapidement, elle attrape ses frusques de mousse et les lave aussi afin de les débarrasser de la crasse accumulée ses dernières semaines. Elle espère que demain elle n'aura pas à les enfiler humides, et elle les dispose devant la cheminée dans laquelle un feu accueillant flamboie. Voilà qui devrait l'aider à avoir des vêtements secs au matin!

Consciencieusement elle passe le peigne dans la masse des ses cheveux, ce geste qu'elle n'a pas fait depuis des mois, la conforte dans son désir de se délivrer de son rôle de moussaillon. Dès que la balade du peintre sera terminée, elle irait dans Wecia s'acheter une tenue plus féminine...

Ses cheveux enfin démêlés, elle se glisse, frissonnante, dans les draps, qui bien que rugueux, sur sa peau nue, lui semblent du satin après les nuits passées sur le bateau. Un sommeil lourd, sans rêves, l'emporte, dès qu'elle pose sa tête sur l'oreiller de plumes.

***
Le soleil se levait à peine et rosissait la chambre de sa lumière naissante. Elyse fronça les yeux sous l'agression solaire, elle se retourna, et cacha son visage sous les draps. Encore quelques minutes et elle quitterait ce lit si douillet, si chaud, après les paillasses du bateau. Le peintre devait venir la réveiller, mais il était encore tôt, elle pouvait traîner encore un peu avant de se lever. Elle se rendormit... Pour se réveiller en sursaut, au son des coups donnés à sa porte!
Elle se leva précipitamment, enfila sa chemise, et répondit derrière la porte:

- Qui est là? C'est toi Miguel? J'm'habille et je descends. T'as qu'à m'attendre en bas...

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Mer 13 Juil - 6:42


- T’es sûr que tu veux vraiment passer le premier, gamin ?

Ils sont dans les bois depuis quelques heures. Des bois étranges, des bois féeriques, remplis de champignons géants en forme de maisonnettes où vivent de joyeux lutins et farfadets. Remplis de papillons multicolores, de la taille d’un enfant, qui battent des ailes en cadence pour se poser sur des fleurs sauvages en forme de cœur ou de spirale. Remplis de noix et de noisettes de la taille d’un chou-fleur.

- On a bien fait de venir, Elie ! Il y a beaucoup de jolies choses à peindre ! Bon, passe d’abord puisque tu insistes, mais fais bien attention où tu poses les pieds, je me sens responsable de toi ! Je connais bien les gamins de ton âge, toujours prêts à faire des bêtises et à se rompre le cou !

Les voici donc face à une passerelle de cordes et de planches qui surplombe une rivière de teinte rose pâle où les poissons vont en barquette. L’éphèbe aux yeux de porcelaine passe à cloche-pied d’une planche à l’autre et rejoint rapidement l’autre rive en quelques bonds légers !

- A moi maintenant !

Le barbouilleur s’engage à son tour sur le pont de cordages, qui grince et tangue sous ses pas. Ses mains serrent fermement la cordelette de chanvre qui sert de dérisoire garde-fou. Sapristi ! Une planchette se fend sous sa botte et tourbillonne vers les eaux tumultueuses. Poussant un hurlement, Miguel glisse dans le vide et son corps gesticulant fait exploser la surface de l’eau en immenses geysers de couleur rose bonbon.



Et il se réveille en sursaut, complètement trempé, et pas de sueur ! La fenêtre de la chambre s’est entrouverte durant son sommeil et les rafales de vent ont poussé à l’intérieur les hallebardes d’une copieuse averse matinale.

Miguel se tâte de haut en bas. Il n’a plus un poil de sec, mais l’avantage de la situation c’est qu’il est lavé ! Il saute dans ses fringues, remplit rapidement son baluchon, le jette sur son épaule, et s’en va toquer à la porte voisine, celle de son jeune compagnon de randonnée. N’entendant pas de réponse, il tourne la clenche mais la porte est fermée à clef. Le moussaillon a entendu son tintamarre et l’interpelle alors, lui proposant de l’attendre en bas. Pas con ce petiot, excellente idée, Miguel pourra ainsi grignoter un morceau de brioche avant le départ.

Le peintre s’éloigne donc, puis revient sur ses pas. Une dernière précision.

- Tu n’oublies pas ton poignard, hein, le joli cœur ?

A la suite de cette épithète particulièrement spirituelle, le barbouilleur descend l’escalier à la recherche du patron. Du moins s’il est déjà levé …
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Mer 13 Juil - 20:28

Elyse s'appuie le dos à la porte de sa chambre, et se laisse glisser jusqu'à s'asseoir au sol. Elle prend sa tête dans ses mains et soupire longuement de soulagement, mais aussi de lassitude...
Il lui faut vraiment trouver une solution au plus vite, elle ne supporte plus le mensonge, la supercherie... Elle accompagne le peintre en forêt et après terminé Elie, au placard, elle redevient Elyse ! Elle espère simplement que Caleb acceptera de lui donner du travail, en salle ou en cuisine. Il avait beau jouer les pirates assoiffés de sang et d'or, il avait un bon fond, et n'avait pas hésité à la rassurer quand elle était arrivée, affolée, dans son auberge. Sinon, elle ira ailleurs, tant pis, elle quittera Ybella, mais pas question de retourner à Assecia ! C'était bien trop dangereux pour elle...

Miguel est descendu se restaurer en bas, il faut qu'elle se dépêche de le rejoindre avant qu'il n'ait l'idée saugrenue de partir tout seul, il en serait bien capable, l'animal, si elle tarde trop... Elle se relève et s'habille rapidement, camouflant sa poitrine, par habitude, avec une bande de toile, elle enfile sa chemise, son pantalon, ses bottes, boucle sa ceinture, y range son poignard et s'apprête à descendre, quand elle s'aperçoit qu'elle n'a pas attaché ses cheveux. Elle hésite, se regarde dans le vieux miroir, ceint son front avec le foulard qui lui sert à discipliner sa crinière brune. Ses cheveux ont changé d'aspect, propres, brillants et doux, mais avec son bandeau, elle fait illusion...

- Ca ira bien comme ça, je ressemble à un garçon de 16 ans, et je pars en forêt avec un peintre obsédé par ses tableaux, jamais il ne se doutera de ce que je suis...Enfin j'espère!

Elle ferme la porte de sa chambre et descend l'escalier pour rejoindre Miguel, et avaler quelque chose avant de partir.

- Bonjour tout le monde ! Est-ce-qu'on peut manger quelque chose avant de partir ? Dit-elle en pénétrant dans la salle de l'auberge quasi déserte. Caleb ne semble pas être encore là, à moins qu'il soit dans la cuisine. Elle tente une incursion derrière le comptoir et se dirige vers la porte, voir s'il est déjà derrière les fourneaux. Soit elle se fait incendier par l'aubergiste, soit il accepte son aide... Caleb, appelle-t-elle, tu es là ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Jeu 14 Juil - 16:34

Encore une nuit bien courte pour l'aubergiste. Les derniers poivrots étaient partis très tard à coups de pieds au derrière. Caleb se coucha très tardivement. Ne trouvant pas le sommeil, il se leva bien avant l'aube et s'en alla en cuisine. Il avala plusieurs cafés, espérant que cela lui donne le tonus pour tenir la journée. Ces derniers jours avaient été éprouvants. Mais il avait l'habitude! La mer l'avait renforcé dès son plus jeune âge. Il avait appris à se battre, grimper au mât, aborder et...

Ses pensées furent interrompues. Il entendit des pas au niveau du comptoir. Les deux "acolytes" devaient s'être réveillés. Et peut être bien quelques clients... L'aubergiste s'était une fois de plus perdu dans ses pensées au point de ne pas entendre entrer ses habitués de la bouteille. Il se leva doucement, commença à sortir quelques assiettes pour d'éventuels petits déjeuners quand il entendit une voix.

Caleb, tu es là ?

Il sortit en trombe de la cuisine. Il n'aimait pas trop que les clients se donnent le droit de passer derrière le comptoir. Surtout que son pistolet était accroché juste sous le plan en bois. Il se planta devant le jeune mousse, les mains sur les hanches.

- Je suis là, mais par contre tu n'as pas à être là. Je peux vous servir un p'tit repas avant de partir. Faut pas partir le ventre vide.

Il attendit qu'Elie repasse de l'autre côté, et regarda autour de lui. L'artiste était au comptoir, et seulement deux pirates étaient rentrés dans l'auberge. Ils s'étaient assis au fond de la salle et fumaient la pipe. Deux habitués du matin que Caleb salua de la main.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV] Dim 17 Juil - 11:04

Le gamin n’a pas quitté sa tanière pour rien ! A peine arrivé en bas, il se fait remonter les bretelles par Caleb parce qu’il a traversé la zone interdite, le « no man’s land », en clair le passage derrière le comptoir !

Miguel assiste à la scène tout en remettant un peu d’ordre dans son baluchon. Bah, en définitive, le tatoué n’insiste pas. Ce n’est pas un mauvais bougre, il n’en fait pas tout un fromage …

Fromage ? Mmmmmm. Ce mot qui vient tournicoter dans sa caboche fait saliver le barbouilleur. Et un tintinnabulement ma foi bien sympathique de couverts au fond de bols ou d’assiettes le pousse vers la table où il s’était installé la veille. Le moussaillon aux prunelles de madone le rejoint et s’assied face à lui. Miguel sourit en le dévisageant. Le jeune artiste est conscient qu’il n’est lui-même pas trop mal foutu, il plait souvent aux jeunes femmes que son métier met sur sa route, mais bon sang qu’est-ce qu’il aimerait avoir ces yeux-là ! Il en serait presque jaloux ! Non, soyons sincères, il en crève de jalousie ! Bon d’accord, ce n’est pas de sa faute au gringalet si les bonnes fées se sont penchées sur son berceau et lui ont fait ce cadeau somptueux, mais bon …

Ca mériterait bien un portrait, ce joli visage, ce front lisse sous cet élégant bandeau, et ces yeux … ces yeux … ces yeux ! Bon ! Ce n’est sans doute pas aussi agréable de peindre un gamin squelettique qu’une créature de rêves aux courbes exquises, mais le grand Miguel d’Almeria ferait volontiers une exception pour cette demi-portion. Il lui en parlera peut-être durant leur randonnée.

Le patron arrive à cet instant précis et pose devant eux deux assiettes débordant de victuailles. Comme la veille, il y en a pour un bataillon entier. Le barbouilleur en hennirait de plaisir, et il se lance sans attendre au cœur de ces royales agapes.

La bouche pleine, il parvient à articuler …

Chh’est délichhieux, patron … Allez, mouchhaillon, régale-toi, chh’est ton pote Miguel qui invite, manchhe de bon cœur, fais pas de manières … Il va te falloir des forchhes pour me chhupporter et pour te coltiner mon chhac-à-dos dans les chhentiers !
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Une curieuse créature [PV] Jeu 21 Juil - 14:53

Aie ! Caleb est manifestement à cheval sur le règlement et ne supporte pas de voir quelqu'un le transgresser... Un peu surprise par sa réaction, car elle n'avait pas eu l'intention de l'ennuyer, ni l'impression de mal faire, Elyse se dépêche de repasser de l'autre côté et va s'asseoir à la même table qu'hier soir, le barbouilleur y est déjà attablé, affamé, apparemment, vu comment il scrute la porte des cuisines. Il semble prêt à leur excursion, et la jeune femme s'en réjouit: la mer, elle l'aime, mais là, elle en a soupé, elle a envie de verdure, de frondaisons verdoyantes, de sentiers fleuris, serpentant entre de majestueux chênes centenaires, et si par miracle, elle pouvait découvrir un ruisseau, un lac, peu importe, un point d'eau assez grand pour s'y baigner, ce sera le paradis ! Pour un peu, elle sauterait au cou de Miguel, pour le remercier de lui offrir cette balade...

Il est bizarre ce matin, d'ailleurs, il n'arrête pas de la dévisager, au point qu'elle se demande s'il a des soupçons sur sa nature. Elle plonge le nez dans son assiette, dès l'arrivée de Caleb, et dévore, aussi salement que possible, ce qu'il a préparé. Après des mois de mer, et un cuistot plutôt dilettante, elle savoure la cuisine simple, mais goûteuse du patron.

- T'as raison, Miguel, c'est vraiment très bon ! Et j'en laisserai pas une miette... Merci, t'étais pas obligé de m'offrir encore un repas, lui dit-elle, accentuant la gouaille de sa voix, après avoir pratiquement liquidé son déjeuner. Elle ramasse les derniers vestiges de nourriture dans son assiette, et se lèche les doigts. Elle apprécie sa générosité et sa gentillesse, mais si doute il a, elle veut lui enlever de la tête. On part tout de suite après, ou t'as encore quelque chose à faire ? Moi j'suis prêt, c'est quand tu veux !

Elle essuie sa bouche sur sa manche, et se recule sur sa chaise, le ventre plein, elle attend le rot salvateur qui devrait achever de lever les doutes du peintre, si tant est qu'il en ait. Mais elle ne peut se permettre de dévoiler son identité maintenant, car avec sa belle gueule, il doit penser que toutes les filles se pâment à l'idée de lui tomber dans les bras, et ce n'est pas vraiment ce qu'elle a en tête pour le moment. D'autant qu'ils vont être seuls dans la forêt, pendant plusieurs jours, inutile de lui laisser croire qu'il peut joindre l'utile à l'agréable. Plus tard peut être... Et encore, les agissements du fils de ses employeurs d'Assecia, sont encore frais dans sa mémoire, et elle n'a pas envie de subir, de nouveau, les assauts d'un homme contre sa volonté. C'est de sa faute, si elle a du fuir, et elle n'a pas besoin de se retrouver dans une situation scabreuse, une fois suffit...

Elle fixe le peintre de ses yeux vert mousse, et se lève, en s'étirant. Après avoir aussi bien mangé, elle a besoin de bouger, et veut prendre la route le plus tôt possible, pour profiter de la journée:

- On y va ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une curieuse créature [PV]

Revenir en haut Aller en bas

Une curieuse créature [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Curieuse, mais...[liiiibre]
» De quel côté... {Abandonné}
» Fais moi rentrer... S'il te plait. [Livre I - Terminé]
» Des animaux très curieux .
» [Lieu] L'église Saint Sauveur de Ryes
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fändir :: L'ÎLE YBELLA :: Wecia :: Les maisons et commerces-