AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

_______________________________________________________________________________

Partagez|
0

Sauvetage [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar

Forban


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Sauvetage [PV] Jeu 4 Aoû - 9:20

Rester une journée de plus dans cette boutique vide ? Il en était hors de question !
La jeune femme ne supportait plus de rester là, à attendre désespérément que quelqu'un veuille bien se donner la peine d'entrer dans sa boutique. Après tout, elle faisait son commerce de perles, mais personne ne le savait vraiment, et il lui fallait miser sur les personnes les plus susceptibles de commercer avec elle : les pirates.

Mais quel serait le lieu le plus approprié pour en croiser ? A peine eut-elle trouvé où chercher, qu'elle prépara un sac dans lequel elle déposa des affaires pour plusieurs jours, ainsi que de la nourriture pour le voyage.
Perlëa avait inséré sa bourse dans son décolleté, espérant ainsi que, si elle subissait un vol, on ne la trouverait pas.

Verrouillant la porte derrière elle, Perlëa se retourna une dernière fois sur sa maison, fruit de son dur labeur...
Bien que la demeure ne soit pas de toute première fraicheur, voire même, en piteux état, la jeune femme était très attachée à ce lieu, car elle était parvenue à se la payer après avoir longtemps travaillé, et même, entreprit de petits boulots dont elle n'était pas fière, préférant parfois la chaleur d'un lit auprès d'un homme, que ces dalles glacées sur lesquelles elle s'étendait le plus souvent.

L'île Ybella était loin d'être la porte à côté, et il lui faudrait trouver un bateau susceptible de l'amener jusque là !
Se rendant au port de Glenia, se situant non loin de sa boutique, Perlëa débuta sa recherche de n'importe quel bateau, ou morceau de planche susceptible de l'amener à Wecia, ce repaire pirate dont on lui avait déjà parlé et qui d'ailleurs était très loin d'être un lieu très sûr !

Effectuant sa demande auprès de n'importe quel homme ayant un bateau, elle sentit que la tâche ne serait pas des plus simple ! Une femme à bord d'un navire, cela était inconcevable, elle allait leur porter la malchance pendant tout le trajet !
Usant de tout ce qu'elle put pour arriver à ses fins, ce ne fut qu'au bout d'une bonne heure de demandes, qu'elle finit par trouver un homme intéressé parce qu'elle avait à lui proposer en échange.

L'homme âgé entre 30 et 35 ans, la regardait sous tous les angles, puis finit, au bout de quelques minutes, par la pousser vers le pont.
Il n'était pas le capitaine et donc s'empressa de la mener au niveau de sa couchette.
Il lui demanda de l'y attendre, ce qu'elle ne fit pas, préférant se cacher durant tout le voyage dans la soute que de lui offrir ce qu'elle lui avait promis.

Perlëa s'empressa de trouver un lieu approprié pour se cacher sans qu'il ne la trouve.
Elle y trouva de nombreuses barriques entassées dans un coin et s'empressa de se cacher entre elles...
On ne la voyait pas le moins du monde, mais elle avait tout de même des chances de se faire prendre, et il n'allait pas être content !
Tandis que le navire avait entrepris sa route vers Wecia, et après bien une bonne heure où Perlëa était aux aguets, elle finit par s'endormir.
Il fallait plus d'une journée de bateau pour arriver sur l'île. Elle savait qu'il finirait par la trouver.
Et elle ne s'était pas trompée : ils se trouvaient à tout juste une heure de Wecia, quand le bougre la trouva.
Il la tira vers elle violemment, semblant fou de rage.

"Alors comme ça tu ne tiens pas tes promesses ? Je vais te les faire tenir moi !"


A ses mots il déboutonna son pantalon...
Perlëa ne voulait pas se laisser faire, pas cette fois ! Elle ne supportait plus ces hommes qui n'avaient d'yeux que pour cet acte physique qui les rendait fous ! Et l'amour dans tout ça ?
Elle allait finir par ne vraiment plus y croire....
D'un violent coup de genou dans les parties sensibles, elle parvint à se dégager. Elle savait qu'il lui faudrait déguerpir et vite, sinon cette fois, elle serait violée...
Montant sur le pont, courrant le plus vite qu'elle put, elle fonça jusqu'au bord, observant au loin la ville qui se rapprochait.
Le navire se trouvait vraiment tout proche du port, elle y parviendrait aisément à la nage.
Elle monta sur le garde- corps, et s'apprêta à sauter. Mais quelque chose la stoppa net, et son visage se heurta contre la rambarde.
Assommée, elle commençait à distinguer l'homme responsable de sa chute : cet homme qui la poursuivait.
Son arcade était ouverte, -qu'est ce que ça pouvait saigner une arcade !-, le bougre la traîna par les cheveux, jusque tout près de sa couchette, elle avait terriblement mal au crâne...
Elle sentait que sa résistance allait lui coûter cher.
Allait-il la laisser "pour morte" ?
Il commença a lui arracher ses vêtements, mais elle se débattait.

"LAISSEZ MOI !!!!!!!!!!!!"

Le navire accostait au port. Elle sentait qu'il s'arrêtait et que c'était sa seule chance, il fallait qu'elle lui échappe, qu'allait-il lui faire sinon ?... Elle n'osait l'imaginer.
Il lui mordait la poitrine, cela lui faisait incroyablement mal, les lèvres de l'homme étaient couvertes de son sang.
Un de ses bras était dégagé, et, avec le premier objet qui rencontra sa main, elle le frappa de toutes ses forces à la tête.
Le choc, l'avait étourdi, cela lui laisserait le temps de s'enfuir, mais il la poursuivrait...

Perlëa courut aussi vite qu'elle le put, et cette fois elle sauta dans l'eau.
Le sel la brûlait effroyablement, au niveau de ses blessures notamment...
La jeune femme nagea aussi vite qu'elle put, bien que ralentie par la douleur intense qui la traversait.
Lorsqu'elle arriva sur la berge, elle fonça sans se retourner dans le centre.
Beaucoup de personnes se retournaient, tandis qu'elle courait : cela attirait l'œil de voir une femme assez dévêtue, trempée et blessée qui courait aussi vite.

Son poursuiveur l'interpelait, il se trouvait derrière elle, mais à une bonne distance tout de même.
Elle entra dans la première boutique qu'elle vit, le destin voulut que ce soit une auberge.
Refermant la porte violemment derrière elle, Perlëa se mit dos à celle-ci, et essouflée, observa l'aubergiste qui semblait la regarder avec surprise.

"Je vous en supplie, cachez-moi, je vous donnerai ce que vous voulez..."

Affaiblie, elle trébucha, mais son regard empli de peur le regardait.

Allait-il lui venir en aide ?





Dernière édition par Cécilia Sadovski le Mer 6 Mar - 17:50, édité 5 fois (Raison : Citations en vert, dialogues en gras .... ^.^/ orthographe ...)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Sauvetage [PV] Jeu 4 Aoû - 17:24

Une nouvelle journée qui débutait calmement. Caleb regarda les deux "explorateurs" partir, leur lançant un sourire de courage. Avec tous ces cinglés qui trainaient, il ne savait pas si il les reverrait vivants, surtout deux jeunes gringalets. Une chose était sûre, si ennui il y avait, l'artiste ne ferait pas long feu. Il entreprit à faire la vaisselle que le peu de clients lui laissait. Trois ivrognes habitués jouaient aux cartes comme d'habitude au fond de la salle. Il s'avança vers eux en ramenant avec lui, un plateau avec quatre verres d'un bon rhum.

- Alors, comment vont mes vieux habitués?, leur lança-t-il d'un ton joyeux.

- Bien mieux quand tu nous auras servi ton rhum!, tonna l'un des trois gaillards, suivi d'un rire bien gras.

Il s'assit à leurs côtés et déposa les verres sur la table. Il en prit un et trinqua avec eux.

- A nous, et à ce que l'avenir nous réserve!

Ils prirent tous une bonne gorgée de rhum, réchauffant leur gorge. Le plus bourru des trois proposa un jeu d'argent et de cartes, mais Caleb refusa. Il ne préférait pas jouer de l'argent au sein de son auberge, tout du moins son argent. Il les regarda jouer, souriant. Cela lui rappelait tous les jeux qu'il faisait sur le bateau avec les autres moussaillons lors des longues traversées. Cela faisait plutôt bien passer le temps.

Au bout d'une petite heure, il se leva et prit la direction du comptoir. Il n'y était pas encore qu'une femme entra en trombe, à moitié dénudée et ensanglantée. Elle semblait avoir couru comme un lapin fuyant le renard.

- Je vous en supplie, cachez-moi, je vous donnerai ce que vous voulez...

Il se remit de sa surprise rapidement, et sans un mot, la prit par le bras, et l'emmena vite derrière le comptoir où il la fit asseoir à même le sol.

- Restez là, ne bougez pas.

Il posa la main sur son pistolet caché derrière son comptoir et attendit que la personne qui lui voulait du mal se ramène. Il serait bien accueilli pour sûr!

Un homme entra à son tour en trombe. Il ferma la porte avec violence et scruta toute la salle.

- Où est-elle?, hurla-t-il.

- Déjà, on se calme! Et de qui vous parlez? Personne n'est entré ici depuis plus d'une heure?

Il le regarda tout en resserrant la main sur la crosse de son pistolet, prêt à tirer si il le fallait. L'homme se mit à hurler et commença à renverser les tables. Caleb sortit son pistolet et le pointa vers le marin, tout en passant de l'autre côté du comptoir. Les trois loups de mers du fond de la salle avaient dégainé leurs dagues, prêts à intervenir. Caleb n'était pas à son premier homme tombé sous ses balles, et si il devait mettre un terme à sa vie, il le ferait sans hésiter.

- Je te conseille de sortir d'ici si tu tiens au peu de vie qu'il te reste. Et un autre conseil, ne remets jamais les pieds ici.

L' homme prit peur et resta stoïque. Il regarda au fond et vit les trois hommes prêts à combattre. Sentant peut être son heure arriver, il tourna les talons et sortit presque en courant de l'auberge. Caleb resta le pistolet braqué vers la porte quelques secondes. Puis il rabaissa, ne voyant pas l'homme revenir. Il alla vite vers le comptoir et aida la jeune femme à se relever. Elle était salement amochée. Il prit un tissu propre qu'il mouilla et lui tendit.

- Tenez, essuyez vous. Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais il ne reviendra pas. Vous pouvez vous rassurer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Forban


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Sauvetage [PV] Jeu 4 Aoû - 18:47

L'aubergiste lui avait tendu la main, la cachant sous le comptoir. Ses yeux se mirent à démontrer une profonde reconnaissance à son égard, tandis qu'elle s'asseyait au sol.

Lorsque la porte s'ouvrit, Perlëa sursauta, et blanchit lorsqu'elle entendit la voix du marin.
Mais l'aubergiste ne semblait pas du tout être intimidé, il se montra très brave et la défendit d'une certaine manière.
Elle ne saurait comment lui être redevable, il lui avait sauvé la vie, et il lui faudrait payer sa dette.

Tremblotant pendant l'altercation, elle priait pour que le marin fasse demi-tour et ne mette pas en danger son sauveur, mais celui-ci ne semblait pas inquiet, il restait très calme tandis qu'il braquait son pistolet sur lui : il était sûr de ce qu'il faisait.
D'autres personnes avaient également sorti leurs dagues, s'il montrait les dents, il aurait le plaisir de gouter à leurs armes !

Une fois le bougre partit, l'aubergiste l'aida à se relever, et lui tendit un morceau de tissu humide.
Elle le remercia d'un sourire, tremblant toujours, et s'essuya le visage, elle tenta aussi du mieux qu'elle le put de remettre ses vêtements le plus correctement possible.

Elle remercia d'un large sourire les trois hommes qui avaient levé les armes, puis se tourna vers son sauveur.

"Je ne sais comment vous remercier. Je dois vraiment faire quelque chose pour vous, vous m'avez sauvé la vie !"


Elle lui serra le bras, comme signe de reconnaissance.

Perlëa pensait être plus forte que cela, mais elle se trompait... Elle se croyait invincible et sûre d'elle, de pouvoir se dépêtrer de n'importe quelle situation. Mais elle avait tort.
La jeune femme s'était en quelque sorte, mise toute seule dans le pétrin, et elle le regrettait amèrement...

"Serait-il possible d'avoir une chambre ? Je n'ai nulle part où dormir ! S'il vous plait !"


Perlëa se remémora la scène, ce fut comme un flash. Il lui avait tendu la main, il fallait qu'elle lui rende la pareille.

" Puis-je connaître le nom de mon sauveur ?"


Elle lui lança un sourire amical, et empli de reconnaissance.
Elle savait à présent, que, quoiqu'il dise, elle resterait ici, à Wecia pour payer sa dette envers lui...


Dernière édition par Sigrid Solta le Sam 21 Jan - 10:51, édité 3 fois (Raison : Dialogues en gras ... deux fois ... ^.^ / Orthographe ...)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Sauvetage [PV] Ven 5 Aoû - 22:12

Il fut content de voir tant de reconnaissance, il devait sûrement l'avoir sauvée de quelque chose d'horrible. Ce n'était pourtant pas dans son habitude. Mais il ne supportait pas de voir une femme se faire maltraiter. C'est l'éducation qu'il avait reçue de sa mère qui l'avait forgé. C'est pourquoi il n'avait pas réfléchi et s'était précipité à son secours.

Serait-il possible d'avoir une chambre ? Je n'ai nulle part où dormir ! S'il vous plait !

Comment pouvait-il lui refuser ça après ce qui lui était arrivé. Cela non plus, ce n'était pas dans son habitude, mais il allait faire un effort.

- Exceptionnellement, mais une seule nuit gratuite. Je dois avoir une vieille chemise qui traine, je l'amènerai à ta chambre.

Puis-je connaître le nom de mon sauveur ?

- Appelle moi Caleb.

Il l'invita à le suivre, et commença à monter les grands escaliers de bois. Il avança dans le couloir et ouvrit une porte donnant sur une chambre que la lumière du soleil réchauffait.

- Tu peux rester ici toute la journée et cette nuit, je te l'offre. Mais à partir de demain même heure, il faudra payer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Forban


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Sauvetage [PV] Lun 15 Aoû - 19:56

L'aubergiste ne semblait pas avoir bien compris ce que la jeune femme voulait, il ne lui était pas du tout venu à l'idée de se faire offrir la nuit et de demander l'hospitalité pour cette nuit, il en avait assez fait pour elle, Perlëa voulait vraiment payer sa nuit, comme il en est convenue avec n'importe quel autre client.

"Oh, vous ne m'avez pas bien comprise, je vois ! "

Elle marqua une pause, puis reprit de plus belle.

"Je vous demandais si vous aviez une chambre de libre pour la nuit que je vous paierai bien entendu !"


Perlëa commença alors à chercher à l'endroit où elle avait caché sa bourse. Elle la trouva sans encombre, bien qu'elle fut étonnée qu'elle l'ait encore.
Elle lui montra sa bourse qui contenait quelques pièces de monnaie, de quoi payer quelques nuits.
Mais de toute manière, il lui faudrait trouver un moyen de payer sa dette envers cet homme.

"Dites-moi quel service, je pourrais vous rendre pour payer ma dette ? Vous avez besoin d'un employé ? Ou autre ?"

Elle le regarda avec la plus grande sincérité, impatiente d'entendre sa réponse.
Il lui faudrait ensuite aller se changer, elle ne pouvait plus rester ainsi, cela n'était pas très convenable !
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Sauvetage [PV] Jeu 25 Aoû - 21:28

Caleb regarda avec des yeux ronds d'étonnement. Pour une fois qu'il proposait une chambre gratuite, voilà qu'on lui refusait! Alors celle là... Mais soit, qu'il en soit ainsi, ce sera toujours plus d'argent dans la caisse. Il n'allait surement pas insister, si elle tenait tant à payer.

- Et bien, si tu y tiens tant...

Il regarda, jaugeant d'un coup d'oeil la quantité de pièces. Largement suffisant pour trois nuits de ce qu'il vit tout du moins. Mais que disait-elle maintenant? Un service? Un employé? Une dette? Si sauver une personne signifiait être lié ainsi, il l'aurait peut être dû la laisser se débrouiller... Enfin, voyons, ça se fait pas!! Caleb ferma les yeux une fraction de seconde comme pour effacer cette mauvaise pensée. Il la regarda droit dans les yeux, se voulant être persuasif mais sans être brute.

- Ecoute, je t'ai sauvé, un point c'est tout. Si je n'avais pas voulu le faire, je ne l'aurais pas fait. Maintenant, tu es libre de faire ce que tu veux mais je ne veux pas d'employé. Et tu n'as aucune dette, d'autant plus que tu me payes la chambre. Donc maintenant, Il marqua un temps d'arrêt pour aller derrière le comptoir chercher une clé, prends cette clé, c'est celle de la chambre 2. Le numéro est sur la porte, tu peux pas te tromper. Et en ce qui concerne tes affaires, je n'ai rien à te proposer à part une chemise que j'ai ici. Ce sera un peu grand...

Bon, pour le côté en douceur, c'est pas encore ça... Mais au moins les choses étaient claires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sauvetage [PV]

Revenir en haut Aller en bas

Sauvetage [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Mado fem Lhassa-apso 9a sauvetage
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» Aska femelle croisée lhassa apso 7 ans SAUVETAGE (78)
» La flotte de sauvetage
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fändir :: L'ÎLE YBELLA :: Wecia :: Les maisons et commerces-