AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

_______________________________________________________________________________

Partagez|
0

Il y a quelqu'un ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Il y a quelqu'un ? [PV] Ven 4 Mar - 11:20

Caleb avait été obligé de laisser Lauralya aux prises avec son verre de rhum tant les clients rentrait dans son auberge. Tous ces bois-sans-soif réclamait, et les tonneaux se vidaient à n'en plus finir. Encore une journée qui allait rapporter gros. Et tant mieux, il pouvait faire son beurre et n'allait surement pas se plaindre. Il vit rentrer la jeune fille rousse, et le grand baraqué balafré, mais ne leur accorda que ce qu'il demandait, des verres de rhum. Il avait à faire, mais néanmoins, il écoutait les quelques bribes de conversation qu'il pouvait entendre. Un équipage se formait au sein de son auberge! Et un équipage peu commun. Une brune autoritaire, une rousse qui ne valait mieux pas titiller et un grand balafré à l'égo démesuré. De quoi faire une équipe du tonnerre! Caleb voyait pour eux un avenir assez prometteur si il réussissait à s'entendre longtemps. Il se détacha à nouveau de cette conversation, servant de nouveaux traine-la-patte assoiffés. Un vieux bougre voulut chercher des noises à un vieux loup de mer, mais l'altercation fut vite réglé. Et oui, une petite lame discrètement posé sur une gorge et les esprits s'apaisent.

Une fois tout le monde servit, il se rapprocha du nouvel équipage tout frais, entendant les plans concernant le Némésis. Alors là... Il aura tout entendu décidément. Les rêves de grandeurs et de folies de certains pirates avaient causé leurs pertes, mais après tout, qui ne tente rien n'a rien! Il se servit un verre de rhum et se mêla à leur conversation.

- Désolé de t'avoir laissé, Lauralya. Ainsi donc, j'ai droit à la création d'une nouvelle équipe, et en plus d'un plan de vol de bateau pour le moins... osé. Ça me plait! Enfin de la jeunesse et de l'ambition! Parce que c'est pas avec ces vieux croûtons alcooliques que je vais voir de l'action. Si jamais il vous fallait un point de repli, ou une sorte de QG de dépannage, mon auberge est grande ouverte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Il y a quelqu'un ? [PV] Sam 5 Mar - 17:01

Evariste ne la crut évidemment pas. Le contraire l'aurait effaré remarquez.
Elle observa Lauralya alors que le géant un peu borné continuait de rire et se leva tranquillement, déposant le prix de sa boisson sur le comptoir.

Autant aller voir tout de suite le navire. On discutera salaire là bas.

Elle était prête à partir mais Lauralya reprit la parole, une drôle lueur dans les yeux qui laissait présager des évènements pour le moins mouvementés. Athéna connaissait bien cette expression pour l'avoir vu tant de fois dans sa courte vie qu'elle ne parvenait même plus à les dénombrer. Le frisson délicieux du risque qui court le long du dos, l'adrénaline qui brûle tous les messages de prudence, un feu intérieur où il n'était pas prudent de se brûler...
Elle préparait un coup très particulier, ça se voyait !

«Ya bien un rafiot, comme le dit si bien Evariste. Cependant, il n’est pas mien pour l’instant, il appartient au gouvernement Il s’appelle le Némésis. J’ai déjà des hommes qui s’affairent à surveiller les lieux. Vous imaginez probablement déjà la suite… Si le plan vous intéresse, ce navire sera le notre dans très peu de temps. »

Aucune surprise sur le visage de la jeune acrobate, seulement un très large sourire. Voilà qui ne la décevait pas ! Voler une frégate gouvernementale des plus rapides, sans doute mieux protégée que n'importe quel navire du port ?! ...
Inutile de vous dire qu'Athéna était totalement partante.
Elle ne porta aucune attention au regard effaré d'Evariste qui semblait chercher auprès d'elle quelqu'un de sensé qui désapprouverait le projet - autant dire qu'il pouvait toujours chercher - et hocha la tête en se rasseyant calmement. Déjà elle se remémorait les rares vols de cette importance auxquels elle avait déjà eut l'occasion de participer. Bien sûr, Deux-Épées avait déjà convoité l'un des navires du Gouvernement et s'en était emparé avec brio mais il avait déjà un équipage conséquent et rodé à son commandement. La troupe d'archer qu'elle avait dirigé s'était montrée particulièrement efficace en exterminant d'une volée tous les gardes visibles sans qu'ils n'aient le temps de donner l'alerte, permettant aux autres d'envahir le bâtiment et de se débarrasser des derniers hommes éveillés et armés sans qu'une résistance réelle ne puisse s'organiser. Ils avaient quitté Glenia dans la plus grande discrétion et les autorités ne les avaient jamais retrouvés...

Mais il avaient été si nombreux ! Elle se souvenait de la multitude d'arcs qui s'étaient tendus vers le pont comme si l'image s'était à nouveau trouvée devant elle. Ils étaient à peu près une cinquantaine, et si le reste de l'équipage avait envahi le navire trop rapidement pour qu'elle prenne conscience de leur nombre, elle se souvenait très bien que leur ancien navire contenaient 200 à 300 hommes selon les périodes. Et Deux-Épées avait certainement engagé de nouveaux matelots avant d'attaquer. Laurlalya saurait-elle se montrer à la hauteur?

« Et bien sûr, nous allons lever l'ancre dès que ce sera fait..»

Immédiatement Evariste se pencha, soulevant le sujet - apparemment inévitable chez lui - de la prime de risque. Elle même préféra rester silencieuse, se remémorant silencieusement le lieu d'ancrage du navire et ses environs pour déterminer l'endroit idéal d'où une troupe d'archers serait le plus efficace. Si troupe il y avait.

C’est d’accord, je marche avec toi, Lauralya … Du moins si tu as un plan valable, et une équipe solide pour réussir ce coup ! Et pas seulement une bande de poivrots et de loqueteux ramassés dans les tavernes ! Et deuzio … je regrette, mais une telle aventure comporte de sérieux dangers ! Si nous parvenons à nous emparer du Némésis, je veux un pourcentage des prises que nous ferons avec ce rafiot ! Ca me paraît raisonnable, non ?

Elle ne put retenir un sourire. Les types de ce genre ne manquait pas dans un port de pirate. Evariste serait prêt à monnayer sa participation à l'abordage s'il pensait que la jeune capitaine accepterais ! Elle s'apprêtait à prendre la parole à son tour mais l'aubergiste réapparut soudain, un sourire sur son visage tatoué.

- Désolé de t'avoir laissé, Lauralya. Ainsi donc, j'ai droit à la création d'une nouvelle équipe, et en plus d'un plan de vol de bateau pour le moins... osé. Ça me plait! Enfin de la jeunesse et de l'ambition! Parce que c'est pas avec ces vieux croûtons alcooliques que je vais voir de l'action. Si jamais il vous fallait un point de repli, ou une sorte de QG de dépannage, mon auberge est grande ouverte.

La phrase "Je sais pas pourquoi, je sens qu'on va en avoir besoin" lui brûlait les lèvres mais elle se tut, les yeux brillants d'amusement. Finalement, elle hocha la tête et prit la parole.

J'avoue que ce plan me parait aussi très tentant. J'avais tenté l'équivalent il y a quelques années mais l'Ulysse n'était pas aussi bien gardé et mon Capitaine était aux commandes d'un équipage particulièrement bien... synchronisé. Il était aisé d'entendre que ce mot presque neutre était remplacé par dressé dans son esprit, mais elle continua tranquillement comme si de rien était. Il m'avait placé aux commandes d'une troupe d'archers et nous avions décimé les matelots de garde avant qu'ils ne donnent l'alerte. Si la troupe que tu as débusqué sais manier des armes à distance, je propose que l'on se poste en haut de l'entrepôt qui sépare le port principal du port secondaire et que l'on agisse de même pour commencer. Ce sera plus facile pour les autres de se débarrasser des soldats endormis dans la cale. Ce matin, après m'avoir laissé aux bon soins de ses amis, le type qui était sensé me conduire au centre de la ville m'a laissé dans cet entrepôt. J'ai eut le temps de visiter. Il y a plusieurs postes de tir excellents et les cargaisons offrent une multitude de cachettes au cas où le coup échouerait.

Elle se tut un instant, penchant la tête de côté, puis fixa Lauralya. Sa voix était plus calme et ses yeux avaient une froideur inhabituelle. Il y avait cependant un détail qu'elle n'avait pas encore précisé.

Je n'ai pas besoin de prime de risque pour t'aider à voler ce navire, mais en revanche, si tu as engagé une équipe de bras cassé, si tu nous entraine dans un guet-apens, ou si le combat tourne mal, ne compte pas sur moi pour jouer les héros et me lancer dans une attaque suicide pour vous aider. Même s'ils encerclent le navire, je saurais m'en tirer, et je ne m'en priverais pas si j'estime que tout est perdu. Fit elle calmement, ses yeux jaunes détaillant tour à tour Evariste et sa nouvelle capitaine. Puis soudain sa voix redevint plus joyeuse et un sourire étira son visage. Cela dit, je trouve l'idée très tentante. Je propose de rejoindre tes gars pour discuter du plan !

_________________
Signature trop encombrante
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Capitaine
Premier personnage


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Re: Il y a quelqu'un ? [PV] Lun 7 Mar - 0:52

Cette idée de voler un navire avait longuement grandit dans son esprit. D’abord toute petite, et plus le temps avançait, cette dernière lui apparaissait presque inévitable. Il fallait qu’elle réussisse ce coup et ainsi faire honneur à son père défunt et sa mère probablement plus de ce monde. Ses yeux ambitieux se posèrent d’abord sur Evariste qui, avait envoyé un regard à Athéna, comme s’il était surpris de la proposition de Lauralya. Non mais, elle ne ferait rien à moitié. Tant qu’à prendre un rafiot de mauvaise qualité, autant s’attaquer à quelque chose d’un peu plus… intéressant!

C’est d’accord, je marche avec toi, Lauralya … déclare t-il en la dévisageant intensément. Du moins si tu as un plan valable, et une équipe solide pour réussir ce coup ! Et pas seulement une bande de poivrots et de loqueteux ramassés dans les tavernes ! Et deuzio … je regrette, mais une telle aventure comporte de sérieux dangers ! Si nous parvenons à nous emparer du Némésis, je veux un pourcentage des prises que nous ferons avec ce rafiot ! Ca me paraît raisonnable, non ?

« J’ai une équipe qui te satisfera amplement Evariste. Et nous parlerons de pourcentage plus tard si tu veux bien. Je n’ai pas l’intention d’aborder le sujet avant même de prendre la tête de ce navire.»

Elle n’en dit pas plus, considérant qu’elle n’avait pas à entrer dans les détails. En fait, l’équipage qu’elle avait engagé faisait partit de l’ancien navire sur lequel elle se trouvait avant. Elle l’avait quitté puisqu’elle voulait apporter un certain vent de changement et prendre un chemin totalement différent que celui que son ancien capitaine lui offrait. Curieusement, quelques semaines plus tard elle apprit que ce dernier fut prit au piège sous les canons du gouvernement. Préférant ne pas abandonner son navire, le capitaine permit tout de même à plusieurs pirates de pouvoir s’échapper, on ne sait comment, tout en laissant le capitaine, trop entêté pour partir, derrière eux. On dit que la frégate se retrouva rapidement dans les profondeurs de la mer avec le capitaine et quelques matelots à son bord. Lauralya avait fini par tomber sur l’un d’entre eux en lui exposant son plan. Depuis, elle prenait le temps de travailler chaque point important du fameux vol, car il était impératif que tout soit fait dans l’ordre.

- Désolé de t'avoir laissé, Lauralya. Ainsi donc, j'ai droit à la création d'une nouvelle équipe, et en plus d'un plan de vol de bateau pour le moins... osé. Ça me plait! Enfin de la jeunesse et de l'ambition! Parce que c'est pas avec ces vieux croûtons alcooliques que je vais voir de l'action. Si jamais il vous fallait un point de repli, ou une sorte de QG de dépannage, mon auberge est grande ouverte.


« Merci de l’offre Caleb. Je suis certaine que ton auberge nous sera fort utile. Si tu voulais bien resté discret à propos de nos plans, j’apprécierais. » Dit-elle en faisant un clin d’œil à l’aubergiste.

J'avoue que ce plan me parait aussi très tentant. J'avais tenté l'équivalent il y a quelques années mais l'Ulysse n'était pas aussi bien gardé et mon Capitaine était aux commandes d'un équipage particulièrement bien... synchronisé. Il m'avait placé aux commandes d'une troupe d'archers et nous avions décimé les matelots de garde avant qu'ils ne donnent l'alerte. Si la troupe que tu as débusqué sais manier des armes à distance, je propose que l'on se poste en haut de l'entrepôt qui sépare le port principal du port secondaire et que l'on agisse de même pour commencer. Ce sera plus facile pour les autres de se débarrasser des soldats endormis dans la cale. Ce matin, après m'avoir laissé aux bon soins de ses amis, le type qui était sensé me conduire au centre de la ville m'a laissé dans cet entrepôt. J'ai eut le temps de visiter. Il y a plusieurs postes de tir excellents et les cargaisons offrent une multitude de cachettes au cas où le coup échouerait. Je n'ai pas besoin de prime de risque pour t'aider à voler ce navire, mais en revanche, si tu as engagé une équipe de bras cassé, si tu nous entraine dans un guet-apens, ou si le combat tourne mal, ne compte pas sur moi pour jouer les héros et me lancer dans une attaque suicide pour vous aider. Même s'ils encerclent le navire, je saurais m'en tirer, et je ne m'en priverais pas si j'estime que tout est perdu. Cela dit, je trouve l'idée très tentante. Je propose de rejoindre tes gars pour discuter du plan !

«Nous allons devoir nous séparer en deux équipes. Celle qui attaquera d’abord à distance, comme tu viens de le mentionner, et celle qui sera de front aussitôt que la première garde aura été éliminée. J’ai quelques hommes à l’intérieur du bateau qui travaillent pour moi. Ils seront des atouts majeurs dans l’opération. Bref, si vous voulez bien me suivre, nous allons aller rejoindre quelques uns de mes hommes afin que nous puissions parler des détails. Au fait Athéna, je n’aime pas les héros. Dans la piraterie, ils finissent tous de la même façon.»

Et puis, quel genre de guet-apens aurait-elle pu imaginer? Elle avait bien beau être une manipulatrice hors paire, mais ce genre de chose était réservé aux débutants. Lauralya avait des choses bien plus importantes à faire que de tendre des pièges à des pirates pour leur soutirer quelques pièces d’or. Un sourire malicieux apparu sur ses lèvres alors que son plan se plaçait parfaitement dans son esprit. Ce coup rapporterait certainement beaucoup. Laura jeta un regard confiant à Caleb.

« Merci Caleb. Je crois que nous nous reverrons très bientôt. »

Sur ces paroles elle se leva et lui donna de quoi payer les consommations, puis quitta l’auberge sachant que la rousse et le chacal suivraient.

_________________

Revenir en haut Aller en bas


avatar

Forban


Journal de bord
Situation RP:
En couple:
MessageSujet: Il y a quelqu'un ? [PV] Lun 7 Mar - 16:49

Le tatoué qui jonglait avec les tonneaux de rhum derrière le comptoir s’est soudain rapproché, et il s’adresse à Lauralya. La fille aux cheveux d’ébène et le taulier semblent se connaître et s’apprécier, détail qu’Evariste n’avait pas noté précédemment. De toute manière, c’est bien connu, les aubergistes ont pour spécialité d’avoir les oreilles qui traînent partout ! Ils sont aussi curieux, mêle-tout et indiscrets que ces vieilles bigotes toutes tremblotantes qui vont à la messe du dimanche pour critiquer les toilettes de leurs congénères, depuis les culs-bénits jusqu'aux grenouilles de bénitiers, et pour y puiser quelques ragots bien croustillants qu’elles colporteront au plus vite à travers le village. Le Chacal dévisage l’aubergiste d’un regard hostile. Ce type a vraiment une tête de fouine, et ça lui déplait profondément qu’il soit au courant de leurs magouilles. Bellamy n’accorde pas sa confiance aussi rapidement, même si l’affreux semble avoir gagné la sympathie de Lauralya.

Le tavernier a effectivement tout entendu, et propose que sa gargote leur serve de quartier général, ce que la patronne accepte avec empressement, comme si le tatoué lui offrait la lune et qu’elle ait peur qu’il change d’avis. Elle lui demande malgré tout de tenir sa langue, ce qui voudrait mieux pour lui, d’ailleurs, car trancher la langue des bavards est un des jeux préférés d’Evariste. Qu’on se le dise !

Mais revenons à nos moutons ! Les commentaires du tatoué n’ont pas provoqué de réaction chez la rouquine, mais la voici qui se met à débobiner sa stratégie personnelle devant permettre la capture du Némésis. Le Chacal écoute religieusement. Mouais, ça se tient … C’est pas si con, venant d’une simple donzelle … D’abord un grand nettoyage des gardes glandant sur le pont, par des tireurs à l’arc dissimulés sur les toits des bâtiments du port, puis, en deuxième vague, une razzia dans les coursives et les soupentes pour zigouiller tous les pignoufs endormis. Pas mal … Cette deuxième partie de l’attaque est celle qu’il préfère, c’est celle où il pourra se rendre utile, et le Chacal approuve l’idée. Sans s’extasier non plus ! Avec calme. Faut pas non plus que la rouquine se prenne pour une lumière !

Je pourrais éventuellement diriger cette incursion dans le bateau, si nous adoptons cette tactique. Moi, en tout cas, j’suis plutôt pour … lance t-il, désireux également de se mettre en valeur.

Athéna poursuit, calmement, elle-aussi. Contrairement à Evariste, elle ne désire aucune rallonge sur sa solde pour participer à la fête. Bah, qu’elle se débrouille, lui il ne risquera pas sa peau pour des clopinettes ! A ce propos, Lauralya postpose une nouvelle fois la discussion qui lui tenait à cœur, celle qui concerne le pourcentage des prises qu’il réclamait à nouveau. Bellamy en est sérieusement irrité. Lui, c’est l’appât du gain qui le fait avancer ! C’est ainsi qu’on achète sa fidélité, qu’on s’assure de sa loyauté, en le payant grassement. Le Chacal, ce n’est pas un philanthrope ni un doux rêveur. L’or, les bijoux, les picaillons, c’est la carotte qui le fait marcher droit. Plus tard, bien entendu, il y a aussi le respect mutuel qui s’installe, l’efficacité de chacun, voire même la sympathie éventuelle entre les leaders, mais au départ, tout est une affaire de gros sous !

Mais déjà Lauralya s’est levée, lui coupant la chique. Elle salue le taulier, fait rouler quelques pièces sur le comptoir, et leur annonce qu’ils vont aller peaufiner les détails de l’opération avec sa bande de joyeux drilles. Soit ! Evariste lui emboîte le pas, d’un air maussade, mais impatient malgré tout de jauger les lascars qui vont devenir ses complices. S’il s’agit d’une poignée de traîne-savates et de bras-cassés, le Chacal reverra ses exigences à la hausse, et, cette fois, plus question d’éluder ses questions !


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il y a quelqu'un ? [PV]

Revenir en haut Aller en bas

Il y a quelqu'un ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Apparition (LIBRE mais quelqu'un pitié ^^")
» Une renommé qui fait noyer quelqu'un
» [PV] Cherche quelqu'un pour s'excuser [PV]
» Un nouveau depart [avec Ryu Shingen, si quelqu'un veut nous rejoindre il peut]
» Présentation de quelqu'un pas tres adroit
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fändir :: L'ÎLE YBELLA :: Wecia :: Les maisons et commerces-