AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

_______________________________________________________________________________

Partagez|
0

Débat sur l'avenir du jeune Prince [A VOIR]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar

Capitaine
Second personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Non
MessageSujet: Débat sur l'avenir du jeune Prince [A VOIR] Jeu 15 Mar - 22:34


Ensun venait de passer une nuit épouvantable. Il avait eu du mal à trouver le sommeil, repassant sans cesse en revue les évènements qui avaient précédé sa terrible dispute avec son père. On retrouvait parmi eux l’arrivée inattendue de Cécilia au village, son premier conflit avec Elissa, la recherche passionnante du trésor d’un colon, ainsi que l’étrange sentiment qui l’avait habité lorsqu’il s’était approché –trop près peut-être – de la lisière de la forêt. Par la suite, lorsque son père, ou plutôt le roi, avait mis les choses au clair avec lui, il avait tout simplement refusé de manger en la compagnie de sa petite famille, boudant son repas pour penser plus sérieusement à son avenir prochain. Il aurait dû se féliciter d’avoir pu échapper à nouveau aux dangers que lui réservait son manque de maturité et se réjouir d’être bientôt libre, comme il le désirait depuis si longtemps déjà. Mais il avait du mal à trouver en lui la moindre parcelle d’enthousiasme. La dernière discussion qu’il avait eue avec son père lui avait fait l’effet d’une douche glacée. C’était la première fois qu’il s’éloignait autant de lui, pas seulement physiquement, mais également sur le plan moral. Et les évènements de ces derniers jours avaient laissé des traces, profondes et douloureuses comme une brûlure au fer rouge. Ensun avait l’impression que la colère de son géniteur, qu’il avait pourtant affronté plus d’une fois lorsqu’il était enfant, lui collait encore à la peau.

Le jeune Prince était donc resté éveillé pendant des heures en pensant à sa famille, à tout ce qui s’était passé, à ce baiser qu’il aurait voulu donner à Cécilia, encore une fois, avant qu’ils ne se séparent définitivement ; mais également à cette souffrance qu’il ressentait à chaque fois qu’il évoquait ce souvenir. A présent que la jeune femme s’éloignait de lui, il commençait à mesurer la force et la teneur du lien qui existait entre eux et ne pouvait se résoudre à croire qu’un conflit stupide, aussi terrible soit-il, ait pu briser pareil amour. Ensun voulait croire au contraire qu’il lui suffisait de tendre la main vers son amie, de parvenir à l’approcher pour l’apprivoiser de nouveau, pour que tout redevienne comme avant. Ce fut donc sur cette image qu’il parvint à plonger dans un sommeil agité, ne manquant pas de se réveiller plusieurs fois dans la nuit en hurlant comme un enfant, agrippant avec force les peaux de son lit pour calmer son cœur.

Voilà pourquoi il se leva relativement tard ce matin-là, alors que le soleil était déjà haut dans le ciel et que les élèves avaient depuis longtemps rejoint leurs aînés pour leurs leçons de la matinée. Lorsqu’il arriva en ville peu après le midi, Ensun pensait trouver la salle du Conseil déserte et fut donc surpris, en se plantant devant l’imposant bâtiment de pierre, d’y trouver deux vieux hommes en pleine discussion. Pressentant un certain malaise, le jeune Prince se détourna rapidement et vagabonda du côté des étalages voisins, cherchant quelque chose à manger avant la terrible épreuve qu’il allait affronter, seul sûrement. Il acheta un énorme fruit, fort sucré, puis s’installa sur les marches d’un escalier, dans le silence. Une fois son ventre rempli et la foule de vieux bonhommes présente à l’entrée du Conseil, il s’avança comme eux jusqu’à la première salle. Deux immenses cheminées de pierre se faisaient face de part et d’autre de la pièce. Trois rangées de tables et bancs se dressaient à la lumière des fenêtres, placées en U pour faciliter le dialogue entre tous. D’ordinaire, ce genre de découverte lui arrachait toujours un sourire. Ce jour-là, cependant, ce ne fut pas le cas, tant il était préoccupé par la tension, presque palpable, qui émanait des plus sévères hommes du Conseil.

Un homme sortait du lot. Il siégeait à l’extrémité de l’une des immenses tables, le dos droit, ses deux mains pâles, fines et ridées, posées à plat devant lui. Sa longue chevelure blanche encadrait un visage d’une remarquable beauté et faisait ressortir son teint hâlé. Une fin moustache tombante venait se mêler à la barbe blanche qui se perdait parmi les plis d’une simple tunique en laine rouge. Il sourit au jeune Prince. Ce dernier, surpris, ne manqua pas de reculer de quelques pas en direction de la sortie. Les personnes présentes ici étaient tous sauf des moins que rien. Et cela, le jeune homme s’en rendait seulement compte. Son père n’avait pas donné signe de vie.

*Elissa...Elissa, comment vais-je la protéger si je quitte ces terres ? Non...non, je ne devrais pas être ici !*
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Vigie
Second personnage


Journal de bord
Situation RP: Libre
En couple: Oui
MessageSujet: Re: Débat sur l'avenir du jeune Prince [A VOIR] Mar 16 Oct - 14:04

Les débats allaient bon train. Sa proposition était loin de faire l'unanimité. Chacun y allait de son bon mot, de son argument percutant, de ses vociférations. Le roi, lucide, ne participait pas. Il préférait voir les conseillers et grands guerriers débattre tout seul. Tant de paroles ne servait à rien. Ce qu'il leur proposait, allait modifier beaucoup de choses et leur refus actuel était mue par la peur.
L'angoisse était également présente sur le visage de son fils. C'était bon signe. Fakhar avait eu un doute, un instant : son fils comprenait-il vraiment ce qu'impliquait tout cela ? Avait-il conscience des bouleversements qu'il imposait à toute la tribus ? Le roi en doutait. Peut-être voyait-il quelques dangers, quelques obstacles. Mais pour le reste ?

- Cela suffit ! Ensun est parmi nous. Taisez-vous ! Nous ne sommes pas des animaux !

Le calme ne se fit pas attendre. Quelques voisins continuaient à voix basse, hochant la tête. D'autres se lançaient des regards assassins. Certains étaient soulagés de son intervention qui mettait fin à tant de piailleries. Les derniers chuchotements moururent. Ensun, mal à l'aise, debout au milieu de tous, jetait des regards angoissés. Fakhar se leva.

- Frères Naakti, je vous demande de bien prendre en considération ce que je vais annoncer. Mon fils, Ensun, sera notre ambassadeur.
Je connais vos réticences ! Vous pensez que nous sommes à l'abris des colons, que jamais ils ne s'aventureront jusqu'à nous.

Vous avez tort ! Pendant que chacun vaque à ses occupations et accomplit sa tâche de plus ou moins bonne grâce... je veille sur notre territoire. Voilà bientôt 7 peut-être 8 lunes, je suis tombé nez à nez sur l'un de ces colons. Inoffensif certes, mais à très peu de distance de nous. J'ai pensé que c'était un extravagant, un voyageur perdu.
Pourtant, il n'était pas seul ! Une femme l'accompagnait. Je suis parvenu à leur faire rebrousser chemin pacifiquement. Mais la barrière du langage fut difficile à dépasser.

Et voilà qu'il y a 2 jours, une étrangère s'est introduite dans notre propre camp ! J'ai tenté d'en apprendre d'avantage sur elle, mais la liaison s'est révélée difficile. J'appris quand même qu'elle était la fille du chef des colons.... grâce à Ensun. En effet, il est parvenu à entrer en communication avec elle.

Frères ! Comprenez-vous tous les avantages que nous aurions à créer des liens avec les colons ? Plus de peur de la guerre, des échanges commerciaux, peut-être une nouvelle vie dans un autre monde !


Un silence de plomb pesait sur l'assistance. Personne n'osait prendre la parole. Ce fut Lokhan qui brisa la tension. Ce vieux guerrier, ami du père de Fakhar, était sage. Son avis avait de l'importance. Il était plus que respecté.

- Roi tu es et tes paroles justes le démontrent. Ton fils sera notre ambassadeur. Mais tu ne pourras compter sur aucun Naakti pour aider ton fils. Il devra partir seul, réussir seul. Ensun est ton fils, mais s'il ne se montre pas digne de notre peuple, tu ne pourras pas obligé tout ton peuple de l'honorer.

- Tu es sage Lokhan et je me range à ton avis. Fakhar s'adressa enfin à son fils, Ensun, tu es envoyé en pays lointain pour représenter notre peuple. Sois-en digne et agrandit notre monde en créant de nouvelles relations avec les colons. Tu partiras dès demain, au lever du soleil. Un cheval et des vivres te seront laissés. Le Conseil demande que tu l'informes régulièrement de tes pérégrinations.
Le Conseil a parlé.


Tous s'étaient levé pour l'entendre parler. La mission ayant été donné, ils applaudirent, sans éclat. Et tous se séparèrent. La séance était achevée.

_________________


Les images utilisées ont été réalisées par Alice Picard.

Angelo Añada . Fakhar Alkahin
Revenir en haut Aller en bas

Débat sur l'avenir du jeune Prince [A VOIR]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan]
» L' avenir peut-il se voir dans l' ombre des ténèbres ?
» bon jeune gardien d'avenir
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fändir :: FÄNDIR :: Territoire des Naakti :: La salle du conseil-